lightbulb

Pont sur le Mississippi avec le centre-ville de la Nouvelle-Orléans en arrière-plan

- © f11photo / Shutterstock
Nouvelle-Orléans
Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orléans est une ville à part aux États-Unis, une cité ensorcelante et déconcertante où histoire, musique et gastronomie métissées rythmeront vos découvertes.

Nouvelle-Orléans en résumé

Musicale, épicurienne, historique, la Nouvelle-Orléans est difficile à cerner. La définition de cette ville est à l’image de sa population, un métissage, héritage de ses racines multiples. D’ailleurs, la Nouvelle-Orléans est affublé d’un nombre impressionnant de surnoms. Si vous entendez parler de NOLA, Nollins, The Big Easy, ou encore The Crescent City, c’est bien de la Nouvelle-Orléans dont il s’agit ! 

Entourée de mystère, la plus grande ville de Louisiane sait surprendre le visiteur. Que l’on aime la musique (le jazz en particulier), le carnaval, l’histoire, la gastronomie, NOLA répond à chacun d’entre nous. Indéniablement, cette ville sait nourrir le corps et l’esprit. Ville éloignée des standards américains, la Nouvelle-Orléans se classe dans le top des cités touristiques du pays. Ville de contrastes et de mélanges, elle intrigue le plus aguerri des voyageurs.

C’est un vrai joyau qui s’offre à vous, The Big Easy est une destination en soi, forte d’une histoire ancienne et mouvementée. Empreintes de culture, ses rues sont un club de jazz à ciel ouvert où les musiciens de tout poil viennent s’exercer le soir au clair de lune.

Wrought iron balcony - Vieux Carré La Nouvelle-Orléans

- © Steve Robinson / Shutterstock

Nollins est un foyer culturel intense si bien qu’un grand nombre d’artistes sont venus s’y installer, y travailler et sont même nés ici. Des noms tels que Louis Armstrong Tennessee Williams, Harry Connick Junior, Anne Rice (l’écrivain d’Entretien avec un Vampire), Nicolas Cage sont étroitement liés avec la ville. 

La Nouvelle-Orléans répond aux attentes de tout le monde. Que vous soyez ici pour un séjour romantique, en famille ou entre amis, la ville dispose de tout ce dont rêve le voyageur. Ainsi, entre amoureux rien ne vaut la découverte du Vieux Carré en calèche, ou un dîner dans un restaurant romantique de l’élégant quartier du Garden district. 

Entre amis, venez faire la fête sur la rue la plus endiablée des États-Unis : Bourbon Street. L’ambiance y est survoltée entre bars, clubs de jazz et discothèques. Pour les mélomanes en recherche de qualité, direction les clubs de Frenchmen Street du côté du Faubourg Marigny. 

Enfin, si vous venez en famille, la Nouvelle-Orléans sait aussi répondre à vos attentes ! Oui, même dans cette ville survoltée, les enfants ne sont pas oubliés. Une promenade dans le City Park, le plus vaste jardin de la ville, une visite au musée du Mardi gras ou un tour sur un bateau sur le Mississippi, le choix est cornélien ! Décidément Nollins est une destination de rêve pour chacun d’entre nous ! 

The Square, le cœur de la Nouvelle-Orléans

- © Sean Pavone / Shutterstock

Touchée maintes fois dans sa chair, entre épidémies, incendies ou ouragans, cette cité résiliente s’est toujours relevée. Elle nous offre aujourd’hui l’image d’une ville en renouveau. Une cité de tolérance et de métissage dans ce sud puritain des États-Unis. Une fois de plus elle dénote et détonne ! Préparez-vous, on revient marqué d’une destination aussi atypique !

Tramways à la Nouvelle-Orléans

- © Sean Pavone / Shutterstock

Derniers articles

La gastronomie et la Nouvelle-Orléans, une affaire sérieuse !
Nouvelle-Orléans

La gastronomie et la Nouvelle-Orléans, une affaire sérieuse !

La cuisine est une affaire sérieuse en Louisiane. En effet, ici la cuisine est à l’image de cet état d’Amérique. Une gastronomie pleine de saveurs, faite de contrastes, de métissages...
La Nouvelle- Orléans en tramway
Nouvelle-Orléans

La Nouvelle- Orléans en tramway

La Nouvelle-Orléans se prête merveilleusement bien à une découverte tranquille à bord d’un vieux tramway brinquebalant. La ville compte plusieurs lignes de tramway, appelé streetcar...

