Al-Ula, dans la profondeur d'une oasis remarquable

Située au coeur du désert d'Arabie, Al-Ula est une cité millénaire qui s'est développée à la faveur d’une formidable oasis. On visite sa majestueuse palmeraie pour s'imprégner de sa fraîcheur, mais aussi pour comprendre son ingéniosité hydraulique issue du savoir-faire ancestral de ses habitants.

Mais ce n'est pas tout. Si Al-Ula fut historiquement située sur la route de l'encens tracée par les Nabatéens qui en faisaient le commerce en remontant vers le nord pour aller le vendre sur le pourtour méditerranée, Al-Ula est aujourd'hui l'étape de choix pour aller visiter le remarquable site archéologique de Mada'In Saleh, qu'on nomme volontiers Hégra à l'international. Quand on ne l'appelle pas simplement Al-Ula.

Cet intérêt pour ce site, porté par l'agence française AFALULA, a vu fleurir ces dernières années des oasis dans l'oasis, comprenez une offre hôtelière haut de gamme à la fois riche et particulièrement adaptée au désert, avec des marques fortes comme Banyan Tree ou Habitas. Le Shaden Resort vaut à lui seul le déplacement.

Vous ne viendrez donc pas ici par hasard. D'autant que l'oasis d'Al-Ula a également été le berceau d'une société particulièrement avancée, à l'image de la société pharaonique qui s'éteignait de l'autre côté de la mer Rouge : le royaume de Lihyan, dont la nécropole pleine de surprises se visite également ici.

Bienvenue à Al-Ula

D'abord, sachez que Al-Ula dispose de son propre aéroport, le Prince Abdul Majeed Bin Abdulaziz International Airport, ouvert au trafic international depuis 2021. Vous y trouverez un Informations Desk bien utile s'il vous reste des questions.

Si vous atterrissez ici, il vous faudra prendre un taxi pour faire les 25 kilomètres qui vous sépareront de votre hôtel à Al-Ula. L'offre hôtelière est assez dispersée autour de l'oasis et nous vous invitons à choisir votre établissement, outre pour ses prestations, en fonction de votre programme et de vos priorités de voyageur.

Dans les rues d'Al-Ula

- © Vadim_N / Shutterstock

Outre sa couverture hôtelière qui draine les flux de touristes passionnés, Al-Ula catalyse l'activité culturelle de la région. Des spectacles y sont joués régulièrement et une salle de concert nommée " Maraya " dégage ici une magie tout à fait inhabituelle : elle est totalement couverte de miroirs.

La salle de concert Maraya est le plus grand bâtiment avec façades en miroir du monde.

- © CJimenez / Shutterstock

Informations pratiques

La municipalité d'Al Ula a mis en place une application sur iOS (Apple) ou Androïd que vous pouvez télécharger ici.

Cette appli, en plus de vous fournir un numéro d'appel qui répondra en temps réel à vos questions courantes sur votre organisation et les temps forts de votre séjour, vous fournira les informations utiles sur les spots à visiter et leurs incontournables, l'adresse des restaurants et des cafés d'Al Ula, avec des recommandations, les évènements culturels, les spectacles, les festivals et les concerts.

Il est intéressant également d'aller se balader dans la Vieille Ville. On y trouve notamment des inscriptions lihyanites ou nabatéennes à même la roche. Il s'agit de blocs de pierre récupérés à la fin du Moyen-Age pour construire la ville. Ces études s'opèrent à travers le projet " MuDUD " (Multiscalar Documentation for Urban Dynamics), géré par la France.

La vieille ville d'Al-Ula est aujourd'hui abandonnée.

- © pixeltaster / Shutterstock

L'Oasis

La nature

L'oasis d'Al-Ula est un havre de paix et de fraîcheur pour tout voyageur épris de désert qui est dans le secteur depuis un moment. L'oasis est séparée en deux et se caractérise par sa palmeraie remarquable enclavée à l'abri des formations rocheuses tabulaires qui l'entourent.

L'oasis s'étend sur plus de 2000 hectares.

- © pixeltaster / Shutterstock

Entrez paisiblement dans cette forêt de palmiers pour profiter de sa verdure, rare dans le désert. Il s'agit de palmiers-dattiers. Vous y trouverez également des agrumes. Ces fruits gorgés de soleil et de sucre feront votre bonheur.

La récolte des dattes.

- © alexmak7 / Shutterstock

Pensez à vous hydrater constamment. Il est possible que vous croisiez un vendeur à la sauvette, à l'ombre des palmes.

