Découvrir les arts et la culture réunionnaise

La Réunion est une terre de métissage où se rencontrent une diversité de cultures, reflet d’une histoire riche. Les Réunionnais sont le fruit d’un mélange unique entre cultures asiatiques, indiennes, africaines et européennes qui cohabitent et s’enrichissent mutuellement dans une parfaite harmonie. Cela se retrouve d’ailleurs dans le patrimoine culturel de l’île : temples hindous, églises centenaires ou encore pagodes chinoises rappellent, au gré des visites, les influences plurielles de cette île métissée.

La Réunion vous invite aussi à découvrir les origines de la culture créole en visitant les magnifiques demeures coloniales, les cases multicolores ornées de lambrequins, les monuments historiques, les musées et jardins. Un voyage à la Réunion est toujours dépaysant, car même si la population locale parle la même langue que nous, la culture est différente.

Enfin, reflets de la générosité de l'île, les arts et la culture réunionnais témoignent d'un usage parfaitement maîtrisé des ressources naturelles, ainsi que d'une inventivité qui rend hommage à la tradition tout en la mettant au goût du jour. Les domaines d'application, très étendus, concernent aussi bien l'architecture que l'artisanat.

L’architecture créole

Traditionnellement construite en bois et surmontée d'un toit de tôle ondulée, la maison créole possède très souvent une "varangue", cette véranda des tropiques qui court le long de la façade. On y prend le frais en soirée, tranquillement installé dans un fauteuil "planteur", réplique du modèle commercialisé par la Compagnie des Indes au XIXème siècle.

Maison créole traditionnelle à la Réunion

- © A. Karnholz / Shutterstock

Autre détail d'architecture présent sur toutes les cases créoles : les lambrequins, frises de bois ajouré qui encadrent les fenêtres et décorent les bords des toits. Pour admirer de beaux exemples de villas créoles, on peut visiter les anciens domaines sucriers ou se promener dans la rue de Paris à Saint-Denis, ou encore dans le petit village d’Hell-Bourg à Salazie.

La Rèunion

Relais Des Gouverneurs

Situé à Salazie, à 8,7 km du Cirque de Salazie et à 31 km du Cirque de Mafate
A partir de
85 €
Réserver

L’artisanat

Un étalage de vanneries au marché de Saint-Paul

- © Stefano Ember / Shutterstock

La vannerie

Ceux qui apprécient les paniers, corbeilles, sacs et présentoirs en osier ne manqueront pas de se rendre au marché de Saint-Paul le vendredi. Autre alternative, le marché de Saint-Denis qui lui est ouvert tous les jours. La plupart du temps, le matériau utilisé est le vacoa. Très soigné, le travail des artisans réunionnais offre un large éventail de formes et de couleurs à des prix raisonnables.

La broderie

Cet art des brodeuses des Hauts perdure encore grâce au talent de quelques virtuoses du fil et de l'aiguille. C'est à Cilaos que s'élaborent les broderies réunionnaises les plus réputées. On les appelle "les jours de Cilaos" en raison de leurs motifs ajourés. Ornant napperons, mouchoirs, serviettes et nappes, elles constituent un cadeau de prix qui témoigne d'une tradition plus que centenaire. À chiner dans les boutiques de souvenirs et magasins d'artisanat.

La broderie de Cilaos

- © ® Véronique Pagnier

L’ébénisterie Réputée pour ses bois de qualité, la Réunion l'est aussi pour ses meubles, et ce depuis l'époque de la Compagnie des Indes. Créée par Colbert en 1666, celle-ci avait le monopole du commerce entre la France et les différents comptoirs de la Route des Indes. Au XVIIe et au XVIIIe siècle, elle régit les importations d'épices, de vaisselle et de mobilier en provenance notamment de la Réunion.

Côté ébénisterie, les modèles fabriqués à l'époque sont encore d'actualité aujourd'hui, grâce à des copies. Ainsi en va-t-il du fameux fauteuil "planteur" dont les accoudoirs arrondis évoquent un peu un rocking-chair. Le bois le plus fréquemment utilisé est le tamarin. Plusieurs centres de fabrication sont à conseiller aux amateurs, dans la région de l'Etang-Salé-les-Hauts et de la Rivière-Saint-Louis.

Le créole

Lorsque l’on se rend à la Réunion, un mot revient souvent : le créole. On l'emploie pour désigner une population, une langue ou bien pour parler de la gastronomie locale, mais que veut dire "créole" exactement ? Le mot créole désigne à la fois une population et une langue. Utilisé dans un premier temps pour désigner les personnes blanches nées et élevées dans les colonies françaises, le mot désigna ensuite les personnes noires nées dans les îles colonisées par les blancs. De cette situation, les langues créoles sont nées entre le XVIIe et le XIXe siècle. À cette époque, elles permettaient aux esclaves de communiquer entre eux. Très vite, le créole s'est mélangé aux autres langues dans tous les pays colonisés. À la Réunion, la langue officielle est le français, mais les Réunionnais s’expriment encore beaucoup en créole. Le créole réunionnais a d’ailleurs acquis en 2014 le statut de langue régionale et est enseigné dans les écoles et étudié à l’université de La Réunion.

par Camille Parveau
Besoin d'aide ? Consultez le guide
La Réunion
La Réunion
Dernières actus
Ces villes font partie des plus agréables à vivre (elles ont été primées plusieurs fois)
Italie
Non, Bologne ne se résume pas à la sauce bolognaise ! Voici 5 spécialités culinaires dont les habitants raffolent
Grèce
On a repéré ce bon plan : direction la Crète pour 8 jours et 7 nuits, avec le vol et l’hébergement en pension complète à partir de 704 euros !
Ces lieux et paysages naturels ont servi de décors aux films les plus cultes ! Voici où les trouver
Toutes les actualités
Top destinations