• Roumanie, Montagnes de Parang
    © Xalanx / 123RF
    Montagnes de Parang
  • Roumanie, Château de Bran
    © Tudor Antonel Adrian / 123RF
    Château de Bran
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Roumanie

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter Fiche Profil
Des vertes vallées de Transylvanie aux montagnes des Carpates, des nombreux monastères de Bucovine au littoral de la mer Noire, un voyage en Roumanie montre qu'elle règne sur un concentré de diversités naturelle et patrimoniale. Depuis le 1er janvier 2007 au sein de l'Union Européenne, cette terre encore inconnue a conservé jusqu'alors un caractère originel et un charme d'antan.
En bref En bref
Météo Bucarest Bucarest 31°C

Avant de partir

Scènes champêtres, costumes traditionnels, petits villages, églises orthodoxes multiples, constituent le tendre tableau de la Roumanie sans cesse renouvelé au fil des étapes. Dotés d'un remarquable sens de l'accueil, les habitants ont su malgré les turpitudes du passé garder le sourire accroché aux lèvres.

Les Carpates se parcourent en une quinzaine de jours. Circuit en car ou bien trek accompagné, les tours organisés par les voyagistes sont surtout culturels. Visites de monastères, forteresses, maisons et musées du passé. On peut également jouer la carte nature en allant se promener dans le delta du Danube ou bien profiter des plages de la mer Noire. Un des points forts du pays : la thalassothérapie.

Conseils de la rédaction

On délaissera volontiers les grands hôtels au profit des petites pensions privées et du logement chez l'habitant. Il est possible de réserver ses chambres à l'avance via le réseau Opération Village Roumain, représenté en France par l'association Echange Roumanie. Cependant, il n'est jamais difficile de trouver une chambre sur place, les villageois mettent partout des panneaux et viennent spontanément à votre rencontre.

Si on a peu de temps pour visiter la Roumanie, on peut zapper la visite de Bucarest et filer directement vers le nord depuis l'aéroport. Un itinéraire classique consiste à suivre les traces de Dracula : monastère de Snagov, Brasov, château de Bran, Sighisoara. Les amateurs de culture et de traditions opteront pour les villages du Maramures et les monastères de Bucovine. Les apprentis bronzés se donneront rendez-vous dans les stations du littoral, tandis que les passionnés de nature iront randonner dans les forêts des Carpates.

Les plus

  • +Le contact humain. La Roumanie est un pays très francophile, où le visiteur est accueilli avec chaleur et générosité.
  • +Le charme des campagnes à l'ancienne, avec le logement à la ferme chez l'habitant et les balades en forêts.
  • +La beauté incomparable des monastères de Bucovine.
  • +Des prix très compétitifs pour l'Europe, tant pour les billets d'avion que pour la nourriture et le logement.
  • +La multiplicité des centres d'intérêt : séjour balnéaire sur la mer Noire, circuit culturel en Bucovine, randonnées dans les forêts des Carpates ou dans le delta du Danube.

Les moins

  • -Les ravages de la dictature Ceausescu : des villes défigurées par les barres de béton, des paysages industriels qui font songer à Tchernobyl après la catastrophe nucléaire.
  • -L'absence totale de conscience écologique : prairies jonchées de détritus, voitures et usines ultra-polluantes.
  • -Une pauvreté désespérante : mendiants dans les villes, paysans en haillons dans les campagnes, état misérable des orphelinats.
  • -Des locations de voiture à des prix exorbitants.