L'oasis est en longueur, mais il vous faudra au moins une demie heure si vous tentez de le traverser à pied dans sa largeur. C'est l'une des plus grandes du pays.

© Hyserb / Shutterstock

De la main de l’homme

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez demander à un guide de vous accompagner dans ce lieu si particulier. L'oasis Al-Ula, qui existe depuis environ 3000 ans avant notre ère, est remarquable pour le système d'irrigation qui a été implanté dans son sol, vraisemblablement au Moyen-Age, notamment ses galeries souterraines (qanats) qui drainent l'eau de la nappe phréatique par le seul jeu de la gravité (aujourd'hui bien-sûr, l'eau est puisée grâce à des systèmes modernes de pompage).

© Hyserb / Shutterstock

Vous comprendrez ainsi qu'une oasis de cet importance n'est pas le fruit de la concordance entre un simple point d'eau et la magie de la végétation, mais qu'il s'agit véritablement d'un lieu anthropique, c'est-à-dire où la main de l'homme fut décisive.

Cela se comprend. Depuis la nuit des temps, cet oasis a été un lieu de cultivation où se rencontrèrent les jardins horticoles et les cultures maraichères. Aujourd'hui, on fait appel à des archéobotanistes pour comprendre le fonctionnement éteint de cet écosystème, tandis que les cultures du passé ont fait place à celles des palmiers-dattiers et des agrumes.

Informations pratiques

✈️ Venir à Al-Ula

Al-Ula a son propre aéroport international.

Le centre d'information (Visitor Information Center) se trouve au Winter Park. C'est de là que partent généralement les expéditions.

🌴🌴 Visiter l'oasis

Pour booker un tour dans l'oasis, c'est ici.

💰 Tarifs

A partir de 35 SAR / personne, soit 8, 71 €

⏳ Durée

2 heures

🚙 Aller sur le site de Dadan en 4x4

Pour booker un 4x4 avec chauffeur, c'est ici.

🗿 Visiter le site archéologique de Dadan

Pour booker un tour à Dadan, c'est ici.

💰 Tarifs

A partir de 60 SAR / personne, soit 15, 00 €

⏳ Durée

2 heures

🚙 Aller sur le site d'Hegra / Mada'In Saleh

Pour booker une demie journée à Hegra (Mada'In Saleh), c'est ici.

💰 Tarifs

A partir de 95 SAR / personne, soit 23,63 €.

Il est recommandé de porter des chaussures fermées.

Le site archéologique de Dadan

Autre grand centre d'intérêt de l'oasis, son site archéologique. Depuis votre hôtel, sautez dans un taxi ou sur une bicyclette et allez le découvrir, accompagné d'un guide.

© Hyserb / Shutterstock

D'abord, on sait que jadis, l'oasis était fortifiée, témoignage d'une cité riche, puisque convoitable. Elle percevait des taxes sur l'acheminement des essences d'arbres provenant du sud de l'Arabie qui permettaient la concoction de l'encens. Sa proximité avec l'ancienne route de l'encens, qui allait de l'actuel Yemen à la méditerranée, explique sa vivacité, et ses flux de populations et de marchandises.

Tombeaux de la période lihyanite.

- © aliirsha / Shutterstock

Au plan historique, on s'intéresse à comprendre comment fonctionnait cette civilisation qui avait probablement fait de cette cité, un millénaire avant notre ère, la capitale du Royaume d'Arabie d'alors. Ce qu'on sait déjà, c'est que cette civilisation était remarquable par sa maîtrise de l'art (des statuettes en pierre, au proportions parfaites, en témoignent), son sens du commerce, son avancée dans le domaine des sciences et l'attention particulière apportée aux sépultures, qui fait penser à celle des civilisations pharaoniques dont on sait qu'elles ont eu à commercer avec (ce n'est pas étonnant, l'Egypte est juste de l'autre côté de la mer Rouge).

Les deux lions sculptés au-dessus d'un « tombeaux aux lions » de Dadan, Al-Ula.

- © RCU2019 / Shutterstock

Autre signe de son incontestable avancée : l'invention d'un langage et d'une écriture, le " dadanitic ", qui n'existait que dans cette vallée, tout comme, par un jeu de causalité semble-t-il, ses divinités. Ses habitants vénéraient Ha-Kutbay, la déesse de l'écriture.

Un exemple de gravure rupestre de Dadan.

