5 jours en van autour de Lanzarote

Si le camping sauvage est théoriquement interdit dans l’archipel des îles Canaries, les autorités de Lanzarote ferment souvent les yeux et laissent les touristes arpenter les paysages lunaires de l’île en van aménagé. C’est d’ailleurs une destination très prisée des adeptes de la vanlife, qui se refilent à voix basse les meilleurs spots de parking pour passer la nuit. En bord de mer ou au milieu des volcans, le bruit des vagues ou le calme absolu promettent de douces nuits et des panoramas grandioses au réveil. Nous, on a plutôt l’habitude de dormir à l’hôtel, mais quand on a appris que Lanzarote est l’une des destinations les plus sûres pour tenter ce genre d’expérience insolite, on a tout de suite voulu tester ! Suivez-nous, on vous emmène avec nous sur les routes de Lanzarote pour 5 jours de road-trip en van aménagé !

Lanzarote

✈️ Réservez votre billet d'avion pour Lanzarote

Envolez-vous pour Lanzarote où nature, culture et art se mêlent dans le plus charmant des mélanges !
A partir de
25 € A/R
Trouver mon vol

Jour 1 : d’Arrecife à Yaiza par la route des vins

Après avoir atterri la veille, dans la soirée, à l’aéroport d’Arrecife, nous avons choisi de passer notre première nuit dans le plus bel hôtel de la capitale, l’Arrecife Gran Hotel & Spa 5*. Quand même, il ne faudrait pas être dépaysé trop vite !

Arrecife Gran Hôtel & Spa 5* Arrecife
Booking.com

Arrecife Gran Hôtel & Spa 5*

Piscine intérieure, chambres vue sur mer, restaurant en rooftop... Ce superbe hôtel 5* d'Arrecife ne peut que vous plaire !
8.6 Superbe
A partir de
141 € / nuit
Réserver

Une nuit bien reposante et un petit-déjeuner sur le super rooftop de l’hôtel plus tard, nous voilà dans les rues d’Arrecife. Il nous reste un peu de temps avant de récupérer notre véhicule, on en profite pour faire un tour dans la ville. Depuis la promenade en bord de mer, on croise le Castillo de San Gabriel avant de rejoindre le Charco de San Ginés et ses barques multicolores. On s’enfonce aussi dans les ruelles bordées de maisons blanches aux volets bleus pour aller admirer l’architecture typique de l’église San Ginés. On n’aura malheureusement pas le temps de visiter le MIAC, et c’est bien dommage !

Le Charco de San Ginés à Arrecife, avec l’église San Ginés dans le fond.

- © Sopotnicki / Shutterstock

Après avoir récupéré notre bolide (qu’on a trouvé sur Booking.com, mais celui-là est vraiment petit, vous trouverez sans doute mieux sur Yescapa), on prend la route direction la Fondation César Manrique à seulement 10 minutes d’Arrecife. Il s’agit de l’ancienne demeure du célèbre César Manrique, imaginée par l’artiste lui-même. Construite sur une ancienne coulée de lave, la maison se fond dans le décor : certaines pièces prennent place directement dans des bulles volcaniques ! Cette visite permet également d’en apprendre plus sur la vie de la personnalité la plus aimée des Lanzaroteños.

Une pièce de la Fondation César Manrique construite dans une bulle volcanique.

- © Jef Wodniack / Shutterstock

On n’a pas vu le temps passer et il est déjà l’heure de déjeuner ! Pour ça, on se dirige vers San Bartolomé, un des plus beaux villages de Lanzarote. La jolie terrasse du Bar La Plaza est malheureusement pleine, on se rabat donc sur le Restaurante La Barraca où l’on se régale de croquetas et de paëlla pour vraiment pas cher ! 

Le ventre plein, on continue sur notre lancée “César Manrique” puisqu’on se rend maintenant à la Casa Museo del Campesino, où le monument à la Fécondité nous accueille. Il fut réalisé par l’artiste à partir d'anciens containers d'eau de voiliers et de divers autres objets. A côté, la Maison-Musée del Campesino, à l’architecture traditionnelle de Lanzarote, nous présente les métiers typiques de l'île.

Le monument à la Fécondité à droite et la Casa Museo del Campesino à gauche.

- © MisterStock / Shutterstock

La Casa Museo del Campesino se trouve à l’entrée de la route des vins de Lanzarote, sur la LZ-30. Ici, les vignes poussent à même le sable volcanique, protégées du vent par un muret de pierre. Ajoutez à cela les volcans en arrière-plan, et l’on se retrouve au milieu de paysages aussi beaux qu’étranges. 

Des bodegas sont disséminées le long de la route. Nous avons apprécié la bodega Rubicón qui propose des vins au verre pas très chers et permet de faire gratuitement le tour de leur cave. Notre préférée reste la bodega El Grifo, la plus ancienne, qui abrite un musée sur l’histoire du vin à Lanzarote. Les autres n'ont, à notre sens, pas grand intérêt, hormis la bodega La Geria qui offre un beau point de vue sur les vignes.

Les vignes de La Geria à Lanzarote.

- © Sopotnicki / Shutterstock

On dîne dans le charmant village de Yaiza à La Bodega de Santiago, les plats y sont un peu chers mais d’une grande qualité et la terrasse est des plus agréables. Il est ensuite l’heure de trouver un endroit où dormir pour notre première nuit en van aménagé ! On repère un spot intéressant sur park4night, un coin tranquille au bout d’un chemin de terre, au milieu de la mer de lave, avec les volcans de Timanfaya comme toile de fond. C’est ici sur Google Maps (utilisez la vue satellite pour mieux le repérer). L’endroit est magnifique, on voit parfaitement les étoiles. En se couchant dans le van, on sait que la nuit sera douce.

Jour 2 : plages & volcans

Réveil aux aurores ce matin pour admirer le soleil se lever sur les volcans : faîtes nous confiance, ça vaut le coup ! On observe le ciel s’éclaircir et la nature prendre vie en dégustant notre petit-déjeuner. Mais on ne s’attarde pas trop, on veut être au parc national de Timanfaya avant l’ouverture, à 9h30, afin d’éviter l’affluence. La route pour y aller offre déjà un avant-goût des merveilles naturelles qu’abrite le parc.

On aurait aimé pouvoir arpenter le parc à pied, mais ce n’est pas possible sans réservation, on se contentera donc du tour en bus. Ce dernier traverse des paysages incroyables, semblant sortir tout droit d’un film de science-fiction, et les commentaires permettent d’en apprendre plus sur les Montagnes de Feu. La visite terminée, il est un peu trop tôt pour pouvoir profiter du poulet rôti directement sur une faille volcanique au restaurant El Diablo mais des employés nous démontrent l’activité géothermique des lieux en créant des geysers ou en faisant brûler de la paille à même le sol.

L’activité volcanique du parc national de Timanfaya est bien visible.

- © travelview / Shutterstock

On quitte le parc national de Timanfaya, mais on a encore envie de volcans ! Qu’à cela ne tienne, on se lance à l’assaut de la Caldera Blanca, le plus grand cratère des îles Canaries avec ses 1200 mètres de diamètre. Nous ne sommes pas de grands marcheurs, on doit donc faire quelques pauses au cours de l’ascension : on en profite pour admirer la superbe vue sur l’océan et sur les volcans de Timanfaya. Et ce n’est qu’un avant-goût de ce qui nous attend en haut… En effet, ce n’est qu’une fois arrivés au sommet que l’on se rend compte que le cratère est vraiment gigantesque ! On se sent tout petits alors que l’on pique-nique face à ce monstre de la nature. Pas de doute, c’est l’une des meilleures randonnées de Lanzarote !

Vue sur le cratère depuis le sommet de la Caldera Blanca.

- © Stefano Zaccaria / Shutterstock

Après l'effort, le réconfort ! Quoi de mieux pour se remettre d’une randonnée que d’aller se dorer la pilule au soleil sur une plage paradisiaque ? Notre choix se porte sur la plage de Papagayo, une des plus belles plages de Lanzarote. La longue piste sablonneuse qui y mène décourage de nombreux visiteurs, elle est donc rarement bondée. Alternant entre baignade et bronzette, on y restera jusqu’au crépuscule pour profiter du coucher de soleil sur les îles de Los Lobos et Fuerteventura. Quel spectacle !

La plage de Papagayo à Lanzarote.

- © Josu Ozkaritz / Shutterstock

Pour le dîner, direction la station balnéaire de Playa Blanca dont la promenade en bord de mer est bordée de restaurants. Nombre d’entre eux sont des attrape-touristes, mais on trouve notre bonheur au Restaurante Grill Volcan De Timanfaya qui, sans être de la grande cuisine, nous permet de nous régaler face à l’océan. On rejoint ensuite un spot que l’on a repéré pendant la journée, à côté des salines de Janubio (c’est ici sur Google Maps). Contrairement à la veille, nous n’y sommes pas seuls mais le coin est très sympa et on s’endort avec le bruit des vagues.

