• Pakistan
    © iStockphoto.com / Pavliha
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Voyage au Pakistan dans la vallée de l'Indus

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter Fiche Profil

Le Pakistan véhicule une image d'insécurité à travers le monde en faisant parler de lui par ses conflits. Pourtant, la sécurité s'est considérablement améliorée ces dernières années. Riche d'une histoire multimillénaire, le "Pays des Purs" a beaucoup à offrir aux voyageurs qui souhaitent s'y aventurer, entre les sublimes paysages parfaits pour la randonnée, le patrimoine historique et religieux exceptionnel et l'accueil enthousiaste de ses habitants. Cuisine exotique, plages de sable fin, majestueuses montagnes, lacs, vallées verdoyantes, majestueux et mythique fleuve Indus et monuments de l'ère moghole, découvrez ce fascinant pays !

Avant de partir

Même si le ministère des Affaires Etrangères déconseille fortement les voyages dans les zones tribales (frontière avec l'Afghanistan) et le Baloutchistan entre autres, plusieurs régions sont très belles et accessibles. Les paysages du Pakistan, de la vallée de l'Indus au Gandhara, en passant par les villages kalashs vous procureront des souvenirs inébranlables.

Le Pakistan abrite quatre des dix plus haut sommets de la planète, dont le second plus haut sommet au monde, le Mont K2, situé au nord-est du pays. Environ un tiers du pays est recouvert par des plaines cultivées dans la vallée de l'Indus, et occupées par la majeure partie de l'importante population, le reste se partageant entre les massifs montagneux et les déserts. Des ours, cervidés et chacals peuplent les reliefs, tandis que requins et tortues parcourent les eaux de la Mer d'Oman qui longe le pays.

Son histoire riche est celle d'un pays asiatique qui a connu des influences grecques et bouddhiques. Il fut l'un des territoires dont furent issues deux des principales religions pratiquées dans le monde, l'hindouisme et le bouddhisme. Aujourd'hui en majorité musulman, le pays compte aussi environ 7 millions d'hindous et 3 millions de chrétiens.

On trouve à Islamabad la capitale et à Gilgit de bonnes agences spécialisées dans les trekkings, dont certains sont tout à fait accessibles aux débutants. Les prix sont, dans l'ensemble, beaucoup plus élevés que pour le Népal, mais la beauté des paysages est vraiment unique. Vous pourrez par exemple aller dans le massif de Nanga Parbat pour les plus courageux, ou dans les terres du Balistan. L'une des seules tribus non-musulmane du pays habite dans le territoire kalash au sud de Chitral. Au nord de Peshawar, ville animée par les marchés et les charrettes tirés par les chevaux, se trouve la magnifique vallée de Swat et la toute aussi luxuriante région de Chitral.

La ville de Karachi au sud est la plus importante. On y trouve le mausolée Quaid-i-Azam qui protège le corps du défunt Ali Jinnah, fondateur du Pakistan, et la grande mosquée Masjid-i-Tuba avec son immense toit blanc. Les marchés du quartier de Saddar regorgent de produits artisanaux variés venant de tout le pays. Lahore est située près de la frontière avec l'Inde, et c'est la ville la plus visitée du pays. Capitale de la province du Pendjab, elle est composée par une multitude de quartiers animés aux ambiances hétéroclites. La région très fertile est l'une des plus sûres du Pakistan. De la sympathique ville de Bahawalpur, il est possible de se rendre dans le Cholistan, désert peuplé par des tribus nomades, ou le parc national de Lal Suhanra.

Un voyage au Pakistan représente certes des risques, mais il n'en est reste pas moins un pays impressionnant. Le Pakistan renferme de nombreux trésors historiques inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO, à commencer par le fort et les jardins de Shalimar à Lahore. Héritage de la civilisation moghole, les édifices de marbre sont ornés de dorures et de mosaïques et les jardins sur trois terrasses offrent un spectacle exceptionnel au visiteur. Les ruines archéologiques de Mohenjo Daro dans la vallée de l'Indus, permettent d'avoir un bel aperçu de la grandeur des villes d'autrefois. La Montagne sacrée de Sulaiman-Too abrite des lieux de culte et grottes aux gravures rupestres représentant des humains, animaux et formes géométriques.

Malgré les différents conflits qui animent le pays, les pakistanais sont un peuple très chaleureux et accueillant si l'on respecte leurs coutumes. Les femmes invitées à dîner pourront assister aux préparations culinaires et à la vie quotidienne des pakistanaises, pendant que les voyageurs resteront avec les hommes dans d'autres parties de la maison. En effet, la séparation entre les sexes reste très marquée dans ce pays qui a pourtant été le premier pays musulman à avoir été dirigé par une femme, Benazir Bhutto.

