Alaçati, un conte de fée bobo en Turquie

Ce village isolé, situé sur la péninsule de Cesme en Turquie était pendant longtemps habité par une population un peu vieillissante… Mais aujourd’hui, Alaçati vit une renaissance complète. Grâce à une génération de jeunes cadres dynamiques venant pour la plupart d'Istanbul et Izmir, Alaçati (prononcez "alachaté") est devenu un endroit typique d'un mode de vie bobo très chic, à la sauce turque. 

De village discret et un peu oublié, lieu de villégiature de la haute bourgeoisie stambouliote notamment, Alaçati se classe désormais comme l’un des trésors de la côte turque. Sur les rivages de la mer Egée, c’est un spot de windsurf de premier plan, réputé pour ses conditions idéales, étape du tournoi mondial de l'Association Professionnelle du Windsurf (PWA).

Aujourd'hui, la région attire environ 20 000 vacanciers turcs par an - un chiffre énorme au regard de la taille du village. Mais cet afflux de visiteurs n'a en rien enlevé au charme de l'endroit, encore peu connu des touristes français : à découvrir dans le détail !

Les jeunes cadres dynamiques d’Istanbul revivifient l’ancien village d’Alaçati

Au-delà des magasins kitchs, qui diffusent de la musique techno et dans lesquels des bracelets multicolores ornent les étagères, une fois passé les moulins restaurés sur les hauteurs, passé l'église-mosquée… bienvenue au coeur d'Alaçati, où le bruit assourdissant cède la place à une mélodie de jazz captivante et aux rythmes du "Buena Vista Social Club".

Moulin à vent à Alaçati

- © imdat akgun / Shutterstock

Des plantes en pot et des fleurs aux couleurs vives placées à côté de quelques bancs en bois qui font parfois office de terrasses bordent les rues pavées. Le chemin se termine aux croisements de rues, où se trouvent de petites places souvent embellies avec un restaurant et sa terrasse couverte d'une voûte de lierre ou de bougainvillier fuchsia.

"Bazen ? Ah, cela veut dire "parfois" en turc. Parfois à Istanbul, parfois à Alaçati," raconte Banu Maga, cette Stambouliote qui partage son temps entre la grande ville et Alaçati, comme dans son enfance. 

Banu Maga est un exemple typique à Alaçati. Pendant de nombreuses années, elle est venue passer ses vacances au village. Elle a grandi et décidé de louer une des maisons en pierre typique du village. "Ceci est un rêve pour moi; un mélange de tout ce que j'aime".

Maison de Alaçati

- © Kadagan / Shutterstock

Quelques œuvres du père de Banu, ainsi que ses propres créations en céramiques, sont présentées à Bazen, bien qu'aucune ne soit à vendre. Néanmoins, on peut acheter les bijoux au style bohémien et des caftans en soie.

Témoignage

"J'aime surprendre les gens. Pour moi c'est l'objet de leur faire apparaitre de l'art où ils s'y attendent le moins." - Banu Maga

Banu n'est pas la seule dans ce cas. Eskiden, la boutique merveilleuse d'Oktay Durna, vend des céramiques et des objets en verre vieux de 150 à 400 ans. Quant à Yesim, artiste en céramique aussi, elle vient d'ouvrir sa propre boutique, Sapa da Tilla où elle vend ses créations (lors de mon passage, le magasin était en rupture de stock…un bon présage !) ainsi que des produits biologiques et textiles locaux.

Avant, c'était

- © Kadagan / Shutterstock

👉 Informations pratiques

_Où faire du shopping à Alaçati ?_

Comme la plupart des magasins et des bars à Alaçati, Sapa et Bazen sont ouverts de 18h jusqu'à 2h du matin pendant l'été et le week-end.

  • Bazen - Hacimemis Mahallesi 2012 Sokak n°12.
  • Eskiden - Hacimemis Mahallesi 2012 Sokak n°18.
  • Sapa de Tilla - Hükümet cad. Tokoglu Mahallesi n° 28/A.

Cuisine bio et gastro à Alaçati

Comme dans un conte de fée, je flânais dans les rues de ce petit village au tempérament plutôt détendu, et j'errais dans les petites impasses et places désertes à la recherche d'endroits méconnus - et ma curiosité a été récompensée.

