Le brol de Bruxelles, visitez le quartier des Marolles

Bruxelles, c’est avant tout un art de vivre. Au fil des siècles, la ville s’est transformée en un ensemble de quartiers bien distincts, des plus populaires aux plus bourgeois. Le tout formant un ensemble uni d’art, de culture, d’humour, et d’une architecture aussi surprenante que spectaculaire. Un mélange éclectique qui fait de Bruxelles ce qu’elle est ; une ville où il fait bon vivre. Mais le quartier le plus emblématique de la ville, celui où on parle encore le vrai brusseleer et ou l’art du zwanze est encore bien présent, n’est autre que les Marolles. Quartier historique et populaire, qui regorge de trésors cachés et de surprises. Entre ses rues pavées, ses magasins vintage, ses brocantes et ses bars authentiques, ce quartier pittoresque est un véritable voyage dans le temps. Venez explorer les secrets des Marolles et découvrez l'essence même de Bruxelles.

Bruxelles

🚆 Votre voyage vers Bruxelles en train ou en bus

Découvrez la capitale belge pittoresque
A partir de
16 €
Réserver

Les Marolles de Bruxelles, quartier historique et populaire situé dans le centre-ville, est l'un des joyaux les plus prisés de la capitale belge. Avec ses rues pavées pittoresques, ses boutiques vintage, ses brocantes animées et ses bars authentiques, les Marolles sont une véritable ode à la culture et à l'histoire de la ville. Mais le quartier est aussi et surtout célèbre pour son authentique marché aux puces qui envahit la place du jeu de Balle dès l’aube. Les visiteurs et marchands viennent chiner des objets d'art, des meubles anciens et des bibelots, tout en profitant de l'ambiance animée du quartier.

Où loger dans le quartier des Marolles

⭐ La Maison Haute guest house

La Maison Haute guest house Bruxelles
Booking.com

La Maison Haute guest house

La Maison Haute est située au cœur de la ville historique de Bruxelles, à 950 mètres de la Grand-Place, de la statue du Manneken-Pis et du quartier commerçant de la ville.
9.3 Fabuleux
A partir de
132 € / nuit
Réserver

Histoire du quartier

Bien que le quartier n’ait aucune existence administrative, c’est aux Marolles que vous entendrez parler le vrai et authentique brusseleer, un parler qui se diffuse dans les classes populaires de la ville à la suite de la création de la Belgique. En effet, lors de la fondation du plat pays en 1830, comme état tampon entre la France et les Pays-Bas, seul le français est instauré comme langue officielle du pays. Pourtant de nombreuses personnes ne le parlent pas du tout. Le brabançon, un parler germanique, dialecte néerlandais, est utilisé en Hollande, dans les provinces d’Anvers et du Brabant flamand. Alors que le français est principalement parlé dans les classes les plus nobles du royaume. Et ce, même par la bourgeoisie flamande. Mais le brabançon se diffuse petit à petit dans les classes les plus populaires de Belgique.

C’est comme ça qu’émerge petit à petit le brusseleer, un mélange entre le brabançon et le français. On retrouve dans ce dialecte une syntaxe germanique couplée à des expressions et à un vocabulaire francophone. Mais, petit à petit, à cause du français obligatoire à l’école, le brusseleer disparaît progressivement. Cependant, de nombreux belges gardent des expressions dialectiques dans leur langage courant. Au détour d’une conversation entre bruxellois, vous entendrez immanquablement parler de la drache (pluie) nationale, ou d’un peï qui est parti en stoemelinks (homme qui est parti en cachette).

Les Marolles

- © Werner Lerooy / Shutterstock

Vous l’aurez compris une balade dans le vieux quartier des Marolles, c’est se plonger dans le Bruxelles authentique. En effet, ses origines remontent à l’époque médiévale. Depuis toujours, il abrite les habitants les plus modestes de la ville. Mais c’est avant tout un lieu profondément épris de liberté. L’étymologie du terme Marolles est vague et discutée. Mais selon l’une des versions, la plus probable, il vient du nom des Sœurs venues en aide aux prostituées du quartier, qui étaient surnommées « les Maricolles », se transformant en « Marolles » au fil des ans.

