Puy du Fou, Disneyland Paris, Europa Park... ces grands parcs sont-ils éco-responsables ?

Courses de chars échevelés ou roller coasters déjantés, mais aussi restaurations et nuitées à foison, les parcs à thèmes ne sont plus seulement des parcs d'attractions, ce sont désormais des complexes de loisirs toujours pleins à craquer. Heureusement, le temps du gaspi et de la pollution est dans notre dos grâce à une sensibilisation appuyée des consommateurs ces dernières années, une gestion éco-responsable de plus en plus fine et des avancées technologiques qui le permettent. On vous dit dans ces lignes comment tout cela s'est concrétisé et continue à s'optimiser.

La réponse est oui, ces parcs font preuve de responsabilité dans leur rapport à la nature et à l'environnement en général. Bien qu'en ces matières, tout soit relatif, on peut dire qu'ils sont clairement éco-responsables, compte-tenu des moyens qu'ils mettent en place.

Si développements et objectifs durables sont devenus des priorités pour ces grands parcs français, leur mise en œuvre nécessite une gestion à tous les niveaux de la production, de l'approvisionnement à la déchèterie, en passant par le recyclage des eaux et des matériaux durs, et la maîtrise de l'émission des gaz à effets de serre. Cela suppose donc forcément l'intégration de nouvelles technologies et la formation du personnel, avec une volonté claire de s'inscrire dans la durée. Nos grands parcs à thèmes se sont vraiment investis dans tous ces axes.

Le grandiose spectacle de défilé de chars au Puy du Fou

Le grandiose spectacle de défilé de chars au Puy du Fou

- © Alexey Gorshenin / Shutterstock

Ca se passe comment au Puy du Fou ?

On ne présente plus ce complexe de loisirs vendéen qui mêle parc à thèmes et animations, mondialement connu et maintes fois récompensé pour la qualité de ses spectacles. Si le parc se gère comme une économie avec ses approvisionnements et ses consommateurs, le grand public connait mal ses engagements environnementaux et son traitement de la conservation de la biodiversité. Soulignons d'abord que le parc travaille depuis l'origine à son développement durable et qu'il adhère depuis longtemps aux exigences de la certification Green Globe.

© Puy du Fou

En matière d'alimentation, le Puy du Fou privilégie les filières courtes en travaillant avec les agriculteurs vendéens qui fournissent 50 % de ses denrées (46 % proviennent des autres départements et 70 % sont à moins de 100 km du parc). A cela, il faut ajouter 7 tonnes de fruits et légumes cultivés directement dans le parc (dont 1, 2 tonne de fraises, et les légumes "oubliés" du potager). L'intégralité des sandwichs et salades sont faits-maison. En outre, les restaurants du parc défendent une alimentation saine et une cuisine de qualité.

Consommer local, une clef de l'éco-responsabilité

Consommer local, une clef de l'éco-responsabilité

- © Uryupina Nadezhda / Shutterstock

Interrogeons-nous maintenant sur le traitement des déchets. Si les trois-quarts des emballages nécessaires aux activités de bouche du parc sont compostables, c'est-à-dire dégradables, 60 % des bouteilles sont en plastique recyclé et l'intégralité des plastiques des bouteilles sont recyclées par Nestlé Waters. Un recyclage des mégots de cigarette trouvés sur le parc est aussi organisé.

Fauconnerie médiévale au Puy du Fou

Cette belle chouette du Puy du Fou fait partie des animaux à entretenir dans un cadre éco-responsable

- © Pierre-Yves HOGUET / Shutterstock

Parmi les autres mesures prises, l'arrosage et l'eau utilisée pour la Cinéscénie, proviennent d'une série de bassins de lagunage qui récupère les eaux pluviales. L'eau des bêtes est gérée de manière responsable. La blanchisserie éco-labellisée quant-à elle réduit la consommation de l'eau. Les produits phytosanitaires sont exclus des produits d'entretien des espaces verts (dans la roseraie, ce sont les coccinelles qui se chargent des pucerons). En outre, au sein du parc, un conservatoire des animaux pérennise certaines espèces animales en danger.

