Bodrum, le Saint-Tropez de la côte turque

Amarrée au creux d'une magnifique baie au sud-ouest de la Turquie, Bodrum - l’antique Halicarnasse - se distingue nettement des nombreuses stations balnéaires qui jalonnent le littoral de la côte égéenne. Celle que l'on surnomme "le Saint-Tropez turc" offre un cadre magnifique, encore préservé. 

Dominée par l’imposant Château Saint-Pierre, construit par l’ordre des Chevaliers de Saint-Jean de Rhodes, la ville possède un charme typiquement méditerranéen : des maisons basses aux façades blanchies à la chaux, qui se déploient jusqu'à flanc de collines derrière une belle marina hérissée d'une forêt de mâts.

Le jour, la ville offre un visage paisible, surtout aux heures les plus chaudes de l'après-midi. Mais à peine le soleil a-t-il passé la ligne d'horizon, Bodrum sort de sa léthargie pour dévoiler son autre visage : celui d'une véritable reine de la fête, qui mêle dans une même frénésie festive les membres de la jeunesse dorée turque aux nombreux estivants étrangers.

Bodrum, de l’ancienne Halicarnasse à l’actuel Saint-Tropez turc

Si le nom d’Halicarnasse a laissé une trace indélébile dans l’Histoire, ce n’est pas tant pour le rayonnement de la cité, plutôt limité, ni même pour être le lieu de naissance de l’historien Hérodote, mais plutôt pour l’une des Sept Merveilles du Monde antique qu’elle abritait. Lorsque le très apprécié roi Mausole cassa sa pipe, autour de 354 avant JC, sa femme fit construire une édifice funéraire aux dimensions prodigieuses, haut de 45 mètres.

Ce tombeau, tellement hors norme, devait avoir un nom à lui, et fut baptisé Mausolée ! Un mot qui traversera les siècles…

Les vestiges (limités) du Mausolée d'Halicarnasse

- © Alvaro German Vilela / Shutterstock

Après qu’Halicarnasse fut incendiée par Alexandre le Grand en personne, la cité sombra petit à petit dans l’oubli. Le Mausolée fut même détruit par un tremblement de terre, ses pierres servant de carrière prête à l’emploi…

Il faut attendre le XVe siècle pour que l’actuelle Bodrum retrouve une place significative sur la carte, avec l’édification du Château Saint-Pierre pour les Chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, alors installés à Rhodes : il demeure le vestige le plus significatif de la ville aujourd’hui.

Saint-Pierre castle

- © muratart / Shutterstock

La forteresse garde en effet toujours l’entrée du port de Bodrum, dont les anciens chantiers navals ont largement laissé place à une marina branchée et festive : repaire d’artistes et d’intellectuels dans les années 40, Bodrum s’est ensuite imposée comme la plus chic des stations de la Riviera turque. Son style soigné, ses maisons blanches de style égéen, et son art de vivre noctambule n’y sont certainement pas pour rien !

Costa Maya Bodrum Turquie
Booking.com

Costa Maya Bodrum

Hôtel avec piscine
8.9 Superbe
A partir de
61 € / nuit
Réserver

Journées de vacances bien remplies à Bodrum

C’est toujours autour du port de Bodrum que se concentre l’animation de la ville. En rang d’oignons le long des quais, on admire les gulet, ces rutilantes goélettes construites en bois, spécialité des chantiers navals de Bodrum depuis des siècles !

Goélettes à quai

- © Nacimert / Shutterstock

Au centre du port, le Château Saint-Pierre (Bodrum viendrait du nom du château Petreum, Pierre en Latin !) dresse son imposante silhouette fortifiée : il abrite le Musée d’archéologie sous-marine, assez unique en son genre, avec ses galeries d’amphores et d’épaves retrouvées au fond de la mer… Incontournable également pour parcourir l’enceinte du château, et observer quelques belles vues sur Bodrum et sa baie.

