• Connexion

Emmener son bébé en vacances

Conseil Pratique

Avoir un bébé, ça change la vie et ce ne sont pas les jeunes parents qui diront le contraire. A l'approche des vacances, cette nouvelle responsabilité prend tout son sens. Comment garantir au maximum le confort du nourrisson, comment l'occuper pendant les trajets interminables, comment sécuriser de manière optimale son séjour ? Autant de questions qui nécessitent un petit mémo pour préparer au mieux ses vacances en famille.

Premièrement, il faut adapter son séjour en fonction de l'âge de l'enfant. S'assurer ensuite que les vaccins nécessaires à son déplacement sont à jour, dans la mesure où les environnements balnéaires regroupent un nombre important d'agents pathogènes. De toute façon, les piqûres peuvent déjà s'avérer être une barrière quant au choix de la destination, certaines ne pouvant être administrées avant plusieurs années.

En dessous d'un an et demi, il vaut mieux éviter de l'emmener en altitude, et donc d'éviter la montagne et l'avion. Ce type de transport nécessite d'ailleurs une minutieuse préparation. Beaucoup d'éléments sont à prendre en compte, à commencer par la taille des biberons. La contenance des liquides ne devant pas dépasser 100 ml, il est nécessaire pour les longs voyages de préparer plusieurs petits biberons. Il faut également penser à donner à l'enfant de quoi déglutir (tétine, biberon) lors du décollage et de l'atterrissage. Se basant sur le même système que les chewing-gums pour adultes, la mastication lui permettra de mieux appréhender les différences de pression.

Comme dans la plupart des transports en commun, la climatisation peut être excessive... pensez donc à prendre des vêtements supplémentaires. Enfin, pour éviter de vous attirer les foudres des autres voyageurs et d'avoir vos nerfs en pelote, emportez livres, jouets et autres attractions qui divertiront le bébé, sans déranger le reste des passagers. Le doudou peut être un excellent compromis pour acheter son silence !

Les mêmes règles s'appliquent pour les voyages en voitures et train, si ce n'est qu'il faut également protéger l'enfant du soleil, parfois très vif et chaud, quand il est réverbéré par les fenêtres.

Question sanitaire, la trousse à pharmacie doit être beaucoup plus complète qu'à l'époque où vous ne partiez qu'à deux, comptant sur votre solide organisme.

Il faut tout prévoir, à savoir pansements, désinfectants en tout genre, Doliprane, collyre pour les yeux, anti-diarrhéiques, anti-vomitifs et répulsifs à insectes (vérifiez les conditions d'utilisation pour savoir si le produit est adapté à l'âge du bambin).

N'hésitez pas à charger vos valises de petits pots et aliments comestibles par votre enfant, on ne sait jamais ce que la nourriture locale peut réserver ! Evitez tout ingestion de fruits et légumes lavés à l'eau, et veillez bien à bouillir tout ce qui est poissons et viandes pour les stériliser le plus possible.

En fonction des destinations, prévoir des pastilles permettant de décontaminer l'eau sont également indispensables, tout comme l'écran solaire (avec l'indice le plus élevé possible).

Le soleil est de fait l'ennemi le plus dangereux de nos chères têtes blondes. En bas âge, ils ne ressentent pas la sensation de soif et ne demandent donc pas à être hydratés. Il est impératif de les faire boire régulièrement de l'eau minérale. On peut également s'aider d'un brumisateur pour le rafraîchir le plus souvent possible, la solution optimale étant bien évidemment d'éviter de l'exposer au soleil entre 12 h et 17 h, et en dehors de ce créneau à haut risque, il faut le mettre à l'ombre sous un parasol.

Pour prévoir au mieux tous ces pépins, vérifiez d'avoir souscrit à un contrat d'assurance à l'étranger, indispensable en cas de soins hospitaliers. La Carte Européenne d'Assurance Maladie fonctionne quant à elle dans tous les pays.

Depuis 2006, les parents doivent s'assurer de fournir un passeport valide à leur enfant pour voyager en dehors de l'Union Européenne. Cependant, le livret de famille seul est suffisant pour les trajets vers les Départements d'Outre-Mer (DOM) comme la Martinique ou la Guadeloupe.
Les bébés ayant souvent la bougeotte, il peut rapidement devenir compliqué de prendre une photo aux normes internationales. Pour éviter de faire une dizaine de passages au photomaton de la gare, préférez un passage chez un photographe professionnel , légèrement plus cher, mais beaucoup plus efficace.

Bien entendu, les meilleurs conseillers restent les pédiatres, plus à même de délivrer les précautions à prendre relatives à chaque enfant.

Tous les thèmes conseils pratiques