Les mystères de Carthage, joyau de la Tunisie

Carthago delenda est (Carthage doit être détruite), disait Caton l'Ancien à chaque discours devant le Sénat romain. Son vœu finit par être exaucé, si bien qu'il ne reste plus grand-chose de la grande cité de Carthage, fondée en 814 avant J.-C. par Didon, une princesse phénicienne originaire de Tyr. Elle fut entièrement détruite par les Romains en 146 avant J.-C.. De Hannibal à Winston Churchill en passant par Jules César, Honoré de Balzac et le roi Saint-Louis, du beau monde est passé par Carthage ! Un lieu mythique, capitale de la civilisation carthaginoise, puissance rivale de Rome qui finit par la détruire avant d'en faire la capitale de la riche province d'Africa.

Un site immense à découvrir, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, qui s'étend sur 180 km² entre la cathédrale où mourut Saint-Louis, au sommet de la colline de Byrza, les Termes d'Antonin, l'amphithéâtre où Winston Churchill harangua les troupes alliées, les ports puniques et le mystérieux tophet de Salammbô. Suivez le guide à la découverte de l'une des plus glorieuses cités antiques de la Méditerranée !

© Valery Bareta / Shutterstock

En atterrissant dans la capitale tunisienne, on comprend d'emblée l'importance du site mythique qui a donné son nom à plus de soixante villes dans le monde ! Les plus célèbres sont Carthagène en Colombie et Carthagène dans la province espagnole de Murcie. Classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979, le site archéologique de Carthage se déploie à seulement 20 minutes des pistes, et constitue une visite incontournable de tout séjour en Tunisie.

A voir:  l'amphithéâtre, le musée national de Carthage et son jardin, le forum romain, le quartier Hannibal, la cathédrale Saint-Louis au sommet de la colline de Birza, les thermes d'Antonin, les citernes d'une capacité de 60 000 m3, et le musée océanographique de Salammbô, entre les deux ports puniques, à côté de la nécropole des jeunes enfants (le Tophet).  Les vestiges de la période punique (avant les Romains donc) réunissent le Tophet, le plus ancien lieu de culte punique, installé dans un grand jardin dans le quartier Salammbô, et les anciens ports de guerre et de commerce.

Un peu d’histoire

Comme souvent, tout commence par une légende. Une princesse phénicienne venant de la cité de Tyr dans l'actuel Liban débarque sur les côtes africaines en 814 avant J.-C. Rusée, elle négocia avec le roi local un lopin de terre aussi grand qu'en pourrait couvrir une peau de bœuf. Elle fit découper la peau en très fines lanières qui, mises bout à bout, encercla le territoire de l'actuel Carthage, qui signifie en phénicien littéralement nouvelle ville (Qart Hadasht), Tyr étant la cité d'origine ! Cette princesse, appelée Elyssa, fut surnommée Didon par le poète latin Virgile, et c'est le nom du luxueux hôtel la Villa Didon, qui trône de nos jours sur les hauteurs de Carthage.

Par la suite, la civilisation carthaginoise brilla de mille feux et domina la région, avec en point d'orgue le général Hannibal, qui traversa les Pyrénées et les Alpes à dos d'éléphants pour attaquer Rome. La cité-État maritime et phénicienne de Carthage était décidément trop menaçante pour Rome, d'où le fameux "Carthago delenda est " inlassablement déclamé par Caton l'ancien à chaque fois qu'il commençait ou terminait un discours devant le Sénat romain**, quel qu'en fût le sujet ! Il finit par être entendu et après plusieurs guerres puniques (les guerres entre Rome et Carthage), Carthage fut détruite en 146 avant J.-C. La cité maudite fut abandonnée jusqu'en 46 avant-J.-C., quand Jules César décida d'en faire la capitale de la province africaine de Rome, deuxième ville de l'empire ! Carthage fut totalement abandonnée après la mort de Saint Louis, et tomba dans l'oubli. Aujourd'hui, c'est l'un des quartiers les plus huppées du Grand Tunis, où se trouvent la résidence officielle du président de la République, mais aussi de nombreuses résidences d'ambassadeurs, de jolies villas, d'élégantes boutiques ou encore la mosquée Mâlik ibn Anas, ainsi qu'un célèbre hôtel de luxe, la Villa Didon. On comprend pourquoi le symbole de Carthage est le phénix, car la ville renaît toujours de ses cendres !

Les thermes d'Antonin

Les vestiges de la période romaine rassemblent les thermes d'Antonin, des ruines imposantes dont il ne subsiste que le sous-sol, mais qui donnent une idée des lieux avant la destruction. Ces thermes étaient en effet parmi les plus importants de tout l'Empire romain. On se promène au milieu d'imposantes colonnes qui évoquent celles du temple de Karnak en Egypte. La grande salle avait une hauteur de 30 mètres ! C'est le frigidarium des thermes, un lieu impressionnant, la carte postale de Carthage !

Carlos Rodrigues / Easyvoyage

© Jess Kraft / Shutterstock

Le théâtre antique où s'exprima Winston Churchill

Au théâtre antique de Carthage, on s'imagine avec émotion le discours de Winston Churchill le 1er juin 1943 devant 3 000 soldats britanniques et américains pour les motiver, alors que la Seconde Guerre mondiale est à un tournant ! Le Premier Ministre britannique restait ainsi dans la tradition de ce théâtre où l'on ne jouait pas de pièces, mais où orateurs et politiques débattaient devant la foule. C'est dans ce lieu chargé d'histoire, creusé dans la roche, que se déroule chaque été le Festival International de Carthage.

© Marcella Miriello / Shutterstock

La cathédrale Saint-Louis et le musée national de Carthage

Ensuite, rendez-vous au sommet de la colline de Birza (mot d'origine grec signifiant peau de bœuf, à l'origine de la légende de la fondation de Carthage) où le roi de France Saint-Louis mourut en 1270 de la peste alors qu'il était en route pour la 8ème croisade. La cathédrale fut édifiée en 1884 à l'emplacement supposé de la mort du souverain. Désaffectée pour le culte, elle est connue depuis 1993 sous le nom d'Acropolium comme un lieu culturel accueillant rencontres, expositions ou concerts. Fermé depuis 2017 pour rénovation, le musée national de Carthage situé à proximité devrait rouvrir ses portes en 2026. Il présente d'importantes pièces de la période: céramiques, lampes à huile, bijoux, objets funéraires… On peut déjà déambuler dans ses jardins et admirer la vue splendide sur le Cap Bon !

Carlos Rodrigues / Easyvoyage

© cpaulfell / Shutterstock

Le forum romain et le quartier hannibal sur la colline Myrza

On se promène dans les ruines du forum romain, capitole et centre de la cité à l'époque romaine, avant de remonter dans le temps et d'admirer les vestiges des habitations de l'époque carthaginoise au quartier Hannibal, datant du IIème siècle avant-J. C, ainsi que des tombes puniques et des chambres funéraires souterraines datant du VIème siècle avant J.-C.. Le nom de ce quartier fait référence au fameux Hannibal Barca, qui traversa les Pyrénées et les Alpes à dos d'éléphants et infligea plusieurs défaites à Rome. D'ailleurs, quand elles voulaient se faire obéir de leurs enfants, les femmes romaines criaient " Hannibal à nos portes ! ".

Le célèbre général carthaginois serait aussi à l'origine de la fondation de la ville de Barcelone, dont le nom proviendrait de Barca ! Sachez enfin que Hannibal signifie " celui qui a les faveurs du dieu Baal ", et le nom de son frère Hasdrubal " celui qui a l'aide du dieu Baal ". Hasdrubal est du reste le nom d'une célèbre chaîne d'hôtel haut de gamme tunisienne présente à Yasmine Hammamet, Port el Kantaoui et à Djerba.

© Carlos Rodrigues / Easyvoyage

© Nataliya Hora / Shutterstock

Les ports puniques

Il faut faire travailler son imagination pour faire revivre ce lieu extraordinaire, à l'époque où le port formait un cercle parfait à l’intérieur duquel 220 navires de guerre mouillaient, répartis autour de l'îlot de l'amirauté qui en constituait le centre ! A proximité se trouve le musée océanographique de Salammbô situé entre les deux ports puniques, l'un militaire et l'autre commercial. Il présente de nombreuses espèces de poissons dans de grands aquariums.

Carlos Rodrigues / Easyvoyage

Le tophet

Dernière étape, après avoir repris la voiture, direction l'extrémité sud du site, proche des ports puniques, dans le quartier de Salammbô, cher à l'écrivain français Honoré de Balzac, qui en fit le titre de son roman historique. C'est ici que se trouve le mystérieux tophet (enfer en hébreu), sanctuaire datant du IIIème siècle avant J.-C. réservé à la déesse Tanit et au dieu Baal. On y restituait l'enfant mort à la naissance ou en bas âge pour en réclamer un autre qui vivrait longtemps ! D'autres hypothèses estiment plutôt que ces jeunes enfants étaient sacrifiés aux dieux ! De nombreuses personnes n'osent pas venir dans ce cimetière d'enfants morts prématurément, par superstition... Quel émotion de voir toutes ses petites stèles dédiés à ces petites âmes parties trop tôt !

Carlos Rodrigues / Easyvoyage
© WitR / Shutterstock

Informations pratiques

Le billet d’entrée de Carthage est vraiment donné: seulement 10 dinars tunisiens, soit un peu plus de 3 euros, sachant tout ce qu’il y a à voir… Sachez que l'accès est gratuit le premier dimanche de chaque mois ainsi que les jours de fêtes religieuses et nationales. Il est ouvert de 8h30 à 15h du 16 septembre au 30 avril, puis de 8h à 18h du 1er mai au 15 septembre.

Chaque été durant un mois en juillet et août, Carthage accueille un festival international de musique symphonique, au sein de l’amphithéâtre creusé dans la roche où Winston Churchill s’exprima le 1er juin 1943 devant 3 000 soldats britanniques et américains pour leur remonter le moral. Depuis la première édition en 1964, le festival international de Carthage a accueilli des grands noms de la chanson, de James Brown à Léo Ferré en passant par la mythique chanteuse libanaise Fairuz. One man show humoristique, ballet chinois, danse indienne, pièce de théâtre, comédie musicale, cinéma, danse, musique, concert, spectacle… une programmation diversifiée ouverte sur le monde. L'un des plus grands festivals du bassin méditerranéen, dans un site historique d'exception. Programme et billetterie sur le site officiel du festival international de Carthage.

Impossible de tout visiter à pied, il faut impérativement une voiture pour accéder aux différents lieux qui se trouvent à plusieurs kilomètres de distance !
**
Petit conseil** : avant d'entrer sur le site, vous pouvez admirer les vestiges de l'aqueduc, qui acheminait l'eau jusqu'aux thermes d'Antonin depuis le temple des Eaux de Zaghouan, situé à 130 km plus au sud ! Il fut construit sous l'empereur Hadrien, celui qui fit construire le fameux mur qui porte son nom entre l'Ecosse et l'Angleterre, au IIème siècle après-J.-C. Un lieu qui se trouve à l'extérieur du site, qui passe donc souvent à la trappe quand on ne connaît pas son existence !

L’aéroport de Carthage Tunis n’est qu’à 14 km plus à l’ouest, soit 20 minutes de route.

Carlos Rodrigues / Easyvoyage

© mrtraveler / Shutterstock

Où dormir à Carthage ?

Petit établissement de 10 chambres situé sur la colline de Byrsa au cœur du parc archéologique de Carthage, La Villa Didon est l'unique hôtel design de la région de Tunis et l'un des seuls de tout le pays. Son nom rend hommage à la princesse phénicienne Didon, fondatrice de la cité de Carthage. Bien-être, gastronomie et histoire baignent dans une atmosphère design au concept ultra moderne. En plus d'accueillir un spa, ce joyau de la modernité au cœur de l'antique Carthage, dispose d'un bar-restaurant prisé par le Tout-Tunis.

Le panorama sur le golfe de Tunis est somptueux : les Ports Puniques, les hauteurs de Sidi Bou Saïd, jusqu'au Cap Bon.

Espaces de bains et de sommeil se confondent dans les dix suites design aux noms de divinités phéniciennes, avec chacune un balcon privé donnant sur la baie de Tunis. Baignoire à bulles qui trône au milieu de la chambre, douche transparente sans rideau permettant d'admirer la vue sans être vu, porte coulissante, écran plat, chaises transparentes signées Philippe Starck... Un séjour de choix au cœur du site de Carthage !

©Alexis Bidegain / Easyvoyage

Tunis

✈️ Envolez-vous pour Tunis

Comparez les prix et réservez votre billet d'avion pour Tunis !
A partir de
86 € / AR
Trouver mon vol
par Nicolas Pelé
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Hammamet
Hammamet
Dernières actus
Ces villages font partie des plus beaux du monde (et il y en a un en France) !
Paris
Disneyland Paris : le Parc Walt Disney Studios change de nom et promet de nouvelles attractions !
Bretagne
Que faire ce week-end à Rennes ? 7 idées de sorties adaptées à la météo
Italie
Au creux des montagnes, ces lacs aux eaux turquoise font partie des plus beaux d'Italie (et ils offrent une alternative aux plages bondées de touristes en été !)
Toutes les actualités
Top Villes