• Samoa américaines
    © iStockphoto.com / WalterSpina
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Samoa Américaines : voyage dans un paradis perdu

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter Fiche Profil
Encore un paradis perdu au milieu du Pacifique : au programme, baignade dans les lagons, pêche et plongée sur les récifs coralliens. Seul originalité, cet archipel regroupant cinq îles et deux atolls appartiennent aux Etats-Unis depuis 1899, et la culture américaine est donc bien présente, avec tous les poncifs du genre.

Avant de partir

A ne pas confondre avec les Samoa Occidentales indépendantes, le territoire des Samoa américaines est un territoire non incorporé et non organisé des Etats-Unis d'Amérique (lien), bien que faisant historiquement parti du même archipel. Les deux territoires sont voisins, mais le côté américain est quinze fois moins étendu que celui des Samoa indépendantes.

Les habitants sont des descendants des anciens Polynésiens qui ont colonisé le Pacifique il y a plus de deux millénaires. L'archipel n'a commencé à subir l'influence des occidentaux que tardivement par rapport au reste de la Polynésie. Les premiers occidentaux apparurent dans les environs au XVIIIème siècle, et les Samoa américaines ne furent réellement explorées par les Européens qu'au début du XIXe siècle. Le territoire est très vite devenu un enjeu majeur pour la domination des empires coloniaux. Les îles ont dû subir une partition en 1899, et la partie orientale a été attribuée aux États-Unis. les Samoa occidentales sont passées sous domination allemande, puis néo-zélandaise en 1920 suite à la défaite de l'Allemagne lors de la Première Guerre Mondiale.

Les Samoa américaines sont composé des cinq îles principales qui sont : Tutuila, Aunu'u , Ofu, Olosega, Ta'u et l'île de Swains, au nord. Les Samoa américaines sont situées à environ 3 700 km au sud-ouest de l'Etat de Hawaï. La majorité de l'archipel est recouvert de forêts tropicales et n'abrite que 55 000 habitants. L'île de Tutuila est recouverte à moitié par une forêt tropicale, située en majorité sur les pentes très abruptes des massifs volcaniques.

L'île principale de la partie américaine des Samoa est Tutuila. D'origine volcanique, elle est le siège d'une forêt tropicale humide à la biodiversité très préservées du fait de la mise en place en 1988 d'un parc national de 400 000 hectares. On peut la visiter un suivant les chemins de randonnée. La capitale, Pago Pago, est un port de pêche où l'économie est fortement basée sur la conserverie de thons. La ville, assez polluée et offre peu d'intérêt. Elle est toutefois située sur le site d'un ancien cratère de volcan, ce qui peut présenter un certain intérêt pour les volcanologues amateurs. Autrefois on pouvait admirer la ville à bord d'un cable-car, offrant un panorama aérien spectaculaire, malheureusement suite à un accident d'avion, il n'est plus en service. Le site de Forbidden Bay, au nord de l'île est réputé être l'un des plus beaux du Pacifique Sud, à ne surtout pas manquer !

Les activités ne manquent pas : baignades dans les eaux chaudes des lagons, pêche,promenades dans la forêt tropicale, surf, plongée à la découverte des récifs de corauxou tout simplement farniente, les Samoa américaines offrent tout ce qu'on attend d'un paradis tropical. Il est possible d'effectuer des mini-croisières de deux jours, notamment pour explorer l'île de Savai'i et découvrir les fales, les maisons traditionnelles ouvertes de tous les côtés. L'île Ta'u, dans l'archipel des Manu'a, tout à l'ouest des Samoa Américaines, abrite les sites historiques des tombes des anciens chefs des îles. Ta'u abrite également un volcan actif de 931 mètres de haut, ce qui en fait le sommet le plus élevé du territoire.

