lightbulb

La berge de Louxor est vue depuis le Nil.

- © Olha Solodenko / 123RF
Louxor
Louxor

Le pays où vivent les pharaons

Louxor en résumé

On ne vous apprendra rien, l’Egypte est la terre antique des pharaons.

Ce que vous avez sûrement bien moins en tête en revanche, c’est que les sites pharaoniques qui sont aujourd’hui visibles se trouvent en majorité le long du Nil, principalement en aval de Louxor. Les temples sur la rive est, les nécropoles sur la rive ouest.

Tandis que le Nil dessine dans le désert une veine de verdure qui l’entoure jusqu’à Kom Ombo, Louxor est postée à 600 km au sud du Caire (et donc grosso modo du delta du Nil débouchant sur la méditerranée) et 225 km au nord d’Assouan, c’est-à-dire du Lac Nasser campé sur le cours du fleuve géant.

Ramsès II trône tranquillement dans le temple d'Amon, à Louxor.

- © 123superstar / 123RF

A Louxor, l’ancienne cité antique nommée Thèbes dans nos livres d’histoire, se répandent, sur la rive ouest, les sites remarquables de sa nécropole, à savoir la Vallée des Rois, la Vallée des Reines, et le temple funéraire de la reine Hatchepsout, mais aussi les colosses de Memnon, et le Ramesséum, le temple des millions d'années de Ramsès II, la Vallée des Nobles, la Vallée des Singes, la Vallée des Artistes. Sur la rive est, les temples de Karnak et d’Amon s’élèvent quasiment au cœur de la ville, en bordure du fleuve, donc plus faciles d’accès.

Ce sont, avec les pyramides de Gizeh, en lisière du Caire, les lieux les plus visités du pays. Il faut y ajouter des sites beaucoup moins connus, mais qui confirment l’exceptionnalité du lieu, comme les 145 tombes de Cheikh Abd el-Gournah.

Pleureuses lors d'un enterrement, ombeau de l'ancien Vizier égyptien Ramose, nécropole de Sheikh Abd el-Qurna.

- © BasPhoto / Shutterstock

En descendant le Nil, à une soixantaine de kilomètres de Louxor, Esna et son temple de Khnoum vous attendent. Puis, plus au sud, une fois entré dans le Gouvernorat d’Assouan, Edfou et son temple d’Horus. A 60 kilomètres plus au sud encore, le temple de Sobek et Haroëris, à Kôm Ombo, l’un des mieux conservés au monde. Toujours plus au sud, Assouan et son palace mythique, le Cataract Hôtel, et les Îles Eléphantines. Puis plus bas, le lac Nasser qui s’étend à perte de vue dans le lit du Nil et qui vous mènera au site majestueux d’Abou Simbel.

Ces découvertes peuvent se faire à la manière d’un chapelet qu’on égrène, au fil du Nil, au rythme d’une croisière. Au départ de Louxor, il y a autant de bateaux que d’hôtels. Vous voilà informés donc sur tout ce que Louxor et sa région ont à vous offrir en terme d’intérêt égyptologique. Car bien entendu, votre enrichissement et votre goût pour ces sites inestimables ne pourront être comblés que si vous vous intéressez à l’histoire de la civilisation égyptienne antique maintenant totalement éteinte.

© Zevana / 123RF

Vous ne serez pleinement comblés que si vous vous intéressez à leur mythologie et à la signification de la personnification de leurs dieux, aux rites auxquels étaient soumis leurs rois qui deviendront des dieux, autrement dit des pharaons, dans les alcôves secrètes de leurs tombeaux, de leurs temples dédiés ou de leur pyramides. Et à leur langage retranscrit en signes restés pendant des siècles des mystères, les hiéroglyphes.

Tout a commencé vers 2 000 av. J.-C. (Moyen-Empire) avec la dynastie des Mentouhotep qui hissèrent le dieu Amon au rang de dieu national et firent de Thèbes la résidence royale et le lieu de sépulture des pharaons.

© L'Eléphant Voyageur / Voyages Créatifs

Aujourd’hui, la ville s'est considérablement développée. L'infrastructure hôtelière est variée et globalement très correcte. Ville forcément très touristique, Louxor est parfaitement pourvue en banques, distributeurs automatiques (pas toujours en service), commerces (notamment des bijoux de qualité) et restaurants nombreux. Plus traditionnel, son souk regorge de cadeaux-souvenirs bon marché.

Taxis et calèches se disputent le pavé tandis que les felouquiers sont les maîtres de la balade fluviale: dès qu'un touriste met le pied dehors, il est aussitôt abordé ! Cette insistance commerciale reste ici sympathique mais surprendra l’occidental. Cependant, la gentillesse naturelle du peuple du Nil n'est pas une légende.