Restaurant d’Alaçati

- © Kadagan / Shutterstock

J'aperçois une brouette bleu turquoise, contre un mur, marquant le début d'un chemin tracé par des chaises bleues et blanches abandonnées dans une ruelle juste à l'entrée d'une placette par laquelle on accédait par une arche de pierre.

Là, des petites citrouilles du jardin laissées au soleil m'interpellent. Je passe à travers l'arche en pierre comme par une porte magique et j'atterris dans un jardin enchanté, planté d'arbres décorés de lanternes. La placette entourée d'un mur en pierre faisait office d'un restaurant : Asma Yapragi.

Témoignage

Le restaurant Asma Yapragi : un lieu magique, surréaliste, sorti tout droit d'Alice au Pays des Merveilles.

L'odeur de la cuisine turque parfumait l'air, une cuisine faite maison (la cuisine maison se traduit par_ ege lezzetleri en turc.). "_Ma mère collectionne toutes sortes d'objets anciens et on a pensé la déco du restaurant ensemble" explique Kerem Mihci, le propriétaire de Asma Yapragi et amateur de windsurf. Les placettes d'Alaçati entourées de leurs murs en pierres se prêtent très bien aux repas en plein air.

Familial et local, tout aussi charmant mais un brin plus chic, le restaurant Agrilia sert principalement des mets italiens et argentins dans un cadre plus contemporain que celui d'Asma Yapragi. Pour les nuits plus fraîches, le lieu où aller pour sentir l'ambiance chaleureuse et pour goûter aux plats faits maison de Nalan Kocaoglu, direction le charmant restaurant, Eflatun.

L’ambiance de Alaçati en été

- © Kadagan / Shutterstock

Pour déjeuner dans un cadre moins élaboré ou juste pour boire un verre, l'endroit incontournable du village est Sudan. On profite en plus du regard expert et aiguisé de Leyla, la patronne. Le décor minimaliste mais bobo est très chic et l'ambiance détendue.

Les lattes de plancher irrégulières, une sorte de cabinet de curiosités composée d'objets d'art et de produits locaux bio installés sur des tréteaux, des tables en bois massif avec des petits bouquets de fleurs sauvages oranges à côté d'une copie du livre "Just Kids" de Patti Smith en turc, et la plus grande collection d'anciens numéros du "National Geographic" font partie de l'intérieur "cosy-chic".

Témoignage

Comme beaucoup d'autres à Alaçati, Sudan possède un second bar à Istanbul, Atheste.

Le centre de Alaçati

- © Kadagan / Shutterstock

Pour une ambiance plus moderne en plein air, il faut se rendre chez Alarga, un restaurant néo bobo aux nuances industrielles comme son inscription jaune en acier à l'extérieur l'indique.

👉 Informations pratiques

_Où manger et sortir à Alaçati : nos adresses_

  • Asma Yapragi - Tokoglu Mahallesi 1005 Sokak n°50.
  • Eflatun - Hacimemis Mahallesi 2012 Sokak n°9.
  • Sudan - Hacimemis Mahallesi 2000 Sokak n°23.

Un paradis pour les sports nautiques qui monte en gamme

Quand j'ai eu l'occasion d'assister à l'étape du tournoi mondial de la PWA qui avait lieu à Alaçati en août 2013, j'ai bien entendu sauté sur l'occasion. D'abord c'était l'occasion de faire mon premier séjour en Turquie, ensuite, j'avais l'opportunité de goûter à cette vie chic et rythmée par les apéros en terrasse dont j'ai entendu parler.

Session windsurf

- © muratart / Shutterstock

En plus d'être un véritable paradis pour véliplanchistes, windsurfeurs et kitesurfeurs, grâce aux conditions climatiques idéales (Alaçati profite du Meltemi qui est toujours au rendez-vous), le village d'Alaçati, situé moins de 16 kilomètres du spot principal de windsurf, abrite depuis ces cinq ans de nombreuses boutiques, galeries d'art et restaurants.

