• Connexion

Kiev

Guide de voyage
Nicolas Pelé
Nicolas Pelé Expert destination Ukraine

Fondée au Ve siècle, Kiev est le berceau de la civilisation des Slaves orientaux, à laquelle on rattache l'Ukraine, la Biélorussie et la Russie. Située sur une route commerciale prospère qui reliait la Baltique à Constantinople, elle prit son essor lorsque le prince Varègue Oleg en fit la capitale d'une puissante principauté en 882. Elle connut son apogée au XIe siècle, se posant en rivale de Constantinople sur les plans religieux, artistique et commercial. De cette époque date la cathédrale Sainte-Sophie , l'un des symboles de la ville, inspirée de son homonyme de Constantinople.

Ce majestueux édifice byzantin,doté de 19 dômes, bâti entre 1037 et 1039,a subi de nombreuses modifications extérieures. L'intérieur de cette église, qui fut pendant des siècles le cœur de la vie religieuse de la Russie kiévienne, est décoré de magnifiques mosaïques, fresques, icones et retables, en particulier dans la nef centrale. A une centaine de mètres au sud de la cathédrale se trouve la principale promenade commerçante, la rue Khreshchatyk, animée de nombreux magasins et cafés. Elle débouche sur le marché aux fruits et légumes de Bessarabie. Une autre rue charmante est la rue Andriyivskiy, qui relie la ville haute au Podol, l'ancien quartier des marchands et artisans. < /p>

Mais la cité a également connu son lot de violences au cours des siècles. Le sac de la ville par les Mongols en 1240 marqua la fin de son hégémonie sur l'Europe de L'est. Kiev fut également gravement endommagée par les bombardements durant la Seconde Guerre mondiale, mais la vieille ville, concentrée au nord-est de la rue Volodymyrska, conserve de nombreux monuments historiques dignes d'intérêt. Dernièrement c'est la place Maïdan qui a été le symbole et le théâtre d'affrontement violents lors de la dernière révolution en janvier 2014. < /p>

Mais la capitale ukrainienne n'est pas pour autant figée dans le passé ni dans la violence. Elle dispose de nombreux restaurants, parcs, centres commerciaux, monuments, musées et attractions qui sauront charmer les visiteurs.

Kiev : que faire ?

Lorsque le temps le permet, ne manquez pas de piquer une tête dans le Dniepr. En été les habitants se baignent sur les plages au bord du fleuve. Les plus sportifs seront ravis d'apprendre qu'on y trouve parfois quelques instruments de musculation libre d'accès.

Les plus courageux pourront également tenter la visite de Tchernobyl. Situé à seulement 130 kilomètres de la capitale, ce site tristement célèbre se visite désormais et offre des paysages abandonnés et fantomatiques qui ne laisseront personne indifférent. La radioactivité du site ne permet cependant pas de rester très longtemps sur place.

Dans cette ville millénaire et riche d'un passé extraordinaire, les monuments dignes d'intérêt ne manquent pas . Au centre du Podol, l'un des plus anciens quartiers de la ville, la place Kontraktova abrite des restaurants et galeries marchandes sous les arcades de la Maison des Contrats, un édifice néoclassique de pierre blanche. A l'extrémité de la rue Volodymyrska, on ira visiter le musée de l'Histoire ukrainienne, qui renferme une intéressante collection d'objets anciens.

Le musée Tchernobyl, retrace l'histoire de la catastrophe nucléaire de 1986. Perchée au sommet d'un escarpement qui domine le Dniepr, la collégiale Saint-André est une splendide et resplendissante cathédrale baroque coiffée de cinq coupoles de couleurs bleu, blanc, vert et or. On ne manquera pas non plus la célèbre porte d'Or (zoloti vorota), l'ancienne entrée principale de la ville. A proximité, on se trouve aussi la cathédrale Saint-Vladimir et, au sud du parc Chevtchenko, le musée d'Art russe ainsi que le musée d'Art occidental et oriental. Au sud de la vieille ville, perchée sur les hauteurs surplombant le Dniepr, la laure de Petchersk (Kyivo-Petcherska lavra), ou laure des Catacombes, est l'un des joyaux de la capitale. Il s'agit d'un vaste ensemble d'églises aux dômes dorés, de labyrinthes souterrains et de bâtiments monastiques transformés en musées, qui se divise en une partie inférieure et supérieure.

A une douzaine de kilomètres de Kiev, près du village de Pirogov, le musée d'Architecture et des Traditions populaires ukrainiennes reconstitue les villages d'autrefois des différentes régions d'Ukraine, avec leurs maisons aux toits de chaume, leurs moulins à vent et églises en bois.

 Ukraine  Ukraine
Kiev : les chiffres clés

Superficie : 603700.0 km2

Population : 48000000 habitants

Décalage horaire : 1h hiver/1h été

  • Les splendides monuments religieux : cathédrales, églises, monastères, laures...
  • Le coût de la vie bon marché.
  • Le contexte tendu avec la Russie voisine.

Kiev : que visiter ?

Les monuments

Pense-bête

Malgré la révolution qui a secoué le pays en 2014 et la guerre dans l'est du pays, le ministère des Affaires déclare que la situation à Kiev est quasiment normale, même si la prudence est de mise.

Kiev bénéficie d'un climat continental. Si les hivers peuvent être très rudes, l'été est souvent très chaud. C'est en cette saison que l'on vous conseille de visiter la ville. Les voyageurs à la recherche de sensations pourront toutefois se mettre en quête de l'âme slave sous les neiges hivernales et se réchauffer dans quelques troquets autours d'un café ou d'une bonne vieille vodka.

À éviter

L'hydropark de Kiev n'est pas vraiment recommandé pour les adultes seuls. A moins que l'on soit accompagné de ses enfants, la visite risque d'être un peu ennuyeuse. La baignade y est déconseillée à cause de la saleté des eaux.

Etant donné l'état des route et la conduite parfois " sportive " des locaux, il est plutôt déconseillé de conduire soi-même dans Kiev. Préférez les taxis, beaucoup moins chers qu'en France, ou alors le métro, qui a lui seul vaut le détour, pour sa décoration très soignée avec ses marbres, ses lustres et ses statues.

Kiev : que manger ?

Se restaurer à Kiev est généralement peu coûteux, si vous savez comment éviter les zones trop touristiques les restaurants ne devraient pas peser trop lourd sur votre budget.

Profitez de votre séjour pour goûter au fameux gâteau de Kiev. Ce symbole de Kiev est fait à base de noisette et de meringue. Il est produit par les confiseries Roshen (anciennement Karl Marx) depuis les années 1960.

Goûtez également aux magnifiques pains décorés ou au bortsch traditionnel, un potage fait à partir de betteraves.

Kiev : que rapporter ?

Les chineurs pourront tenter de trouver leur bonheur chez les antiquaires situés installés dans le quartier d'Andriyivskiy Uzviz. Les fans de shopping prendront plaisir à arpenter les allées du Metrograd, le gigantesque centre commercial souterrain du centre-ville. Profitez du coût de la vie peu élevé (selon nos standards) pour vous offrir quelques petits plaisirs. Profitez également de l'occasion pour ramener une authentique bouteille de bonne vodka ukrainienne et la déguster avec vos amis.

Ailleurs sur la planète
Ukraine : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture