Voir l'essentiel de Louxor en un week-end

Oui, il est possible de faire Louxor en un week-end ! Pour prendre la pleine mesure de sa richesse, il faudra sans conteste se préparer un planning serré qui n’omet aucun des incontournables du lieu. L’avantage, c’est qu’ils sont concentrés sur quelques spots, relativement proches les uns des autres. Le plus malin est de prendre un hôtel sur la rive ouest afin d’être sur place tôt, facilement, pour la visite des tombeaux de la Vallée des Rois ou des Reines. Votre initiative sera possible si vous tolérez bien la chaleur car vous allez devoir vous exposer au soleil à des horaires où il sera à son zénith. Vous devrez donc vous habiller en fonction et surtout, bien vous hydrater, régulièrement et suffisamment.

Sur la rive est, visitez les temples d’Amon et de Karnak dans la foulée, les deux sites se touchent et ces temples sont dans l’alignement l’un de l’autre. Ils sont dans le centre ville. Faites-les en début ou fin de journée, à cause de la chaleur.

Jour 1 - la rive ouest : les tombeaux de Nefertari et de Sethi Ier, le temple d'Hatchepsout, la maison d’Howard Carter, le Ramesseum

Vous arriverez le vendredi soir à l’aéroport international de Louxor. Les taxis ne manquent pas (vous aurez aussi, préalablement, vu avec votre hôtel s’il prévoit les transferts). En une demi-heure environ, après avoir passé le Nil, vous serez à votre hôtel. Là, vous pourrez prendre un rafraîchissement et aurez tout le confort essentiel. Reposez-vous de votre vol. Le lendemain, vous commencez tôt.

Informations pratiques

Pour vos visites, une formule de pass vous est recommandée :

👉 Le Louxor Premium Pass
vous donne un accès illimité à tous les sites, musées, tombes de Séthi Ier et Nefertari y compris,

⏳ Durée

5 jours

👛 Prix

180 € par personne.

👉 Le Louxor Standard Pass
vous donne accès à tous les sites (exceptés les tombes citées précédemment), musées y compris,

⏳ Durée

5 jours

👛 Prix

90 € par personne.

👉 Le Luxor Pass incluant les tombes

⏳ Durée

5 jours

👛 Prix

100 € par personne.

🚕 Les transferts aéroport / hôtel

Il existe des prestataires de transferts privés entre votre hôtel et l’aéroport, et vice et versa, que vous pourrez booker via l’appli WhatsApp. Ainsi serez-vous assuré d’avoir la climatisation et un chauffeur qui parle à la fois français et anglais.

Votre hôtel pourra également probablement organiser votre transfert à l'aller et au retour. Renseignez-vous lors de votre booking hotel.

La Vallée des Reines, sur la rive ouest du Nil, à Deir El-Bahari.

- © Strelkov73 / 123RF

Pour vous en mettre plein les yeux dès le début, commencez par la visite du tombeau de la reine Nefertari, incontestablement le plus beau tombeau de cette partie de l’Egypte. De bon matin, rendez-vous dans la Vallée des Reines. L’idée est d’y être parmi les premiers car les visites sont quotidiennement limitées à 150 personnes. C’est tout l'intérêt d’être là dès la veille.

Le tombeau de Nefertari

Comme vous aurez dormi sur la rive ouest du Nil, vous serez presque sur place. Votre hôtel vous aura réservé un taxi. Ou bien vous aurez pris la navette. Vous pourrez aussi, probablement, faire le trajet en vélo. Renseignez-vous.

Le tombeau est creusé dans la roche et vous y accéderez en empruntant un escalier peu pentu qui vous conduira à une antichambre de quelques mètres carré et son vestibule. L’antichambre est esquintée et ne mérite pas qu’on s’y appesantisse, exception faite du porche à votre droite (mur est) qui vous mènera à l’annexe latérale. Il est décoré, à gauche, d’Osiris coiffé d’une double couronne (pschent), sur un fond jaune éclatant.

© Kirk Fisher / Shutterstock

Et à droite, d’Anubis, debout. Au-dessus du passage, sur le linteau, un personnage inconnu est assis, entouré de 11 cobras séparés chacun d’une grande plume d’autruche. La plume d’autruche est l’apanage de Maât, la déesse de la justice. Mais rien ne dit que ce soit elle qui soit représentée là.

