Le kanga : le vêtement des femmes - Zanzibar

Reportage Zanzibar: Le kanga : le vêtement des femmes

Le kanga : le vêtement des femmes
Habit traditionnel et symbole de la féminité zanzibarienne, l'origine du kanga remonte à la fin du XIXème siècle et reste liée aux mouchoirs des marchands espagnols. Cet accessoire autrefois propre à l'île de Zanzibar est aujourd'hui présent sur toute la côte de l'Afrique de l'Est, du Kenya à la Tanzanie et même en Ouganda. Le kanga (ou « khanga ») est une étoffe en coton de 1,50 mètre de long environ, déclinée selon plusieurs couleurs et motifs, comportant invariablement un bord, appelé pindo en kiswahili, une partie centrale, le miji et une inscription, le jina.

Les femmes le portent en deux parties, une première qui couvre la tête et descend jusqu'en dessous du dos et une deuxième portée comme une jupe qui retombe au niveau des chevilles. Coûtant quelques dollars pour le muzungu (l'homme blanc), mais moins pour les Zanzibariennes, le kanga constitue le principal vêtement féminin. Étendu au soleil ou sur les bancs des marchés, mais surtout porté par les femmes de l'île, adolescentes, mères, ou même grand-mères, il représente l'une des couleurs de Zanzibar et d'une certaine façon l'essence de sa féminité.

L'inscription, le jina a été introduite au début du XXème siècle et a, selon certains chercheurs, transformé le kanga en un précieux réceptacle de la communication féminine, dans une société encore fortement patriarcale, où l'espace d'expression de la femme demeure extrêmement limité. Expressions typiques, proverbes, exhortations, signes historiques, messages d'amour : la culture swahili s'exprime à travers le kanga et avec elle, les mots des femmes qui ne peuvent qu'être murmurés. Grâce à son coût modeste (il est beaucoup moins cher que les vêtements occidentaux), les Zanzibariennes achètent et offrent des kangas régulièrement, parfois uniquement parce que c'est un jour de pluie et qu'il faut se couvrir.

Quelques jina (noms) de kanga :
Filial : Nani kama mama = Personne ne remplace une mère
Pragmatique : Bora kupata kuliko kukosa = Un peu vaut mieux que rien
Philosophique : Subira ufunguo wa peponi = Le paradis est pour ceux qui savent attendre
Mais il existe de multiples sortes de jina, ainsi qu'une foule de couleurs. À Stonetown, le meilleur endroit pour acheter des kangas est le marché, à la limite de la vieille ville.

© Texte : Veronica Maiella. Photo : Antoine Lorgnier
Zanzibar au féminin Sasik : les tissus au féminin

Sommaire

Informations pratiques

  • 2000 € Budget semaine
  • 900 € Budget vol Tanzanie
  • 15h  Durée du vol Tanzanie
  • Été : +1h
    Hiver : +2h
    Décalage horaire
  • Oui Visa
  • Oui Vaccins
  • Shilling Argent
  • swahili Langues

Offre spéciale

Indigo Beach Zanzibar 4* Charme

Offre spéciale Tanzanie A partir de 823 € Profiter de l'offre
Prévisions météo Zanzibar