Egypte, Pérou, Tanzanie... aux quatre coins du monde, ces découvertes archéologiques fascinantes laissent planer de nombreux mystères !

Les civilisations anciennes n'ont cessé de nous laisser des traces de leur passé. Aux quatre coins du monde, les populations incas, égyptiennes, vikings ou encore préhistoriques, ont semé des indices concernant leurs traditions, leur mode de vie et leurs croyances. Grâce à de nombreuses expéditions dans le monde entier, les archéologues ont réussi à déchiffrer une grande partie de l'Histoire. Mais encore aujourd'hui de nombreux secrets n'ont pas été percés....

La pierre de Rosette en Égypte

15 juillet 1799, sous le règne de Napoléon, l'armée française est en mission en Egypte. Parmi les militaires, de nombreux scientifiques font partie de l'expédition. C'est ce jour-là, que la pierre de Rosette sera découverte. Cette pierre est un fragment de stèle gravée d'un texte, écrit de trois versions différentes. Difficile à traduire, la pierre de Rosette est rédigée en deux langues, à la fois en égyptien ancien et en grec ancien, et trois écritures différentes : égyptien en hiéroglyphes, égyptien démotique et alphabet grec.

Pierre de Rosette

Pierre de Rosette

- © arkanoide/123rf

Il faut attendre 1803 et l'égyptologue Champollion, pour avoir une première traduction des inscriptions de la pierre. Il est le premier à déchiffrer les hiéroglyphes de la stèle, en imaginant un alphabet égyptien en rapport avec les souverains de cet empire. Mais ce n'est qu'en 1822 qu'on arrive à une compréhension globale du texte. La Pierre de Rosette se trouve être un décret promulgué par le pharaon Ptolémée V. Pour ceux qui souhaitent admirer la pierre de Rosette, elle se trouve aujourd'hui au British Museum de Londres.

Le navire d'Oseberg en Norvège

Avec une taille importante de 21 mètres de long, on peut se demander comment ce navire a-t-il réussi à rester cacher du monde jusqu'en 1904. Tout simplement, car il avait été profondément enseveli non loin d'Oslo, en Norvège. Une ferme avait été construite sur cette parcelle.

Ce n'est qu'au début du XXe siècle que les archéologues découvrent alors cet impressionnant navire. Mais que faisait ce bateau sous terre, pensez-vous ? Et bien, il s'agit d'un " bateau-tombe ". Deux squelettes ont été trouvés dans la tombe. Les objets de valeur dissimulés avec les corps, laissent supposer qu'il s'agissait de personnes importantes dans la hiérarchie viking. Pour admirer ce navire, il faut se rendre au musée des navires vikings d'Oslo.

Navire d'Oseberg, Norvège

Navire d'Oseberg, Norvège

- © Parinya Suwanitch/123RF

Les gorges d'Olduvai en Tanzanie

Selon certains chercheurs, le premier ancêtre de l'Homme serait natif d'Afrique. On retrouve sur le continent de nombreuses traces très anciennes de l'occupation humaine. Les gorges d'Olduvai en sont un très bon exemple. Fouillé en 1931 par deux archéologues, Mary et Louis Leakey, le site a révélé de nombreux secrets concernant notre évolution. Les fouilles ont permis de retrouver des outils, mais aussi des fossiles animaux et humains dont l'âge serait compris entre 1,8 millions d'années et 400 000 ans avant notre époque.

Les gorges d'Olduvai, Tanzanie

Les gorges d'Olduvai, Tanzanie

- © mhgallery/123RF

C'est une véritable mine d'or pour les chercheurs. Tous ces objets et ossements ont parfaitement été conservés. Cela est dû à d'excellentes conditions, comme la présence d'un lac qui a permis une longue sédimentation, mais aussi a présence d'un volcan, dont les cendres, à l'instar de Pompéi, ont conservé les débris. C'est en Tanzanie que se trouvent ces gorges, dans un paysage désertique, savant mélange de terres rouges, blanches et ocre.

