En Grèce, une région ne subit pas encore le tourisme de masse (à visiter de toute urgence pour éviter la foule en été)

La Grèce, pays imprégné d'histoire et de paysages à couper le souffle, regorge de joyaux cachés. Parmi ces trésors, une région fait partie des lieux à visiter avant de devenir trop touristique. Il s'agit de certaines îles méconnues du Dodécanèse. Selon National Geographic, cette région grecque authentique offre une expérience unique, mêlant traditions ancestrales et beauté naturelle préservée.

Des villages pittoresques aux plages paradisiaques, en passant par des sites archéologiques fascinants, les îles du Dodécanèse offrent un aperçu captivant de la Grèce authentique, encore épargnée par le tourisme de masse. Découvrons ensemble ce trésor caché du tourisme lent.

© Constantinos Iliopoulos / Shutterstock

Qu'est-ce que le tourisme lent, propice à cette région grecque ?

Le tourisme lent, également connu sous le nom de tourisme durable ou écotourisme, est un concept qui met l'accent sur la préservation de l'environnement, la valorisation des cultures locales et la promotion du bien-être des communautés d'accueil. Contrairement au tourisme de masse axé sur la consommation rapide et l'exploitation des ressources, le tourisme lent encourage les voyageurs à adopter une approche plus responsable et respectueuse de leur destination.

Le tourisme lent se caractérise par des séjours plus longs et moins frénétiques, favorisant ainsi une immersion profonde dans la culture locale. Les voyageurs sont encouragés à interagir avec les habitants, à découvrir leurs traditions, à goûter à la cuisine locale et à participer à des activités respectueuses de l'environnement. Le tourisme lent met également l'accent sur la réduction de l'empreinte carbone en privilégiant les moyens de transport durables et en favorisant l'hébergement écologique.

Panneau d'une taverne locale des îles Dodécanèse, Grèce

- © Pawel Kazmierczak / Shutterstock

L'objectif ultime du tourisme lent est de créer un impact positif sur les communautés locales et l'environnement, tout en offrant aux voyageurs des expériences enrichissantes et authentiques. Pour arriver à cela, l’idéal est d’intégrer les populations locales dans le processus de tourisme au maximum. Par exemple, en Grèce, dans les îles du Dodécanèse, intégrer les pêcheurs en organisant des excursions de pêches nocturnes.

Bateau de pêche, Kárpathos, Grèce

- © Pawel Kazmierczak / Shutterstock

Les îles du Dodécanèse, éligibles au slow tourisme ?

Les îles du Dodécanèse sont réputées pour sa beauté naturelle et brute mais aussi son histoire agitée : entre guerre ottomane, invasion romaine et j’en passe. De nombreuses cultures ont contribué à enrichir ces îles de milles et unes traditions. On le remarque dans l’architecture, la gastronomie, les coutumes etc.

Aujourd’hui, ce sont des représentants des cultures du monde entier qui viennent en tant que touristes et non plus en conquérants pour découvrir ces bijoux de la méditerranée. L’impact de ce tourisme de masse est évidemment l’inverse de celui voulu par le slow tourisme, ce tourisme de masse provoque pollution mais aussi détérioration de la faune et la flore locale : plage polluée, écosystèmes perturbés et détérioration des monuments naturels et historiques.

Plage bondée de Rhodes, Grèce

- © Aerial-motion / Shutterstock

Les certaines îles du Dodécanèse épargnées du tourisme de masse

Heureusement, certaines des îles du Dodécanèse sont préservées de ce tourisme de masse pour l’instant. La plupart des touristes voyage sur les îles les plus développées, à savoir Léros, Kos, Patmos et surtout Rhodes. Mais l’île de Kárpathos par exemple, plus à l’écart, est encore sauve de cette agitation. Il convient alors d’adopter ces bonnes pratiques du tourisme lent pour aborder et profiter de cette île. Ses familles artisanes qui élèvent leurs abeilles et produisent leurs beurres et fromages tout ça en composant avec la rareté de l’eau de l’île, méritent d’être mises en avant, découvertes et appréciées. Les intégrer au slow tourisme local permettrait de respecter l'écosystème local tout en découvrant ces merveilleuses cultures de l’artisanat.

Artisan cordonnier traditionnel de Kárpathos, Grèce

- © LauraVl / Shutterstock

L’île possède encore d’autres trésors comme ses églises blanches et ses bâtiments authentiques usés par le temps. La beauté de traditions préservées et chéries loin de la course au plus moderne ou au plus performant. Ici, ce sont les coutumes et le pragmatisme qui priment. Tout cela a permis et permettra à la nature de s’épanouir. Bien que arides, les terres de l’île offrent d’autres richesses à ses habitants et à leurs partisans : les slow touristes. Les plages étonnent de leurs somptuosité et les hauteurs s’apprivoisent en trek

Plage sauvage de Kárpathos, Grèce

- © Constantinos Iliopoulos / Shutterstock
Grèce

La maison d'Irene - Kárpathos

L'Irene's House vous accueille dans une maison traditionnelle rénovée, qui est située dans le centre du village d'Olympos, sur l'île de Karpathos. Il propose des hébergements entièrement équipés et décorés dans le style typique de l'île.
9.1 Fabuleux
A partir de
77 € / nuit
Réserver
par Martin SENECAL
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Grèce
Grèce
Dernières actus
Forêt de stalagmites, cristaux, sable blanc.... 7 grottes impressionnantes à visiter au moins une fois dans sa vie !
France
Il faut savoir se faire plaisir : 5 des plus beaux palaces de France pour une nuit étoilée !
Allemagne
Classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, ces lieux méritent d'être visités lors d'un voyage en Allemagne
Toutes les actualités
Top pays