Passé cette ouverture, vous serez de plein pied dans le vestibule et son annexe qui sont de toute beauté. Le court vestibule qui mène à l’annexe offre une représentation sublimée de Nefertari. Au-dessus du passage, un aigle. A gauche, Khépri, le dieu à tête de scarabée, et à droite, Hathor et Horakhti. Visiter un tel lieu est une expérience unique, exaltante et impressionnante.

Informations pratiques

👛 Prix de sa visite

1400 livres égyptiennes payables en euros (70 €). La visite se limite à 10 minutes et vous n’aurez pas le droit de le photographier. Il vous faudra laisser vos affaires à la consigne et, pendant la visite, veiller à ne rien toucher.

© Des Racines et des Ailes

Passé cette ouverture, vous serez de plein pied dans le vestibule et son annexe qui sont de toute beauté. Le court vestibule qui mène à l’annexe offre une représentation sublimée de Nefertari. Au-dessus du passage, un aigle. A gauche, Khépri, le dieu à tête de scarabée, et à droite, Hathor et Horakhti. Visiter un tel lieu est une expérience unique, exaltante et impressionnante.

Mais vous n’êtes pas au bout de vos émotions. Aussitôt ressorti, vous descendrez à nouveau un escalier richement décoré qui vous mènera à la chambre funéraire. La descente est placée sour les hospices d’Anubis, représenté sur les deux murs qui se font face, symétriquement, en grand chacal noir aux oreilles pointues, et d’Isis, qui confère aux pharaons l’immortalité. Là, une flopée de textes en hiéroglyphes consacrent Nefertiti.

Informations pratiques

Vallée des Reines

⏰ Ses horaires

La Vallée est ouverte de 7h00 à 17h00.

👛 La visite de la TOMBE DE NEFERTARI

est à 1 400 livres égyptiennes, soit 44 € environ.

👛 La visite de la TOMBE DE SETI 1er

est à 1 000 livres égyptiennes, soit 31 € environ.

👛 La visite des deux tombeaux

coûte 40 dollars environ.

Vous accéderez alors à la chambre funéraire. Le caveau se trouvait là, au centre. Quatre piliers s’élèvent du sol au plafond. Ils sont entièrement peints et en très bon état de conservation. Ça en est émouvant. De nombreux dieux essentiels sont peints dans cette grande salle souterraine.

Vous pourrez ensuite filer visiter la tombe de Sethi Ier, dans la Vallée des Rois. C’est l’avantage d’être minuté, on limite la perte de temps.

Le tombeau de Sethi Ier

Dès votre arrivée sur le site, prenez le petit train qui vous mènera à la hauteur des tombes troglodytes. Celle de Sethi Ier s’enfonce de 100 mètres dans la roche. Restée fermée 25 ans par souci de préservation, ce caveau vous livrera ses secrets en partie restés intacts.

Un épisode du Livre des Portes

- © hemro / Shutterstock

Outre cet état de préservation, ce tombeau est remarquable à deux égards: sa superficie et ses 11 salles (par comparaison, celui de Nefertari n’en compte que 7) et deux fresques très importantes: le Rituel de l’Ouverture de la Bouche et le Livre des Portes qui consiste en différents tableaux où sont répétés des personnages, dont Sethi 1er coiffé de la double couronne royale.

Informations pratiques

👛 Le prix de cette visite

est compris dans la formule du Louxor premium Pass.
Sinon, l’entrée est à 1000 livres égyptiennes, soit un peu plus de 30 €.

👛 Prix du petit train de la Vallée des rois :

4 livres égyptiennes, soit environ 15 centimes d’€.

Un autre épisode du Livre des Portes.

- © hemro / Shutterstock

Dans la salle du Taureau se trouvait le sarcophage de Sethi Ier (conservé depuis 2 siècles au musée Soane de Londres).

En ressortant, l’opportunité peut se présenter de visiter d’autres tombes, en fonction de la fréquentation ce jour-là. Compte-tenu que vous êtes tenu par le temps, vous ne devrez pas rater les sites incontournables. Nous vous proposons de foncer vers le temple funéraire de la reine Hatchepsout avant qu’il ne fasse trop chaud. Il se trouve à 5 kilomètres au sud-est. Vous serez vite rendu.

Le temple d'Hatchepsout

© 123RF

Vous ne pouvez pas faire l’impasse sur ce temple, son architecture est unique. Cela tient sûrement au fait qu’il a été conçu par le Grand Majordome de la reine Hatchepsout. Il s‘agit d’un grand bâtiment aplati construit à flanc de montagne consistant en un empilement de 3 immenses terrasses tout en longueur.

