• Connexion
Amérique; Amérique du Sud; Uruguay; Montevideo;
© Daniel Ferreia-Leites / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Montevideo

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter

Avant de partir

Montevideo, la capitale de l'Uruguay, cultive une atmosphère désuète un peu nostalgique qui pourrait faire penser aux années 1950. On y croise dans les rues de très vieilles voitures Belle Epoque qui semblent flambant neuves. Il est agréable de déambuler dans les vieilles ruelles aux abords de la place Matriz également appelée la place de la Constitution, mais aussi de la place Zabala en passant devant l'historique Cabildo, l'ancienne mairie, la cathédrale inaugurée en 1804, ou la maison du général Rivera construite au début du XIXème siècle.

Au port de la ville, le marché et ses bâtiments érigés eux aussi au XIXème, avec ses tables en bois et ses estaminets animés, est l'endroit idéal pour savourer un grand steak délicieusement grillé. Autrefois marché regroupant les fermiers, le Mercado Agricola est aujourd'hui un marché couvert à la belle façade, et à l'intérieur moderne, bien aménagé et rempli de bons petits restaurants.

Les balades dans le Parque Rodó et ses 25 hectares de verdure satisferont à coup sûr les amateurs de promenade. La majestueuse église des Carmélites (Iglesia de las Carmelitas) se trouve quant à elle sur une allée boisée, tout près du magique Parque de Prado. Le quartier de Pocitos est essentiellement constitué d'immeubles longeant la mer, et d'une longue plage de sable blanc idéale pour la baignade. Celle-ci n'est jamais véritablement bondée, et il n'y a presque personne en fin de journée. La capitale, beaucoup plus calme que ses voisines sud-américaines, possède cette infinie promenade, las Ramblas, s'étalant sur 21 kilomètres le long de l'océan.

Plusieurs activités sont possibles pour les noctambules, entre représentations théâtrales et ballets, boites de nuits, diners dansants, et spectacles de tango. Le tango occupe une place très importante dans le cœur des uruguayens : l'un des morceaux les plus célèbres, la Cumparsita, fut composée par un musicien originaire de l'Uruguay. Plusieurs grands noms, danseurs ou musiciens, lui succédèrent par la suite. Les visiteurs ne peuvent manquer cet aspect bouillonnant de la culture nationale.

À voir

La place de l'Indépendance concentre plusieurs curiosités et monuments intéressants. L'un de ceux-là est le pittoresque Palacio Salvo, ayant un jour été un hôtel, mais abritant aujourd'hui une série d'appartements. Sa tour fut sans doute la plus haute d'Amérique latine durant quelques temps. Au milieu de la place, se trouve la statue du Général Artigas montant fièrement son cheval : le personnage a joué un rôle important dans l'Indépendance du pays. La sculpture repose sur le mausolée gardé de l'homme.

À faire

Le marché du port est peut-être le lieu le plus visité de la capitale, mais il est à ne pas manquer. L'ambiance du lieu, et les délicieuses grillades qui y sont servies ne vous décevront pas. Des circuits gastronomiques et le domaine de l'œnotourisme se développent. Faire du shopping dans le centre commercial de Punta Carretas est aussi une activité amusante, puisque le complexe a été construit sur les lieux d'une ancienne prison. Une évasion spectaculaire aura lieu en 1971, et la prison fermera ses portes une dizaine d'années plus tard, pour devenir le " shopping mall " actuel en 1994.

Les plus

  • +  Ses plages
  • +  Le Carnaval de Montevideo en février.

Les moins

  • -  Le calme relatif de la capitale.

À penser

Aucun visa n'est demandé aux ressortissants français pour un séjour de moins de 3 mois. Si vous souhaitez découvrir l'âme festive de la ville, rendez-vous à Montevideo pour l'un des temps forts de l'année : le formidable Carnaval qui se tient habituellement en février. Les festivités hautes en couleur se déroulent durant la période la plus chaude de l'année. La ville se trouve à 130 kilomètres de Colonia del Sacramento (la plus vieille ville du pays), 130 kilomètres de la célèbre station balnéaire de Punta del Este, et il faut 3 heures de trajet en voiture pour rejoindre Buenos Aires, la capitale de l'Argentine.

À éviter

Les mois de juin et de juillet sont les plus frais et sans doute les moins agréables pour visiter la ville de Montevideo. Evitez autant que possible de vous faire piquer par les moustiques, ces derniers pouvant être les porteurs de maladies. Le climat sujet à de rapides changements de températures est généralement déconseillé aux personnes asthmatiques. Enfin, toute importation de produits d'origine animale ou végétale est interdite dans le pays : n'amenez pas de fromage, de fruits ou de légumes avec vous.

À déguster

La cuisine est particulièrement bonne à Montevideo. Vous trouverez beaucoup de restaurants spécialisés dans les parrillas et asados (les grillades), de viande principalement. Le bœuf est sans doute le plus consommé, et on le retrouve arrangé sous plusieurs formes, comme dans le chivito, un sandwich dans lequel il est accompagné entre autres d'œuf et de salade, ou le puchero. Ce plat local est une sorte de ragoût préparé avec de la viande et des légumes comme les pois chiches ou le maïs. Ne manquez pas de déguster les vins du pays, réputés pour être de bonne qualité, et de goûter aux desserts tels que le chaja ou dulche de leche.

À rapporter

Le marché artisanal de la ville est un lieu idéal pour trouver des objets de qualité à ramener à la maison. Les boutiques avec des articles de bon goût ne manquent pas dans les rues de la capitale, de même que les marchés (ferias) bondés installés dans les allées arborées. Vous n'aurez aucun mal à trouver de belles pierres semi-précieuses, des vêtements et accessoires en cuir à la place de l'Indépendance notamment, des sculptures en bois, des habits en laine et des céramiques fabriquées sur place.

Uruguay : Découvrez les villes
  • Durazno Amérique; Amérique du Sud; Uruguay; Durazno;
  • Colonia del Sacramento Colonia del Sacramento