• afrique, kenya, kilimanjaro, mont, montagne, éléphant, mammifère; paysage
    © iStockphoto.com / 1001slide
    Éléphant devant le Mont Kilimanjaro
  • afrique, kenya, lionne, lionceau; mammifère
    © Nudda Chollamark / 123RF
    Lionne et ses lionceaux
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Voyage au Kenya pour un safari sur la terre des Massaï

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique Fiche Profil
Si on souhaite découvrir la savane, c'est sans nul doute vers le Kenya qu'il faut se tourner. Le pays est célèbre pour sa faune sauvage. Il compte des dizaines de parcs nationaux dans lesquels on rencontre aussi bien des lions et des girafes que des gnous et des zèbres. Pour se remettre de ses émotions, il faut à la suite prendre quelques jours de repos sur les plages de l'océan Indien.

Avant de partir

Destination safari par excellence, le Kenya est la terre des grands prédateurs mais aussi du peuple Massaï. Arrivé au XVIIème siècle, il conserve encore aujourd'hui son mode de vie traditionnel. La vie sauvage a fait la célébrité du pays, en partant des lacs de la vallée du Rift jusqu'aux plaines de Tsavo. Le parc national le plus connu correspond à la réserve nationale du Massaï Mara. Située au sud-est du Kenya, il fait territoire commun avec le parc du Serengeti, appartenant à la Tanzanie. Les animaux se rendent d'un pays à l'autre lors de la Grande Migration. Le franchissement de la rivière Mara est un spectacle hors du commun. La liste des espèces que l'on peut côtoyer est longue. Une rencontre avec les lions n'est pas rare, tout comme la présence des hippopotames, des zèbres, des gnous, des hyènes... En revanche, il faut être un peu plus chanceux pour taquiner le guépard, caché au creux des branches d'arbres. Pour se rendre sur place, deux chemins s'offrent aux voyageurs. Par les airs, on peut rejoindre la réserve en avion en comptant environ un peu plus d'une heure de vol. Par les terres, il faut être plus patient. Il n'y a que 250 km à parcourir mais il ne s'agit pas d'une autoroute en bonne et due forme. L'aventure débute dès que l'on découvre les pistes kenyanes. Le trajet dure donc au minimum six heures. Avant d'arriver sur place, pensez qu'il faut payer un droit d'entrée et de résidence si l'hébergement est prévu à l'intérieur de la réserve.

Nairobi est la capitale du Kenya depuis 1905. Située à 1660 m d'altitude, elle jouit d'un climat agréable toute l'année. Son architecture n'a rien de particulièrement remarquable, mais du fait de sa construction récente, elle bénéficie d'espace et de parcs ainsi que de jardins, qui en font une ville aérée. L'atmosphère qui en émane est conviviale. Ainsi vous pourrez y visiter : le Kenyatta Conference Center, la Court House, le Parlement, le mausolée de Kenyatta, la grande mosquée Jamia et quelques édifices coloniaux repérables par endroits ( Pan African House, Mc Millan Library...). Capitale gastronomique et commerciale, elle propose suffisamment d'activités culturelles et nocturnes pour y passer de bonnes journées. Mais Nairobi constitue surtout un point de départ pour les périples en brousse. La réserve la plus proche de la ville est le parc national de Nairobi. On ne compte que sept kilomètres pour la rejoindre.

Mombasa est la plus grande ville de la côte kenyane. C'est aussi le plus important port commercial de la côte Est de l'Afrique. Sa vieille ville est située sur une île corallienne de 13 km² et possède de nombreux vestiges, héritage de l'occupation portugaise et omanaise (dès le XVIème siècle). Entre de vieilles maisons blanches aux portes superbement sculptées, des ruelles tortueuses vous mèneront à Fort Jésus (bastion construit par les Portugais pour protéger la ville) ou à la mosquée Mandhry. Ses influences coloniales ajoutent un charme supplémentaire à la ville. Les plages de ses côtes nord et sud ont l'avantage de bénéficier des eaux chaudes de l'océan Indien.

