La Meuse

Situé dans la région Grand Est, le département de la Meuse a vu le jour lors de la Révolution française en 1790. Il tient son nom de la rivière qui le traverse, la Meuse, et abrite des sites touristiques renommés tels que la citadelle de Verdun ou la ville de Bar-le-Duc, chef-lieu du département, et célèbre pour sa vieille ville et son château Renaissance.

Connue pour son patrimoine historique et naturel riche, la Meuse attire également les visiteurs grâce à ses paysages naturels préservés, tels que le lac de Madine et la forêt domaniale de Verdun, qui offrent de nombreuses activités de loisirs en plein air. Sa gastronomie n’est pas en reste, avec notamment la quiche lorraine, les mets sucrés à base de mirabelles, ou encore la bière artisanale produite localement.

Quelles communes visiter dans la Meuse ?

Fortifiée par Vauban au 17e siècle, la ville de Verdun possède une double ceinture de forts qui en 1914 en fit la plus puissante forteresse française. Cette ville historique a également été le théâtre de l'une des batailles les plus sanglantes de la Première Guerre mondiale, et abrite aujourd’hui la célèbre citadelle de Verdun et de nombreux monuments commémoratifs.

© Paddo47 / Shutterstock

À quelques kilomètres de là, la ville de Bar-le-Duc est célèbre pour son château Renaissance, son quartier médiéval et sa délicieuse confiture de groseilles. Les amoureux des châteaux et de l’époque Renaissance apprécieront également la commune de Ligny-en-Barrois, qui renferme aussi une superbe église gothique.

© Philou1000 / Shutterstock

Autres villages à ne pas manquer : Avioth, dominé par sa basilique dédiée à Notre-Dame, Romagne-sous-Montfaucon, qui renferme la plus grande nécropole d'Europe (un cimetière américain s'étendant sur 52 hectares), Montmédy, ville fortifiée du XVIIe siècle dont la citadelle offre une vue panoramique sur la région, et Commercy, célèbre pour ses madeleines et pour son château du XVIIIe siècle.

Découvrir la forêt meusienne

Les vergers avec les cerisiers, les framboisiers, les groseilliers et les mirabelliers, et la plaine de la Woëvre qui est le domaine de l'élevage de bovins et de la culture céréalière (blé, colza, maïs) semblent être les seuls endroits en Meuse où l'homme a agit sur la nature. En dehors de ces zones, l'eau et la forêt dominent le paysage. La forêt meusienne est omniprésente et offre une** diversité végétale et animale exceptionnelle.**

© Philippe PATERNOLLI / Shutterstock

La forêt d'Argonne (du breton “Argoat”, signifiant pays des bois) abrite des hêtres et des chênes séculaires qui donnent des airs d'île verte à ce massif. Le plateau des Hauts de Meuse est lui aussi occupé en grande partie par une hêtraie mais son sol perméable favorise la présence de chênes, charmes, érables, frênes et merisiers et d'arbustes comme les cornouillers, l'aubépine et les noisetiers.

Le climat mi-continental, mi-océanique favorise l'apparition de tapis d'anémones au printemps et voit éclore des pervenches, des orchidées et des graminées sur l'ensemble du département. Cette flore forestière est riche de nombreux animaux comme le sanglier, le chevreuil, la biche et le cerf, autant intéressants pour les naturalistes que pour les gastronomes.

Les zones humides de la Meuse

Les zones humides sont aussi présentes que les zones forestières dans le département de la Meuse. Les nombreuses rivières (la Saulx et l'Ornain dans le sud, l'Aire et la Meuse au centre, le Chiers et l'Othain dans le nord et l'Orne en Woëvre), les plans d'eaux (le plus grand étant le lac de Madine avec 1 100 hectares) et les étangs constituent des viviers piscicoles et des réserves ornithologiques très appréciées des amoureux de la nature.

© Harald Lueder / Shutterstock

Que manger dans la Meuse ?

La table meusienne est riche de traditions et de saveurs. Du côté des plats traditionnels, citons bien évidemment la quiche lorraine, le pâté lorrain et la soupe au lard, souvent enrichie de chou et de haricots blancs. Riche en forêts et en cours d'eau, la Meuse offre également un large choix de poissons (sandres, brochets, truites…) et de gibiers (sangliers, biches, chevreuils…) que vous aurez peut-être la joie de déguster accompagnés de truffes de la Meuse, moins célèbre que la périgourdine mais tout aussi savoureuse et rare.

© larry mcguirk / Shutterstock

Pour les gourmands et les petits creux, le choix en spécialités locales est large : tartes et confitures (de mirabelles, de myrtilles et de groseilles), madeleines de Commercy, dragées de Verdun, croquets et rochers de Saint-Mihiel, sans oublier la spécialité de Bar-le-Duc : les groseilles épépinées à la plume d'oie ( selon une recette du XIV° siècle).

© Elena Wein / Shutterstock

Et comme le bien manger est indissociable du bien boire, découvrez le vin gris de pays (issu des ceps de Gamay et d'Auxerrois, replantés par quelques producteurs après la grande guerre), l'eau de vie à base de mirabelle ou les nombreuses bières locales artisanales.

Hattonchatel Château & Restaurant La Table du Château Grand Est
Booking.com

Hattonchatel Château & Restaurant La Table du Château

magnifique hotel à Hattonchatel
8.6 Superbe
A partir de
131 € / nuit
Voir l'offre
par Camille Fraschini
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Grand Est
Grand Est
Dernières actus
Paris
La saison des brunchs est ouverte : 3 adresses à ne pas manquer à Paris !
Occitanie
Moins connues que les Gorges du Verdon, découvrez les Gorges de l’Hérault à moins d'1h de Montpellier !
Pyrénées-Orientales
Ce week-end, c’est la fête de la Saint-Jean ! Où la célébrer ? Voici le programme
Toutes les actualités
Top destinations