© Whitcomberd / 123RF

Quand vous arriverez sur le site, à Deir el-Bahari, vous aurez sûrement un peu le sentiment qu'on éprouve en arrivant sur le site du Mont Saint-Michel. Car il va vous falloir traverser la formidable esplanade qui vous mènera jusqu’au temple. En plein soleil. Ce qui devrait vous prendre près de 10 minutes.

Oasis Guest House Louxor
Booking.com

Oasis Guest House

Petit hôtel à très petits prix, sur la rive ouest
9.3 Fabuleux
A partir de
27 € / nuit
Réserver

Une fois parvenu à la première terrasse, vous admirerez le portique de chasse, bas-relief imposant où la reine Hatshepsout, représentée en Sphinx coiffée du némès des pharaons, piétine ses ennemis. D’ailleurs, 6 statues de sphinx de la reine sculptées dans des blocs de granit rose ornaient le temple originellement. L’un d’eux est visible au Metropolitan Museum of Art de New York. Une autre fresque abîmée montre la fameuse reine faire construire les obélisques de Louxor.

Les soldats de la reine lors du voyage au pays de Pount (qui deviendra la Somalie).

- © Mathess / 123RF

Ce temple appartient à la catégorie des Temples des Millions d’Années, dont la fonction était de porter la glorification des rois et reines, et donc de préparer leur déification. Pour Hatchepsout, il s’agissait d’exprimer de son vivant son lien privilégié avec le dieu Amon-Rê, esprit de tout cet espace, qui s’incarna dans son propre père, le roi Thoutmôsis Ier.

Voilà comment on devenait soi-même un pharaon. Et une légende.

Au sommet, sur la troisième terrasse, originellement, le temple était pourvu de larges bassins remplis d’eau, ornés d’une riche flore exotique et colorée, habitée d’ibis rouges du Nil. De belles statues de la reine se répètent, postées les unes à côté des autres. Hatchepsout y est coiffée de sa double couronne. Elle porte, contre sa poitrine, les bras croisés, les sceptres royaux. Cette terrasse est nommée Sublime des Sublimes. C’est ici que se trouve le sanctuaire du dieu Amon, l’essentiel du temple.

La Maison d’Howard Carter

© Jan Brinkmann Photography / Shutterstock

On ne va pas se mentir, la chaleur épuise et vous n’aurez pas tout de suite envie de foncer vers d’autres découvertes. Pour vous adapter à cette contrainte, nous vous proposons de rentrer à votre hôtel pour votre repas du midi. Ou alors vous rendre dans la maison de l’égyptologue Howard Carter, celui-là même qui découvrit la tombe de Toutankhamon. Cette demeure se trouve près de là où vous êtes, à quelques pas de la Kings Valley Rd, ce qui devrait faire votre bonheur. Même à pied, vous serez rapidement rendu. Bien entendu cette destination présente un attrait majeur. Là se trouve la reconstitution parfaite du tombeau que Carter a découvert en 1922, la tombe-caveau de Toutankhamon.

Là, vous devrez vous acquitter du prix de l’entrée, si vous n'avez pas de pass (le Louxor Premium Pass est résolument le sésame pour toutes les attractions). Dans le jardin, une cafétéria est censée vous accueillir, mais ces derniers temps elle est fermée, faute de fréquentation. D’où l’intérêt d’avoir toujours avec vous de quoi vous hydrater et vous rafraîchir. Vous pourrez vous poser, à l’ombre, et reprendre des forces avant votre visite. Et manger un sandwich, si vous avez pensé à en apporter un.

La visite se passe en deux temps. D’abord la maison de l’égyptologue. Vous visiterez son bureau, verrez ses effets personnels dans leur décorum d’origine, les photos prises à l’époque de sa découverte par le photographe Harry Burton qui travaillait à la chambre.

La salle mortuaire de Toutankhamon telle que restituée dans la maison d'Howard Carter.

- © Bloodua / 123RF

Ensuite, on vous conduira à l’extrémité de la maison. En passant par le jardin arboré, vous aurez accès à un bâtiment où se trouve la reconstitution parfaite du fameux tombeau. Vous accéderez à l’antichambre, puis à la chambre funéraire et la chambre du trésor. Le guide vous expliquera que Carter commença par faire un petit trou dans le mur séparant l’antichambre de la salle du sarcophage pour visualiser l’intérêt d’aller plus loin. Puis il fit exploser son émerveillement et sa joie devant le trésor qu’il renfermait et qui le fit tant fantasmer.

