• Connexion
Roumanie
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Informations Pratiques Roumanie

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter

Roumanie : Informez-vous avant de partir !

Superficie

237500.0

Vol

2h30. Bucarest est à 2 400 km de Paris.

Décalage Horaire

1 h hiver/1 h été.

Population

22600000

Aéroports

L'aéroport international Otopeni est à 16 km du centre de Bucarest (environ 30 mn de trajet), sur la route de Ploesti. Il comprend un bureau d'information touristique qui délivre les visas, ouvert 24 h24, un bureau de change et un distributeur automatique, une consigne, un bar-restaurant et différents stands de loueurs de voiture. Le bus n° 783, qui passe toutes les 15 mn, permet de rejoindre le centre-ville. En taxi, prenez un véhicule avec compteur, car sinon il vous faudra négocier âprement le prix de la course. Compter environ 220 000 ROL.

Sécurité

La sécurité est bonne en Roumanie, et la criminalité peu développée. A Bucarest et dans les autres grandes villes, il faut néanmoins faire attention aux pickpockets et aux voleurs de voitures. Les véhicules doivent être garés de préférence sur des parkings surveillés. Il faut veiller à bien fermer les portières et à ne pas laisser d'objets ou de sacs visibles de l'extérieur. On suggère également de ne pas se promener dans la rue avec tout son argent et ses papiers sur soi, ni de laisser traîner des objets de valeur dans les chambres d'hôtels.

Langue

Le roumain est la langue officielle. On parle aussi hongrois et allemand dans certaines régions frontalières. Le français est très pratiqué (parlé ou compris par 30 % de la population), et l'anglais souvent utilisé dans les métiers liés au tourisme.

Formalités et visa

Depuis le 1er janvier 2001, le visa n'est plus nécessaire pour des séjours de moins de 3 mois pour les ressortissants de l'Union européenne, et l'obligation de passeport est supprimée depuis le 1er juin 2001 (carte d'identité suffisante). Au-delà, à l'aide d'un passeport valide, le visa est à retirer à l'ambassade de Roumanie ou bien directement, dès votre arrivée, à l'aéroport de Bucarest ou aux postes frontières. Le visa simple (valable 1 mois) vaut 36.50 E, le visa multiple (valable 6 mois) vaut 75 E. Pièces à fournir : passeport uniquement. Dépôt le matin entre 10 h et 12 h et retrait l'après-midi même entre 16 h et 17 h.

Religion

Chrétiens orthodoxes (70 %), catholiques (6 %), protestants (6 %), musulmans sunnites (0,3 %).

Monnaie

La monnaie roumaine est le leu (pluriel : lei). Les cartes de crédit (Visa, American Express, Mastercard) sont acceptées dans les banques, la plupart des hôtels, des restaurants et des commerces. On trouve également de nombreux distributeurs automatiques pour retirer des devises. Inutile de se munir de dollars, car les euros (espèces ou chèques de voyage) sont bien acceptés. On évitera de changer dans les hôtels car les taux sont médiocres. Dans les principales villes, de nombreux bureaux de change privés et les banques, affichent leurs taux en vitrine. Il suffit de comparer et de faire jouer la concurrence. Enfin, ne JAMAIS changer au noir dans la rue : arnaque garantie. Les banques sont ouvertes en semaine de 9 h à 12 h, mais les bureaux de change privés restent ouverts jusqu'à 18 h le soir ainsi que le week-end.

