Sasik : les tissus au féminin - Zanzibar

Reportage Zanzibar: Sasik : les tissus au féminin

Sasik : les tissus au féminin
Lorsque vous vous trouvez dans la rue touristique Gizenga Street, il faut savoir où regarder : chaque petite ouverture se transforme en une boutique proposant des objets d'artisanat en abondance, bien qu'ils ne soient pas tout à fait locaux. Néanmoins, entre les éléphants en bois, les bracelets « massaï » et les commerçants entreprenants, ce petit antre séduit par ses couleurs. Pour la présentation, on découvre un panneau en bois sur lequel est gravée l'inscription « Sasik, women cooperative » : c'est déjà bon signe. Une fois entré, on est accueilli par le sourire timide de quelques femmes, souvent occupées à cuisiner. Il est inutile de demander un produit car les murs du magasin sont recouverts d'un florilège de couleurs, présentant l'artisanat en question de la meilleure façon.

Tout a commencé comme une histoire de famille, comme c'est souvent le cas au Comptoir des épices. Cette coopérative a été créée par Saada Abdullah Seleiman, une couturière qui, à force de coudre des vêtements toute la journée, a eu l'idée de les embellir de motifs de décoration. De ce simple geste créatif sont nés des tissus zanzibariens aux influences batik. L'affaire s'est par la suite développée et organisée en coopérative, incluant d'autres femmes au fur et à mesure.

C'est aujourd'hui la jeune Aida Sana, fille de la fondatrice, qui dirige la boutique et les couturières. Coussins, vêtements, nappes, tout est fait à la main et sur commande. On choisit soi-même le tissu, le motif et le modèle ; dans cette partie de Stonetown, on retrouve le luxe de l'artisanat à l'ancienne, où chaque pièce est unique.

C'est le propriétaire de l'ancien Emerson & Green, désormais détenteur de l'Emerson Spice qui ouvrira bientôt ses portes, une sorte de gourou de la décoration à Zanzibar, qui a fait connaître l'atelier aux voyageurs en commandant les coussins de son hôtel coloré à cette coopérative.

Sur la photo : Aida Sana, dans la boutique Sasik à Gizenga Street.

© Texte : Veronica Maiella. Photo : Antoine Lorgnier
Le kanga : le vêtement des femmes Saada Abdullah Seleiman Industry Karibuni, coopérative de femmes

Sommaire

Informations pratiques

  • 2000 € Budget semaine
  • 900 € Budget vol Tanzanie
  • 15h  Durée du vol Tanzanie
  • Été : +1h
    Hiver : +2h
    Décalage horaire
  • Oui Visa
  • Oui Vaccins
  • Shilling Argent
  • swahili Langues

Offre spéciale

Indigo Beach Zanzibar 4* Charme

Offre spéciale Tanzanie A partir de 807 € Profiter de l'offre
Prévisions météo Zanzibar