L’ancienne Thera, le plus beau site archéologique de Santorin

Difficile de deviner l’existence de l’ancienne Thera depuis la grande plage de sable noir de Perissa : la cité antique fondée autour du IXe siècle avant J.C. est en effet perchée au sommet du Mesa Vouno, cette montagne qui plonge à pic dans la mer, protégée des regards trop curieux.

A l’opposée de la Caldeira vers laquelle tous les yeux se tournent à Santorin, l’ancienne Thera n’en est pas moins un site grandiose : en plus des vestiges archéologiques remarquablement conservés, sa position en surplomb de l’immensité de l’Egée, véritable Grand Bleu à cet endroit, lui confère un cadre unique.

C’est pour cela que chacun se doit d’affronter les marches un peu raides qui grimpent jusqu’à l’ancienne Thera : un site archéologique qui n’est pas réservé qu’aux amateurs de vieilles pierres et d’Histoire antique, mais aussi aux amoureux de beaux paysages cycladiques, tout simplement !

L’ancienne Thera, véritable fresque de l’Antiquité à Santorin

L’histoire de Santorin n’a rien de commun avec les autres îles des Cyclades, pourtant si proches. L’événement majeur qui marqua à jamais l’île fut cette gigantesque éruption volcanique de 1600 avant J.C., l’un des plus grands cataclysme de mémoire d’Homme !

Le site de l’ancienne Thera, fleuri au printemps
© Georgios Tsichlis / Shutterstock

Cette éruption titanesque chassa les Minoens installés sur le site de l’ancienne Akrotiri, au sud de Santorin, et laissa l’île totalement inhabitée durant plusieurs siècles. La légende veut qu’un fils du roi de Sparte, Thiras, accosta sur les rivages de ce Santorin déserté, pour y fonder une colonie : nous sommes aux alentours du IXe siècle avant J.C.

Ce roi légendaire légua son nom à Santorin, ainsi qu’à la cité nouvellement fondée : Thira, ou Thera, qui demeurent aujourd’hui les noms officiels, en grec, de Santorin ! En ces temps reculés où la mer était infestée de pirates, on recherchait des sites faciles à défendre, haut perchés, offrant un point de vue portant loin sur les environs : toutes les caractéristiques de l’ancienne Thera.

La basilique chrétienne marque l’entrée du site
© kataleewan intarachote / Shutterstock

Perchée à 365m d’altitude au sommet du Mesa Vouno, sorte d’excroissance du Profitis Ilias plongeant dans la mer, l’ancienne Thera resta habitée jusqu’à la période byzantine (X-XIe siècles), avant que les Vénitiens ne prennent le relais. Plusieurs civilisations ont laissé des marques de leur passage : les Doriens venus de Grèce, les Ptolémées arrivés d’Egypte, les Romains et les chrétiens de l’Empire romain d’Orient…

Visite de l’ancienne Thera, plongée dans le passé de Santorin

Avec l’ancienne Akrotiri, l’ancienne Thera s’impose comme l’autre site archéologique incontournable de Santorin. La visite peut faire l’objet d’une jolie balade à pied, en partant soit de Perissa, soit de Kamari : le sentier grimpe jusqu’au col du Mesa Vouno, où se situe l’entrée de l’ancienne Thera.

Le téménos sculpté
© Erica Ruth Neubauer / Shutterstock

Ensuite, une volée de marches qui réchauffe mène au site à proprement parler : les vestiges sont assez ras, mais donnent une idée de la composition de l’antique cité, et surtout, des traces laissées par les divers occupants au cours de son histoire : la Basilique chrétienne du IVe siècle, l’agora et le théâtre, les anciens temples, le sanctuaire des dieux égyptiens, le téménos et ses animaux sacrés, les thermes romains, etc…

Conseils de la Rédac'

👉 Depuis le théâtre antique, on domine les nombreux avions qui descendent progressivement sous le site pour atterrir à l’aéroport de Santorin… une vision étonnante !

Le plan du site est conseillé pour s’y retrouver ! Tout en visitant, ne perdez de vue les incroyables panoramas sur Santorin et la mer Egée qui s’offrent depuis l’ancienne Thera, en faisant une pause sous un pin couché par le vent : en face, la petite Anafi, dernière des Cyclades, donne envie de prendre la mer à la façon des anciens Grecs !

En contrebas, la vue s’ouvre aussi sur les deux grandes plages volcaniques de Santorin : d’un côté Perissa, de l’autre Kamari : les deux étant reliées par de petits bateaux en été, voilà l’occasion de faire une boucle avec baignade à la clef une fois arrivé tout en bas de l'ancienne Thera.

The Best Santorin

The Best

Hôtel avec piscine proche de la plage de Perissa et de ses commerces et restaurants.
8.9 Superbe
A partir de
51 € / nuit
Réserver

Informations pratiques

👉 Comment se rendre à l’ancienne Thera ?

  • En voiture, parking au pied du site via la route de Kamari.
  • En bus, ligne régulière depuis Fira avec les bus KTEL de Santorin pour Perissa ou Kamari. 
  • A pied, un sentier balisé relie l’ancienne Thera aux deux stations (45 min de montée).

👉 Quand visiter l’ancienne Thera ?

Rendez-vous à l’entrée du site dès l’ouverture, le matin, afin de profiter de la plus belle lumière et d'éviter la chaleur : ça grimpe pour atteindre le site, et il n’y a pas beaucoup d’ombre ! Dans tous les cas, prévoir de l’eau avec soi pour la visite.

⏰ Les horaires de l’ancienne Thera :

  • Tous les jours, 8h30-15h30
  • Fermé le mardi

👛 Billets d’entrée :

  • Entrée : plein tarif 6€, tarif réduit 3€
  • Ticket combiné 3 jours : 15€ (inclus le site archéologique de l'ancienne Akrotiri et le Musée préhistorique de Fira, deux incontournables)
par Côme Saint-Dizier
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Santorin
Santorin
Dernières actus
Irlande
Méconnus des touristes, ces charmants villages sont les plus authentiques d'Irlande !
Royaume-Uni
Encore plus mystérieux que Stonehenge, voici 5 sites incroyables et mystiques à découvrir absolument au Royaume-Uni
Occitanie
A la frontière avec l'Espagne, ces quatre ports de caractère sont des bijoux de l'Occitanie ! A visiter au moins une fois
France
Voyage dans les entrailles de la Terre à la découverte des plus belles grottes de France
Toutes les actualités
Top zones touristiques