• Connexion

Tabarka

Guide de voyage
  • Demandez à un plongeur ou un golfeur de votre entourage s'il a déjà entendu parler de Tabarka. Plusieurs heures après, vous l'entendrez toujours parler... Tabarka, c'est la Tunisie méconnue, avec un parcours de golf entre mer et pinède, un 18 trous technique et pittoresque, qui ravira les amateurs de swing (sauf ceux en formation initiale, car ce n'est pas un parcours de débutant). Tabarka, c'est aussi ...
    © Jarozde / 123RF
Nicolas Pelé
Nicolas Pelé Expert destination Tunisie

Demandez à un plongeur ou un golfeur de votre entourage s'il a déjà entendu parler de Tabarka, ville côtière du nord-ouest de la Tunisie, non loin de la frontière algérienne, à 180 kilomètres de Tunis. Plusieurs heures après, vous l'entendrez toujours parler... Tabarka, c'est la Tunisie méconnue, avec un parcours de golf entre mer et pinède, le Tabarka Golf Course, un 18 trous technique et pittoresque sur un domaine de 110 hectares dessiné par Ronald Fream, qui ravira les amateurs de swing (sauf ceux en formation initiale, car ce n'est pas un parcours de débutant). Tabarka, c'est aussi un endroit unique pour plonger, à l'égal de Malte ou de la Corse : fonds visibles par 15 m, coraux branchus rouges et noirs, gorgones, nombreux poissons et crustacés méditerranéens (mérous, dorades, langoustes, homards). Il y a une vingtaine de sites de plongée au large de Tabarka, le long de la côte de Corail ainsi qu'à proximité de l'archipel de la Galice. Certains sont accessibles aux débutants, d'autres réservent des surprises, comme le rocher aux mérous apprivoisés (qui viennent manger les sardines apportées par les plongeurs), ou des sensations fortes, comme l'épave du Vieux Port.

Si l'on n'est ni plongeur ni golfeur, on peut néanmoins passer de très agréables vacances à Tabarka : surtout si l'on apprécie des paysages que l'on pourrait retrouver en Grèce ou aux Baléares. La nature, verte (forêts de pins, de chênes-lièges, d'eucalyptus), fleurie (lauriers-roses, bougainvillées), imprégnée de senteurs de thym, de sauge et de menthe, est très différente en Kroumirie du reste de la Tunisie. Une bonne raison d'y aller (si l'on ne connaît pas encore la région de Tabarka), et de découvrir, d'une excursion à l'autre, le Fort génois, les Aiguilles (formation rocheuse au pied de Tabarka, à l'extrémité de la crique du même nom), les collines escarpées d'Aïn Draham, le site antique de Bulla Regia (aux maisons romaines semi-enterrées, pour vivre l'été dans un environnement plus frais, aux sols de mosaïque étonnants, voir par exemple la Vénus de la maison de la Chasse - penser à apporter un peu d'eau pour la verser sur la mosaïque et découvrir les couleurs d'origine, vives, contrastées). Découvrir aussi les nombreux sentiers de promenade, courant sur 550 km balisés. A découvrir à pied, à cheval ou en VTT. Tabarka abrite une vingtaine d'hôtels, six clubs de plongée, plusieurs restaurants touristiques, ainsi que le café des Andalous, équivalent du célèbre café des Nattes de Sidi Bou Saïd.

Tabarka : que faire ?

De mars à novembre, plongez (en évitant les jours ventés fin août et en septembre). Tabarka compte six centres de plongée. Départs du port de la ville, sites accessibles en baptême (à moins de 10 m). Toute l'année (sauf canicule de juillet-août), testez le parcours de golf de Tabarka (ouvert aux détenteurs de la Carte Verte), entraînez-vous sur le practice du Tabarka Beach. Faites une randonnée en quad (pollution sonore et pollution tout court, mais bon...), une mini-croisière, une balade équestre ou en VTT sur les sentiers du massif forestier de la Kroumirie. Farniente et baignade dans les plages de Melloula et Messida. En été, ne manquez pas le festival de jazz, qui se déroule en juillet ou en août, selon les années.

