• amerique du sud, uruguay, ville, Rio de la Plata, Montevideo
    © iStockphoto.com / Marciano1
    Rio de la Plata, à Montevideo

    Ville d'Uruguay

  • amerique du sud, uruguay, punta ballena, casapueblo, hotel, carlos paez, plage
    © Ricardo Kuhl / 123RF
    Hôtel Casapueblo de Carlos Paez à Punta Ballena
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Uruguay

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter Fiche Profil

Plus petit pays d'Amérique du Sud, l'Uruguay fait plutôt office de " pays-étape ", coincé entre les deux géants du continent : le Brésil et l'Argentine. Pourtant, il a beaucoup à offrir aux voyageurs : de ses innombrables plages à ses villes de style colonial, en passant par sa boisson nationale, le maté. Sans oublier ses gauchos, ces garçons vachers, emblème du pays.

Avant de partir

C'est une destination peu prisée par les touristes. On la découvre un peu par hasard, au beau milieu d'un road trip en Amérique latine ou bien, pour passer du Brésil à l'Argentine. C'est bien là, l'ennui. Perdu au beau milieu des deux monstres sud-américains, continuité de la pampa argentine, l'Uruguay n'attire pas vraiment les foules. Grave erreur. Ce petit pays, doté d'un charme fou et malheureusement méconnu, mérite amplement que l'on prenne le temps de le visiter.

Tout d'abord, l'attrait le plus touristique : ses plages. Les stations d'Atlantida, de Piriapolis, ou encore la Punta del Este sont autant de spots pour piquer une tête. Cette dernière est LA station balnéaire du pays, l'une des plus select, idéale pour faire la fête et pour les sports nautiques... Mais autant dire, un nid à touristes (notamment brésiliens et argentins). Elle regorge de villas, de terrains de golf ou encore de casinos. Conséquence, ces stations restent très " occidentales " et ne reflètent pas vraiment le charme latino-américain. Pour plus de dépaysement et des plages plus tranquilles, il faut s'éloigner un peu. Dans le département de la Rocha, un petit village de pêcheurs sans prétention se cache, appelé Aguas dulces. Un véritable paradis sur terre. Autre petit village de pêcheurs, peu touristique, la Punta del Diablo, considéré par ceux qui la connaissent comme l'un des joyaux secrets de l'Uruguay.

Côté villes, impossible de visiter l'Uruguay sans passer par la capitale. Montevideo s'étend sur les rives du Rio de la Plata, grâce auquel il est possible de visiter la ville en flottant. Son architecture pittoresque est un condensé d'influences italiennes, espagnoles et Art déco. Au cœur de la capitale, de nombreux sites d'intérêt sont à découvrir, à commencer par les musées, comme le Museo Historico Nacional, le Museo del Gaucho y de la Moneda ou encore le Museo Gurvich. L'ancien Palacio Salvo, bâtisse baroque trônant au beau milieu de la Plaza Independencia, est l'emblème de la ville. Enfin, pour se plonger dans la culture locale, il faut se perdre au milieu du marché en plein air, La Feria de Tristan Narvaja, ou l'on trouve de la nourriture, ainsi que des antiquités et quelques souvenirs à rapporter.

Autre que la capitale, Colonia del Sacramento mérite que l'on s'y attarde. C'est la plus vieille ville du pays, et son centre historique est classé au patrimoine de l'UNESCO. Sur les bords du Rio de la Plata, elle fait face à la capitale argentine, Buenos Aires. La ville a su préserver sa richesse architecturale, en faisant un véritable musée à ciel ouvert. Elle offre également une vue imprenable, du phare, sur la Casa de Nacarello, la basilique et le couvent de San Francisco, ainsi que sur l'Iglesia Matriz, plus vieille église d'Uruguay.

Enfin, comment parler de l'Uruguay sans évoquer l'âme de ce pays : les gauchos, ces " cow-boys " d'Amérique du Sud, coiffés d'un chapeau de feutre noir, toujours armé de leur couteau, qui leur sert à tailler le cuir, à se nourrir ou bien à se défendre. Au fin fond de la pampa, ces gardiens de troupeaux de chevaux de la pampa sont l'âme de l'Uruguay.