Les salines de Janubio près d’El Golfo.

- © NICOLA MESSANA PHOTOS / Shutterstock

Jour 3 : d’El Golfo à Haría

Puisqu’on est juste à côté, la première étape de cette nouvelle journée sera les salines de Janubio. La lumière du matin teinte les eaux rases de bleu, de violet ou de rose dans un splendide dégradé. La route continue ensuite jusqu’à Los Hervideros, des grottes volcaniques, créées par les éruptions du XVIIIème siècle, dans lesquelles les vagues de l’Atlantique s’engouffrent avec fracas : c’est saisissant ! On rejoint enfin le village d’El Golfo, sans manquer de faire un tour à la lagune verte, un ancien cratère volcanique rempli par les infiltrations d'eau de mer, qui doit son étrange coloration aux algues qui ont colonisé le lac.

La lagune verte à Lanzarote.

- © Sybille Reuter / Shutterstock

Après notre randonnée d’hier, on en est persuadé : la meilleure façon de découvrir Lanzarote, c’est à pied ! Nous voilà donc sur le sentier du littoral, au départ d’El Golfo, qui longe la côte en serpentant à travers les roches noires de la mer de lave. Il mène à la playa del Paso, une plage sauvage où l’écume vient lécher le sable d’un noir intense. La baignade y est interdite à cause des courants, mais on apprécie s’y poser un instant pour regarder l’horizon. Le chemin quitte ensuite le littoral pour rejoindre la Montaña Quemada. On fait le seul véritable effort de la randonnée pour monter à son sommet, le reste étant principalement plat, et sommes accueillis par un magnifique panorama sur l’Atlantique et Timanfaya.

La playa del Paso sur le sentier du littoral.

- © Vesna Kriznar / Shutterstock

Il est l’heure de déjeuner quand on rentre à El Golfo, on jette notre dévolu sur le Restaurante Bogavante qui propose de déguster des spécialités de la mer à un prix abordable face à l’océan. On prend ensuite la route pour le Jardín de Cactus, une des œuvres de César Manrique, à une cinquantaine de minutes de là. Dans cette ancienne carrière d'extraction de cendre volcanique, plus de 10 000 cactus de 1450 espèces différentes s’offrent aux yeux des visiteurs, certains mesurent même plusieurs mètres de haut ! On croirait s’octroyer une petite parenthèse au Far West.

Le Jardín de Cactus à Lanzarote.

- © Olena Tur / Shutterstock

A 15 minutes de voiture, Haría est un village tout mignon où les ruelles sont bordées de maisons blanches et de palmiers. C’est ici que se trouve la Casa-Museo de César Manrique, la maison où l’artiste a passé ses vieux jours jusqu’à sa mort. Moins impressionnante que la Fondation César Manrique, elle vaut quand même le coup d'œil, ne serait-ce que pour visiter l’atelier du peintre. De notre côté, on apprécie l’ambiance paisible qui règne ici et qui donne envie de s’attarder au bord de la piscine ou dans le jardin.

La Maison-musée César Manrique à Lanzarote.

- © Stefano_G / Shutterstock

Quand on termine la visite, le soleil ne va pas tarder à disparaître. On file alors vers le Mirador de Guinate pour un petit apéro (à emmener avec soi, il n’y a pas de bar ou magasin sur place) avec une vue imprenable sur l’île de La Graciosa alors que l’astre plonge derrière l’horizon. C’est peut-être le plus beau coucher de soleil que l’on a jamais admiré ! Une fois la nuit tombée, on retourne à Haría pour dîner au Centro Cultural La Tegala, une vraie bonne adresse où l’on nous sert des plats typiquement canariens avec le sourire ! 

Pour la nuit, on s’en remet encore une fois à park4night grâce auquel on trouve un joli spot en bord de mer (c’est ici sur Google Maps), à proximité de nos activités prévues le lendemain matin. Le lieu ne peut pas accueillir plus que trois ou quatre véhicules, on y est donc plutôt tranquille et on tombe vite dans les bras de Morphée, bercés par le bruit des vagues.

Notre van garé près de la mer, où nous avons dormi.

