Les erreurs à ne pas faire pour visiter un temple à Bali pour éviter la colère des balinais (et des dieux !)

L’ ”île des dieux” compte tellement de temples qu’il est impossible d'en connaître avec certitude le nombre exact ! La religion tient une place importante dans la vie des balinais, et les temples dédiés aux divinités hindouistes, font partie intégrante de la culture de l’île. Un voyage à Bali passe forcément par la visite d’un temple (au minimum !).

Mais si les touristes sont subjugués par l’architecture et la beauté de ces temples, il est important de garder à l’esprit qu’il s’agit de lieux sacrés, et que quelques règles s’imposent pour les visiter, notamment pour les femmes.

Temple de Saraswati à Ubud, Bali
© Sergii Figurnyi / Shutterstock

Visiter les temples en mini-short et débardeur

Cela peut sembler évident mais dans un contexte de vacances, on peut parfois oublier que bien que très touristiques, les temples balinais restent des lieux de culte. Dans la religion hindouiste, la tête est considérée comme étant la partie du corps la plus sacrée car selon les balinais, elle renfermerait l’âme… Inutile donc de la couvrir avant d’entrer dans un temple.

A contrario, le bas du corps à partir de la taille est considéré comme étant impure. A l’entrée des temples, vous aurez la possibilité d’acheter un sarong, une sorte de grand châle typique de l’île, à nouer autour de votre taille. Vous pouvez aussi en emprunter un, mais le tissu est souvent joliment décoré avec des motifs très colorés, c’est donc un bon souvenir de voyage à rapporter !

Femme portant un sarong au Pura Tirta Empul Temple à Bali
© Sergii Figurnyi / Shutterstock

Ce n’est pas obligatoire, mais il est aussi recommandé de se couvrir les épaules (un tee-shirt suffit amplement !). Vous constaterez d’ailleurs lors de vos visites que les balinais ont les épaules couvertes, donc ce petit effort de votre part sera certainement apprécié !

Own Villa Bali Bali
Booking.com

Own Villa Bali

Villa au cœur de la végétation tropicale
A partir de
250 €
Réserver

Manger et écraser les offrandes faites aux dieux (et aux démons !)

Les offrandes rythment le quotidien des balinais. Ainsi, vous verrez tous les jours de nombreuses offrandes dans les temples, mais aussi devant les habitations et sur les trottoirs. Attention donc où vous mettez les pieds ! Les offrandes, souvent confectionnées par les femmes, ont différents sens pour les croyants. Elles sont réalisées pour remercier les dieux et les ancêtres. Les offrandes peuvent alors être composées de sucreries, de riz, de fleurs et d’un bâton d’encens. Ces petits paniers en feuille de bananier ou de cocotier sont appelés “Canang Sari” et sont toujours déposés en hauteur.

Offrandes dans un temple balinais
© Ana Flasker / Shutterstock

Les balinais croient en l’équilibre entre le Bien et le Mal, et font également des offrandes aux démons pour les apaiser et maintenir l’harmonie. Appelées “Segehan”, ces offrandes sont moins appétissantes et peuvent être composées de nourriture avariée, de fleurs fanées, d’alcool et d’un bâton d’encens. En effet, les démons seraient gloutons et accorderaient peu d’importance à la qualité des aliments offerts. Ces offrandes sont posées à même le sol, et comme pour les “Canang Sari”, il ne faut surtout pas souffler sur l’encens pour l’éteindre car dans la croyance hindouiste, c’est la fumée de l’encens qui fait la connexion entre les offrandes et les divinités…

Bulgari Resort Bali Bali
Booking.com

Bulgari Resort Bali

Hôtel avec vue sur l'océan Indien
9.7 Exceptionnel
A partir de
1 700 € / nuit
Réserver

Les règles spécifiques aux femmes “impures”

Sans vouloir faire de jeu de mots douteux, les femmes ayant leurs règles sont considérées comme impures et ne peuvent pas entrer dans un temple. Alors oui en pratique, personne n’ira vérifier, mais par respect pour les croyances locales (et si vous ne voulez pas que la colère des dieux s'abatte sur vous !), il est demandé aux femmes de ne pas se rendre dans un temple durant cette période.

Temple Ulun Danu Bratan, Bali
© Roman Vlcek / Shutterstock

Les femmes enceintes et qui viennent d’accoucher, ne peuvent pas non plus pénétrer dans un temple car elles sont considérées comme impures selon la religion hindouiste. Mais même si vous ne pouvez pas visiter l’intérieur des temples, les extérieurs sont magnifiques et vous permettront d’immortaliser le moment avec de jolis clichés !

Conseils de la Rédac'

👉 De nombreuses autres règles existent, mais nous vous avons partagé les principales. L'idéal serait d'effectuer une première visite avec un guide balinais afin d'avoir toutes les informations et significations nécessaires, pour ensuite visiter d'autres temples en autonomie (et sans faire d'erreurs !).

par Inès Guirous
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Bali
Bali
Dernières actus
Nouvelle-Aquitaine
Découverte des villages, balade sur le fleuve... visitez la Dordogne en gabarre pour un voyage bucolique
Toulouse
Visiter Toulouse en deux jours
Petit Windsor, 007, Welsh... direction la Côte d'Opale pour un voyage en Angleterre sans quitter la France
Toutes les actualités
Top zones touristiques