A son origine, le quartier était celui où étaient entassés les indésirables, ceux qui n’étaient pas les bienvenus dans les beaux quartiers. Mais aujourd’hui, le quartier est résolument vu comme un lieu fait d’artistes, d’artisans, de fripes, et de brocantes. Certains axes du quartier tendent malheureusement à se gentrifier, attirant de plus en plus une nouvelle classe sociale. Cependant, les Marolles restent l’un des quartiers le plus populaire de Bruxelles, mêlant bars, brocanteurs, migrants, artistes, créant le beau brol (bazar) de Bruxelles.

Place du jeu de Balles

- © Christian Mueller / Shutterstock

L’atmosphère des Marolles est incomparable. S’étendant de la gare du Midi au Palais de Justice. C’est un dédale de ruelles pavées qui vous attendent. Proche de la gare de le Chapelle, vous trouverez des murs remplis de graffitis, de nombreuses associations artistiques, galeries et projets urbains ont élu domicile dans le quartier. Mais l’épicentre des Marolles, c’est avant tout la place du jeu de Balle. Véritable caverne d’Alibaba, venez chinez de véritables merveilles au marché aux puces le plus réputé de la ville. Tous les jours de 6h à 14h, les antiquaires se réunissent sur la place pour y vendre leurs trésors. C’est sûrement ici que le mot brol prend tout son sens. Et si vous êtes friands de seconde main, le quartier est aussi réputé pour ses magasins de fripes. Vintages seventies, Melting Pot kilo, les petits riens, sont autant de commerces où les chineurs trouveront leur bonheur.

L’ascenseur des Marolles, menant au palais de Justice

- © KURLIN_CAfE / Shutterstock

Un après-midi dans le quartier des Marolles, c’est arpenter les ruelles pavées chargées d’histoire, admirer l’architecture art nouveau et art déco se mêlant aux graffitis et aux galeries d’art. C’est chiner les vraies jolies choses dans le célèbre marché aux puces du jeu de Balle, et flâner dans les boutiques de fripes. Prenez aussi le temps de vous arrêter dans un estaminet ou dans un restaurant typique, comme l’établissement La Brocante, sur le jeu de Balles, vous y trouverez d'authentiques plats belges et des bières excellentes.

Enfin, finissez la journée en vous rendant au plus beau spot de la ville pour admirer le coucher de soleil. Prenez l’ascenseur des Marolles pour monter au Palais de Justice et rendez-vous à la place Poelaert qui surplombe la partie basse de la ville (et les Marolles). Depuis là-haut, vous aurez une vue imprenable sur l’Atomium, l’hôtel de ville, la basilique de Koekelberg ou encore sur la tour du midi. A l’heure où le soleil tire sa révérence sur la ville, c’est un lieu très prisé des bruxellois pour admirer le spectacle. C’est d’ailleurs le lieux de nombreux apéros urbains en été !

Informations pratiques

🚌 Transports : le quartier est desservi par les bus 33, N06, N08, N09, N10 et le tram 92 et 93 à l'arrêt Kleine Zavel

par Coriena Drieghe
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Bruxelles
Bruxelles
Dernières actus
Ces deux îles paradisiaques qui n'ont rien à envier aux Seychelles sont encore méconnues des touristes (mais plus pour longtemps) !
Paris
Si vous n'avez pas de billets pour les JO de Paris 2024, voici les compétitions auxquelles vous pouvez assister gratuitement !
Allemagne
Oubliez Stuttgart, cette petite ville allemande qui ressemble à un petit Versailles réserve de belles surprises pour un week-end !
Toutes les actualités
Top Villes