La route du thé, à la découverte de l'art de vivre Mauricien

Véritable institution, le thé n’est pas seulement une tendance à l’île Maurice, c’est un art de vivre. Le thé est cultivé, cueilli, échangé, bu depuis des siècles dans le monde entier. A l’île Maurice, la feuille de thé a été introduite par les Français en 1760 puis a réellement été exploitée durant l’ère britannique. Aujourd’hui, la passion pour le thé pour les Mauriciens n’a jamais diminué. Ils consomment essentiellement du thé noir agrémenté de lait, de sucre et parfois de cardamome. Ils consomment aussi du thé noir à la vanille. Pour découvrir ce patrimoine culinaire, “la Route du Thé” est la meilleure option, qui se divise en trois étapes dans trois domaines : le domaine des Aubineaux, l’usine Bois Chéri et Saint Aubin. On y découvre la vanille, les vieilles maisons coloniales, les huiles essentielles, les techniques de fabrication du thé. Immersion complète au cœur de l’art et la culture du thé.

Les origines du thé à l'île Maurice

Cultivé depuis le 18ème, la feuille de thé a débarqué sur l’île à l’initiative de Pierre Poivre, un administrateur colonial. Depuis, cette culture s’est enracinée dans les terres mauriciennes. Pour découvrir ce patrimoine fascinant, un itinéraire appelé “la Route du Thé” permet de sillonner trois endroits phares au départ de Curepipe : on se laisse bercer par les paysages verdoyants de Bois Chéri pour ensuite admirer de vieux manoirs de plantation comme le domaine des Aubineaux et Saint Aubin.

Vue aérienne d'une route passant par les plantations de thés.

- © Lobachad / Shutterstock

La première escale se trouve à côté de Curepipe dans une maison coloniale, le domaine des Aubineaux édifié en 1872. Située à Forest Side, la demeure est typiquement construite comme les anciennes maisons où les jardins d’hiver en Europe étaient en vogue.

Avec une superficie de 746 m², la demeure illustre tout le charme de l’architecture coloniale anglaise avec une touche française. Préservée et restaurée, elle possède une varangue vitrée qui protège de l’humidité. La bâtisse, en bois recyclé des navires abandonnés, est flanquée de belles tourelles et a conservé tous ses meubles et ses tableaux d’époque. On y admire deux grandes statues de chiens en bronze rappelant la chasse, des photographies anciennes des anciens propriétaires, des objets et mobiliers datant de la Compagnie des Indes.

La récolte des feuilles de thé

- © Cyril PAPOT / Shutterstock

Que faire sur place ?

La terrasse de la demeure accueille un resto salon de thé et l’écurie de pierre sert de distillerie artisanale d’huiles essentielles. La table propose une cuisine copieuse comme le curry de poulet au coco, les salades ou des pizzas. On peut aussi déguster le thé de Bois Chéri accompagné d’une friandise sucrée. Petite anecdote : cette demeure est la première maison mauricienne à être raccordée au réseau électrique sur l’île en 1889.

Boire du thé mauricien est une institution dans la vie quotidienne mauricienne.

- © BERMIX STUDIO / Shutterstock

Avec son doux nom poétique, Bois Chéri est une usine où l’on fabrique du thé. Accompagné d’un guide, on fait le tour des différentes étapes de la récolte, de la fermentation en passant par le séchage, le tamisage jusqu’à l’emballage. On y voit la machine à vapeur d’une vieille locomotive qui est utilisée pour sécher les feuilles de thé.

Four Seasons Resort Mauritius at Anahita Île Maurice
Booking.com

Four Seasons Resort Mauritius at Anahita

Installé sur la côte est de l'île Maurice, avec la montagne Bambous en arrière-plan, le Four Seasons Resort Mauritius at Anahita s'étend sur un domaine de 26 hectares, comprenant une île privée de plus de 4 hectares
8.8 Superbe
A partir de
794 € / nuit
Réserver

En plus de la découverte de la plantation, un musée raconte l’histoire et l’origine du thé, qui vient du nord de l’Inde jusqu’en Chine en passant par la Mongolie. Après la visite de l’usine, pensez à vous arrêter au chalet posé sur une plaine et qui donne des vues panoramiques sur les environs. Vous pouvez déguster un thé sur sa belle terrasse en bois. Le chalet accueille aussi un restaurant proposant une cuisine de fusion mauricienne et moderne comme une bisque préparée avec du thé ou des crevettes tigre au thé noir.

La demeure de Saint Aubin

- © photofort 77 / Shutterstock

La dernière étape de la route du thé est le domaine de Saint Aubin où l’on vit une expérience privilégiée de la vie d’autrefois. Pendant une heure de visite, on découvre cette ancienne demeure, un témoignage de l’architecture coloniale du XIXe siècle. Située à quelques kilomètres au nord de Souillac, elle accueille surtout les amateurs de rhum et de cuisine locale.

Ancienne propriété de plantation sucrière, elle a été édifiée en 1819. A l’intérieur, l’escalier est agencé autour d’un mât de navire et la charpente du grenier provient d’une ancienne coque. Dans les années 90, la demeure devient un domaine du patrimoine national et connaît plusieurs rénovations importantes pour se transformer en table d’hôtes.

La plantation de thé à Bois Chéri

- © lr.s / Shutterstock

Le Domaine de Saint Aubin propose une expérience complète sur la fabrication du rhum agricole traditionnel, des sucres spéciaux et de la gousse de vanille. Elle concilie tradition, production de l’environnement et savoir-faire. Les visiteurs pourront déguster plusieurs rhums et même assister au broyage de la canne. Pour une expérience plus intimiste : les couples ou petit groupe pourront faire un atelier du rhum où on s’initie à l’aide d’experts aux différentes étapes de la fabrication.

Les visiteurs peuvent flâner de son jardin avec la Serre d’Anthuriums du Domaine de Saint Aubin ainsi qu’un parcours botanique. La Maison de la Vanille révèle le processus de production de la célèbre gousse aromatique, et la Maison du Rhum dévoile les subtilités de la distillation du rhum du domaine.

Les champs de thé à la lueur du coucher de soleil.

- © KKulikov / Shutterstock

Informations pratiques

👛 Le circuit de la Route du thé propose un billet combiné de 59 euros par adulte et 32 euros pour les enfants.

🚌 Concernant le domaine des Aubineaux, pour s’y rendre, il est possible d’opter pour le bus depuis Port Louis (arrêt Forest Side).

⏰ Le domaine est ouvert tous les jours de la semaine ainsi que le dimanche.

👛 Le prix de l’entrée est de 330 roupies (6 euros) par adulte et 165 roupies (3 euros) par enfant.

⏰ Pour le domaine de Saint Aubin, la distillerie est fermée le samedi après-midi, le dimanche ainsi que les jours fériés.

par Octavie Pareeag
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Île Maurice
Île Maurice
Dernières actus
Ces 20 spots de surf font partie des meilleurs au monde !
Voyage en famille : 4 destinations où partir avec des enfants cet été
France
Connaissez-vous ces 7 marchés qui font partie des plus beaux de France ?
Ces 4 piscines sont les plus profondes du monde ! Oseriez-vous plonger dedans ?
Toutes les actualités
Top pays