- © RCU2019 / Shutterstock

L'art rupestre dadanite donne lieu à de nombreuses inscriptions, parmi lesquelles des scènes de chasse avec des chameaux ou des autruches, où l'humain était symbolisé. Et bien-sûr aussi des hiéroglyphes.

Bon à savoir

Les Français sont désormais impliqués dans les travaux archéologiques du site de la région d'Al-Ula. En effet, un partenariat sur dix ans avec la Commission royale pour Al-Ula (RCU) a donné lieu à la création de l'AFALULA, l’Agence Française pour le développement d’Al-Ula, qui travaille à la valorisation et la préservation du site.

Où faire une pause déjeuner ?

Sans surprise, le principal de l'offre culinaire se trouve dans les restaurants des hôtels de la ville. Entrecôte Café de Paris vous servira une cuisine d'inspiration parisienne. De son côté, le Harrat du Banyan Tree sert une cuisine locale ou internationale, tandis que le Suhail Old Town est spécialisé dans la gastronomie traditionnelle de la péninsule Arabique. Dans un décor asiatique soigné, le Saffron de Banyan Tree vous proposera une cuisine thaï.

Bien-sûr, vous trouverez facilement d'autres adresses. En outre, des foodtrucks sont prévus, notamment aux abords de l'oasis.

Où manger ?

🍴 Entrecôte Café de Paris

Ce restaurant vous servira une délicieuse entrecôte et ses frites avec sa remarquable sauce au beurre. Il est recommandé de réserver.

📍 son adresse

The Old Town, AlUla 43562

📞 son téléphone

966 9200 18998

🍴 Le Harrat (Banyan Tree)

Ce restaurant situé dans le Banyan Tree vous servira au choix une cuisine moyen-orientale ou occidentale.

📍 son adresse

3896 Abdulrahman Al Ghafiqi Street, 43562 Al-Ula

⏰ Ses horaires

  • Le petit déjeuner est servi le matin, de 7h00 à 11h00.
  • Le déjeuner, de midi à 16h00.
  • Le diner, de 18h00 à minuit.

En route pour Hégra (Madahin-Saleh)

Une fois que vous aurez découvert Al-Ula, vous pourrez prévoir une expédition, et même plusieurs, vers le site de Madahin-Saleh, grand comme le territoire belge ! C'est dire qu'une telle escapade ne se prépare pas à la légère, d'autant que la région est principalement déserte. Vous y trouverez les incontournables comme Al Diwan, les tombeaux d’Al Sanea et de Lihyan (Qasr al Farid), ou encore les 18 tombes du Jabal Al Ahmar, mais la nécropole compte une centaine de tombeaux dans leur ensemble, dont certains continuent à être dégagés, voire découverts, encore actuellement. Nous vous conseillons de prendre connaissance de notre article qui lui est consacré pour vous imprégner de toute la dimension de ce vaste univers.

© pixeltaster / Shutterstock

Des tombeaux exceptionnels ne sont accessibles qu'en 4x4, ce qui vous donnera le sentiment d'être un privilégié - ce que vous serez ! -, à l'abri des touristes qui ont planifié leurs visites en bus. Sachez dès lors qu'il faudra que votre chauffeur fasse partie d'une organisation habilitée à visiter tel ou tel tombeau.

Sur le site de Mada'In Saleh, une des nécropoles ensevelies sous le sable.

- © Hanohiki / 123RF
Shaden Resort Arabie Saoudite
Booking.com

Shaden Resort

Etablissement de luxe avec une grande piscine en plein désert
7.9 Bien
A partir de
281 € / nuit
Réserver
par Pascal ANTOINE | Rédacteur
Rédacteur, journaliste et photographe depuis 25 ans, ses articles ont été publiés dans la presse magazine (Voyager Magazine, Partir, Gala, 4x4 Mag, etc.). Sa focale : toujours aborder une destination par ce qu’elle a de plus captivant, sa culture.
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Arabie saoudite
Arabie saoudite
Dernières actus
France
Puy du Fou, Disneyland Paris, Europa Park... ces grands parcs sont-ils éco-responsables ?
Portugal
A moins d'une heure de Lisbonne, découvrez cette charmante station balnéaire et son château coloré spectaculaire !
Provence-Alpes-Côte d’Azur
Exit Sainte-Maxime ou Saint-Tropez, ce petit village moins fréquenté de la Côte d’Azur possède de très belles plages
Toutes les actualités
Top pays