Le fort de Tabarka ne se visite pas, mais le point de vue depuis le sommet du promontoire vaut amplement les 15 minutes de marche depuis la crique des Aiguilles. Il a été construit par les Génois au XVIème siècle sur une île qui protège naturellement le vieux port. Trajet aussi réalisable en voiture. En haut, prendre à droite le petit sentier qui s'ouvre dans la végétation : vue panoramique sur le Fort au bout de 150 mètres, puis sur la baie de Tabarka, passé l'escarpement rocheux. A voir de préférence le matin (vers 9h) ou au coucher du soleil. Mer translucide, côte visible jusqu'à l'extrémité de la zone touristique, ainsi que la ville bâtie à l'arrière du port et sur les collines. A proximité, le site archéologique de Bulla Regia.

 Tunisie  Tunisie
Tabarka : les chiffres clés

Superficie : La superficie de la Tunisie est de 163 610 km². km2

Population : La Tunisie compte 10,67 millions d'habitants. habitants

Décalage horaire : Pas de décalage.

  • Un excellent spot de golf.
  • Un excellent spot de plongée.
  • Les paysages de forêts de pins et de montagne.
  • L'absence de ligne aérienne directe régulière depuis la France.

Tabarka : que visiter ?

Les sites archéologiques

Pense-bête

Du 20 juin au 5 septembre 2018, Royal First Travel assure au départ de Paris Orly un vol vers Tabarka une fois par semaine, le mercredi, en escale, avec Djerba comme destination finale.

À éviter

L'aéroport de Tabarka ne dispose pour l'instant que d'une petite boutique dans la zone d'enregistrement (où l'on peut payer en dinars) : on y trouve quelques poteries (fabriquées à Nabeul), des chameaux en peluche, des sachets d'épices et d'herbes aromatiques, quelques bouteilles d'huile d'olive et des cartes postales. Après les contrôles de police, il faut payer en euros à la boutique de duty free (intéressant pour le tabac uniquement, alcools et parfums y sont aussi chers qu'en France).

Tabarka : que manger ?

Langoustes, cigales de mer, homards, pêchés au large des côtes de Tabarka et de l'archipel de la Galite. Des sardines achetées sur le port de Tabarka. Mérous, rougets, thons, dorades, mulets, qui vivent aussi en abondance dans cette partie de la Méditerranée (dite côte de Corail). Côté recettes, certains hors-d'oeuvres, présentés comme des tapas (crevettes et calamars grillés), rappellent l'Italie (occupation génoise du XVe au XVIIe siècle), tandis que les poissons, agrémentés de pommes vapeur, évoquent la cuisine de Navarre (présence française fin XIXe, début XXe). Thé à la menthe, aux pignons de pin, café tunisien à boire au café de France (dit café des Andalous), le plus connu de Tabarka, sur l'avenue Habib-Bourguiba.

Tabarka : que rapporter ?

Le corail rouge provient de formations se trouvant au large de la côte de Tabarka et de l'archipel de la Galite. Son utilisation sous forme décorative (bijoux, bagues, pendants) réduisant d'année en année les bouquets coralliens naturels, on se limitera à un ou deux achats (bracelet, pendentif). Quant aux cigognes, elles ont pour habitude de nicher dans les environs de Tabarka. A rapporter sous forme humoristique, en figurine plantée dans un morceau de chêne-liège, l'un des arbres peuplant les forêts de la Kroumirie (l'arrière-pays de Tabarka, la ville étant elle-même située sur la côte de Corail). Prix négociables dans les boutiques et sur le marché artisanal de la promenade des Aiguilles (face au Fort génois).

Hotels Tabarka testés par nos experts
  • 7.75 /10
    Noté par Easyvoyage
    SentidoTabarka Beach Resort
    Tabarka - Tunisie
    Hôtel Hotel 5 Etoile(s)

    Un bel hôtel, aux chambres confortables, au centre de thalasso ...

  • 7.6 /10
    Noté par Easyvoyage
    Dar Ismail
    Tabarka - Tunisie
    Hôtel Hotel 4 Etoile(s)

    Bien situé sur la portion de côte sablonneuse, au début de la ...

  • 7.2 /10
    Noté par Easyvoyage
    Abou Nawas Montazah
    Tabarka - Tunisie
    Hôtel Hotel 3 Etoile(s)

    Un hôtel à retenir pour sa situation médiane dans la zone touristique ...

  • 7.1 /10
    Noté par Easyvoyage
    Yadis Morjane
    Tabarka - Tunisie
    Hôtel Hotel 3 Etoile(s)

    Un hôtel simple, bien situé le long des dunes naturelles de la ...

Ailleurs sur la planète
Tunisie : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture