• Easyvoyage, comparateur de voyages et vol
    • Vol
    • Hôtels
    • Séjours
    • Clubs
    • Bons Plans
    • Camping
    • Plus
      • Guide
      • Idées Voyage
      • FlightDeal
      • Circuit
      • Voitures
      • Easy-EcoComparateur

Bari

  • 

Située face à la mer Adriatique, Bari est depuis toujours le carrefour de peuples et de cultures, qui l'ont conquise, habitée ou simplement effleurée le temps de repartir vers des ports lointains. Aujourd'hui, la ville conserve cette vivacité ouverte des villes côtières, tout en s'accrochant fermement à l'obscurité de ses parlers vernaculaires. 



Ses origines se perdent parmi les mystères de l'archéologie ...
    © Josef Puchinger / age fotostock
  • La Cathédrale de Lecce est située sur la place du même nom. À proximité, l'Évêché et le Séminaire en style baroque
    © Josef Puchinger / age fotostock
  • L'Évêché, adjacent à la Cathédrale, est la résidence de l'Évêque de Lecce. Ce Palais a été érigé au XVè siècle.
    © Josef Puchinger / age fotostock
  • Piazza Duomo, dominée par le style baroque, est un rare exemple de « place fermée ». Autrefois, le soir, on en verrouillait les portes dont on aperçoit encore les imposants moyeux.
    © Josef Puchinger / age fotostock
  • La façade actuelle, un chef-d'œuvre du Baroque, fut réalisée en 1758 par Emanuele Manieri
    © Josef Puchinger / age fotostock
  • Chaque année en décembre, on peut visiter l'exposition annuelle des crèches au Monastère des Teatini
    © Josef Puchinger / age fotostock
  • La plupart des bâtiments de la ville ont été construits avec la pierre dite de Lecce, très tendre et aux couleurs chaudes.
    © Josef Puchinger / age fotostock
Octavie Pareeag
Octavie Pareeag Expert destination Italie

Située face à la mer Adriatique, Bari est depuis toujours le carrefour de peuples et de cultures, qui l'ont conquise, habitée ou simplement effleurée le temps de repartir vers des ports lointains. Aujourd'hui, la ville conserve cette vivacité ouverte des villes côtières, tout en s'accrochant fermement à l'obscurité de ses parlers vernaculaires.

Ses origines se perdent parmi les mystères de l'archéologie et les inventions de la mythologie. Toutefois ce qui est sûr, c'est que Bari est passée à travers les splendeurs de la Grande Grèce et de la Rome Antique, voyant ainsi défiler, siècle après siècle, les Sarrasins, les Byzantins, les Normands, les Souabes, les Angevins et les Aragonais, qui apportèrent chacun leur propre bagage culturel.

C'est au cœur des minuscules ruelles de « Bari Vecchia » (la vieille ville de Bari) que l'on découvre tout le charme de cette ville et sa merveilleuse richesse. Bizarrement peu fréquenté par les touristes, le centre historique est un enchevêtrement de ruelles qui regorge de petites églises et de monuments, étonnamment protégés par la religiosité tenace d'un quartier populaire. Si les voitures ne peuvent pas passer par ces voies étroites, les mobylettes, elles, ne s'en privent pas : on les voit donc slalomer entre les enfants qui rentrent chez eux avec leur ballon sous le bras, et les personnes âgées assises devant leur maison et discutant dans ce dialecte si obscur et beau.

Bari : que faire ?

Dans une ville de plus de 320 000 habitants, les endroits qui valent vraiment la peine ne sont pas légion, désormais recouverts d'une chape d'immeubles construits durant ces dernières décennies et sans aucun intérêt historique. Cependant, il suffit de pousser vers la mer pour faire une belle promenade dans le quartier du XIXème siècle, où l'on trouve le Théâtre Petruzzelli (récemment rénové), le Palais de la Préfecture et le Théâtre Piccinni.

Sinon, vous pouvez également sortir de la ville et vous rendre à Alberobello, petit village célèbre pour ses trulli (habitations typiques), que l'on peut visiter dans la journée puisqu'il n'est qu'à une heure de Bari. Non loin de là, sur la côte vers le nord, nous vous conseillons de visiter Trani. Pour profiter de la plage, mieux vaut aller vers les petites villes de la province, dont les côtes sableuses et aménagées feront la joie des familles.

