Sur les traces des indiens Navajos

Écouter des légendes autochtones autour d'un feu de camp, faire un tour en Jeep à travers le désert de haute montagne, regarder le tourbillon coloré de danseurs dans un pow-wow - les échanges avec les peuples autochtones sont la meilleure expérience pour comprendre les traditions et l’histoire. Explorer la culture autochtone signifie voyager loin des foules dans des espaces grands ouverts. Auprès des Navajos, la terre devient vivante et s’imprègne de magie. Les hautes plaines désertiques et les canyons rouges regorgent de mythes et de légendes. Les empreintes de mains des chamans marquent les falaises tandis que les tambours des ancêtres résonnent dans le vent. Lorsque l’on part sur les traces des Indiens Navajos, on comprend l’Amérique moderne. Leur réserve s’étend sur plusieurs hectares et concentre une dizaine de monuments nationaux, parcs, lacs et sites historiques. Sous le soleil brûlant et un décor désertique, les visiteurs se prélassent entre le canyon de Chelly, le Monument Valley, le lieu sacré de Shiprock et la réserve Hopi.

Qui sont les Indiens Navajos et d’où viennent-ils ?

Peuple amérindien installé dans les réserves de l’Arizona aux Etats-Unis, les Navajos ont traversé l’actuel détroit de Béring par l’Alaska. Ils sont arrivés dans leur région actuelle entre le XVe et le XVIe siècle. Aussi appelée Diné, la plus grande tribu d’Amérique a été pourchassée et tiraillée.

Le lever du soleil au Hunts Mesa, un lieu majestueux de Monument Valley.

- © Zhukova Valentyna / Shutterstock

Les grandes hostilités ont commencé en 1846, avec les colons espagnols qui ont introduit les chevaux, les moutons et les chèvres. En 1863, Kit Carson, un général et un pionnier de la Conquête de l'Ouest américain, lance une campagne de pacification contre les Navajos. Plus de 8000 Dinés ont été emprisonnés. Il faudra attendre 1868 pour qu’un traité soit signé entre les Navajos et le gouvernement américain. 

Aujourd’hui, plus de 170 000 Dinés se sont réapproprié ces terres ancestrales en possédant leur propre système judiciaire et de justice, et leur propre président élu pour quatre ans. La réserve a aussi sa propre police mais en cas de crime sur leur territoire, l’enquête est confiée au FBI. Les prisonniers ont des luttes à sudation (un sauna pour purifier le corps et l’esprit - un rituel connu dans la culture navajo). 

Un guerrier Navojo qui pratique la danse traditionnelle près de la ville de Paige.

- © RuslanKphoto / Shutterstock

La tribu garde encore des codes culturels dans la vie quotidienne. Lors de la remise des diplômes, les étudiants Navajos portent leurs bijoux turquoise et les habits traditionnels. Enfin, le peuple est propriétaire du parc naturel Monument Valleydont les droits d’entrée leur reviennent. 

Le parc naturel de Monument Valley

Les imposants pinacles de roche rouge et les terres plates de Monument Valley sont l'un des paysages les plus emblématiques d'Amérique, et ont servi de décor dans de nombreux westerns. Pour les Navajos, ces énormes affleurements en grès sont sacrés, considérés comme les carcasses des monstres vaincus, tués par le Peuple Saint, pétrifiés et enterrés dans le sable. Chaque partie de cette terre raconte une histoire. 

Monument Valley

- © John Corso / Shutterstock

La formation la plus emblématique est les Mitaines, deux buttes de grès de 300 mètres de hauteur qui s'élèvent dans le désert comme d'énormes mains gantées. Venez à l'aube ou au crépuscule, ils sont orangés comme des braises et le paysage prend des airs de Mars... La vraie Monument Valley se trouve dans l'arrière-pays, où quelques familles Navajos vivent à l'ancienne, hors réseau s'occupant des moutons comme leurs ancêtres l'ont fait pendant des siècles.

Les visiteurs peuvent visiter le parc avec un guide Navajo, à cheval, à pied ou en 4X4. On découvre des sommets sculptés par le vent dont les silhouettes font penser à des oiseaux ou des queues de dragon. Le guide dévoile des secrets artisanaux comme la récolte de la plante yucca, qui sert pour le tissage de paniers et de genévriers pour les bracelets. 

Où séjourner ?

⭐ Le View Hotel

Le View Hotel, propriété de Navajo, est à la hauteur de son nom avec des chambres avec vue sur les mitaines. A ne pas louper : de nombreux opérateurs Navajos proposent des visites guidées. Pour une visite privée de l'arrière-pays, optez pour le Goulding's Lodge avec un guide Navajo qui permet de dormir sous les étoiles.

Best Western View of Lake Powell Hôtel Les Canyons américains
Booking.com

Best Western View of Lake Powell Hôtel

Entouré de vues sur le Glen Canyon Rim, le Best Western View of Lake Powell Hotel sert un petit déjeuner buffet chaud gratuit tous les jours. Le port de plaisance du lac Powell se trouve à 15 minutes de route de l'hôtel.
8 Très bien
A partir de
124 € / nuit
Réserver

Le Canyon de Chelly

Cette spectaculaire gorge en forme de Y de 42 km de long est considérée comme le cœur de la nation Navajo. Mais c'est aussi là que son cœur a été brisé. En 1864, le général Kit Carson a envahi ce canyon sacré, tuant et capturant les hommes, les femmes et les enfants. Ceux qui ont survécu ont rejoint 8 000 autres membres de leur tribu lors de la tristement célèbre « Long Walk » - une marche forcée de 480 km à travers le Nouveau-Mexique jusqu'au camp de prisonniers de Fort Sumner.

