L'île aux lépreux - Guyane

Reportage Guyane: L'île aux lépreux

L'île aux lépreux
Au temps du bagne, il n'était pas rare de devoir faire face aux épidémies. Les conditions sanitaires déplorables, la promiscuité dans les cachots, le manque de traitements et d'hygiène, associé au climat tropical entraînaient une propagation rapide des maladies et notamment de la lèpre. Pour freiner les épidémies, les bagnards ayant contracté la lèpre étaient mis en quarantaine sur l'une des îles de l'îlot Saint Louis, au milieu du fleuve Maroni, non loin de Saint Laurent. Le lieu prit rapidement le nom d' « île aux lépreux ». Sous l'autorité du médecin militaire, les malades étaient livrés à eux-mêmes sur le banc de terre et ne bénéficiaient au départ que d'un apport de nourriture quotidien. Un pont fut construit et l'île aux lépreux fut bientôt reliée à l'île Saint Louis, située juste en face. Ainsi, les malades purent finalement bénéficier de soins et d'un traitement plus humain. Aujourd'hui, on accède à l'île en pirogue. Les anciens abris des lépreux sont devenus des petites pergolas qui accueillent les amateurs de pic-nics dominicaux.
Rencontre avec la Goëlette Bingiso, village amérindien

Sommaire

Informations pratiques

  • 840 € Budget semaine
  • 600 € Budget vol Guyane
  • 8h  Durée du vol Guyane
  • Été : -5h
    Hiver : -4h
    Décalage horaire
  • Non Visa
  • Oui Vaccins
  • Euro Argent
  • créole, français Langues

Les autres reportages Guyane

Prévisions météo Guyane