L'authentique Marie-Galante, entre plages de rêve et distilleries

Appartenant à l'archipel de la Guadeloupe – à 30 km au sud-est de Grande-Terre et de Basse-Terre – Marie-Galante est la troisième plus grande île des Antilles françaises. Avec une superficie de 158 km² et plus de 12 000 habitants, cette île vit essentiellement de l'exploitation de la canne à sucre et de la pêche. Elle s’ouvre petit à petit au tourisme, et elle constitue à elle seule un véritable lieu de séjour apprécié des touristes venus du monde entier. Réputée pour ses distilleries artisanales et ses plages paradisiaques, Marie-Galante est accessible depuis Pointe-à-Pitre grâce à deux compagnies de ferry : Val'Ferry et Express des îles. Plusieurs aller-retour sont proposés quotidiennement, pour vous permettre de visiter l’île de Marie-Galante en une journée (ou plus, en logeant sur place). La traversée dure environ 1 heure, pendant laquelle vous aurez peut-être la chance d’apercevoir des dauphins ou des tortues de mer.

Les villes au sud de Marie-Galante

Un peu à l’écart de la Guadeloupe continentale (qui désigne généralement Grande-Terre et Basse-Terre), Marie-Galante a su rester authentique malgré l’essor du tourisme dans la région. Parmi les communes principales, deux grands villages se détachent et méritent d’être visités au sud de l’île. 

Le premier, Grand-Bourg, abrite quelques petites maisons en bois pittoresques ; les dernières encore debout sur l’île. Au centre du village, situé au sud-ouest de Marie-Galante, l'église Notre-Dame de Marie-Galante vaut également le coup d’œil, avec sa superbe structure intérieure en bois peint d'un bleu turquoise. Non loin de Grand-Bourg, les ruines rénovées de l'usine de Trianon donnent un bon aperçu de ce qu’était l'industrie sucrière au XIXe siècle.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Guadeloupe (@topguadeloupe)

Coco Beach Marie-Galante Guadeloupe
Booking.com

Coco Beach Marie-Galante

Vous logerez dans un établissement calme avec vue sur la mer !
7.7 Bien
A partir de
123 € / nuit
Réserver

De son côté, Capesterre est la deuxième ville de l'île. Petite bourgade aux plages de rêve, elle doit sa réputation à la chapelle Sainte-Anne taillée dans la roche de la falaise. C'est un lieu de pèlerinage pour les Marie-Galantais. Les touristes y séjournent surtout pour profiter de la magnifique plage de la Feuillère, ou visiter la distillerie Le Salut, dont l’alambic en cuivre est l'un des derniers en état de marche.

La plage de la Feuillère, avec ses cocotiers et son sable blanc, est connue comme étant la plus belle plage de l'île de Marie-Galante.

- © Franck Prignet / Easy Voyage

À ne pas manquer : l’Écomusée Murat

Implanté au sud de l’île de Marie-Galante, dans la commune de Grand-Bourg, le château Murat renferme l’incontournable Écomusée de l’île. Ce domaine était, dans les années 1840, la plus grande plantation de canne à sucre de la Guadeloupe avec plus de 300 esclaves. 

Le château Murat renferme aujourd’hui L’Écomusée de Marie-Galante.

- © vouvraysan / Shutterstock

Aujourd’hui, cette ancienne maison de maître abrite l’exposition permanente “Trésors populaires du quotidien”. Vous aurez ainsi l’occasion d’en apprendre davantage sur les coutumes et modes de vie ancestraux de la population locale (la pêche, les jeux, les cultures...) à travers l'histoire. L’Écomusée Murat possède aussi un intéressant jardin botanique où sont recensées plus de cent plantes médicinales. Cerise sur le gâteau : cette jolie habitation sucrière du XIXe siècle offre également une vue à couper le souffle sur le lagon.

l’Écomusée Murat__ est ouvert toute l’année, du lundi au dimanche (hors jours fériés). L’entrée est gratuite et les photos sont autorisées.

© Les îles de Guadeloupe

Les falaises au nord de Marie-Galante

Au nord de Marie-Galante, le petit village de pêcheurs de Vieux-Fort est réputé pour ses habitants, grands spécialistes de la fabrication du charbon. Autour de la commune, les plages disparaissent pour laisser place à d'imposantes falaises sculptées par les assauts furieux de la mer. Au bout d'un chemin rocailleux, vous tomberez sur la Gueule Grand Gouffre, une arche calcaire gigantesque taillée par l'eau. Plus loin, Caye-Plate, autre lieu de déchaînement de la mer réputé pour ses langoustes géantes, mérite aussi le détour. Profitez-en pour vous lancer dans une randonnée de plusieurs heures le long des falaises : de quoi apprécier plusieurs points de vue grandioses sur Grande-Terre.

Le site naturel de la Gueule Grand Gouffre et son arche taillée dans les falaises.

- © Pascale Gueret / Shutterstock

À la découverte de la canne à sucre

Sur Marie-Galante, la canne à sucre règne en maître absolu. Elle recouvre l'essentiel des terres cultivables. Au plus fort de sa croissance, elle bloque la vue sur la campagne en formant de hauts murs végétaux. C’est pendant la coupe, entre janvier et juin, que Marie-Galante dévoile enfin son relief légèrement vallonné et ses trésors cachés. Les charrettes à bœuf encombrent alors les routes en transportant leur précieux chargement de canne à l'usine. Les vestiges des anciens moulins réapparaissent et les distilleries se remettent à tourner. La paille de canne virevolte dans les airs tandis que la campagne s'imprègne d'une odeur sucrée de mélasse fraîchement extraite… C’est la période idéale pour visiter les distilleries de l’île et vous imprégner de la culture locale au plus près des habitants.

Marie-Galante est surnommée "l'île aux cent moulins” en raison des nombreux moulins à vent implantés sur l’île.

- © Jakob Fischer / Shutterstock

Que manger à Marie-Galante ?

À Marie-Galante, il faut prendre le temps de chercher les petites adresses pour goûter à la vraie cuisine traditionnelle de l’île. Celle-ci est authentique et utilise une grande variété de produits locaux. La papaye et la banane verte en gratin, les racines cuites, le giraumon, agrémentent les plats traditionnels antillais tels que le colombo ou le boudin noir. Les poissons et langoustes sont également au rendez-vous de toutes les tables, et quelques adresses servent la pêche du jour les pieds dans le sable.

Côté boissons, le rhum produit dans trois distilleries, jouit d'une bonne réputation. “Le Père Labat” est d’ailleurs considéré comme le rhum le plus fort des Antilles. Les adeptes du sans-alcool trouveront quant à eux leur bonheur dans la multitude de jus de fruits frais à déguster sur l’île.

Les langoustes fraîchement pêchées figurent parmi les spécialités locales à Marie-Galante.

- © Tupungato / Shutterstock
par Camille Fraschini
Besoin d'aide ? Consultez le guide
Guadeloupe
Guadeloupe
Dernières actus
Turquie
Chutes d’eau, canyon, rivière... les plus belles merveilles naturelles situées près d’Antalya en Turquie
Tunisie
On a repéré ce bon plan : direction la Tunisie pour 8 jours à Sousse, avec le vol et l’hôtel en pension complète à partir de 469 euros !
Espagne
A moins de 2h de la France, 3 villes du Pays basque espagnol à découvrir absolument
Espagne
Baléares : ces 4 plages font partie des plus belles de Majorque ! A visiter au moins une fois
Toutes les actualités
Top destinations