Les incontournables

Tous les incontournables

Comment y aller ?

La Nouvelle-Orléans est accessible en avion depuis la France avec une escale obligatoire. En effet, il n’existe pas de vol direct depuis Paris. Le voyageur peut emprunter de nombreuses compagnies aériennes comme Air France, Delta Airlines, American Airlines, United, US Airways, British Airways ou KLM. L’escale a lieu en Europe ou aux Etats-Unis. 

Des vols directs d'Air France relient Paris à Houston en environ 9h30 et Paris à Atlanta en environ 8h30. L’aéroport international Louis Armstrong de la Nouvelle-Orléans est bien relié au centre-ville. Bus, taxi et airport shuttle sont disponibles pour assurer les transferts. La ville est aussi accessible, depuis les autres métropoles américaines, par le train et le bus. 

Où se loger ?

La Nouvelle-Orléans se hisse parmi les villes les plus touristiques des États-Unis. Sa culture si différente et l’ambiance musicale partout présente, attirent plusieurs millions de personnes par an. En conséquence, l’offre d'hébergement est vaste et répond aux différentes aspirations des voyageurs. 

Toutefois, avec les nombreux événements de la Nouvelle-Orléans, il peut être difficile de trouver de la disponibilité. Pensez à réserver le plus tôt possible. En prime, vous bénéficierez de tarifs préférentiels !

Informations pratiques

La Nouvelle Orléans, les chiffres clés :

Superficie : 90 700 hectares dont 43 900 composés d’eau. 

Population : 383 000 habitants en 2020

Langue : l'anglo-américain est encore majoritaire à la Nouvelle-Orléans, l'espagnol et le français sont également parlés.

Formalités et visa Etats-Unis : depuis le 21 janvier 2016, selon la loi réformant le programme d'exemption de visa, les voyageurs français qui se sont rendus en Iran, Irak, Syrie ou Soudan depuis le 1er mars 2011, devront avoir un visa pour fouler le sol américain.

Depuis janvier 2009, les ressortissants des pays exemptés de visa, dont la France, doivent déposer une demande d'autorisation (ESTA) de voyage (payante) sur Internet, au moins 72 heures avant le départ. 

Les voyageurs pourront le faire via leur agence de voyage et recevront en retour une autorisation électronique, indispensable avant d'embarquer sur un avion ou de monter à bord d'un bateau. Cette autorisation est valable pour une durée de deux ans ou jusqu'à l'expiration du passeport. La nouvelle mesure, qui figure parmi les recommandations de la commission du 11-Septembre, vise à rendre plus difficile l'accès aux Etats-Unis pour des terroristes potentiels depuis des pays comme la France, l'Allemagne, la Suisse, la Grande-Bretagne, la Belgique, le Portugal, l'Espagne, Singapour, la Nouvelle-Zélande, le Japon et l'Australie. 

Bon à savoir : si vous possédez un passeport ancien modèle vous êtes soumis(e) à un visa car ce type de passeport n'est pas lisible en machine donc non sécurisé au regard de la réglementation américaine. Vous pouvez cependant l'utiliser jusqu'à sa date de fin de validité. Mais notez que le visa touristique vous coûtera 80 euros.

Les Etats-Unis exigent le passeport individuel quel que soit l'âge du voyageur. Les bébés (même de quelques mois) et les enfants doivent donc être munis d'un passeport comme les adultes (ou d'un visa individuel si l'enfant figure dans le passeport de l'un des parents muni d'un visa). Le passeport individuel pour enfant est à demander à la Préfecture ou la Sous-préfecture de Police du lieu de résidence.

Pour des renseignements relatifs aux différents modèles de passeport, voir le site du ministère des Affaires étrangères.

Pour obtenir un visa : consultez d'abord le site Internet de l'ambassade.

Si vous n'avez pas obtenu de réponse à toutes vos questions ou si vous pensez avoir besoin d'un rendez-vous, vous pouvez appeler un conseiller de l'ambassade au : 0-810-26-46-26 (14,50 euros l'appel). Un entretien peut vous être demandé. Prévoir alors un délai de quatre à 6 semaines avant l'obtention d'un entretien.