Les Moaï, l'île de Pâques

Elles sont fascinantes et intrigantes. On parle ici des statues moaï de l'île de Pâques. D'une taille allant de 2,5 mètres à 9 mètres de haut, elles sont les gardiennes de cette île chilienne. On compte au total, 887 Moaï, pesant près de 75 tonnes, sur ce territoire insulaire. Gravées par les Matamua, " les premiers " en maori, dans du tuf (une pierre volcanique), elles ont été disposées sur des ahu, des plateformes cérémonielles.

Les Moaï, Ile de Pâques

Les Moaï, Ile de Pâques

- © Aliaksei Skreidzeleu/123RF

Quand les Hollandais ont découvert l'île au XVIIIe siècle, ne nombreuses intempéries comme les séismes ou les tsunamis avaient endommagé les statues. Certaines n'avaient plus leurs yeux et d'autres n'étaient plus sur leur socle. Toujours étudiées par les chercheurs, les statues moaï cachent encore de nombreux secrets. Comment sont-elles arrivées jusqu'ici, comment étaient-elles déplacées ? Comment les chapeaux des statues de Pâques ont-ils été posés ? Bien que chaque année, des découvertes soient faites, des zones d'ombre planent toujours et participent au charme des lieux. L'île est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1995.

Les lignes de Nazca au Pérou

Les géoglyphes de Nazca, ou plus communément appelée les lignes de Nazca, auraient été dessinées durant la période pré-inca, entre -200 et -600 avant J.C. Au total, on trouve 300 figures géométriques différentes allant du simple triangle, aux formes plus élaborées comme un singe, un colibri ou une araignée. Faisant jusqu'à 30 mètres de long, on se demande comment les ancêtres incas ont réussi à réaliser de telles œuvres. Il semblerait que ce soit grâce à une méthode géométrique " simple ", suivant une technique de quadrillage, aussi appelée carroyage.

Les lignes de Nazca, Pérou

Les lignes de Nazca, Pérou

- © Siriwatthana Chankawee/123rf

En revanche, le mystère plane encore sur les raisons de ces dessins. Plusieurs théories apparaissent à ce sujet. Certains pensent que les figures de Nazca seraient une piste d'atterrissage pour des vaisseaux extraterrestres, ou des messages qui leur sont dédiés, d'autres pensent que les lignes étaient un système d'irrigation. Vous pouvez toujours vous rendre au Pérou et tenter de percer les secrets des lignes de Nazca, inscrites depuis 1994 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

par Solène Leclerc | rédactrice web
Pure occitane, née à Nîmes, une enfance sur le bassin d’Arcachon, une adolescence à La Rochelle et des études à Paris et à l’étranger auront fini par me donner l’envie de découvrir le monde.
À lire aussi
De Petra au Colisée, ces 7 merveilles du monde sont à voir au moins une fois dans sa vie (et pourquoi pas en 2024 ?)
De Petra au Colisée, ces 7 merveilles du monde sont à voir au moins une fois dans sa vie (et pourquoi pas en 2024 ?)
Les 7 merveilles du monde étaient des chefs-d'œuvre architecturaux du monde antique. Malheureusement, seule la pyramide de Khéops, en Egypte, a résisté au temps : les jardins suspendus...
5 merveilles naturelles qui ont été détruites par l’Homme
5 merveilles naturelles qui ont été détruites par l’Homme
Depuis la genèse de l’humanité, les Hommes ont créé nombre de choses magnifiques : œuvres d’art, monuments, villes modernes… Mais chaque médaille a son revers et l’être humain a aussi...
3 merveilles naturelles à découvrir en Amérique latine
3 merveilles naturelles à découvrir en Amérique latine
L'Amérique Latine est un continent riche en paysages naturels et qui regorge de trésors qui attendent d'être découverts. Parmi ses joyaux, le Chili et l'Argentine, sont deux pays qui...
Dernières actus
France
Il n’y a pas qu’en Bretagne que l’on peut voir des menhirs ! Voici les régions où en trouver (il y en a peut-être près de chez vous)
La Laponie à petit prix ? Ryanair prévoit l’ouverture d’une liaison pour cet hiver vers le pays du Père Noël
Bali
"L'île où il fait chaud toute l'année !", voici 4 bonnes raisons de découvrir Bali et ses paysages idylliques
Toutes les actualités
Top destinations