Un palais au cœur de la ville, découvrez le Meir à Anvers

Anvers, ville éclectique par excellence, il baigne ici une atmosphère moderne et ultra dynamique. On ne peut échapper au côté contemporain qui se dégage d’une balade au cœur de la ville, avec ses nombreux commerces, concept store et autres boutiques branchées. Capitale de la mode, elle s’affiche comme tendance et à la pointe. Si vous vous perdez dans la ville, vous trouverez sans aucun doute de magnifiques magasins. Mais pour tous, le Meir reste LE quartier des boutiques de mode. Rue piétonne et deuxième plus grande avenue commerçante de Belgique, c’est l’endroit où il faut être pour dénicher de bonnes affaires. Cependant, le Meir, ce n’est pas que ça ! C’est aussi un palais, connu sous le nom de palais royal d’Anvers. Datant du 18e siècle, c’était le palais de Napoléon 1er en personne ! Institution culturelle par excellence de la ville, c’est devenu un musée depuis 2010, visite !

© lindasky76 / Shutterstock

Le palais du Meir, au cœur de la ville d’Anvers, c’est plus de 250 ans d’histoire extrêmement bien conservé. Il a été conçu durant la seconde moitié du 18e siècle par l’architecte Jan-Peter van Baurscheit à l’initiative d’un riche marchand Johan Alexander. van Susteren. Il commanda ce fastueux palais en réunissant sa fortune faite dans des investissements dans la société d’Ostende. Après sa mort, le palais fut racheté par Johannes de Fraula. Le palais n’étant pas terminé, ce dernier du en achevé la construction, il y ajouta des écuries et un jardin. Il se sépara du palais en 1777 au profit d’un couple de comtes belge. Leur fille, Caroline Marie Joseph, qui en hérita, le revendit à Napoléon I !

Gulde Schoen Luxury Studio-apartments Anvers
Booking.com

Gulde Schoen Luxury Studio-apartments

Situé à Anvers, à moins de 500 mètres du musée Plantin-Moretus et à 200 mètres de la cathédrale Notre-Dame, le Gulde Schoen Luxury Studio-apartments propose une connexion Wi-Fi gratuite dans l'ensemble de ses locaux.
9.1 Fabuleux
A partir de
131 € / nuit
Réserver

Ce nouveau palais urbain, qui était largement inspiré des modèles français, viennois et hollandais, attira l’attention de l’Empereur qui l'acheta en 1811. Son imposante façade ornée de pilastres à chapiteaux corinthiens a été construite à l’aide de différentes pierres naturelles allemandes. Lors de son achat, Napoléon acquit aussi les meubles. Anvers était à l‘époque l’un des ports militaires les plus importants et dominants de l’Empire français. Napoléon souhaite y séjourner régulièrement. Ainsi il désigna Pierre François Léonard Fontaine comme étant son architecte officiel et lui donna comme mission de transformer et aménager entièrement les lieux dans un style Empire. Le premier étage accueillit une suite de salons de réceptions et d’appartements impérieux installés côté jardin . Étoffes et meubles furent tout spécialement installés et exécutés pour lui. Cependant, Napoléon ne séjourna jamais dans le palais du Meir, alors exilé sur l’Elbe

Cour intérieure du palais urbain

- © lindasky76 / Shutterstock

En effet, en 1815, le pays va alors se retrouver sous le régime hollandais. La célèbre défaite de Waterloo implique que les propriétés françaises passent aux mains du nouveau Royaume-Uni des Pays-Bas. Le palais rénové à l’intention de l’Empereur se retrouve désormais en possession du nouveau roi , Guillaume 1er. Il va alors commander l’ameublement de la salle des 17 provinces. Mais, après la révolution, en 1830, le palais est réclamé par le nouveau gouvernement provisoire belge.

Désormais aux mains du monarque belge. Endroit stratégique, le palais est utilisé comme haut lieu de réception pour les invités royaux qui arrivent par le port. Léopold II, second roi des belges, fait décorer le palais, y a ordonné la construction d’une nouvelle galerie de liaisons entre deux ailes du bâtiments et y fait construire une salle des glaces.