Les monuments à ne pas manquer :

La Basilique Saint-Nicolas, en plein cœur de Bari Vecchia, se cache dans un enchevêtrement de petites ruelles, entre la mer et la vivacité d'un quartier populaire. Toutefois, vous saurez que vous vous en approchez en voyant apparaître tous les magasins de souvenirs, alignés l'un derrière l'autre. L'histoire de cette église est liée à celle d'un groupe de marins qui se rendirent à Myra (dans l'actuelle Turquie) au début du XIème siècle, pour y dérober la dépouille du Saint et l'amener à Bari. Celle-ci fut d'abord conservée provisoirement dans une autre église en attendant de lui offrir une demeure digne d'elle, tandis que la construction de la basilique démarra en 1087, à l'endroit précédemment occupé par le Catépanat. Aujourd'hui, celle que les habitants de la région appellent en abrégé « San Nicola » est la destination privilégiée de pèlerins catholiques, mais aussi orthodoxes.

Le Château normand-souabe, datant du XIIème siècle, est une imposante bâtisse qui se dresse à la limite de la vieille ville, quasiment face à la mer. Construit a priori sur les ruines d'un ancien castrum romain, ce château vit le jour sous la domination normande. Il fut ensuite reconstruit par Frédéric II, et enfin restauré sous l'époque angevine.

  • Bari Vecchia est merveilleuse
  • La cuisine
  • Hormis le centre historique et le quartier du XIXème, le reste de la ville est moderne et sans intérêt
  • Il est difficile de trouver à se garer

Pense-bête

Il n'y a pas encore de métro à Bari, et il est assez difficile de trouver à se garer.

À éviter

Bari Vecchia est aussi belle que crainte, tout du moins aux dires des habitants, qui vous déconseilleront de vous aventurer seul parmi les petites ruelles du quartier.

Bari : que manger ?

Riche des saveurs de la mer et de la terre façonnées par les mains habiles des cuisiniers locaux, mais aussi et surtout grâce à la dévotion et à l'amour des femmes de la région, la cuisine des Pouilles rayonne dans tous les domaines. Parmi les recettes typiques, on trouve notamment les orecchiette (rigoureusement faites à la main) aux fanes de navet, ou bien à la tomate et cacioricotta. Il suffit de se promener parmi les ruelles de Bari Vecchia pour trouver une dame prête à vous ouvrir le temple de sa cuisine, afin de vous vendre de façon informelle d'excellentes pâtes maison. Il faut impérativement goûter la mozzarella, ou mieux encore, la « burrata », incroyablement délicieuse.

En plus des légumes assaisonnés à la bonne huile des Pouilles, il faut miser sur le poisson. Voici une adresse précieuse, incontournable si vous visitez Bari : « Il Pescatore », un restaurant de poisson situé juste à côté du Château. Dans une atmosphère relativement informelle, vous pourrez savourer de copieux plats de poisson tout frais merveilleusement bien cuisinés, le tout à des prix vraiment dérisoires étant donné la qualité offerte.

Bari : que rapporter ?

Taralli, huile, limoncello, pâtes fraîches maison, conserves, cacioricotta... Si vous voulez ramener quelque chose de vraiment typique des Pouilles, misez sur la nourriture !

Hotels Bari testés par nos experts
  • 8.3 /10
    Noté par Easyvoyage
    Nicolaus Hotel
    Bari - Italie
    Hôtel Hotel 4 Etoile(s)

    Conçu pour les voyageurs d'affaires, le Nicolaus (ex-Sheraton) ...

  • 8.25 /10
    Noté par Easyvoyage
    Hilton Garden Inn Bari
    Bari - Italie
    Hôtel Hotel 3 Etoile(s)

    Situé non loin de l'aéroport, dans un quartier dépourvu d'intérêt ...

  • 8.2 /10
    Noté par Easyvoyage
    Palace
    Bari - Italie
    Hôtel Hotel 4 Etoile(s)

    Cet établissement quatre étoiles jouissant d'un emplacement idéal ...

  • 8.1 /10
    Noté par Easyvoyage
    S Martin Hotel
    Bari - Italie
    Hôtel Hotel 0 Etoile(s)

    Niché dans le château de Giovinazzo, à quelques kilomètres de ...

Ailleurs sur la planète
Pouilles : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Voiture