Derniers articles

Voir l'essentiel de Louxor en un week-end
Louxor

Voir l'essentiel de Louxor en un week-end

Oui, il est possible de faire Louxor en un week-end ! Pour prendre la pleine mesure de sa richesse, il faudra sans conteste se préparer un planning serré qui n’omet aucun des incontournables...
Croisière sur le Nil : découvrez ce que vous n’aurez encore jamais vu à Louxor
Louxor

Croisière sur le Nil : découvrez ce que vous n’aurez encore jamais vu à Louxor

Les grands voyageurs reviennent plusieurs fois sur les mêmes lieux, surtout si ceux-ci ont été pour eux de grandes découvertes. C’est le cas de Louxor qui est autant grandiose qu’unique....

Les incontournables

Tous les incontournables

Comment y aller ?

Région touristique phare de l’Egypte, la destination est directement desservie. Vous mettrez en moyenne 7h30 pour faire le trajet depuis Paris. L'aéroport international de Louxor se trouve à seulement 6 kilomètres de la ville et de ses hôtels où vous arriverez directement et sans détour par la route peu, voire pas du tout, encombrée.

Où se loger ?

Ces dernières années, l'hôtellerie de Louxor a considérablement augmenté son offre. Vous n’aurez donc aucun mal à y booker un hôtel. Un certain nombre d’entre eux est pourvu d’une piscine, ce qui est bien agréable avant ou après une journée de forte chaleur. Si vous avez opté pour une croisière, alors évidemment vous logerez sur l’eau, ce qui est une manière pratique de découvrir tous les sites qui se trouvent majoritairement au fil du Nil. Sachez aussi que le Winter Palace et son pure style colonial victorien se trouve au cœur de Louxor, sur la rive est, en bordure du fleuve. Un must à quelques pas des temples de Karnak et de Louxor.

Informations pratiques

Préparez vos visites :

Les modes de transports sont variés pour vos visites et vos balades: taxis, tuk-tuk, vélos, calèches, chameaux, et même chevaux ! Mais aussi felouques, pénichettes, bateaux de croisière. Et le bac (pour changer de rive).

Pour entrer sur les sites, le ministère du tourisme égyptien a mis en place des pass qui vous donnent droit à des formules pratiques:

Le Louxor Premium Pass vous donne un accès illimité à tous les sites, musées, tombes de Séthi Ier et Nefertari y compris, pendant 5 jours pour 180 € par personne.

Le Louxor Standard Pass vous donne accès à tous les sites (exceptés les tombes citées précédemment), musées y compris, pendant 5 jours pour 90 € par personne.

Le Luxor Pass incluant les tombes coûte 100 dollars par personne. Il est valable 5 jours filants.

Vous pourrez vous les procurer à la billetterie de la vallée des Rois, au temple de Karnak et au bureau des relations publiques de l'inspection de Louxor (ouvert de 9h00 à 15h00 tous les jours). Ce bureau se trouve derrière le musée de Louxor.

Attention, ils ne se vendent pas en ligne, et sur place vous ne pourrez pas les payer en carte de crédit, mais seulement en liquide, en dollars ou en euros.

Et vous devrez fournir une photo d’identité + une copie de la page de votre passeport contenant vos informations d’état civil.

Nota bene: la visite de chacune des tombes est limitée en nombre, généralement à 150 personnes par jour. Vous aurez donc intérêt à arriver parmi les premiers, autrement dit, tôt.

Précautions sanitaires et vaccins

D’abord, une chose à connaître: il existe à Louxor et autour du Nil en général, deux parasitoses plutôt méchantes qu'il vaut mieux ne pas contracter: la douve du Nil **(douve du foie) et la **bilharziose.

La douve est un parasite très répandu qui niche dans les eaux stagnantes du et autour du Nil. A l’état de larve, elle s'installe dans nos organes dont elle se nourrit, puis grossit pour atteindre la taille d'un doigt.

Les larves de la douve du Nil sont fréquentes dans les cressonnières qui se contaminent par les eaux usées. Ne manger ni cresson - souvent utilisé pour décorer des entrées ou des plats -, ni crudités (salade, tomates, etc.).

La bilharziose est une parasitose moins grave et soignable, mais quand même très handicapante. Ce parasite entre par la peau. Portez des chaussures fermées et évitez les eaux stagnantes ou les cultures.

Pour des raisons de contamination microbienne cette fois, ne buvez pas l’eau du robinet. Si vous achetez des bouteilles d’eau, veillez à ce qu’elles soient correctement scellées (et non rebouchées). Le procédé Lifestraw serait sûr à 99, 99 % et est accrédité par l’Organisation mondiale de la Santé.

Sinon, renseignez-vous auprès de votre pharmacien pour vous munir de la méthode adaptée pour purifier votre eau.

Aucun vaccin n’est obligatoire pour se rendre en Egypte. Néanmoins, il est très conseillé de vérifier que vos vaccins sont à jour et de vous faire vacciner contre les hépatites A et B, et même la typhoïde.

