• Vatican
    © iStockphoto.com / Sergey Borisov
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Vatican

Par Octavie Pareeag Octavie Pareeag Chef de rubrique Fiche Profil

Quartier de la ville de Rome, le plus petit pays du monde tient une place à part dans la carte mondiale. L'état de la Cité du Vatican, est le socle du Saint-Siège ainsi que la capitale du monde catholique. Un statut essentiel pour les pèlerins qui y affluent, accompagnés des amoureux d'art et d'histoire.

Avant de partir

D'évidence, avec le Vatican, nous avons à faire à un pays hors du commun. C'est assez rare de pouvoir le faire alors ne nous privons pas. Voici, par le menu, l'ensemble des éléments qui constituent cet état.

D'abord, la basilique Saint-Pierre de Rome et sa place, au centre de toutes les attentions. Ensuite, les palais pontificaux et leurs musées, le palais du gouvernement, quelques bâtiments occupés essentiellement par des ambassades et enfin, les jardins qui couvrent une bonne moitié du territoire.

Le district de Rome dit du Vatican couvre en plus le château Saint-Ange et une cinquantaine de pâtés de maison situés de part et d'autre de la via di Conciliazone qui relie Saint-Pierre au château. C'est le quartier du Borgo. Cette rue a été percée en 1929 en son centre, suite aux accords de Latran qui fondèrent l'Etat du Vatican.

Un tout petit pays donc (0,44 km2) mais dont les possessions 'extra territoriales', trois basiliques, une église, une congrégation, un vicariat, un collèges (tous cela dans Rome) ainsi que les villas pontificales de Castel Gandolfo (à 24 km au sud de Rome) font monter la superficie à 10 km2.

Au commencement - ou presque, on est au 1er siècle - était le cirque de Caligula et de Néron et déjà, un cimetière chrétien organisé autour de la tombe de Saint Pierre, martyrisé en 64 dans le cirque.

Aux 2e et 3e siècles, la nécropole chrétienne prend de l'ampleur alors que le cirque et les bâtiments Romains alentours tombent en ruine. Du 4e au 8e siècle, c'est la première basilique, construite par l'empereur Constantin 1er. Du 9e au 15e siècle, ce qui deviendra les palais pontificaux et la chapelle Sixtine sont érigés, les murailles datent aussi ce de cette époque médiévale.

C'est finalement au début du 16e siècle que commencent les travaux de la basilique et de la place Saint-Pierre comme nous la connaissons aujourd'hui, mais aussi ceux des deux grandes cours et des bâtiments qui accueillent les musées du Vatican. Au 17e siècle, l'essentiel est achevé.

La basilique Saint-Pierre est simplement la plus grande église du monde. Des dimensions que l'on n'appréhende vraiment qu'une fois à l'intérieur. La Pietà de Michel-Ange et le baldaquin du Bernin sont les chefs-d'œuvres de cet édifice hors normes. Absolument immanquable lors d'un voyage à Rome.

Les musées du Vatican sont également des petites merveilles d'histoire et d'architecture (ne ratez pas les escaliers de Simonetti et de Bramante!) et enferment eux aussi leur lot d'œuvres d'art inestimables. En plus des murs de la chapelle Sixtine, il ne faudra pas manquer la passionnante galerie des cartes, l'étonnante collection de statues antiques du musée Pio-Clementino (on le sait peu mais les antiquités égyptiennes, assyriennes, étrusques et gréco-romaines sont les trésors du Vatican) et bien sur les toiles et sculptures de Raphaël, du Titien et de Léonard de Vinci.

Croyant ou non, lors d'un voyage à Rome, consacrer deux jours à la visite du Vatican est un minimum. Plein les yeux!

Conseils de la rédaction

Pour le visiteur, un élément essentiel à savoir est que si l'accès aux musées et à la basilique est libre, il faudra impérativement faire une demande de guide auprès de l'Ufficio informazioni pellegrini e turisti - sur la place Saint-Pierre - pour visiter le reste de la cité. Et une seule visite par jour est organisée.