Chevaux de race libres, Monument national du Canyon de Chelly, Navajo Land

- © Malachi Jacobs / Shutterstock

Au-delà de ses vieilles cicatrices, le canyon de Chelly (prononcé « de shay ») reste magnifique par ses chemins pittoresques (randonnées et équitation) qui mènent à des vues panoramiques.

Toujours accompagné d’un guide Navajo, on explore le canyon à l’intérieur en 4x4. Plus de 4 000 ans d’histoire se profilent à travers les falaises et les anciennes maisons des Anasazi, ancêtres des Navajos. Des pétroglyphes de danseurs, des antilopes et des empreintes de mains d'hommes marquent les murs.

Où dormir :

ThunderBird Lodge

Thunderbird Lodge est détenu par des Navajos et est le seul hôtel du Canyon de Chelly.

A ne pas manquer : Canyon de Chelly tours propose des visites guidées en jeep et en randonnée au canyon par un guide Navajo certifié.

Thunderbird Lodge Les Canyons américains
Booking.com

Thunderbird Lodge

Doté d'une connexion WiFi gratuite dans tout l'établissement, le Thunderbird Lodge se trouve à 19 km du Canyon de Chelly National Monument. La propriété dispose d'un restaurant.
8.3 Très bien
A partir de
115 € / nuit
Réserver

Canyon de l'Antilope

Le canyon de l’Antilope, à fente étroite, est peut-être le plus beau du monde, avec ses traits colorés et créatifs. Entre avril et septembre, la lumière du milieu de la matinée brille dans la fente étroite au sommet de la gorge, éclairant la roche dans un kaléidoscope de nuances. Les rayons du soleil se brisent d'en haut comme des projecteurs. Se retrouver dans cet endroit est une expérience surréaliste

Le Canyon Antilope

- © tharathep lomchid / Shutterstock

Pour les Navajos, c'est bien plus qu’un paysage. Historiquement, ce canyon était une sorte de cathédrale, un monument naturel. Les gens venaient pour calmer l’esprit, pour se sentir élevés et connectés à quelque chose de plus grand qu'eux-mêmes. Il était considéré comme un lieu de grande énergie et de spiritualité.

Accessibles uniquement avec les guides Navajos, les parties supérieures et inférieures du canyon sont relativement courtes et faciles à explorer. Mais pour une expérience plus sauvage, loin de la foule, envisagez de faire de la randonnée sur le sentier de l'arrière-pays (23 km à sens unique) jusqu'au Rainbow Bridge. Cette arche en pierre naturelle de 85 mètres de long et 88 mètres de haut, l'une des plus grandes au monde, est sacrée pour les Navajos.

S’immerger dans la culture Navajo

Les compétences artistiques des Navajos sont reconnues dans le monde entier. Les textiles, fabriqués par des femmes, sont particulièrement prisés. En effet, une seule pièce peut prendre plus d’un an à tisser, en mélangeant les fils colorés à la main et en utilisant des techniques transmises de génération en génération. Les bijoux, la poterie, la peinture sur sable ainsi que la vannerie représentent aussi les valeurs Navajos, entre l’équilibre et l’harmonie avec la nature.

Une artisane de la tribu de Navajo en plein tissage.

- © Sergii Figurnyi / Shutterstock

Les hogans sont les maisons traditionnelles des Navajos, encore utilisées par de nombreuses familles aujourd'hui comme maison et lieu de cérémonie. Fabriqué à partir de bûches de cèdre imbriquées et de boue et de terre compactées, l'intérieur est le reflet de la vision du monde Navajo : quatre piliers pour représenter les directions cardinales, un feu brûlant au centre, des peaux de mouton sur le sol et une porte orientée vers l'est pour accueillir le soleil levant. 

Des hogans amérindiens dans la réserve de la nation Navajo à Monument Valley.

- © Sergii Figurnyi / Shutterstock

Pour s’immerger encore dans la culture de cette tribu, une visite du musée interactif Explore Navajo de Tuba City est un véritable voyage pour apprendre leurs croyances, leurs cérémonies et leur histoire.

Le musée Navajo Nation à Window Rock présente des expositions modernes et archéologiques de bijoux, de tissage de paniers, de poteries et plus encore. Pour plus d'informations sur ce musée : discovernavajo.com.

Les Navajos chassaient le gibier et élevaient les moutons et les chèvres. Ils récoltaient du maïs, des haricots et des courges. Leur spécialité est le pain frit à base de farine et de saindoux. On le trouve dans tous les restaurants et les food trucks de la réserve. 

par Octavie Pareeag
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Les canyons américains
Les canyons américains
Thèmes associés :
  • #Randonnée
Dernières actus
Paris
La saison des brunchs est ouverte : 3 adresses à ne pas manquer à Paris !
Occitanie
Moins connues que les Gorges du Verdon, découvrez les Gorges de l’Hérault à moins d'1h de Montpellier !
Pyrénées-Orientales
Ce week-end, c’est la fête de la Saint-Jean ! Où la célébrer ? Voici le programme
Toutes les actualités
Top zones touristiques