La fatigue se faisant sentir, vous pourrez rentrer vous reposer pour être d’attaque dès potron-minet, le lendemain matin.

Le Ramesséum

Mais si vous êtes courageux, puisqu’il vous restera probablement du temps, alors vous pourrez choisir entre le Ramesséum et le temple de Sethi Ier, tous deux temples de Millions d’Années, qui se trouvent tout proche. Ou bien alors opter pour la visite du site de Cheikh Abd el-Gournah, constitué de 146 tombes de dignitaires de la dynastie, mais aussi des temples funéraires de Sethi Ier et du maire de Thèbes.

La Ramesséum ou Temple de Millions d’Années de Ramsès II.

- © Artur Maltsau / 123RF

Allons au plus direct et visitons le Ramesséum ou Temple de Millions d’Années de Ramsès II. Ce temple mythique fut décrit, il y a 21 siècles, comme « le plus majestueux de toute l'Égypte » par Diodore de Sicile. C’est dire ! Mais aujourd’hui malheureusement, il n’en reste qu’une ruine qui a perdu depuis longtemps de sa superbe. Seul le temple, au centre, est encore partiellement debout. Il faut avoir à l'esprit l’apparence extraordinaire que devaient revêtir ses temples couverts alors de pigments colorés, de pierres et de métaux précieux. Aujourd’hui, on n’en voit plus que la pierre à l’état brut.

Jour 2 - la rive est : le temple d’Amon, Winter Palace, le musée de Louxor, la nécropole de Cheikh Abd el-Gournah

De bon matin, prenez un petit déjeuner et hydratez-vous bien. En Egypte, comme dans tous les pays très chauds et désertiques, on a tendance à sous-estimer sa propre déshydratation. Il faut donc regagner en eau ce qui a été perdu pendant la journée et la nuit précédentes.

A contrario des tombes, qui sont enfouies, la visite des temples ne permet pas de s’abriter du soleil et de sa chaleur écrasante. D’où la nécessité de faire ce genre de visite tôt. C’est d’autant plus vrai des deux temples de la rive est de Louxor, Amon et Karnak, qu’ils sont monumentaux. Il faut donc y être au plus tôt. Il vous faudra environ 45 minutes en taxi pour y parvenir. On ne peut pas venir à Louxor sans visiter ces deux temples impressionnants, par leur surface, leur volume, et leur invention, même si vous aurez le sentiment d’une certaine redondance entre les deux.

Le Temple d’Amon

L’entrée du temple se fait par son pylône bien conservé, gardé par 6 statues monumentales, les colosses de Ramsès II, que vous devrez admirer de loin, ou bien en levant la tête. Vous retrouverez ces colosses représentant le pharaon, un peu partout dans le temple, tantôt assis, tantôt debout, parfois coiffé du pschent tout en hauteur, apanage des pharaons.

Le pylône et l’obélisque à l’entré du temple d’Amon.

- © Bloodua / 123RF

A l’entrée donc, l’obélisque posé sur son socle à gauche de l’entrée. A droite, un autre socle de pierre gigantesque, vide. C’est celui où jadis reposait l’obélisque qui trône sur notre place des Invalides, à Paris.

Chemin faisant, devant ses piliers monumentaux gravés de multiples hiéroglyphes, vous vous interrogerez sur la richesse de la symbolique qui s’impose à vous. Sachez que ce temple fut le siège des cérémonies et sacrifices à la gloire d’Amon et de la fête d’Opet (Nouvel An). Pour cette occasion, des barques s’acheminaient jusqu’au pylône par un petit canal qui débouchait du Nil, à une centaine de mètres de là. Les barques étaient ensuite hissées pour être déposées sur le triple reposoir, à l’intérieur du temple.

Là, passée cette grande cour, la grande colonnade d'Amenhotep III est tout simplement éblouissante

Déjeuner au Winter Palace

Le Winter Palace vu du Nil

- © Patryk Kośmider / 123RF

Avec cette matinée bien remplie, l’heure du déjeuner sera la bienvenue. Entrer dans le Winter palace, c’est profiter de sa fraîcheur et de son architecture d’intérieur issue d’un autre siècle. On pense à Agatha Christie qui y séjourna pour écrire son fameux Mort sur le Nil, adapté à plusieurs reprises au cinéma. Passé sa porte à tambour en bois, vous arriverez dans cette immense demeure dotée d’un beau volume sous un plafond très haut. Beaucoup de boiseries.

