• arique, tchad, montagne, marron, sable, dune
    © iStockphoto.com / Konane
    Les dunes de sables
  • arique, tchad, guépard, bébé
    © Bryan Busovicki / 123RF
    Une mère guépard et son petit
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Guide de voyage Tchad

Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique Fiche Profil

Malgré la fascinante beauté du Tibesti, l'un des déserts les plus attrayants au monde, les troubles politiques du Tchad empêchent la destination de s'ouvrir au tourisme. Toutes les frontières du pays sont classées en zone rouge et l'intérieur du pays, en zone orange. Il faut encore à l'heure actuelle une autorisation de circuler sur place, autorisation délivrée par les autorités tchadiennes.

Avant de partir

Enclavé au beau milieu du continent africain, coincé entre la Libye, le Soudan, la République Centrafricaine, le Cameroun, le Nigéria et le Niger, le Tchad constitue souvent un pont entre l'Afrique Noire et l'Afrique du Nord. Mais cet enclavement est un véritable handicap économique pour le pays. En effet, les Tchadiens sont à plus de 1 500 km de la côte la plus proche (Douala, au Cameroun).

En raison de sa situation politique extrêmement chaotique et de l'insécurité perpétuelle liée aux luttes armées, le Tchad n'arrive pas à s'ouvrir au tourisme. Pourtant, c'est bien ici que l'un des plus beaux déserts au monde, le Tibesti, se trouve. Et pourrait bien se révéler aux voyageurs comme le meilleur souvenir d'un voyage au Tchad. Entre massifs volcaniques, gorges profondes, cratères, lacs du désert, peintures sur roche et gravures préhistoriques, le Tibesti offre aux voyageurs un panorama incroyable. C'est également ici que les plus hautes cimes du Sahara se trouvent comme l'Emi Koussi, qui culmine à 3415 m. Vous apercevrez également les eaux thermales de Soboroum, avec leurs geysers et leurs eaux sulfureuses chaudes.

Sans compter les traditions tchadiennes, extrêmement importantes aux yeux des locaux. D'ailleurs, le Tchad est pourvu d'un artisanat varié et très différent en fonction de la région dans laquelle on se trouve : tapis en cuir de chameau, accessoires vestimentaires en cuir, vêtements de coton brodés, calebasses décorées, armes et couteaux, poteries, objets décoratifs en cuivre. De plus, les différentes ethnies contribuent largement à perpétuer les traditions et à la richesse de l'artisanat local. Les autochtones vivent à travers la musique et la danse qu'ils transmettent. Quant aux cérémonies traditionnelles locales, elles se distinguent les unes des autres par les statues, les objets ou encore, les masques, qui ont chacun leur signification. Qu'il s'agisse de musique, de danse ou d'objets typiques et artisanaux, le Tchad possède sa propre empreinte.

Enfin, la capitale, N'Djamena, qui porte toujours les blessures de la guerre, vaut le détour pour de multiples raisons : son quartier historique, son marché coloré et quotidien, son Musée national, avec ses collections relatives à la culture Sarh, qui remonte jusqu'au 9ème siècle.

Au lieu de cela, la géopolitique contraint tout touriste à plusieurs règles : vous devez vous faire enregistrer auprès de la police, dans les 72 heures suivant votre arrivée. Si vous souhaitez quitter N'Djamena pour visiter le pays, vous devez vous rendre au ministère de l'intérieur afin d'obtenir un permis. Vous devez également être en possession d'un permis de photographier, délivré par le ministère de l'Information. Mais attention : ceci ne signifie pas que vous aurez le droit de tout photographier, et surtout pas les bâtiments officiels.

Conseils de la rédaction

Pour les régions en zone orange, essayez de ne pas vous y déplacer sauf raison impérative. Dans ce cas, prévenez l'ambassade. A N'Djamena, par exemple, ne vous déplacer pas à pied, évitez tout rassemblement ainsi que les quartiers populaires (comme Moursal ou Chagoua) la nuit. En province, soyez prudent envers les coupeurs de route sont toujours actifs. Ils peuvent être armés et très violents. Si le déplacement en province est réellement obligatoire, sachez que vous pouvez solliciter une escorte des autorités tchadiennes.

Les moyens de transports sont très limités et les accidents de la route peuvent être un moment très pénible. Si vous en avez la possibilité, ayez un chauffeur local sur place. Evitez également l'usage des motos-taxis.

Evitez les eaux stagnantes, à cause des risques d'infection parasitaire.

Evitez de caresser les animaux errants, car ils peuvent être porteurs de la rage.

Evitez de consommer de l'eau du robinet. Préférez-la en bouteille (veillez à ce qu'elle vous soit servie capsulée) et évitez de prendre des glaçons. De manière plus générale, ne consommez pas les aliments crus, ni la peau des fruits. Viandes, poissons, œufs ou lait doivent être bien cuits.

Veillez à la mise à jour de vos vaccins. Celui contre la fièvre jaune est obligatoire et ceux de la diphtérie-tétanos-poliomyélite, de la fièvre typhoïde, des hépatites virales A et B, de la rage et de l'anti-méningococcique A+C sont recommandés.

Les plus

  • +Le Tibesti est un désert aux décors lunaires et parsemé de vestiges préhistoriques.
  • +Une atmosphère particulière se dégage de ce pays totalement enclavé.

Les moins

  • -Les infrastructures routières et hôtelières font souvent défaut.
  • -Les tensions politiques sont parfois extrêmes.

Tradition

La tradition du mariage au Tchad est extrêmement importante, comme dans n'importe quel pays d'Afrique. Cet événement, célébré en grande pompe, est une fête qui se doit d'être la plus impressionnante et la plus marquante possible. C'est d'abord la famille de l'homme qui arrive dans le village de la femme et chaque famille a son représentant, seul habilité à prendre la parole. Les talents d'élocution sont indispensables. En se rendant dans le village de sa future épouse, l'objectif, pour le représentant de l'homme, est de prouver que la famille du futur époux est une bonne famille, et que l'homme sera en mesure de prendre soin de sa future épouse. Et cela passe par la do, la somme d'argent (ou des biens matériels tels que des animaux, des vêtements, des bouteilles d'alcool...) que la famille de l'homme donnera à la famille de la femme, en compensation du départ de la future mariée. Enfin, la pratique de l'enlèvement de la mariée est également de coutume au Tchad. Comme son nom l'indique, l'homme " enlève " sa femme à sa famille car désormais, c'est lui qui prendra soin d'elle. De manière plus globale, dans les pays africains, les familles des futurs époux sont particulièrement impliquées dans le mariage de leurs enfants.

Cuisine

L'un des plats typiques est la " boule de mil ", que l'on peut comparer à de la polenta et qui est très présent sur les tables tchadiennes. Le millet sert également pour faire les bières locales. Le kissar, la crêpe de mil, agrémenté d'une sauce, de viande et de patates. Les Tchadiens sont également très friands de viandes, rôties ou grillées, comme le poulet, le zébu ou le bœuf. D'ailleurs, le doulouf est un plat qui consiste en du jarret de porc, agrémenté d'une sauce tomate, et accompagnés d'oignons et d'épices. Autre spécialité locale, l'oseille, qui consiste en de la viande ou du poisson préparé avec les feuilles d'oseille et agrémenté de farine de sésame ou de pâte d'arachide. Le poisson, notamment braisé, est aussi très prisé des locaux. Le capitaine, à la chair blanche et ferme, est la star des plats de poisson.

Souvenir et artisanat

Le Tchad possède un artisanat très riche : tapis en cuir de chameau, toutes sortes d'accessoires vestimentaires en cuir, vêtements de coton brodés, calebasses décorées, armes et couteaux, poteries, objets décoratifs en cuivre. Les boutiques sont ouvertes du mardi au samedi, de 9 h à 12 h 30, et de 16 h à 19 h 30. Les magasins de nourriture sont également ouverts le dimanche matin. Le grand marché de N'Djaména est ouvert, de 7 h 30 à la tombée de la nuit.