Océan Indien, Réunion, Cirque de Salazie, Cirque, Salazie, île, montagne, arbre,
Réunion
© René Mattes
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Visiter - Réunion
Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter

Au cœur de l'océan indien, la Réunion n'a rien à envier à ses voisines Maurice, Seychelles et Madagascar. Elle s'impose avec son caractère bien trempé fait d'une grande variété de paysages et une promesse de sensations fortes. Trois cirques et deux volcans dont un actif occupent l'intérieur des terres de l'île, offrant des paysages aussi variés que surprenants. Coulées de lave, cratère fumant, villages perdus dans les montagnes, termes d'altitude, c'est en randonnant que l'on découvre les vrais trésors de la Réunion. En effet, la plupart de ses secrets sont accessibles à pied et se dévoilent au fil des sentiers. Mais le vrai intérêt de l'île se trouve dans l'alliance de ces paysages sauvages en pleine nature et des plages donnant sur le lagon d'eau turquoise. Sur la partie ouest de l'île, les plages de sable blanc constituent une vraie richesse pour les touristes qui peuvent randonner la journée et se baigner dans l'océan indien le soir. Avant de déguster l'un des succulents plats typiques de la Réunion tout en buvant un rhum arrangé comme ils savent si bien les faire.

Les paysages

Champs de cannes à sucre, lagons bordés de filaos, forêts luxuriantes et vastes étendues lunaires... La Réunion offre une grande diversité de paysages. Très important, le dénivelé accuse plus de 3 000 m du point culminant de l'île au niveau de la mer. Le relief présente ainsi d'étonnantes formations, sommets crénelés, gorges et précipices, à côté de collines et de hauts plateaux aux contours plus adoucis.

Les côtes

Avec 207 km de côtes, la Réunion devrait, en principe, offrir davantage de possibilités aux amateurs de balnéaire que sa voisine mauricienne, moins étendue. Mais la géologie en a décidé autrement. Volcan dans la mer, l'île arbore des côtes très découpées et souvent étroites, laissant peu de place aux plages. Celles-ci ne couvrent que 30 kilomètres et se concentrent, à l'ouest, entre Boucan-Canot et l'Etang-Salé-les-Bains. A Boucan-Canot, le sable est blanc et les vagues dissuasives pour les nageurs inexpérimentés. Il en est de même à l'Hermitage-les-Bains et Saline-les-Bains, au sud de Saint-Gilles-les-Bains. Le sable, noir, est d'origine volcanique, à L'Etang-Salé-les-Bains et en partie à Saint-Leu.

La faune et la flore

Luxuriante, la flore réunionnaise comporte espèces naturelles et cultivées qui forment un véritable jardin d'Eden. Très variée également en fonction de l'altitude, elle sert d'écrin à une faune qui ne compte pas de spécimens dangereux tels que serpents ou scorpions, mais des éléments inattendus comme les fameux caméléons qui affichent des couleurs éclatantes dans les tons verts de la végétation.

Les arts et la culture

Reflets de la générosité de l'île, les arts et la culture réunionnais témoignent d'un usage parfaitement maîtrisé des ressources naturelles ainsi que d'une inventivité qui rend hommage à la tradition tout en la mettant au goût du jour. Les domaines d'application, très étendus, concernent aussi bien l'architecture que l'artisanat.