Conseils de la rédaction

Le Kenya est le pays du safari. Inutile de dire que les tour-opérateurs sont nombreux à se partager les "aventuriers" français qui partent vers les terres kenyanes chaque année. La concurrence est donc rude mais soyez vigilants sur la qualité du service et la sécurité des moyens de transport utilisés sur place, jeep, train ou avion... Il est vivement recommandé de s'adresser à un tour-opérateur rôdé sur la destination. Les trajets dans les réserves et sur les routes s'effectuent généralement en minibus ou en véhicule 4X4. Si vous louez une voiture, il est conseillé de rouler par petits tronçons, car les routes ne sont pas toujours en très bon état. En ville, préférez les taxis individuels au "matatu", des minibus bondés et peu sûrs qui font office de transports en commun.

Pour rencontrer les animaux, certaines périodes sont à privilégier. Si vous partez au Kenya pour observer les animaux, évitez les départs autour et pendant la saison humide. Préférez plutôt la saison sèche qui voit de nombreux animaux se rassembler autour des points d'eau. Ayez de préférence recours à un guide pour vous aventurer dans les réserves et les parcs, notamment celui du Masaï Mara. Même s'il est parfois autorisé, évitez au maximum le hors-piste, afin de préserver la végétation. Les différents parcs animaliers sont accessibles via un droit d'entrée afin d'améliorer l'état des infrastructures et répondre aux attentes des visiteurs. Le prix peut varier d'une année sur l'autre.

Infos parcs et réserves : sur l'année fiscale 2016 / 2017, les frais d'entrées dans les parcs nationaux passant de 90 à 60 dollars.

Si vous avez la possibilité de vous rendre au nord-ouest du pays, vers Eldoret, tâchez d'atteindre le petit village d'Iten sur les hauts plateaux. Un panorama exceptionnel sur la Rift Valley vous y attend. Avant la colonisation, les Masaï étaient l'une des tribus les plus prospères et les plus respectées de la corne de l'Afrique. Si aujourd'hui ils sont un peu exploités comme des "produits touristes" aux abords des réserves, il n'en mérite pas moins le plus grand respect. Le meilleur moyen de leur en témoigner est de leur demander l'autorisation avant de les prendre en photo, avec le sourire.

Le ministère des Affaires étrangères explique aux touristes que : " La sécurité s'est améliorée au cours des derniers mois à Nairobi et dans les villes de la Côte (Mombasa, Malindi) mais, pour autant, ces villes ne peuvent être considérées comme étant à l'abri du terrorisme. Une vigilance renforcée y est donc de mise ".

Les plus

  • +Les tarifs raisonnables rendent la destination accessible à un grand nombre.
  • +La possibilité de conjuguer safari et tourisme balnéaire.
  • +Des réserves mythiques comme Masaï Mara, idéale pour l'observation des animaux, ou Amboseli, située au pied du Kilimandjaro.
  • +Une infrastructure hôtelière de qualité.

Les moins

  • -Les touristes sont très nombreux à certaines saisons, notamment en été.
  • -L'obligation de voyager en groupe dans certaines zones pour des raisons de sécurité.
  • -L'infrastructure hôtelière des réserves n'est pas toujours très bon marché.
  • -Le tourisme de masse met en péril l'identité de certaines ethnies.

Tradition

Sur le plan ethnique, le Kenya est historiquement un pays à part, puisqu'il comprend des peuples issus de toutes les parties du continent. Contrairement aux idées reçues, ces multiples ethnies ont cohabité pacifiquement jusqu'à la colonisation, choisissant d'être complémentaires plutôt qu'adversaires. Les traditions propres à chacune d'entre elles perdurent dans les campagnes (le troc est très répandu). On pourrait s'en réjouir, si ce n'étaient certaines pratiques concernant la condition de la femme. L'excision, par exemple, continue d'être pratiquée chez les Kikuyu et certaines tribus du nord.