Albert 1er y séjourna de manière assez furtive durant la 1er guerre mondiale. Cependant, dès les années 60, le palais étant passé de mains en mains, d’empereur à monarque et ce, de façon un peu subversive, la famille royale ne considérait plus le palais comme étant une propriété familiale. La monarchie veut reconsidérer ses liens avec le Meir et souhaite le transformer en un lieu culturel. C’est ainsi qu’en 1969, le roi Baudouin décide de faire don du palais à l’État et le lègue au ministère de la culture belge. Le ministère utilise depuis le palais du Meir comme lieu de réception ou encore de performances dans les domaines culturels. Et c’est depuis 2010, que le prestigieux palais urbain du Meir fût transformé en musée.

Au fil des ans, le palais a beaucoup évolué au gré de ses propriétaires. La cage d’escalier principale qui date de la construction du palais laisse une impression de prestige témoignant de motifs rococo, alors que la balustrade en fer forgée ne fût ajoutée que sous la gouverne du roi Léopold II quelques années plus tard. Lorsque Napoléon acquerra la bien, tout le premier étage fût décoré dans un style impérial. La chambre dite du balcon joua notamment un rôle important dans l’histoire du palais. Les plus haut monarque et dignitaires s’y affichaient pour saluer la foule. Vous pourrez ensuite admirer pas moins de 4 salons, tous plus majestueux les uns que les autres.

Chocolate Line

- © lindasky76 / Shutterstock

Véritable joyaux rococo de la ville, au cœur du quartier le plus effervescent de la ville, les lieux peuvent même être loués pour une occasion spéciale tel un mariage ou une grande réception. Le palais qui est visitable accueille aussi des expositions temporaires comme les Floralien, une compétition des meilleurs fleuristes du Royaume, le palais s’est vu orné de magnifiques compositions. Vous trouverez aussi dans ce magnifique édifice « the chocolate line » un magasin de chocolats belges prestigieux. La chocolaterie compte aussi un atelier où vous pourrez voir des maîtres chocolatiers à l’œuvre, réaliser un véritable travail d’orfèvrerie en construisant des sculptures majestueuses en chocolat.

Informations pratiques

Le palais n’est pour le moment plus accessible à la visite.

Cependant, le magasin de chocolat et la cour inférieure sont quant à eux toujours ouverts et offrent une impression majestueuse à ce magnifique palais urbain.

Sans oublier que le Meir ouvre ses portes périodiquement pour des expositions temporaires !

Gardez l’œil ouvert.

par Coriena Drieghe
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Anvers
Anvers
À lire aussi
Top 5 des hébergements à moins de 100 euros à Anvers
Anvers
Top 5 des hébergements à moins de 100 euros à Anvers
La ville d'Anvers en Belgique est non seulement la capitale artistique des Flandres, mais elle est aussi le deuxième port d'Europe après Rotterdam. Des croisières en bateau sont d'ailleurs...
Visite du béguinage d’Anvers, une bouffée d’air frais au coeur de la ville
Anvers
Visite du béguinage d’Anvers, une bouffée d’air frais au coeur de la ville
Anvers, ville la plus dynamique et cosmopolite de Belgique témoigne depuis des siècles de son attrait pour l’art. Ici, peintres, sculpteurs, créateurs et autres dessinateurs trouvent...
Un week-end à Anvers
Anvers
Un week-end à Anvers
Anvers est une jolie ville belge située en Flandre. Éclectique, elle saura séduire les voyageurs venus découvrir les charmes de la Belgique. Les amoureux d’art ne sauront où regarder...
Dernières actus
Toulouse
Visiter Toulouse en deux jours
France
Le printemps est la saison idéale pour visiter ces villages classés parmi les plus beaux de France (avec moins de touristes qu'en été) !
Jour de la Terre : voici les destinations les plus vertes à visiter en Europe
Costa Rica
Le Costa Rica regorge de volcans impressionnants ! (Certains sont ouverts aux visites)
En Italie, ces sites naturels sont classés à l'UNESCO ! A visiter au moins une fois
Toutes les actualités
Top Villes