De Monsaraz à Beja, le charme des villes blanches de l'Alentejo

Au sud du Portugal, la plus grande région du pays se démarque. Avec ses champs d'oliviers, sa côte pittoresque et sa population accueillante, l'Alentejo est l'endroit parfait pour un séjour reposant à l'abri du tourisme de masse. Entre deux randonnées au cœur des étendues arides de l'arrière-pays, un arrêt s'impose dans les villages pittoresques de la région. Voici un itinéraire en cinq jours pour découvrir les merveilles blanches de l'Alentejo.

Jour 1 : Évora

Située à 1h30 de Lisbonne, Évora est la porte d'entrée dans la région de l'Alentejo. Elle se visite aussi bien à pied qu'à vélo et abrite un patrimoine historique richissime, à commencer par sa cathédrale qui domine fièrement la ville. À quelques minutes de là, le temple romain nous emmènerait presque à Rome au cœur des ruines de la ville éternelle.

Dans la partie basse d'Évora, alors que l'église Sao Francisco attire de nombreux fidèles, la Capela dos Ossos située juste à côté a de quoi suspendre. Les ossements de milliers de corps y sont exposés et habillent toutes les parois de la chapelle. Le centre névralgique de la ville se trouve sur la praça do Giraldo, la place principale d'Évora qui concentre la majorité des activités. 

Une des rues principales d'Évora

- © Ross Helen / Shutterstock

Jour 2 : São Pedro do Corval

Au sud-est d'Évora, un arrêt s'impose à São Pedro do Corval, le plus grand centre de poterie du Portugal. Ce petit village aux maisons blanches n'est pas célèbre pour sa couleur mais pour ses poteries, un savoir-faire ancestral qui a fait sa réputation. Le hameau abrite une vingtaine de magasins dans lesquels il n'est pas rare de voir les artisans travailler l'argile directement dans les boutiques.

L'une des plus jolies est Olaria Patalim, une entreprise familiale qu'il est impossible de quitter les mains vides. L'ambiance y est authentique et chaleureuse, notamment parce que les artisans peignent les poteries au milieu du magasin. Décorés avec goût, les objets en vente raviront à coup sûr les amateurs de jolie vaisselle. En plus, les prix sont dérisoires

© Chloé Somma / EASYVOYAGE

Jour 3 : Monsaraz

À deux pas de la frontière espagnole, Monsaraz constitue l'un des plus beaux villages du Portugal. Bien qu'il soit entouré de vignes et d'oliviers, une fois à l'intérieur ce sont les orangers et les grenadiers qui envahissent les ruelles. Avec ses faux airs de village des Pouilles, Monsaraz abrite lui aussi de charmantes boutiques, petites places et balcons fleuris. En plus, le calme règne en maître dans ce hameau dépourvu de voitures.

Point culminant du village, le château offre une vue époustouflante sur le lac d'Alqueva. Ce dernier, classé parmi les plus grands lacs artificiels d'Europe, est célèbre pour son ciel étoilé et constitue le lieu le mieux adapté à l'observation de la voie lactée sur le continent.

Coucher de soleil sur Monsaraz.

- © Joao Custodio / Shutterstock

Jour 4 : Beja

En plein centre de l'Alentejo, Beja possède une histoire richissime. Fondée par les Romains, la ville fut autrefois l'un des centres les plus dynamiques du pays. Même si aujourd'hui beaucoup d'édifices sont délabrés, Beja mérite un arrêt pour son patrimoine exceptionnel.

Le monument phare de la ville est son château, un bâtiment majestueux dominé par un donjon qui offre une superbe vue sur les maisons blanches. Il faut tout de même gravir 190 marches pour l'atteindre. La cité abrite également de nombreux édifices religieux : l'église de Santiago, la cathédrale Santo Amaro qui a été convertie en musée archéologique, l'église de la Miséricorde ainsi que le couvent Notre-Dame de la Conception, le plus impressionnant. La praça da República, très animée en été, est le coin le plus dynamique de Beja.

La cathédrale de Beja dans le sud de l'Alentejo.

- © John Copland / Shutterstock

Jour 5 : Mértola

Changement de décor à Mértola, la capitale de l'héritage islamique du Portugal située sur les rives du fleuve Guadiana. La visite commence par l'église de la ville qui était autrefois une mosquée. Non loin de là, le complexe de fouilles archéologiques ainsi que la réplique d'une ancienne maison islamique permettent de plonger dans l'histoire de la ville.

En redescendant dans la ville basse, un arrêt s'impose à côté de l'office de tourisme dans une deuxième réplique : celle d'une maison traditionnelle de l'Alentejo. On est également conquis par l'atelier de tissage qui jouxte la maison et dans lequel il est possible d'acheter des vêtements et des sacs faits main. Pour finir, rien de mieux que de se perdre dans les ruelles pleines de charme de la ville ; la meilleure manière de découvrir ses échoppes colorées et de repartir avec quelques poteries et litres d'huile d'olive.

Les échoppes colorées de Mértola.

- © Chloé Somma / EASYVOYAGE
par Chloé Somma
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Alentejo
Alentejo
Dernières actus
A partir du 1er juillet 2024, un nouveau document sera désormais obligatoire pour se rendre en Israël
Espagne
On a repéré ce bon plan : Majorque vous attend pour 6 jours et 5 nuits, avec le vol et l’hébergement en pension complète à partir de 469 euros !
Espagne
Entre criques et plages de sable fin : quelles sont les plus belles plages à proximité de Ciutadella de Menorca ?
Toutes les actualités
Top zones touristiques