- © Sauvane Beerli / Easyvoyage

Jour 4 : le nord de Lanzarote et La Graciosa

On mange notre petit-déjeuner face à la mer et on rejoint les Jameos del Agua, à deux pas d’ici. Cette immense cavité volcanique, dans laquelle un lac naturel s’est formé suite à des infiltrations d’eau de mer, accueille une espèce de crabe albinos unique au monde ! Dans les années 1960, César Manrique l’aménage pour en faire un centre touristique où l’art et la nature se mêlent en y ajoutant un bar-restaurant, deux salles de concert, deux pistes de danses et une piscine d'eau de mer. C’est très beau, mais malgré tout un peu cher pour ce que c’est.

Los Jameos del Agua à Lanzarote.

- © natakontur / Shutterstock

Et oui, nous on aime en avoir pour notre argent et pour ça, il y a la Cueva de los Verdes ! Pendant près d’une heure, un guide nous conduit à travers un tunnel volcanique d’environ un kilomètre en nous abreuvant d’informations sur sa formation. On apprend notamment que la grotte a été créée par l’éruption du volcan de La Corona il y a 4000 ans et qu’il fait en fait plus de sept kilomètres ! Il s’enfonce jusque sous l’océan, ce qui lui a valu le surnom de “tunnel de l’Atlantide”. Une surprise attend les visiteurs à la fin de la visite, mais ne comptez pas sur nous pour vous la dévoiler…

La grotte de Los Verdes

- © A.Ruiz / Shutterstock

Après s’être enterrés sous la surface, prenons un peu de hauteur : direction le Mirador del Río, perché sur au sommet du Risco de Famara, à l’extrême nord de l’île. De l’extérieur, on ne s’attend à rien, mais on a le souffle coupé en arrivant sur la terrasse panoramique. La vue sur l’île de La Graciosa et sur toutes les teintes de bleu du ciel et de la mer nous laisse bouche bée. Le lieu a lui aussi été pensé par César Manrique et la patte de l’artiste est reconnaissable dans les détails de l’architecture. Le café du Mirador del Río propose une sélection de snacks, mais on a envie d’un vrai repas, on rejoint donc le joli village côtier d’Orzola.

La vue sur l’île de la Graciosa depuis le Mirador del Río.

- © Eddy Galeotti / Shutterstock

Ça tombe bien, c’est de là que part le ferry pour notre prochaine destination : l'île de La Graciosa. Avant d’embarquer, on déjeune face à la mer au Restaurante Mirador El Roque, une très bonne adresse ! On grimpe ensuite dans le ferry pour une traversée de 30 minutes, mais il n’est pas possible d’emmener sa voiture. On laisse donc notre van à Orzola et réservons en dernière minute un hébergement sur Booking.com.

Une fois arrivés sur La Graciosa, on saute dans un taxi 4x4 pour aller visiter le tout petit village de Pedro Barba. Dans un calme saisissant, ses quelques cabanons blancs font face aux falaises de Famara de Lanzarote, c’est splendide. Le chauffeur nous conduit ensuite à los Arcos de los Caletones, des arches de roches volcaniques, taillées par les vagues, qui surplombent l’océan. Enfin, on rejoint la plage quasi-déserte de Las Conchas, où l’on s’allonge sur le sable doré en attendant le coucher de soleil sur les îlots inhabités de Montaña Clara et Alegranza. L’océan étant assez agité, on préfère ne pas s’y baigner.

Plage de Las Conchas à La Graciosa.

- © Wirestock Creators / Shutterstock

A la nuit tombée, on rentre au village principal, Caleta de Sebo, on l’on a réservé un appartement tout mignon pour passer la nuit. Mais avant d’aller se coucher, on dîne au Restaurante El Varadero Del Puerto où l’on se délecte de poisson frit et de fruits de mer face aux bateaux qui dodelinent tranquillement dans le port.

Jour 5 : sea, sun & vulcano

Le jour se lève sur La Graciosa et on décide de passer une matinée tranquille à Caleta de Sebo. Le petit village de pêcheurs prend des airs de western avec ses ruelles de sable qui serpentent entre de petites maisons blanches et bleues. On passe une petite heure à la playa Francesa, à quelques minutes de route du village, où l’on se baigne dans une eau calme et cristalline. La notion du temps se perd facilement dans ces paysages de rêve, et il est déjà l’heure de remonter dans le ferry si on veut être de retour sur Lanzarote à l’heure du déjeuner.

Le village de Caleta de Sebo à La Graciosa.

- © Sopotnicki / Shutterstock

On mange à Orzola, dans le même restaurant que la veille (on vous a dit que c’était une bonne adresse !), avant de s’attaquer à l’ascension du Monte Corona. Vous vous souvenez ? C’est le volcan dont l’éruption est à l’origine de la Cueva de los Verdes ! C’est le plus grand volcan de Lanzarote, mais la randonnée jusqu’à son sommet n’est pas aussi éreintante qu’elle n’en a l’air. De plus, le panorama que l’on découvre là-haut vaut tous les efforts du monde : entre le cratère d’un rouge intense et la vue sur toute l’île, on n’est pas déçus du voyage !