Tradition

En dépit des dégâts causés par la collectivisation et les regroupements forcés sous la folie dictatoriale de Ceausescu, les campagnes roumaines ont su conserver un visage bucolique, et les traditions populaires y perdurent avec une grande vivacité. Les costumes paysans, blouses, jupes, manteaux, bonnets et gilets en laine ou en lin, richement brodés et ornés de motifs géométriques noirs et rouges sur fond blanc, sont encore portés lors des foires, des mariages ou des fêtes. L'artisanat rural est également riche et fécond et donne lieu à une abondante production de tapis, sculptures sur bois, icones sous verre et oeufs décorés. Les chansons et les danses populaires, comme les doïnas des haidouks, la hora, la capra, le brâul, les calusarii, exécutées au son des violons, accordéons, clarinettes, harmonicas et flûtes de Pan, sont l'expression des croyances et légendes du vieux folklore roumain. Certaines sont liées à la vie familiale, d'autres à la vie pastorale, qui reflètent d'antiques rites visant à fertiliser les sols. Lors du Nouvel An, la colinda consiste pour les enfants à aller de maison en maison souhaiter la bonne année en chantant et en offrant des couronnes de fleurs. Le 1er mars (martisor), les hommes offrent aux femmes, pour s'attirer la bénédiction des sorcières, un petit porte-bonheur accroché à un fil rouge et blanc. Certains villages, en particulier dans le Maramures et la Bucovine, sont de véritables musées ethnographiques. Mais la coutume la plus appréciable en Roumanie est l'incroyable sens de l'hospitalité des villageois, qui vous invitent généreusement à partager leur repas ou à boire un verre de tzuica, une eau de vie à base de prunes. On trinque alors en coeur en disant : "noroc !" Enfin, la communauté tzigane, toujours mal intégrée, rassemble environ 500 000 personnes en Roumanie, quoique les chiffres soient assez imprécis. Certains groupes sont restés nomades, et l'on croise parfois leurs campements au bord des routes. Deux souverains rivaux, Florin Cioba et Iulian Radulescu, qui vivent tous deux à Sibiu, se disputent la suzeraineté sur les différents clans tziganes.

Cuisine

La cuisine roumaine est d'abord paysanne, avec une grande abondance de porc et de soupes. La spécialité la plus souvent servie est la mamaliga, une sorte de polenta de maïs, accompagnée de sarmales, boulettes de viande et de riz enveloppées dans des feuilles de choux, ou encore de micis, petites saucisses grillées à base de viande hachée, aillées et aromatisées au cumin. Parmi les autres plats proposés figurent les muschis, des grillades de porc ; la tocana, un ragoût de viande ; la varza, un met épicé composé de choux, de riz et de viande et les Wiernerschnitzel, escalopes de veau recouvertes de fromage fondu. En entrée, on déguste la plupart du temps des ciorbas, soupes à base de son fermenté auxquelles on ajoute du lard, des pommes de terre et du poulet, et des salatas de vinete, salades d'aubergines agrémentées de poivrons, d'olives et de piments. Les desserts proposés sont généralement des crêpes ou du cozonac, sorte de brioche fourrée aux raisins de Corinthe. On trouve également pas mal de pizzerias, de fast-foods, de pâtisseries et de salons de thé et, sur la côte, des restaurants de poissons. Parmi les boissons, on goûtera la tzuica, une eau de vie de prunes, et les vins roumains (pinot noir, chardonnay et cabernet sauvignon) qui, avec la bière, sont de bonne qualité.

Indice de confort météo

Découvrez les prévisions météo hebdomadairesRoumanie . Différents critères fournis par Météo France nous offrent la possibilité d'afficher avec précision la meilleure période pour partirRoumanie . Les indices de température, d'intempéries, d'ensoleillement ou encore l'indice vent vous permettront, grâce à une note globale, de choisir les activités les plus adaptées à la météo et ainsi réussir vos vacancesRoumanie .

juillet

Voir tous les spots météo

Souvenir et artisanat

L'artisanat roumain est très vivant, même si son style et ses couleurs ne correspondent pas forcément au goût occidental. On trouvera dans les villages, en particulier autour des monastères, quantité d'échoppes où sont proposés d'assez beaux tapis, des tissus brodés (nappes, serviettes, châles, foulards), des sculptures en bois, des oeufs peints et des icônes sous verre. Les oeufs délicatement décorés de Bucovine sont de vraies merveilles, et demandent des heures de travail. La plupart des magasins sont ouverts de 9 h à 18 h et fermés le week-end.

À visiter

La Bucovine , Roumanie
La Bucovine
Le centre , Roumanie
Le centre
La région du Maramures , Roumanie
La région du Maramures
Roumanie : Que visiter
La Bucovine , Roumanie
La Bucovine
Le centre , Roumanie
Le centre
La région du Maramures , Roumanie
La région du Maramures