Enfin, ne touchez pas aux mammifères, ils peuvent être porteurs de la rage, comme dans tout le Moyen-Orient et au Maghreb voisin. Si vous êtes avec des enfants et que des animaux errants (chiens, chats, etc.) se présentent, prenez vos enfants dans vos bras. Une simple léchure sur la bouche est contaminante.

Papiers et visa :

Il vous faudra obtenir un visa touristique et vérifier que votre passeport est valide pendant au moins 6 mois à la date de votre arrivée sur le sol égyptien. Il vous sera également demandé une copie de votre billet d’avion, ou une attestation de voyage.

Monnaie et cash :

Comme pour tout voyage, veillez à disposer de moyens de paiement suffisants à votre séjour: liquidités, traveller-chèque, carte de crédit.

Pensez à vérifier auprès de votre banque le montant maximal de retrait de liquidités, généralement plafonné, auquel vous aurez droit sur place avec votre carte bleue.

Comme vous le verrez dans notre sujet, il est des activités que vous ne pourrez pas régler en livres égyptiennes, ni en carte bleue, mais seulement en cash, euros ou en dollars, comme l'achat du pass d’accès aux sites. Renseignez-vous.

Afin de prévenir les aléas survenant en cas de perte ou de vol de votre carte bleue, pensez à vous munir, avant votre départ, du numéro d’urgence à contacter afin de faire opposition sur votre carte.

La meilleure période pour s’y rendre :

Nous vous conseillons de partir pour Louxor, et plus généralement sur le Nil, pendant notre hiver, et plus précisément entre novembre et avril. Pendant l’été, la chaleur est telle qu’elle devient un handicap, l’air semble manquer.

Sécurité :

Le risque d’attentat restant élevé, les touristes français sont appelés à faire preuve de vigilance maximale. Restez à l’écart de tout attroupement et/ou rassemblement. Soyez prudent lors de vos déplacements. Renseignez-vous auprès de votre agence de voyage des mesures et éventuelles restrictions imposées par les autorités égyptiennes.

Ne sortez pas des sentiers battus ni des axes routiers, le risque lié à la présence de mines est élevé dans les zones désertiques. Bien que traversé par le Nil, Louxor est en plein désert.

Enfin, en cas de problème grave, vous pourrez contacter la ligne d’urgence du Centre de crise et de soutien au : +33 1.53.59.11.00 (appel non surtaxé).

Règles de vie en société

Le port d’habits couvrant les bras et les jambes au moins sous les genoux est fortement recommandé à la gente féminine dans l’espace public.

La consommation d’alcool est circonscrite à votre hôtel et aux restaurants touristiques qu’éventuellement vous fréquenterez.

Les manifestations extérieures propres à exprimer l’intimité amoureuse ou affective sont considérées comme contraires aux bonnes mœurs.

Que rapporter ?

Le panthéon des dieux égyptiens est immortalisé sous forme de statuettes en albâtre, basalte ou pierre à savon et... d'imitations en résine vendues à l'entrée des temples (3 à 6 euros pièce). Vous trouverez aussi de belles cotonnades: nappe damassée et ses 12 serviettes (14 euros); tee-shirts (5 euros); chèches (1,50 à 3 euros). Pour être sûr de rapporter un vrai papyrus, rendez-vous dans les instituts du Dr Ragab. Achetez les bijoux en argent et en or (bon marché), turquoise et lapis-lazuli et l'incontournable cartouche avec votre prénom gravé en hiéroglyphes.

lightbulb_outline Conseil de la rédac'

👉 Dans les lieux où l’on vous propose des cocktails de fruits, sirops, etc., nous vous conseillons de décliner poliment l’invitation, ceux-ci pouvant être faits avec de l’eau du robinet non potable. Ne mangez pas de crudités ou de fruits, pour les mêmes raisons (ils seront probablement rincés à l’eau du robinet) et aussi parce que des parasites peuvent y être collés.

👉 Mettez vos objets de valeur, passeports et billets de retour au coffre de votre chambre. Préférez des hôtels qui offrent cette prestation.

par Pascal ANTOINE | Rédacteur
Rédacteur, journaliste et photographe depuis 25 ans, ses articles ont été publiés dans la presse magazine (Voyager Magazine, Partir, Gala, 4x4 Mag, etc.). Sa focale : toujours aborder une destination par ce qu’elle a de plus captivant, sa culture.

explore Testez nos comparateurs

Dernières actus
France
Il n’y a pas qu’en Bretagne que l’on peut voir des menhirs ! Voici les régions où en trouver (il y en a peut-être près de chez vous)
La Laponie à petit prix ? Ryanair prévoit l’ouverture d’une liaison pour cet hiver vers le pays du Père Noël
Bali
"L'île où il fait chaud toute l'année !", voici 4 bonnes raisons de découvrir Bali et ses paysages idylliques
Oubliez Tokyo ou Osaka et découvrez cette région méconnue du Japon qui regorge de merveilles !
Toutes les actualités
Top destinations
Florence
Florence
Lisbonne
Lisbonne
Barcelone
Barcelone
Marrakech
Marrakech