• Connexion
Europe, Serbie, Homolje, montagne, village, maison, prairie, arbre, ferme, ciel,
Serbie
© Branislav Petkovic / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Visiter - Serbie
Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter

Destination authentique à mille lieux du tourisme de masse, la Serbie est trop méconnue des voyageurs, qui gardent en mémoire les images du conflit yougoslave. Ce magnifique pays au cœur des Balkans recèle pourtant de précieux trésors, notamment ses mystérieux monastères orthodoxes, mais aussi des paysages grandioses à l'instar des Portes de Fer, du Danube, de réserves naturelles vierges et des montagnes des Carpates, sans oublier l'atmosphère bohème et métissée de ses villes et notamment Belgrade, capitale exubérante, mais aussi Nis et Novi Sad. Jouissant d'un patrimoine historique et architectural très riche et d'une gastronomie de qualité, la Serbie, fière de ses traditions, ne peut que vous surprendre. Cerise sur le gâteau, les festivals du pays sont parmi les plus réputés d'Europe.

Architecture religieuse

Située au centre des principales routes menant à Athènes, Istanbul et Sofia, la Serbie s'est construite au fil des siècles une identité singulière s'inspirant de la mosaïque de cultures et de religions que forment sa population.

Les très nombreux monastères construits entre le XIIe et le XVe siècle constituent un véritable témoignage des prouesses architecturales et de la richesse picturale de l'époque médiévale. La beauté de certaines fresques contant la vie des saints orthodoxes a d'ailleurs été reconnue par l'Unesco et certains monastères sont à présent classés au patrimoine mondial. Parmi eux, le monastère de Sopo ani, celui de Djurdjevi Stupovi, Studenica, Stari Ras et Decani.

La faune et la flore

Relativement vierge du tourisme de masse, la Serbie se découvre dans une quiétude rare. Dans les alpages et les forêts profondes, au fil des courbes du Danube ou sur ses berges encaissées entre de hautes falaises, c'est tout le pays qui se révèle aux voyageurs.

La Serbie possède une faune variée, dont beaucoup d'espèces protégées. En Voïvodine, dans la plaine de Carska Bara, il n'est pas rare de rencontrer pas moins de 300 espèces d'oiseaux sur seulement quelques kilomètres carrés ! On y croise des colonies d'échassiers, de flamants roses et de hérons mais également le merle d'eau, la grue cendrée et l'outarde. Dans les montagnes, on trouve certains types de rapaces, dont l'aigle à tête noire et l'aigle fauve mais également des mammifères tels le mouflon, le bouquetin et le chamois. Les nombreuses forêts du pays sont le refuge de multiples espèces animales comme le cerf, le chevreuil, le sanglier et le renard sans oublier le lièvre, la perdrix et le canard sauvage. Enfin la Serbie est une des régions d'Europe où les ours peuvent encore vivre en totale liberté.

La gastronomie

La gastronomie serbe est riche et variée. Elle est en effet constituée d'un mélange entre les cuisines grecque, bulgare, turque et hongroise (ses anciens envahisseurs). Chaque région possède une spécialité : en Vovoïdine, les pâtes sont très répandues avec une forte consommation de pain, strudels, nouilles et charcuterie. En Sumadija, le plat caractéristique est la pita aux épinards et le porc cuit à la broche. On consomme en général beaucoup de viande en Serbie comme la viande de sanglier séchée en Serbie de l'Est et la viande grillée ou cuite à la broche dans le Sud. Le poivron est comme en Hongrie un ingrédient de base qui fait partie de nombreux plats; on s'en sert pour faire le Ajvar (sorte de purée de poivrons) auquel sont ajoutés de l'oignon et des herbes. Il peut être servi en entrée ou en accompagnement des plats de viande. En guise de dessert, vous trouverez de nombreuses sortes de crêpes, au nutella, à la poudre de noix, à la sauce au vin et au blanc d'oeuf, des spécialités turques comme le baklava et le halva, ou encore le shtrudhla proche du strüdel allemand.

Les monuments et les balades

La Serbie, au confluent des mondes ; musulman, catholique et orthodoxe, est l'héritière de cette histoire commune mais dont les cicatrices du passé peuvent ressurgir. Ce passé turbulent a en contrepartie offert à la Serbie une foule de monuments ; châteaux hauts-perchés et monastères enfouis dans des vallées se succèdent le long des routes (anarchiques) serbes. En plus de façonner les paysages, ces monuments constituent une marque indélébile de la créativité architecturale du peuple serbe.

La marche est une activité revendiquée par la Serbie. Promenades dans les rues des centres-villes, ou sur les plages du lac Ada Ciganjila sont l'un des passe-temps préférés des Serbes. Très riche en sites naturels, la Serbie donne l'occasion de découvrir des parcs nationaux, réserves et grottes naturelles au cours de randonnées qui ne seront pas sans vous rappeler certaines pages de Tolstoï ou Dostoïevski.