Notez que les demandes de visas ne seront plus acceptées par courrier, excepté pour les enfants jusqu'à 13 ans et pour les personnes âgées de 80 ans et plus. 

Religion : le protestantisme est majoritaire aux États-Unis. Les religions catholique, juive, bouddhiste, musulmane, sont également représentées. À la Nouvelle-Orléans, le culte vaudou est encore bien implanté. 

Monnaie : la monnaie est le dollar américain (USD), dont le cours peut fluctuer assez fortement (les petites coupures sont préférables). Il est divisé en 100 cents. Les bureaux de change sont nombreux, mais les taux sont plus élevés aux aéroports qu'en ville. Il n'y a aucun problème pour échanger les chèques de voyages. Toutes les grandes villes sont abondamment pourvues de guichets automatiques de retrait et de distributeurs bancaires "24 Hours Banking", qui permettent de retirer du liquide partout avec n'importe quelle carte de crédit internationale. Le paiement par carte bancaire est généralisé, mais l'usage des chèques est assez peu courant. En général, les banques sont ouvertes de 9 h à 16 h du lundi au vendredi et de 9 h à 13 h le samedi.

Transport : le tramway bien sûr à la Nouvelle-Orléans, il faut privilégier les transports en commun. Le bus est également un bon moyen pour découvrir la ville.  

Santé : pas de vaccination particulière exigée, mais une très bonne assurance est obligatoire (soins et frais de rapatriement), en cas de maladie ou d'accident, compte tenu du coût très élevé des soins médicaux aux Etats-Unis. Concernant les formalités liées au COVID, merci de consulter le site du ministère des affaires étrangères. 

Electricité : la norme en vigueur aux Etats-Unis est le 110 V 60 Hz. Les prises électriques sont à 2 ou 3 broches plates, donc inutilisables telles quelles pour des appareils français. Adaptateur indispensable.

Taxes : les prix des produits affichés dans les magasins s'entendent toujours hors taxes. Il faut ajouter la taxe de l'Etat. Une taxe locale additionnelle peut être appliquée à l'hôtellerie, dans certaines villes, soit un total pouvant varier de 11 % à 14 %. Les prix affichés dans les métiers de service (restauration, taxis) s'entendent toujours hors pourboire : l'usage veut que l'on ajoute au prix affiché un pourboire de 15 %. En cas de paiement par carte bancaire, il faut ajouter soi-même le montant du pourboire et faire l'addition finale, avant de signer.

À éviter : se promener seul(e) dans certains quartiers de la ville. Même si la criminalité a fortement reculé depuis quelques années, la Nouvelle-Orléans reste une ville pauvre qui peut parfois être dangereuse. Pas de panique ! Il faut juste être prudent, le soir en dehors du Vieux Carré, il faut préférer le taxi et dans tous les cas éviter les rues sombres même à plusieurs.

lightbulb_outline Conseil de la rédac'

Le quartier du Vieux Carré est très touristique. Vous aurez l’occasion de le découvrir à plusieurs reprises (l’ambiance y est différente tout au long de la journée). Pour l’apprécier d'une manière différente, pourquoi ne pas suivre les rangers du Jean Lafitte National Center ? Ces derniers proposent une visite guidée et gratuite du quartier.

par Sophie Noaro
Liens utiles
Ministère des affaires étrangères français
Office du tourisme de la Nouvelle Orléans

explore Testez nos comparateurs

Dernières actus
Italie
Non, Bologne ne se résume pas à la sauce bolognaise ! Voici 5 spécialités culinaires dont les habitants raffolent
Grèce
On a repéré ce bon plan : direction la Crète pour 8 jours et 7 nuits, avec le vol et l’hébergement en pension complète à partir de 704 euros !
Ces lieux et paysages naturels ont servi de décors aux films les plus cultes ! Voici où les trouver
C'est l'été ! Voici une destination originale pour les vacances : soleil de minuit, baignade et visite du village du Père Noël au programme !
Toutes les actualités
Top destinations
Florence
Florence
Marrakech
Marrakech
Barcelone
Barcelone
Lisbonne
Lisbonne