Comment Disneyland Paris traite la question ?

Géant de l'entertainment américain, Disney a à cœur de transmettre un héritage positif aux générations à venir. Ses engagements écologiques ne sont pas que féeries, ce sont ses objectifs sur le long terme et significatifs pour la survie du parc, compte-tenu du nombre exceptionnellement haut de ses visiteurs qui impacte forcément l'environnement.

Disneyland Paris fait face à sa gestion de l'eau

Disneyland Paris fait face à sa gestion de l'eau

- © Marcos Ferreiro / 123RF

Au titre de ses actions, Disneyland affiche ses engagements : la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre (GES), l'économie de l'eau, gestion des déchets et économie circulaire, la préservation de la biodiversité et l'économie d'énergie et réduction de l'empreinte environnementale. Conscient que les GES proviennent principalement de la consommation d’énergie (gaz, carburant, électricité), Disneyland ambitionne de réduire de près de moitié ses émissions-là d'ici à 2030 et d'un peu moins d'un tiers celles dues à ses activités de merchandising, restauration, achats et déchets. En outre, 18 % du chauffage est assuré par la géothermie.

Face aux enjeux environnementaux, il ne s'agit pas de s'endormir

Face aux enjeux environnementaux, il ne s'agit pas de s'endormir

- © Ivan Varyukhin / 123RF

Concrètement, cela fait longtemps que les pailles papier 100 % biodégradables ont remplacé les pailles plastic, et les sacs réutilisables sont offerts dans les boutiques. Dans les restaurants, les couverts et la vaisselle sont réutilisables. Et très bientôt, les boîtes à pizza du Colonel Hathi’s Pizza Outpost et de la Pizzeria Bella Notte feront place à des boîtes réutilisables. De leur côté, les tissus des costumes obsolètes sont recyclés pour réduire la pollution.

Gérer la nature, l'enjeu de ce siècle

Gérer la nature, l'enjeu de ce siècle

- © Norizaludin Abd Karim / Shutterstock

Le saviez-vous ?

Dans son souci de préserver la biodiversité, Disneyland Paris dispose de 5 hectares de végétation pâturée par des moutons. Répandue sur 250 hectares, la flore du parc composée de 330 000 arbustes et buissons et 33 000 arbres, mais aussi de nombreux arbres fruitiers et des fleurs à foison permettent l'épanouissement de nombreuses espèces comme les insectes et les papillons.

3 ruches d'abeilles domestiques permettent de réduire l'usage de produits phytosanitaires tout en pollinisant les fleurs. Au final, 3000 pots de miel sont produits et vendus chaque année dans les boutiques du parc seine-et-marnais.

Des ruches sont dans le parc où les abeilles pollinisent

Des ruches sont dans le parc où les abeilles pollinisent

- © pattanapong sriputtirat / Shutterstock

Une autre initiative payante est l'installation, l'année dernière, d'une ombrière photovoltaïque sur le parking visiteurs de 11 200 places. Il s'agit d'une centrale solaire surélevée par une structure métallique sous laquelle les voitures sont à l'ombre. L'énergie renouvelable ainsi produite grâce au soleil, qui est quantifiée à 36 gigawattheures / an, réduit l'émission des gaz à effet de serre d’environ 890 tonnes. Une vraie réussite. Mais d'autres initiatives sont également prises dans la même veine, comme la pose d'une pompe à chaleur qui produira simultanément le chauffage, la climatisation et le refroidissement qui réduira le chauffage produit actuellement par la géothermie et le gaz naturel. Ce dernier verra sa consommation baisser de 14 %.

