Rencontrer les grands prédateurs du Serengeti

Sans doute la plus belle des destinations pour faire un safari. Les hauts plateaux du Serengeti, sa savane parsemée d'acacias, s’érige comme étant le haut lieu d’un fabuleux spectacle de la nature africaine. D'immenses troupeaux de buffles, des groupes d'éléphants et de girafes, des impalas et des gazelles, des rhinocéros, des hippopotames et des crocodiles, des guépards et des lions, des léopards et des hyènes, des élans et des damalisques, sans oublier les phacochères, les autruches et les messagers sagittaires, les vautours et les aigles... Bref des animaux à perte de vue, le Serengeti est un parc national pourvu d’une nature époustouflante et qui possède la plus vaste diversité proies-prédateurs au monde. Partez à la découverte d’une savane grandiose, vous assisterez à des spectacles naturels sauvages d’une rare intensité. Ce parc est le terrain parfait pour partir à la rencontre des prédateurs les plus impressionnants de l’Afrique de l’Est.

Le Serengeti abrite un phénomène étonnant et unique: les grandes migrations. Près de deux millions de gnous, suivis de milliers de zèbres et gazelles de Thomson s’élancent pour une grande épopée millénaire de plusieurs milliers de kilomètres. Longtemps ignorée des scientifiques, elle n’est étudiée qu’à partir des années 50. Lors de ces grandes marches qui les mènent vers le nord, les herbivores du Serengeti sont suivis de très près par leurs prédateurs, toujours à l'affût. En se dirigeant vers le Masai Mara et la rivière qui borde le Kenya en quête de nouvelle pâture, les gnous, les zèbres et autres gazelles doivent affronter tous les dangers de la savane . Lions, léopards, lycaon et autres guépards. Omniprésents, ils sont aux aguets pour sauter sur leur proies à la moindre seconde d’inattention.

One Nature Nyaruswiga Serengeti Serengeti

One Nature Nyaruswiga Serengeti

Situé au cœur du Serengeti, One Nature Le Nyaruswiga Serengeti est un camp de luxe entouré d'une vue imprenable sur les plaines sans fin.
A partir de
3 600 €
Réserver

Le léopard

Le léopard aime les zones boisées et se cache souvent aux abords des rivières proches de la Seronera. Chaque individu a un territoire bien défini allant de 10 km2 à plus de 63km2 pour certains. Il marque son territoire de manière plurimédia. C'est à dire via différents supports. De manière visuelle, grâce aux griffures qu’il laisse sur les écorces et de manière olfactive et sonore par ses urines et ses cris. C’est un animal solitaire et nocturne mais il n’est pas rare de croiser un spécimen en pleine journée se reposant, perché en haut d’un arbre, accompagné de sa victime. En effet, après la chasse, le léopard hisse sa proie sur une branche pour la garder à l'abri des autres prédateurs et charognards. Vu comme un grand carnassier, il dévore tout ce qui est fait de chair. Il possède pourtant un taux de réussite à la chasse de 5 à 10 %, le plus bas de tous les félins. De fait, il lui arrive souvent de voler les proies de guépards. En effet, il chasse à l'affût et ne poursuit jamais ses proies. Il dépense donc peu d’énergie, ce qui lui vaut ce faible taux de réussite.

Léopard du serengeti perché sur son arbre

- © ckhelberg / Shutterstock

Le lion

Le lion d’Afrique est le plus grand des félins, connu aussi sous le nom de roi de la savane. Son titre est en effet férocement défendu, le lion mâle s’affiche majestueusement de par son épaisse crinière laineuse et son rugissement puissant (pouvant porter de 5 à 8 km, rien que ça !) Seul le mâle adulte possède une imposante crinière, atout séduction pour les femelles. Mais aussi, bouclier de protection contre les coups de griffes et dents de ses comparses. L’essentiel de leur nourriture leur est fourni grâce à la chasse des femelles qui partent à l'affût des gnous, buffles et autres zèbres. Les lionnes chassent en groupe et poursuivent leurs proies sur de courtes distances, elles finissent par étouffer ou égorger leurs victimes. A noter que la puissance de leurs pattes arrière leur permet d’assommer ou de rompre le cou de leur proie. Dure loi de la vie en communauté, chez les lions l’accès à la nourriture se fait de manière hiérarchique. Ainsi, les petits sont systématiquement nourris en dernier. Et finissent donc par mourir en période de famine. « Fun » fact, le nom swahili du lion n’est autre que… simba

Lion mâle assis sur un rocher au lever du soleil

- © RujStudio / Shutterstock

Le guépard

Félin à part, il possède l’aspect d’un lévrier. Très levretté, il a une poitrine étroite, profonde et un ventre creusé. Ses griffes, à l’inverse des autres grands chats d’Afrique, ne sont pas rétractiles. Il s’agit sûrement d’une adaptation à la course, domaine dans lequel il excelle. A l’instar d’un sprinter avec ses chaussures à pointes qui agrippent le sol, le guépard est taillé pour la course. C’est en effet l’animal terrestre le plus rapide qu’il existe, pouvant atteindre des pointes à 100 km/h ! Dès lors, sa méthode de chasse s’impose comme étant la course et se révèle donc très dépensière en énergie ! Il chasse de petites proies comme les dik-dik (petites antilopes), des jeunes gnous et phacochères. La chasse se fait sur une distance de 300 mètres maximum et sur une très courte durée de 20 secondes ( 1 minute maximum). Pour la mise à mort de sa proie, le guépard ne possède pas les facilités des autres félins puisque sa force ne lui permet pas de lui briser la nuque. Dès qu’elle atteint un certain poids, sa victime doit être étouffée. Sa chasse est l’une des plus efficaces de la savane. C’est pourquoi il est souvent suivi par d'autres prédateurs plus imposants qui viennent simplement se servir une fois la chasse terminée. Le guépard, plus faible, ne tente même pas de résister et repart bredouille.

Guépard sautant d’un arbre

- © nwdph / Shutterstock

Le Lycaon

Mal aimé de la savane, sa morphologie se rapproche de celle d’un chien de taille moyenne. Grandes oreilles arrondies, pelage fauve. C’est un coureur hors pair qui tient de longue distance et qui chasse en meute. C’est un grand carnivore qui part en quête de grosse proie. La troupe est à l'affût des gnous et des jeunes zèbres. Ils achèvent leur proie à coup de morsures puisque leur petite mâchoire ne leur permet pas d’égorger ou d’étouffer l’animal. Dans un premier temps, ils dévorent donc la pauvre bête vivante. Cette technique de chasse leur a donc valu une réputation de carnassiers cruels quand bien même ils n’ont simplement… pas le choix. Ces canidés sont des animaux sociaux qui vivent en groupe, dirigés par un mâle et une femelle alpha, qui sont les seuls à pouvoir se reproduire.

Lycaon d’Afrique

- © Martin Mecnarowski / Shutterstock
par Coriena Drieghe
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Serengeti
Serengeti
Dernières actus
Tunisie
On a déniché ce bon plan : partez à Djerba pour 8 jours et 7 nuits, avec le vol et l’hébergement en pension complète à partir de 539 euros !
Ces deux îles paradisiaques qui n'ont rien à envier aux Seychelles sont encore méconnues des touristes (mais plus pour longtemps) !
Paris
Si vous n'avez pas de billets pour les JO de Paris 2024, voici les compétitions auxquelles vous pouvez assister gratuitement !
Toutes les actualités
Top zones touristiques