La Mission Dolores, une curiosité historique

La mission Saint-François-d’Assise, plus connue sous le nom de Mission Dolores, est le plus ancien bâtiment de la ville. Construite en 1776, elle a été témoin de toute l'histoire de San Francisco, y compris de la ruée vers l'or de la Californie et du tremblement de terre de 1906. Inscrite au Registre national des lieux historiques, c’est une merveille historique et un lieu important pour les amérindiens, impossible de ne pas la visiter.

L’église Mission Dolores vue de face, San Francisco

- © Dan Schreiber / Shutterstock
San Francisco

✈️ Envolez-vous pour San Francisco !

Comparez les prix et réservez votre billet d'avion pour San Francisco !
A partir de
355 € / AR
Trouver mon vol

Point historique

Elle fut érigée sous l’autorité des colons espagnols par les amérindiens. Ces derniers travaillaient et vivaient dans des conditions désastreuses et beaucoup ont succombé aux maladies introduites par les européens. L’église garde une identité amérindienne grâce à son plafond aux motifs de tressage traditionnels. La ville de Yerba Buena, future San Francisco, se développe autour de la mission qui devient un lieu central. L’Eglise catholique se voit confier le bâtiment en 1857.

L’église de la mission Dolores, San Francisco

- © Iuliia Serova / Shutterstock

La vieille église de la mission est l'édifice le plus ancien encore intact dans toute la ville de San Francisco et la seule des 21 missions californiennes encore en état. Construite en adobe (briques en terre et paille séchée au soleil) blanchi à la chaux, elle a résisté à toutes les catastrophes que la ville a pu connaître notamment le séisme de 1906. Contrairement à la cathédrale néogothique que le séisme a détruit, elle est remplacée par la basilique Mission Dolores qui fait partie de la visite.

La basilique de la mission Dolores, San Francisco

- © Iuliia Serova / Shutterstock

La visite

La visite se fait librement, il n’y a pas de guide mais un parcours a quand même été mis en place. Au début, un flyer vous sera distribué, il contient des informations sur chaque étape de la visite et permet de mieux comprendre l’histoire de la mission. En premier, les visiteurs s’arrêtent à l’église pour la visiter, ainsi que le cimetière et les jardins qui l’accompagnent. On y trouve notamment un mémorial en hommage aux 5 000 ouvriers ohlones et miwok qui ont péri pendant les épidémies de rougeole. Et c’est aussi là que reposent les dépouilles des autochtones qui ont construit la mission ainsi que les premiers pionniers californiens et personnes importantes de l’histoire de la ville.

Cimetière de l’église de la mission Dolores, San Francisco

- © Naeblys / Shutterstock

Les jardins qui entourent l’église sont magnifiques et ont été entièrement restaurés il y a quelques années. Composés d’arbres, d’arbustes, de plantes et de fleurs indigènes traditionnelles datant de 1791, ils permettent de s’immerger dans ce qui était l’environnement de peuples aujourd’hui disparus. Les jardins sont également dotés d’une roseraie donnée par la Golden Gate Rose Society et entretenue chaque semaine.

Cimetière et jardin de l’église de la mission Dolores, San Francisco

- © Naeblys / Shutterstock

La visite se poursuit avec le musée et l’exposition photo retraçant l’histoire de la mission et le terrible séisme de 1906 qui a ravagé la ville. Ils se situent à côté d’une petite chapelle charmante. Dernière étape importante de la visite, la basilique de la mission où ont lieu les messes. Construite dans un style churrigueresque, elle fut érigée après le séisme et on peut dire que c’est un hommage aux missions qui n’existent plus. Ses vitraux représentent les 21 missions de Californie et ses panneaux renvoient aux Sept Langueurs de Marie.

L’intérieur de la basilique de la mission Dolores, San Francisco

- © Roberto Valz / Shutterstock

Dolores Park

Autour de la mission, on trouve le Dolores Park. Une fois la visite de l’église terminée, les touristes peuvent aller prendre un bain de soleil et se détendre, allongés sur l’herbe. Il est réputé pour ses infrastructures sportives dont six terrains de tennis, un terrain de basketball et deux terrains de football. Il est également pourvu d’installations pour les enfants et d’une aire pour chiens. Il accueille régulièrement des festivals, spectacles et autres manifestations culturelles.

Le saviez-vous ? La « maison bleue » de la chanson San Francisco de Maxime Le Forestier, se trouve dans une rue à proximité du parc.

Le Dolores Park par une journée ensoleillée, Mission District, San Francisco

- © Chon Kit Leong / 123RF

Informations pratiques

📍 Localisation : Mission Dolores est situé dans le Mission District au 3321 Sixteenth Street

🚌 Y aller : l’église est accessible en bus avec la ligne 22 et en métro à l’arrêt Mission Station

👛 Tarif : du 1er mai au 31 octobre de 9h à 16h30 et du 1er novembre au 30 avril de 9h à 16h30. Certains jours ont des horaires aménagés comme le Vendredi Saint (9h-12h) et le Dimanche de Pâques (10h-13h). L’église est complètement fermée le jour de Thanksgiving, le 25 décembre et le 1er janvier

Horaires : 7$ par adulte et 5$ pour les enfants, les étudiants et les seniors, la visite est libre.

Où dormir ?

1906 Mission San Francisco
Booking.com

1906 Mission

Situé à San Francisco, le 1906 Mission présente un design moderne et respectueux de l'environnement. Une terrasse et un coin salon commun sont à votre disposition sur place
7.4 Bien
A partir de
115 € / nuit
Réserver
par Ellyn Mainguy
Besoin d'aide ? Consultez le guide
San Francisco
San Francisco
Dernières actus
Nouvelle-Aquitaine
Découverte des villages, balade sur le fleuve... visitez la Dordogne en gabarre pour un voyage bucolique
Toulouse
Visiter Toulouse en deux jours
Petit Windsor, 007, Welsh... direction la Côte d'Opale pour un voyage en Angleterre sans quitter la France
Toutes les actualités
Top Villes