Circulez sur place

Transports urbains : les taxis sont nombreux et assez bon marché à l'intérieur des villes, et sont désormais équipés de compteurs sauf quelques voitures privées qui racolent les touristes aux aéroports. A Bucarest, compter 60 000 ROL pour une course moyenne, presque moitié moins en province. Bucarest possède un métro simple, pratique et peu cher pour parcourir la ville, ainsi qu'un réseau de bus et de trolleys. En bus : les services d'autocars sont surtout utilisés pour desservir les petites destinations et relier les villages reculés pas accessibles par le train. Les bus sont très lents, bondés, brinquebalants et pollueurs. Les gares routières sont généralement situées à côté des gares ferroviaires, c'est-à-dire assez loin des centres-villes (1 à 2 km). Pas très pratique pour les voyageurs n'ayant pas beaucoup de temps.
En train : le réseau de la société nationale SNCFR est très dense et les fréquences sont nombreuses. Les trains sont assez sales, peu confortables et généralement lents, mais bon marché. Sur les grandes lignes, on prendra les trains "rapid", "accelerat" et "I.C.". Pour les dessertes locales, les "cursas" et "personal". On achète les billets dans les gares environ une heure avant le départ, ou bien à l'avance dans les agences SNCFR en ville. Pour le pittoresque, certains tortillards à vapeur circulent encore dans les forêts et vallées perdues des Carpates, du Maramures ou de Bucovine. Une expérience à tenter.
En voiture : sans doute le meilleur moyen de circuler en Roumanie. Permet d'accéder aux endroits les plus reculés, de s'arrêter où l'on veut et d'économiser du temps. Dans l'ensemble, l'état des grands axes est plutôt bon, mais les routes secondaires sont truffées de nids-de-poule et encombrées par des charrettes à cheval ou à boeufs, par des tracteurs et des camions poussifs, des troupeaux d'oies et des chiens errants, etc. Les périphéries des villes sont difficiles d'accès et il faut souvent s'arrêter pour demander son chemin. On évitera de rouler la nuit, en raison des multiples obstacles invisibles. On trouve des stations-services et des réparateurs de pneus crevés (Vulcanizare) pratiquement partout, et l'essence est bon marché. Les loueurs de voiture (Avis, Hertz, Europcar, ACR), sont regroupés à l'aéroport Otopeni de Bucarest. Ils ont également une agence dans les grands hôtels de la capitale. Les tarifs sont exorbitants (environ 76 € la journée pour un véhicule économique avec kilométrage illimité). L'autre solution consiste à louer les services d'un chauffeur de taxi ou d'un véhicule particulier, mais cela revient à peine moins cher. Pour ceux qui viennent avec leur propre véhicule, le permis de conduire international, la carte grise et l'assurance sont exigés.
En avion : la compagnie nationale Tarom assure des liaisons avec les principales villes, mais il n'y a pas de vols le week-end et le réseau est organisé en étoile à partir de Bucarest. Cela oblige à chaque fois de transiter par la capitale pour accéder à une autre ville. Les vols domestiques partent de l'aéroport de Baneasa, situé à proximité de celui d'Otopeni.

Santé

Aucun vaccin n'est exigé, mais il est conseillé d'être à jour pour les vaccins suivants : tétanos, polio, diphtérie, fièvre typhoïde, hépatite A et B. Les conditions sanitaires sont plutôt bonnes pour les voyageurs étrangers. L'eau du robinet est potable, mais il est préférable de consommer des eaux minérales et boissons en bouteilles. On prendra garde aux moustiques durant l'été, en particulier dans le delta du Danube (prévoir une lotion protectrice).

Electricité

220 V. Prises identiques à celles de la France.

Volume d'afflut touristique

Sur un total de 2 471 000 de touristes internationaux, 99 225 Français ont visité la Roumanie en 2016 (+56%/2015).

Impôts et pourboires

Les taxes gouvernementales (10 %) ne sont pas incluses dans les prix affichés par les hôtels et les restaurants, et apparaissent au moment de payer l'addition. Dans les restaurants, on laisse souvent un pourboire d'environ 10 % du montant de la note, mais ce n'est pas du tout une obligation.

Téléphone

Pour téléphoner en Roumanie depuis la France : 00 + 40 + indicatif régional (Bucarest : 1. Brasov : 68. Sighisoara : 65. Sibiu : 69. Cluj Napoca : 64. Timisoara : 56. Baia Mare : 62. Suceava : 30. Constanta : 41) + numéro. Pour téléphoner d'une province à l'autre, faire le 0 suivi de l'indicatif de la région, puis le numéro. Pour téléphoner de la province à Bucarest, faire le 01 puis le numéro.
Pour téléphoner de Roumanie vers la France : 00 + 33 + indicatif régional (sans le 0) + numéro.

Roumanie : toutes les adresses utiles du pays

Avant de partir

Ambassade de Roumanie
5-7, rue de l'Exposition, 75007 Paris. Tél.: 01 40 62 22 060809. Fax : 01 45 56 97 47.
Office du Tourisme roumain
12, rue des Pyramides, 75002 Paris. Tél. 01 40 20 99 33.
Fax. : 01 40 20 99 43.
Tarom (compagnie aérienne nationale)
38, av de l'Opéra, 75002 Paris. Tél.: 01 47 42 25 42.
Association Echange Roumanie
BP131, 42173 Saint-Just-Saint-Rambert Cedex.
Tél.: 04 77 36 44 35. Fax : 04 77 55 80 53. Cette association propose des vols charters en été au départ de Lyon, et fournit des adresses pour les logements à la ferme dans les villages du réseau OVR (Opération Villages Roumains).

Sur place

Ambassade de France
13-15 Strada Biserica Amzei, BP 143, à Bucarest.
Tél.: (40 1) 312 02 17 (à 20). Fax : (40 1) 312 02 00.
Office du Tourisme roumain
Bulevardul Magheru 7, à Bucarest.
Tél.: 312 25 98.