La population côtière étant majoritairement de confession musulmane, il est conseillé de porter des tenues décentes et de ne pas se baigner nu. En ville, il est également conseillé aux femmes de se couvrir les bras et les épaules à l'aide d'un châle.

En ville, et particulièrement à Nairobi, les fumeurs ne sont pas les bienvenus. Evitez donc d'en griller une, même sur un trottoir afin d'éviter les foudres de certains. Si on vous dévisage, vous saurez pourquoi !

Cuisine

Ayant subi de nombreuses influences - arabe, portugaise, anglaise, asiatique et indienne - la cuisine kenyane est probablement l'une des plus riches et variées de toute l'Afrique subsaharienne. Viandes, fruits de mer, cuisine épicée, spécialités chinoises, chutneys indiens ou cuisine typiquement française... à Nairobi comme à Mombasa, le voyageur trouvera assurément une table à son goût parmi les innombrables restaurants.

Sur les tables kenyanes, la viande est à l'honneur, malgré le manque de nourriture à certains endroits du pays. Le mouton et la chèvre sont consommés en priorité. Viennent ensuite le poulet et le bœuf. Si on devait trouver un plat national kenyan, on citerait sans doute le nyama choma qui correspond à de la viande grillée. Mais si vous préférez manger votre bœuf bleu, passez votre chemin. Ici, le met est servi dure avec beaucoup trop de minutes de cuisson. Pour faire original, goûtez un petit bout d'autruche, de chameau ou de crocodiles. Rien d'exceptionnel mais les touristes carnivores se prêtent volontiers au jeu.

Indice de confort météo

Découvrez les prévisions météo hebdomadairesKenya . Différents critères fournis par Météo France nous offrent la possibilité d'afficher avec précision la meilleure période pour partirKenya . Les indices de température, d'intempéries, d'ensoleillement ou encore l'indice vent vous permettront, grâce à une note globale, de choisir les activités les plus adaptées à la météo et ainsi réussir vos vacancesKenya .

décembre

  • Mombasa flecheStagne 69/100 Bon
Voir tous les spots météo

Souvenir et artisanat

Vous trouverez un large choix d'objets artisanaux au Kenya. Les sculptures filiformes (makondes) et les bibelots en bois plus ou moins précieux ou en pierre à savon côtoient sur les étalages, objets masaïs (colliers, calebasses, boucliers et lances), artisanat arabe, pierres précieuses et cotonnades africaines. A Nairobi, le meilleur endroit pour vous adonner au shopping est le City Market. A Mombasa, on peut se rendre au Akamba handicraft village - l'un des plus grands villages d'artisans d'Afrique (4 000 personnes, à l'ouest de Mombasa) - qui produit l'essentiel des objets en bois destinés à la vente dans le reste du pays. Ici, on ne marchande pas, les prix sont raisonnables et l'endroit est intéressant à visiter.

À visiter

Les plages de Mombasa , Kenya
Les plages de Mombasa
Les excursions en mer , Kenya
Les excursions en mer
Les réserves marines , Kenya
Les réserves marines
La vieille ville de Lamu , Kenya
La vieille ville de Lamu
Les spectacles , Kenya
Les spectacles
Le jeu de bao , Le jeu du bao , Kenya
Le jeu de bao
Festival du Maulidi , Le Mawlid ou festival du Maulidi , Kenya
Festival du Maulidi
La réserve d'Amboseli , Kenya
La réserve d'Amboseli
La réserve de Marsabit , Kenya
La réserve de Marsabit
Le Parc National de Nairobi , Kenya
Le Parc National de Nairobi
Haller Park , Le Haller Park , Kenya
Haller Park
Le parc national de Tsavo , Kenya
Le parc national de Tsavo
La réserve de Nakuru , Le parc national du lac Nakuru , Kenya
La réserve de Nakuru
Les réserves de Meru, Samburu et le Mont Kenya National Park , parcs nationaux au Kenya , Kenya
Les réserves de Meru, Samburu et le Mont Kenya National Park
La réserve de Masaï Mara , Masaï Mara , Kenya
La réserve de Masaï Mara
Kenya : Que visiter