Conseils de la rédaction

Pendant de nombreuses annnées, les Samoa américaines ont été considérées comme une destionation chère, réservée à une petite élite. Aujourd'hui, les choses sont très différentes, notamment grâce à la baisse du prix des billets d'avion. Tout dépend, aussi, de ce que vous attendez de votre séjour. Si l'on adopte les coutumes locales, en logeant dans des petites pensions ou chez l'habitant, en mangeant dans les restaurants locaux, en prenant les bus et les bateaux publics pour se déplacer, le budget journalier ne dépassera pas les 20 euros. En revanche, si l'on souhaite le grand jeu de l'exotisme sous les tropiques, la note risque d'être un peu plus salée. Si vous ne disposez pas d'un budget conséquent, évitez les cocktails au bord de la piscine et les hôtels cinq étoiles. Exit donc le lagon privé, les langoustes et le champagne. Malgré tout, la destination vous réserve des surprises qui valent largement les établissements luxueux mais sans âme que vous trouverez partout ailleurs.

Le climat aux Samoa américaines est de nature tropicale. Le meilleur moment pour partir est compris entre les mois d'août et d'octobre. Le printemps de l'hémisphère sud, qui va des mois d'octobre à décembre, est la saison des ouragans. Il est donc fortement recommandé de se tenir informé des conditions météorologiques lorsque l'on voyage pendant cette période. Evitez si possible de programmer un séjour en janvier car c'est le mois le plus humide de l'année, avec de fortes précipitations.

Comme elles sont situées à proximité de la ligne internationale de changement de date, les Samoa américaines affichent 11 heures de décalage avec la France métropolitaine.

La dengue étant présente aux Samoa américaines, pensez à emporter des produits anti- moustiques, spécifiquement lors des périodes de fortes chaleurs.

Les plus

  • +Un véritable éden tropical, une nature belle comme au premier jour, des populations attachantes : depuis deux siècles, les îles Samoa nourrissent les rêves des âmes romantiques.
  • +Un style de vie très épicurien, jouissant sans complexe du soleil et de l'alizé, indifférent aux remous du monde extérieur.
  • +Des fonds sous-marins exceptionnels, parmi les plus beaux de la planète.
  • +Une saison favorable, bien placée sur le calendrier estival.
  • +La baisse des tarifs des vols aériens vers l'Océanie.

Les moins

  • -Un horizon limité au "sea and sun", un tourisme un peu paresseux qui peut rapidement lasser et alanguir la volonté.
  • -Un coût de la vie très élevé, lié à la nécessité d'importer l'essentiel des produits de consommation.
  • -La longueur du trajet aérien (pas de vol direct), la fatigue que provoquent le voyage, le décalage horaire et le climat.

Tradition

Fort malheureusement, l'occupation de l'archipel par les Américains a réduit presque à néant la culture traditionnelle, qui se résume souvent aujourd'hui à des danses et chants folkloriques dans les hôtels, les "fia-fia" et "sa-sa", où de souriants autochtones se déhanchent devant un parterre de touristes en chemises à fleurs. Les prêches des pasteurs évangélistes se sont fortement imprimés dans l'âme des Samoans, qui ne manquent jamais l'office du dimanche matin. De l'ancienne société subsiste néanmoins, dans les villages, une structure sociale d'entraide et de partage au sein de l'aiga, la famille au sens large, dirigée par un chef, le matai, auquel tous doivent le respect. Les tatouages corporels, marquant un rite de passage à l'âge adulte, sont largement portés par les jeunes.

Cuisine

Dans la culture samoane originelle, les repas étaient des évènements sociaux qui rassemblaient les familles et les amis, malheureusement la partie américaine de l'île a perdu beaucoup de cette saveur d'authenticité. La cuisine locale et traditionnelle est majoritairement à base de poissons et de fruits de mers, de taro, de noix de coco, de fruits exotiques, de poulet et de porc. Malheureusement, les traditions culinaires de cette partie de l'archipel des Samoa ont été mises à mal par plus d'un siècle d'occupation américaine. La technique de cuisson " umu ", encore largement utilisée dans les Samoa occidentales, et qui consiste à cuire la nourriture sur des pierres chauffées au feu de bois, est beaucoup moins utilisée dans les Samoa Américaines.

Souvenir et artisanat

A rapporter : de l'artisanat local (paréos, broderies, vanneries, poteries, objets en bois sculpté), bijoux en nacre, perles, coquillages, épices, cassettes de musique folklorique. Le marchandage est très peu pratiqué. Les magasins sont ouverts généralement, de 9 h à 17 h, du lundi au vendredi, et de 9 h à 12 h, le samedi.

Samoa américaines : Découvrez nos villes