Témoignage

"La péninsule est depuis toujours un endroit idéal pour faire du windsurf" raconte Engin Kalafatoglu, qui a contribué à l'essor du sport et à l'arrivée de la PWA dans le coin. "Le problème quand nous avons commencé à faire du windsurf sur l'autre côté de la péninsule, c'est que c'était dangereux, donc nous avons dû trouver un nouvel endroit et sommes donc venus de ce côté.

En 1977, Engin était l'une des premières personnes à faire du surf dans la région, avec le surfeur pionnier Bruce "Skip" Lily. "Il n'y avait rien ici avant que l'on y construise une cabane de pêcheur et que l'on invite des surfeurs allemands - nous voulions juste attirer des gens dans la région.

Un spot recherché des windsurfeurs

- © Kadagan / Shutterstock

Mais Engin s'est vite rendu compte que les surfeurs ne dépensaient pas assez d'argent pour mettre le projet sur les rails. Par conséquent, il a commencé à construire des écoles destinées à enseigner le windsurf aux curieux, un projet qui s'est révélé, à sa grande surprise, beaucoup plus lucratif que de simplement inviter des windsurfeurs à venir tester leur nouveau spot.

Depuis 2006, l'événement annuel du tournoi du monde de la PWA - un point fort du calendrier social, qu'il s'agisse d'Istanbul ou d'Izmir - a mis Alaçati sur la carte.

Les boutiques hotels de Alaçati

Pendant que ma curiosité conduisait ma balade au hasard des rues, je tombe sur un boutique hotel, un autre et encore un autre. Déco soignée, cadre sympa, rien à dire : les hôtels de ce petit village sont "boutique" dans tous les sens du terme - peu de chambres, beaucoup de charme, et ambiance intimiste.

Boutique hôtel typique de Alaçati

- © Kadagan / Shutterstock

Déjà, il est rare de trouver un hôtel avec plus de 10 chambres. Normalement ils en comptent quatre ou cinq seulement, décorées avec un style personnel et beaucoup de goût. Confortables et avec un service plutôt détendu, les hôtels d'Alaçati sont vraiment comme un second chez soi.

Ces hôtels typiquement bobos nichent dans des cours fleuries, dans des quartiers, où les habitants se parlent de fenêtre en fenêtre, font la sieste en écoutant le chant des oiseaux et les cigales et se réunissent pour boire un verre en terrasse au soleil couchant.

Alacati Kapari Hôtel - Special CategoryTurquie
Booking.com

Alacati Kapari Hôtel - Special Category

Hôtel sur la mer Égée
9.3Fabuleux
A partir de
154 € / nuit
Réserver
Beyevi AlaçatıTurquie
Booking.com

Beyevi Alaçatı

Hôtel avec piscine
9.1Fabuleux
A partir de
242 € / nuit
Réserver

👉 Informations pratiques

_Se rendre à Alaçati et se déplacer sur place_

Alaçati est situé à deux heures en voiture des ruines majestueuses d'Efes (Ephèse), et à seulement 1h de route de Izmir, dont l’aéroport est relié à plusieurs villes françaises, en saison notamment (avril-octobre).

Turquie

✈️ Réservez votre vol pour Izmir

Votre vol pour Izmir
A partir de
160 €
Réserver

A Alaçati, le meilleur moyen de transport est par dolmus, prononcé "Dohlmush" et qui signifie "la voiture qui part quand elle est pleine." Les tarifs ne sont pas chers et même si les horaires sont un peu aléatoires, ils sont nombreux et normalement le chauffeur n'hésite pas à s'arrêter en dehors des arrêts de bus officiels. Par contre, les taxis conventionnels sont assez chers ; un trajet de 15 minutes coûte environ 25 euros.

par Côme Saint-Dizier
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Turquie
Turquie
Dernières actus
Tunisie
On a repéré ce bon plan : direction la Tunisie pour 8 jours à Sousse, avec le vol et l’hôtel en pension complète à partir de 469 euros !
Espagne
A moins de 2h de la France, 3 villes du Pays basque espagnol à découvrir absolument
Espagne
Baléares : ces 4 plages font partie des plus belles de Majorque ! A visiter au moins une fois
France
Si vous n'avez pas le vertige, voici une expérience insolite à faire absolument : dormir à flanc de falaise suspendu au-dessus du vide !
Toutes les actualités
Top pays