• Connexion
Venezuela
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Informations Pratiques Venezuela

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter

Venezuela : Informez-vous avant de partir !

Superficie

912050.0

Vol

10 heures. Air France assure un vol quotidien direct Paris/Caracas. Caracas est à 7 617 km de Paris.

Décalage Horaire

-5h hiver/-6h été

Population

25700000

Aéroports

L'aéroport international Simon Bolivar est situé à 22 km du centre de Caracas (environ 35 mn de trajet). Il comprend un bureau de change ouvert de 8 h à 18 h, un bureau d'information touristique, des boutiques et des stands de location de voiture (Avis, Hertz, National). Un service de navettes pour le centre-ville est disponible de 9 h à 20 h, toutes les 10 mn, ainsi que des bus et taxis. En taxi, compter environ 30 dollars US. Taxe de départ pour les vols internationaux : 21 dollars US.

Sécurité

Le Ministère des affaires étrangères recommande aux Français de limiter leurs déplacements à proximité de la ville de Caracas, dans les quartiers de Caurimare, El Marques et la place de France en proie à une agitation sociale ces derniers temps.
Ces derniers mois, deux Français ont été assassinés, et deux autres, qui avaient été enlevés par des délinquants de droit commun, n'ont pu être libérés qu'après plusieurs semaines de détention. 

Les Français résidant ou séjournant au Venezuela sont invités à la prudence lorsqu'ils se déplacent dans certains quartiers de la capitale ou dans certaines zones frontalières, et à signaler dans les plus brefs délais à l'ambassade les agressions dont eux-mêmes ou leurs proches ont éventuellement été victimes.
L'insécurité est notable dans les grandes villes (Caracas, Maracaibo), surtout dans les ranchos (bidonvilles). Le centre-ville de Caracas est assez dangereux (beaucoup de vols à la tire). La délinquance est endémique dans l'ouest du pays, dans la zone frontalière avec la Colombie qu'il convient d'éviter, ainsi que la région de Valera. Le reste du pays est relativement tranquille. On évitera de porter des tenues touristiques trop voyantes ou d'exhiber ses objets de valeur (camescopes, appareils photos).

Langue

L'espagnol est la langue officielle. L'anglais est assez pratiqué dans le secteur touristique, le français et l'allemand un peu moins. Dialectes indigènes parlés par 200 000 Indiens.

Formalités et visa

Passeport en cours de validité valable au moins six mois après la date de retour. Si vous vous rendez au Venezuela par voie aérienne et que votre séjour n'excède pas trois mois, vous n'avez pas besoin de visa. Une carte de tourisme est délivrée dans l'avion avant l'arrivée. Elle doit être conservée jusqu'au départ. Pour une durée supérieure à trois mois ou pour un accès par voie terrestre ou maritime, s'adresser au service consulaire de l'ambassade. Le prix du visa tourisme est fixé à 30 euros.

Religion

Catholiques (96 %), Protestants (2%).

Monnaie

La monnaie locale est le bolivar (VEB), divisé en 100 centimos. Les cartes de crédit (Visa, American Express, Mastercard) sont acceptées dans la majorité des grands hôtels, des grands restaurants et des commerces, et permettent de retirer de l'argent au guichet des banques, ainsi que dans les distributeurs automatiques de la capitale. On peut changer de l'argent dans les banques ou dans les casas de cambio (bureaux de change), qui offrent souvent de meilleurs taux que les hôtels. Se munir d'espèces et de chèques de voyages en dollars US. Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 14 h à 16 h 30, mais les casas de cambio restent ouvertes le samedi.