Les espaces verts nécessitent un arrosage quasi-permanent

Les espaces verts nécessitent un arrosage quasi-permanent

- © Fayethequeen / 123RF

Cette méga pompe à chaleur nommée "thermofrigopompe" va régalement permettre de réduire de 30 000 m3 par an les eaux recyclées, ce qui concourt à la gestion responsable de cette ressource fondamentale qu'est l'eau. D'ailleurs, Disneyland Paris a depuis plus de 10 ans sa propre station d’épuration qui traite 3 500 m3 d’eaux usées par jour, ce qui permet sa réutilisation par exemple pour l'arrosage. Par ce type d'utilisation raisonnée de ses ressources, le parc ambitionne de réduire de 10 % sa consommation d’eau d'ici à 2030.

Et chez Europa Park ?

Pionnier du label écologique "Green Amusement Park", Europa Park fait rimer développement durable et économie circulaire. Depuis son ouverture, le parc utilise de la vaisselle en verre et en porcelaine, réutilisable à l'envi. Il a aussi misé en 2023 sur le remplacement de ses gobelets jetables par des gobelets réutilisables et la consigne d'autres contenants pour réduire encore plus ses déchets. Il estime à deux tonnes la quantité de gobelets jetables économisés toutes les six semaines. Pour économiser aussi l'eau nécessaire au nettoyage de cette vaisselle, le parc fait appel à une entreprise spécialisée implantée tout près, ce qui limite l'émission de CO2.

Europa Park, un gachis de l'eau ?

Europa Park, un gachis de l'eau ?

Europa Park lutte contre le gaspillage alimentaire en privilégiant une présentation collective des produits alimentaires au détriment des emballages individuels, comme par exemple la confiture au petit déjeuner. En outre, comme le Puy du Fou, il a fait le choix de la régionalité : plus de 80 % des aliments consommés à Europa-Park Resort proviennent de fournisseurs implantés à moins de 100 kilomètres du parc.

Réservez votre billet pour Disneyland Paris ! Paris

Réservez votre billet pour Disneyland Paris !

Immergez-vous dans le monde magique de Disney, à la rencontre des princesses et des personnages de dessins animés qui ont marqué votre enfance.
A partir de
56 € / pers
Réserver
par Pascal ANTOINE | Rédacteur
Rédacteur, journaliste et photographe depuis 25 ans, ses articles ont été publiés dans la presse magazine (Voyager Magazine, Partir, Gala, 4x4 Mag, etc.). Sa focale : toujours aborder une destination par ce qu’elle a de plus captivant, sa culture.
Besoin d'aide ? Consultez le guide
France
France
À lire aussi
Disney, Harry Potter, Mario Kart… les meilleures activités pour occuper vos enfants à Paris
Paris
Disney, Harry Potter, Mario Kart… les meilleures activités pour occuper vos enfants à Paris
Vos enfants sont en train de faire leur 12ème tour de manège dans le parc de la Villette et vous commencez à vous demander si vous n'êtes pas en train de vivre un cauchemar éveillé....
Le Puy du Fou a reçu l'ultime consécration : son nouveau spectacle élu meilleur au monde ! (Le parc rouvre dans quelques jours)
Pays de la Loire
Le Puy du Fou a reçu l'ultime consécration : son nouveau spectacle élu meilleur au monde ! (Le parc rouvre dans quelques jours)
Avec 2,5 millions de visiteurs en 2023, le Puy du Fou ne cesse de susciter l'intérêt des voyageurs du monde entier. Entre spectacles immersifs, nouvelles histoires à découvrir, animations...
Dernières actus
Pour en prendre plein la vue sans trop dépenser à Singapour, voici 5 visites pas chères ou gratuites à faire absolument ! (Testées et approuvées)
Partez en Algarve pour 6 jours et 5 nuits : avec ce bon plan, vous aurez le vol et l'hôtel 5* en demi-pension à partir de 444 euros !
Faire le tour du monde, c’est possible : formule réussie de TMR !
Toutes les actualités
Top pays