Vous avez réservé à l’Oasis, le restaurant placé près de la piscine, à quelques pas de l’arboretum qui remplit le parc de ce palace. Vous pourrez y déguster une cuisine de grande qualité et vous rafraîchir. Et profiter du calme du lieu.

Le musée de Louxor

Après un bon café, le soleil étant encore bien zénithal, rien ne vaut de rester encore au frais, tout en continuant la découverte de l’univers antique égyptien. Direction le Musée de Louxor, qui ne se trouve pas loin du Winter Palace. Prenez une calèche, vous serez vite rendu.

© Dave Primov / 123RF

Dans ses salles climatisées, vous découvrirez des statues de granit de toute beauté. Elles en imposent pas leur modernité et leur état de conservation qui vous amèneront des milliers d’années dans le passé égyptien: la statue d’Amenothep III, droit comme un i, les poings plaqués contre ses cuisses, la déesse Hathor, assise et portant sur sa tête le disque solaire, la déesse Iounyt, assise, coiffée du Némès des pharaons, Thoutmôsis III, etc.

Et puis une statue remarquable en marbre du dieu crocodile Sobek, dieu de l’eau, qui tend un ankh à Amenothep III qui se tient à ses côtés. Sur sa tête, un cobra, surmonté de ses cornes de béliers, elles-mêmes surmontées d’un disque solaire, son énième attribut.

On verra aussi dans ce musée quelques momies. Et une statue de Toutânkhamon en sphinx.

Statue de Toutânkhamon en Sphinx.

- © Briste / 123RF

La nécropole de Cheikh Abd el-Gournah

Comme il vous faudra repasser par votre hôtel avant votre départ, sur la rive ouest du Nil, vous vous serez réservé la visite de cette nécropole, sise sur les hauteurs de la montagne, à 482 mètres au-dessus du niveau de la mer. Départ pour Cheikh Abd el-Gournah et ses 146 tombes. En fait, peu se visitent, mais les tombes de Menna (TT69) et de Nakht (TT52) ont été nettoyées de leur salpêtre et restaurées de manière à pouvoir recevoir le public.

La nécropole de Cheikh Abd el-Gournah.

- © Abrilla / 123RF

Située à 1,5 km environ de Deir El-Medinah, cette nécropole sera probablement dans le même périmètre que votre hôtel. Une fois descendu dans la tombe de Menna, vous serez surpris par la beauté des fresques et la vivacité de leurs couleurs.

Les moissons racontées dans la tombe de Menna.

- © hemro / Shutterstock

Là, peints sur les bas-reliefs, des paysans fauchent les blés avec une large faucille tandis que d’autres les récoltent dans leurs filets. Les scribes veillent à conter ces moments de vie. Ici, pas d’électricité. Le vigil enverra, grâce à un miroir, des rayons du soleil sur ces tableaux aussi splendides que séculaires. Sans cela, le tombeau serait bien sombre.

Paysans et leur bétail

- © hemro / Shutterstock

Le Temple de Sethi Ier

Ensuite, vous pourrez diriger vos pas vers le temple de Sethi Ier qui se situe également dans les hauteurs de Cheikh Abd el-Gournah.

Le Temple de Sethi Ier à Cheikh Abd el-Gournah.

- © Artur Maltsau / 123RF

Il s’agit d’un Temple des Millions d’Années, et tout comme celui dédié à Amenhotep III dans la vallée, les pylônes et les grands murs de son enceinte ont disparu. Ainsi reste-t-il cette colonnade certes impressionnante et de nombreux hiéroglyphes. Cheikh Abd el-Gournah marquera la fin de votre week-end culturel à Louxor.

par Pascal ANTOINE | Rédacteur
Rédacteur, journaliste et photographe depuis 25 ans, ses articles ont été publiés dans la presse magazine (Voyager Magazine, Partir, Gala, 4x4 Mag, etc.). Sa focale : toujours aborder une destination par ce qu’elle a de plus captivant, sa culture.
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Louxor
Louxor
Thèmes associés :
  • #Week-end
Dernières actus
Les Maldives, le Brésil, la Suède... Air France prévoit de nouvelles liaisons vers des destinations de rêve cet hiver
Plus besoin de carte touristique pour accéder à ce pays d'Amérique Latine !
France
Des billets Ouigo à 5€ en vente dès aujourd'hui vers plusieurs destinations en France ! La vente flash de la SNCF va durer 2 jours
Italie
Après une longue fermeture pour travaux, le téléphérique du lac de Côme rouvre au public ! (Et il offre des panoramas sublimes)
Toutes les actualités
Top Villes