Le cratère du volcan de La Corona.

- © VasquezLaboratorium / Shutterstock

Il sera bientôt temps de retourner à Arrecife pour rendre notre van, notre maison mobile pendant ces quelques jours autour de Lanzarote. Mais avant ça, on fait un petit détour par la plage de Famara. Le trajet en lui-même est impressionnant : avant d'atteindre la plage, on a la sensation d’être perdus sur la lune, et on traverse plusieurs villages blancs qui semblent être endormis depuis des siècles. On jouit tout le long d'une vue magnifique sur les volcans de Timanfaya et de La Corona. Une fois sur place, un décor sauvage nous attend : la langue de sable volcanique s'étend sur des kilomètres au pied des falaises alors que des surfeurs domptent les vagues de l’Atlantique.

La plage de Famara à Lanzarote.

- © Gianluca Piccin / Shutterstock

Ça y est, il est déjà l’heure de se séparer de notre bolide, mais notre séjour n’est pas tout à fait fini. On a réservé une dernière nuit dans un super hôtel de Puerto del Carmen, la plus grande station balnéaire de Lanzarote, l’Hotel Lava Beach 5*. De quoi finir nos vacances en beauté ! Piscine, plage, activités nautiques, restaurants et bars… on a de quoi s’occuper pour cette dernière soirée. En plus, la ville n’est qu’à quelques minutes de l’aéroport, on ne risque pas de rater notre avion demain. On s’endort avec de belles images plein la tête : des plages, des volcans, des villages blancs… et on sait que ce n’est pas un adieu que l’on fait à Lanzarote, mais un au revoir.

Hotel Lava Beach 5* - Puerto del Carmen Puerto del Carmen
Booking.com

Hotel Lava Beach 5* - Puerto del Carmen

Cet hôtel 5* en bord de mer ne laissera personne indifférent avec son spa, sa piscine extérieure, son restaurant buffet et ses superbes chambres vue sur mer !
9.1
A partir de
217 € / nuit
Réserver
par Sauvane BEERLI | Rédactrice
Rédactrice spécialisée dans le voyage, Sauvane a rejoint la rédaction d'EasyVoyage début 2022. A 26 ans, elle a déjà parcouru 35 pays aux quatre coins du globe... Toujours à l'affût des bons plans et prête à conseiller des endroits méconnus à visiter !
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Lanzarote
Lanzarote
À lire aussi
10 hôtels avec piscine à Lanzarote
Lanzarote
10 hôtels avec piscine à Lanzarote
Lanzarote, la plus volcanique des îles canariennes, est aussi l’une des moins touristiques. Malgré tout, de plus en plus de visiteurs sont attirés par ses cratères, ses mers de lave...
7 villages typiques à visiter à Lanzarote
Lanzarote
7 villages typiques à visiter à Lanzarote
Lanzarote est une île ravissante, façonnée par le célèbre César Manrique et par tous ses habitants. Ses paysages volcaniques sont un véritable enchantement et ses côtes de roches noires...
Les 5 meilleures randonnées de Lanzarote
Lanzarote
Les 5 meilleures randonnées de Lanzarote
Lanzarote, l’île volcanique des Canaries, est connue pour ses paysages uniques au monde, marqués par une série d’éruptions qui ont eu lieu au XVIIIème siècle. Ces panoramas lunaires,...
Découverte d'Arrecife, la capitale de Lanzarote
Lanzarote
Découverte d'Arrecife, la capitale de Lanzarote
Située à l’est de Lanzarote, Arrecife et ses quelque 60 000 habitants est la plus grande ville de l’île, c’est également sa capitale. C’est une belle et paisible ville portuaire où...
Dernières actus
Turquie
Chutes d’eau, canyon, rivière... les plus belles merveilles naturelles situées près d’Antalya en Turquie
Tunisie
On a repéré ce bon plan : direction la Tunisie pour 8 jours à Sousse, avec le vol et l’hôtel en pension complète à partir de 469 euros !
Espagne
A moins de 2h de la France, 3 villes du Pays basque espagnol à découvrir absolument
Espagne
Baléares : ces 4 plages font partie des plus belles de Majorque ! A visiter au moins une fois
Toutes les actualités
Top zones touristiques