👉 Informations pratiques

_Visiter le Musée d’archéologique sous-marine de Bodrum_

  • Adresse : port de Bodrum
  • Horaires : ouvert tous les jours, avril-octobre, 8h30-19h, novembre-mars, 8h30-17h
  • Entrée : 65TL, gratuit - de 12 ans

Rue latérale de Bodrum

- © Ahmet Cigsar / Shutterstock

Autour du château, la vieille ville charme pour son décor soigné, car il y a des règles à Bodrum : peinture blanche et pierre apparente de rigueur, bougainvilliers pour fleurir l’ensemble, toujours agréable à explorer dans la quiétude d’une chaude après-midi, et plus encore en début de soirée, lorsque les ruelles et les terrasses se remplissent et les boutiques illuminent leurs vitrines.

La soirée commence à Bodrum

- © Luciano Mortula - LGM / Shutterstock

On passerait presque à côté des ruines du Mausolée d’Halicarnasse sans les remarquer ! Il faut dire qu’il n’en reste pas grand chose… et que l’attention revient vite sur le front de mer, où se concentre l’essentiel de la vie nocturne de Bodrum : restaurants tendance, bars au bord de l’eau, clubs tapageurs, on trouve de quoi passer facilement la nuit dehors, en compagnie d’une jeunesse turque bien née et d’une foule de touristes anglos-saxons.

Excursion en bateau depuis Bodrum

- © Creative Content Creator / Shutterstock

Pour se remettre de tout ça, direction la plage. Bodrum ne brille pas tellement en la matière : sa plage principale, Gumbet, est très aménagée et correspond au quartier des hôtels. Cela vaut la peine de s’extraire de la station, et d’explorer la région de Mugla et quelques-uns de ses jolis villages/stations balnéaires, comme Gümüslük, Yalikavak, Göltürkbükü ou Torba.

Autre option : les excursions en bateau, la grande spécialité de Bodrum. A la journée pour faire le tour des îles de la baie et de leurs criques aux eaux limpides, en direction de Datça de l’autre côté de la baie, pour quelques jours de croisière à bord d’une goélette ou en direction des îles grecques voisines (Kos, Rhodes, Symi…).

© Travel Penguin

👉 Informations pratiques

_Comment se rendre à Bodrum depuis la France ?_

Bodrum est desservie par l’aéroport de Bodrum-Milas (36km), dont des vols saisonniers et directs depuis Paris. Nombreux vols également via Istanbul et un vol intérieur pour Bodrum.

Comment se déplacer dans la région de Bodrum ?

La location d’une voiture est quasi indispensable pour explorer les stations et villages des environs. Pour les balades en bateau, rendez-vous directement sur le port, face au Château Saint-Pierre.

_Combien de temps séjourner à Bodrum ?_

On passe facilement à Bodrum en parcourant la région et en partant en excursion en bateau. Pourquoi pas une petite croisière de quelques jours ?

_Quand partir à Bodrum ?_

Pour faire la fête, c’est en été qu’il faut se rendre à Bodrum, en juillet-août. Pour une ville plus calme, et un climat moins chaud, préférez les mois de mai-juin ou de septembre-octobre, très agréables.

Turquie

✈️ Réservez votre vol pour Bodrum

Vol Bodrum
A partir de
154 €
Réserver
par Côme Saint-Dizier
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Turquie
Turquie
Dernières actus
France
À Tours et dans ses environs : 3 guinguettes incontournables où chiller et boire un verre en bord de Loire cet été
Ces villes font partie des plus agréables à vivre (elles ont été primées plusieurs fois)
Italie
Non, Bologne ne se résume pas à la sauce bolognaise ! Voici 5 spécialités culinaires dont les habitants raffolent
Grèce
On a repéré ce bon plan : direction la Crète pour 8 jours et 7 nuits, avec le vol et l’hébergement en pension complète à partir de 704 euros !
Toutes les actualités
Top pays