Conseils de la rédaction

Depuis août 2013, les eaux territoriales du pays sont déclarées comme sanctuaire pour les baleines et les dauphins. Objectif : assurer la présence de cétacés et afin de préserver la reproduction et les migrations de ces espèces menacées. Au cours de la dernière décennie, le pays a développé un tourisme autour de l'observation des baleines australes. Profitez-en donc pour observer ces espèces, notamment entre juillet et octobre. Celles-ci s'approchent de sa côte atlantique et l'Uruguay est situé à proximité des zones d'évolution d'une vingtaine d'espèces de cétacés.


Privilégiez l'été de novembre à mars pour découvrir l'Uruguay
. C'est en effet la meilleure saison pour découvrir l'Uruguay, mais c'est aussi la haute saison touristique : les voyageurs affluent et les prix doublent. Pour rapporter un petit souvenir, direction le Mercado de los artesanos. Le marché de Montevideo est le lieu parfait pour repartir avec un souvenir typique, comme un tissu ou un petit bijou. Commander un chivito et le terminer, c'est un défi. Ce gros sandwich fait le bonheur des gourmands. Il est succulent mais si lourd qu'il est très difficile de le manger en entier. Tentez le coup !

Le foot ici n'est pas simplement le sport national, c'est une véritable institution ! Si l'occasion se présente et que vous êtes un fan du ballon rond, allez voir un match au stade El Centenario, déclaré " monument historique du football mondial " par la FIFA, et seul stade au monde à bénéficier de ce titre.

Enfin, sachez que les vaccins contre l'hépatite A, l'hépatite B et contre le tétanos-poliomyélite sont vivement recommandés.

Les plus

  • +Le pays est très agricole. On peut le découvrir en passant quelques jours dans une estancia tenue par de vrais gauchos.
  • +Sa petite taille, permet lors d'un voyage, de le combiner avec l'un de ses voisins, le Brésil ou l'Argentine.

Les moins

  • -L'Uruguay est, avec l'Argentine voisine, le pays le plus cher d'Amérique latine.
  • -Les paysages peuvent vite s'avérer ennuyeux dans le centre du pays.

Tradition

C'est l'événement le plus important de l'année, et se tient le lundi et le mardi précédant le mercredi des Cendres. Il s'agit du carnaval. La fête bat son plein au rythme des percussions et avec un spectacle offert par les danseurs en costume qui déambulent dans les rues de la capitale.

En Uruguay, la langue nationale est l'espagnol. Cependant, la partie la partie nord est fortement influencée par le portugais. Les habitants à la frontière brésilienne parlent d'ailleurs le portuñol, mélange de portugais et de castillan. Ici, le la langue portugaise est aussi importante que l'espagnol dans son système éducatif de cette région. Dans le reste du pays, le portugais est une matière obligatoire dès l'arrivée au collège.

Autre coutume uruguayenne, née en 1925, la semaine créole (la Semana Criolla) qui se déroule à Montevideo. Cette fête populaire, très ancrée dans les mœurs de ce pays, allie dressage de chevaux, concours de gauchos, parrilladas y asados, musique traditionnelle et soirée au coin du feu. De quoi se plonger dans la tradition uruguayenne pendant une semaine.

Cuisine

L'aliment de base de la cuisine uruguayenne est le bœuf. On en sert à tous les repas midi et soir (et parfois même, le matin). La parrillada (assiette de bœuf) est le plat national. L'une des façons préférée des uruguayens pour consommer la viande de bœuf, c'est au barbecue (asado). Le chivito est une sorte de hamburger, très généreux, avec un steak, du lard, et toutes sortes de petites garnitures supplémentaires, le tout serré dans un pain blanc, badigeonné de mayonnaise. Il fait le bonheur des grands mangeurs. Il est servi partout dans les cafés. Enfin, vous prendrez bien une petite douceur ? Du dulce de leche (de la confiture de lait), par exemple. Cette confiture se mange à tout moment de la journée. Aussi bien le matin, au petit-déjeuner qu'en dessert, pour tartiner une tranche de pain d'épice, appelé l'alfajor. Et pour arroser le tout, les locaux boivent le maté, la boisson nationale. Résultat de l'infusion de la yerba maté, les uruguayens en consomment énormément. Et le maté, ça ne se refuse pas.

Souvenir et artisanat

Le travail du cuir permet de rapporter une belle veste d'Uruguay. Améthyste, topaze, quartz et agate sont exploités ici et montés en bijoux. Les commerces sont ouverts de 9 h à 12 h et de 14 h à 19 h, du lundi au vendredi, et de 9 h à 12 h 30 le samedi.