Le jardin de Pamplemousse, 37 hectares de plantes merveilleuses

Niché dans le nord-ouest de l’île Maurice, le Jardin de Pamplemousse abrite l’une des plus belles espèces botaniques du monde. Fondé en 1736 en tant que petit jardin par un horticulteur et botaniste français Pierre Poivre, cet endroit a évolué au fil des siècles pour devenir l'un des jardins botaniques les plus intéressants de l'hémisphère sud. Etalé sur 37 hectares, ce coin paradisiaque aux mille odeurs, dévoile plusieurs bassins et de nombreuses espèces originaires des quatre coins du monde. Sa nature endémique révèle des essences enivrantes et des couleurs somptueuses. Cet écrin recense des nénuphars géants et 85 espèces de palmiers, qui fleurissent tous les 40 ans. Dans les années 80, le jardin botanique prend le nom de l’ancien chef du mouvement indépendant de Maurice, et ancien premier ministre, Sir Seewoosagur Ramgoolam. Fin 2022, une belle enveloppe de 150 millions de roupies a été allouée pour offrir un nouveau visage au jardin.

Histoire du jardin

Qu'est-ce que le parc botanique Pamplemousses ? Le jardin a été nommé d'après les pamplemousses qui poussaient autrefois sur ses terres à 12 km de Port Louis. En 1736, Pamplemousses était une parcelle appartenant au gouverneur Mahé de la Bourdonnais près du domaine du Mont Plaisir.

Pierre Poivre a contribué à l'implantation du jardin de Pamplemousse lorsque l'Ile de France (XVIIIe) était le siège de la guerre des épices.

- © Serenity-H / Shutterstock

En 1767, le jardin est transféré au  français Pierre Poivre, botaniste par vocation. Il recueillait des plantes rares du monde entier pour les planter dans son jardin botanique. Selon la légende, il les a obtenus en Inde, en Chine, dans certains pays d’Afrique et dans les îles du Pacifique de diverses manières, y compris illégalement. C'est ainsi que le palmier sago, l'arbre à cannelle, la hevea, à partir duquel est fait le jus du caoutchouc, le fruit du pain, le poivre liana et de nombreuses autres plantes exotiques sont apparus sur l’île.

Le Jardin de Pamplemousses est un incontournable de l’Île Maurice. Cet écrin de verdure est un vrai bonheur pour les amateurs de plantes.

- © Pelikh Alexey / Shutterstock

Par la suite, le réalisateur Jean-Nicolas Céré s’est installé dans le domaine de Pamplemousses et a ajouté des étangs et des nénuphars géants. Après l’arrivée des Britanniques, le jardin sombre dans l’oubli et vit des moments difficiles. Il ressuscite en 1849 grâce à James Duncan, le nouveau propriétaire du parc.

En 1868, Pamplemousses accueille sa célèbre porte blanche - une œuvre d'art de forgeron avec un lion, une licorne et une couronne, qui a remporté l'exposition internationale tenue au Crystal Palace de Londres. En 1995, un coin pour les plantes médicinales a été créé dans le jardin botanique, où plus d'une centaine d'espèces sont utilisées à des fins médicales.

Aujourd’hui, le jardin botanique Pamplemousses abrite un baobab, des palmiers talipot, l'arbre à saucisses Kigelia, dont les fruits ressemblent à des saucisses géantes et sont toxiques, mais lorsqu'ils sont correctement préparés, ils sont utilisés pour guérir de nombreux maux.

Le jardin est surtout reconnu pour son fameux étang avec l’Amazone Victoria, un nénuphar géant dont les feuilles peuvent atteindre deux mètres de diamètre et peuvent supporter le poids d'un petit animal ou d'un nouveau-né. Ces nénuphars uniques en son genre sont presque ronds, avec un dessous violet ou rougeâtre et sont équipés de "côtes" verticaux. Ses fleurs sont également inhabituelles. Ils passent par les étapes du bourgeon au flétrissement en seulement deux jours et changent de couleur du blanc au rose.

Un des étangs du jardin botanique.

- © Lobachad / Shutterstock

Côté faune, le jardin héberge des cerfs javanais, des tortues géantes et des habitants ailés comme le hérons. En plus des attractions naturelles, Pamplemousses en d’autres attractions à son arc : Le pittoresque pont en pierre « Pont des Soupirs », baigné par les eaux de deux rivières ; une réplique d'un moulin à sucre qui était autrefois utilisé pour presser le jus de canne à sucre ; une maison-musée du Château de Mont Plaisir.

Faut-il visiter le parc avec un guide ?

Bien que vous puissiez vous promener dans les jardins sans guide, il peut être judicieux de faire une visite guidée pour 100 roupies supplémentaires à l'entrée du jardin botanique.

La visite dure environ une heure, et un guide compétent et informatif vous aidera à tirer le meilleur parti du parc. Vous apprendrez l’origine et l’histoire des plantes et des arbres indigènes.

One&Only Le Saint Géran, Île Maurice Île Maurice

One&Only Le Saint Géran, Île Maurice

Le One&Only Le Saint Géran, Mauritius est situé dans une péninsule privée, entre un lagon protégé et l'océan Indien.
A partir de
732 €
Réserver

Informations pratiques

👛 Frais d’entrée :

Le prix du billet pour les touristes est de 200 roupies (4,29 €). Pour les enfants de moins de 5 ans, l'entrée est gratuite. Le prix du billet avec guide varie en fonction du nombre de participants : un groupe de moins de cinq personnes - 100 roupies chacune (2,15 €), et pour les enfants de moins de 12 ans, vous n'avez pas à payer. Un groupe de plus de 10 personnes, le billet est de 50 roupies chacun (1,07 €).

👉 Quelques conseils avant la visite :

Ne partez pas au parc entre 12h00 à 15h00 - c'est à ce moment qu'il fait le plus chaud. Assurez-vous d'apporter de l'eau, un chapeau et des chaussures confortables. Le parc est grand et vous pouvez marcher longtemps. Dans le jardin botanique, il n'y a nulle part où manger. Par conséquent, mangez à l'avance ou prenez une collation avec vous.

🚌 Comment se rendre au jardin botanique ?

De Port Louis et des stations balnéaires du nord, du nord-ouest et du nord-est de l'île Maurice, vous pouvez même vous y rendre en taxi car les distances sont très petites. Les chauffeurs de taxi peuvent attendre quelques heures pendant que vous vous promenez dans le parc, pour vous ramener à votre hôtel. En voiture de location, il est très facile d'y arriver à bon port. Depuis Port Louis, suivez l'autoroute M2 jusqu’au rond-point des Pamplemousses. Il y a trois bus de Port Louis au jardin botanique, n° 22, n° 227 et n° 85, qui partent de la gare routière de l'Hospice Père Laval.

par Octavie Pareeag
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Île Maurice
Île Maurice
Dernières actus
Californie
Vivez le rêve américain à fond avec ces 3 escapades à faire aux alentours de San Diego
France
Loin de la foule qui envahie les plages françaises, voici 5 lacs sublimes où se rendre cet été.
5 joyaux immanquables de la nature toujours intacts
Toutes les actualités
Top pays