La cité papale est particulièrement riche en musées et legs culturels de toutes sortes. Mais c'est aussi et surtout un foyer de rayonnement religieux. Assistez, les dimanches et les jours de fêtes religieuses, à la bénédiction des foules par le pape à midi, du haut de son balcon de la basilique Saint-Pierre. Quel que soit vos croyances, s'y retrouver avec quelques 150.000 autres personnes dans une ambiance de communion est une expérience à vivre.

La découverte de la beauté et de la richesse du Vatican est ouverte à tous, et pas uniquement aux croyants ou aux pratiquants. Pour autant, n'oubliez pas que vous pénétrez dans une Cité sainte. Veillez, par conséquent, à respecter une tenue vestimentaire correcte. Evitez les shorts, les jupes trop courtes, les tenues débraillées et les épaules nues. Dans le cas contraire, vous risquez de vous voir refuser l'entrée de certains édifices, notamment la basilique Saint-Pierre.

L'hiver (1er octobre - 31 mars) la basilique Saint-Pierre est ouverte de 7h à 18h30. L'été (1er avril au 30 septembre) de 7h à 19h. Vous vous en doutez, les plus matinaux auront la chance de profiter des lieux plus tranquillement.

Les musées ferment tôt (16h45 l'été et 13h45 de novembre à février!). Les jours d'évènements religieux, certaines parties du musée peuvent êtres fermées.

Les plus

  • +Une incroyable concentré de richesse historique et artistique.
  • +La ferveur religieuse.

Les moins

  • -Les très nombreux touristes, la foule en décalage avec l'aspect mystique de la religion et le recueillement que certaines personnes aiment retrouver.
  • -Les musées du Vatican sont ouverts seulement le matin jusqu'à 13 h 45, voire 15 h 45, selon la saison. Ils sont fermés lors des fêtes religieuses et le dimanche, sauf le dernier dimanche du mois.

Tradition

Les gardes suisses, avec leurs très seyants costumes à larges rayures jaunes, rouges et violettes, forment surement la tradition la plus colorée du Vatican. Réellement chargés de la sécurité du Pape, la garde serait à la fois la plus petite et la plus ancienne armée du monde encore en activité.

Traditionnellement, chaque mercredi, entre 10 h et 12h, une audience papale à lieu sur la place Saint-Pierre. Pour y assister, il faut demander auparavant un billet à la préfecture de la maison pontificale (gratuit) et il est conseillé de se présenter à 8h30 au plus tard car il y a toujours beaucoup de monde et des contrôles de sécurité à passer.

Participer à l'Angelus, place Saint Pierre, chaque dimanche à 12h00, ne nécessite pas de billet. La foule se rassemble alors pour être bénit par le Pape. Pour connaitre le calendrier des évènements de l'année présidés par le Saint-Père, c'est par là.

Cuisine

Inutile de tourner autour de la pasta, la cuisine du Vatican c'est celle de Rome. Excellente évidemment, on est au Vatican... comme en Italie. Parmi les spécialités locales, dégustez les fettuccine (pâtes romaines, ressemble aux tagliatelles), les gnocchi alla romana (petites galettes de semoule de blé au lait et aux œufs), le saltimbocca (escalope de veau farcie au jambon et à la sauge) et l'abbacchio (agneau de lait grillé à la braise, en côtelettes ou chasseur).

Accompagnez vos plats de légumes comme les puntarelle (salade< assaisonnée< avec de l'ail et des anchois) et de carciofi (artichauts) typiques du Latium. Profitez-en pour essayer également la kyrielle de pâtes italiennes. Appréciez les fromages comme les caciocavallo, pecorino et ricotta. En bref, un séjour au Vatican, c'est aussi l'occasion de profiter de tous les petits et grands bonheurs de la table italienne!

Souvenir et artisanat

En rapport direct avec la visite du Vatican vous trouvez de nombreux souvenirs et objets religieux. Et il y en a vraiment pour tous les goûts...

Vatican : Découvrez nos villes