Circulez sur place

En ville : Caracas dispose d'un métro moderne, propre, confortable et peu coûteux, ainsi que de nombreuses lignes régulières de bus (en mauvais état) et de minibus. Les taxis titulaires d'une licence ont un compteur. Mais beaucoup de taxis clandestins (piratas) circulent. Avec eux, il vaut mieux négocier la course. Les tarifs sont plus élevés pour les trajets de nuit et, après minuit, les compteurs sont définitivement hors d'usage. Compter entre 25 et 30 euros selon l'heure, le trafic et la longueur du trajet. Les rues et les numéros étant mal indiqués, on donne généralement comme repères des immeubles, des parcs ou des carrefours connus.
Par la route : le réseau routier est assez bon et de nombreux bus et taxis collectifs (por puestos) sillonnent le pays. Ces derniers sont deux fois plus rapides que le bus à condition que la voiture se remplisse vite (5 passagers), ce qui n'est pas toujours le cas. On achète la plupart du temps le billet dans le bus. On peut facilement trouver une voiture de location (nombreuses agences à l'aéroport et en ville), les prix sont corrects et l'essence bon marché. Se munir d'un permis de conduire national ou international, du passeport et d'une carte de crédit.
En bateau : ou plutôt en launchas (pirogues en bois équipées d'un moteur). C'est souvent le meilleur moyen pour se déplacer dans la partie est de la péninsule de Paria, où le réseau routier est inexistant. Il suffit de s'adresser à des pêcheurs. Des ferries relient Puerto La Cruz avec l'île de Margarita (3h de trajet).
En train : la seule ligne existante relie Barquisimeto à Puerto Cabello en 4 heures, avec 4 trains quotidiens, sans air conditionné.
En avion : Le réseau domestique est très développé et peu cher. Les compagnies Avensa et Aeropostal desservent les principales villes, Aerotuy l'archipel de Los Roques et la région amazonienne. Il existe un pass aérien avec la compagnie Avensa, très rentable lorsqu'on veut faire le tour du pays. Il permet de disposer de 4, 7 ou 21 jours de transport illimité. Il faut confirmer ses vols le plus souvent possible et se rendre à l'aéroport assez tôt pour être certain de pouvoir bénéficier d'un siège. Les retards et les annulations sont aussi fréquents. La taxe d'aéroport est de 3 000 bolivars pour les vols domestiques.

Santé

Recommandations générales :
Aucun vaccin obligatoire, mais les vaccins suivants sont recommandés : fièvre jaune, tétanos, diphtérie, polio, typhoïde, hépatite A et B. En matière de paludisme, le pays est classé en zone 3 pour la partie amazonienne : risques élevés et zones de résistance à la nivaquine. Prévoir un traitement préventif au Lariam. Bien se protéger contre les moustiques, et se méfier des serpents. Il est recommandé de ne boire que de l'eau en bouteilles, de ne pas manger d'aliments crus, de bien se protéger du soleil et contre la déshydratation.
Plusieurs cas de dengue ont été enregistrés au sein de la communauté française de Caracas. La dengue, dont les symptômes s'apparentent à la grippe, est due à un virus transmis par un moustique. Elle doit être soignée par l'utilisation exclusive de paracétamol. L'utilisation d'aspirine est à proscrire.

Electricité

110 V. On utilise les mêmes prises électriques qu'aux Etats-Unis. Prévoir un adaptateur et un transformateur.

Volume d'afflut touristique

770 000 touristes se sont rendus au Venezuela en 2006.

Impôts et pourboires

On donne généralement un pourboire aux porteurs, garçons d'hôtels et serveurs de restaurants, même si la note comprend déjà le service. Les taxes sont incluses dans les prix affichés. On ne laisse pas de pourboires aux taxis, mais souvent on arrondit la somme signalée au compteur.

Téléphone

Pour téléphoner au Venezuela depuis la France : 00 + 58
+ indicatif régional (Caracas : 212 ; Cumana : 293 ; Maracaibo : 261 ; Puerto La Cruz : 281 ; Margarita : 295 ; Ciudad Bolivar : 285 ; Mérida : 274) + numéro.
Du Venezuela vers la France : OO + 33 + indicatif régional (sans le 0) + numéro.
D'une ville ou d'une région à l'autre : indicatif précédé du
O + numéro.
A l'intérieur d'une même ville ou région : numéro sans l'indicatif.

Venezuela : toutes les adresses utiles du pays

Avant de partir

Ambassade du Venezuela
11, rue Copernic, 72017 Paris. Tél. : 01 45 53 29 98.
Fax : 01 47 55 64 56. L'ambassade peut fournir des informations touristiques.
Service consulaire
8, impasse Kléber, 75016 Paris Tél. : 01 47 55 00 11. Il est ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h.

Sur place

Inatur
Torre Oeste de Parque Central, Piso 35, à Caracas.
Tél. : (58-212) 576 90 32. E-mail : inatur@inatur.gov.ve
Ambassade de France
Calle Madrid, à l'angle d'Avenida Trinidad, Las Mercedes, à Caracas. Tél. : (58 212) 993 66 66.