Dans un autre domaine, le visiteur sera frappé par les innombrables peintures naïves et multicolores qui ornent les véhicules et les transforment en incroyables œuvres d'art ambulantes. S'y ajoutent dans les habitacles une ribambelle d'amulettes, de clochettes, de chaînes et d'images pieuses, placées là pour écarter le mauvais œil. Les cérémonies lors des grands pèlerinages dans les sanctuaires, comme à Sehwan Sharif, s'accompagnent de danses spectaculaires. Chez les Kalashs, tribus animistes de l'Hindu Kush, des fêtes accompagnées de musique et de danses sont célébrées lors des principales étapes du calendrier agricole et lors des naissances, des mariages et des funérailles.

Conseils de la rédaction

Demandez toujours l'autorisation avant de photographier quelqu'un. Ne pas prendre en photo ou filmer des bâtiments militaires ou administratifs.

Depuis l'ouverture de la Karakorum Highway, qui relie Gilgit à la ville chinoise de Taxkorgan, le nord du Pakistan est devenu un lieu de rendez-vous pour les amateurs de randonnées. Quelques rares voyagistes français programment des trekkings dans les hautes vallées du Karakorum, sur le glacier du Baltoro ou le camp de base du K2, ainsi que des circuits sur l'ancien itinéraire de la route de la soie, incluant l'Ouzbékistan, le Kirghizstan, le Tadjikistan et la Chine du Nord-Ouest. D'autres proposent d'explorer la vallée de Chitral et le pays Kalash, ou encore la vallée de l'Indus sur les traces des trésors du Gandhara. Le visiteur désireux d'effectuer un trekking aura tout intérêt à passer par un voyagiste, car il est difficile d'organiser seul une expédition sur place. En outre, certaines zones montagneuses de haute et moyenne altitude ne sont accessibles qu'avec un permis.

Le Pakistan étant un pays rigoriste, les visiteurs et en particulier les femmes, doivent proscrire les tenues légères jugées provoquantes. Optez pour des vêtements larges couvrant le corps. S'abstenir aussi de boire, de manger et de fumer en public lors du ramadan avant le coucher du soleil.

Les plus

  • +D'extraordinaires possibilités de trekkings et de randonnées, dans des régions montagneuses d'une beauté à couper le souffle et encore peu fréquentées.
  • +Pour les amateurs d'art, la découverte des vestiges des anciennes civilisations de l'Indus, du royaume du Gandhara et des empires moghols.
  • +Les paysages sauvages et captivants, offrent un vrai terrain d'aventures pour ceux qui aiment les sensations fortes.
  • +L'hospitalité des Pakistanais.

Les moins

  • -L'insécurité dans les zones tribales du Nord-Ouest.

Tradition

Hérités de la colonisation britannique, le cricket et le polo sont des sports nationaux qui soulèvent de véritables passions. Des compétitions se déroulent toute l'année et, lors des grands tournois, dans les lieux publics, toute la foule des bazars a l'oreille collée sur des radios portatives ou le regard rivé sur les télévisions. A Gilgit ou à Chitral, essayez d'assister à une partie de polo, avec ses formidables cavalcades soulevant des nuées de poussière.

En ce qui concerne les vêtements, la plupart des hommes, enturbannés et barbe longue, sont vêtus du traditionnel salwar kameez, longue chemise tombant sur un pantalon bouffant. N'hésitez pas à en acheter un sur place pour vous habiller local (cette tenue est aussi pour les femmes). Dans les tribus pathans, beaucoup portent une incroyable collection de bagues rutilantes aux doigts. Leurs yeux éclatants cernés de khôl, pourraient presque leur donner un air féminin, s'ils n'arboraient pas des poignards et kalachnikovs en signe de virilité guerrière.

Le peuple Pathan de la frontière nord-ouest, qui obéit à ses propres règles, a l'habitude de régler ses querelles dans le sang et pratique une impitoyable loi du talion. Les femmes sont souvent à l'origine des vendettas. Voilées de la tête aux pieds, ces dernières obéissent au purdah. Elles doivent une soumission absolue aux hommes du clan familial.

Cuisine

La cuisine pakistanaise est très proche de celle de l'Inde, avec une variante musulmane baptisée "cuisine moghole", influencée par les traditions arabes, turques et persanes, et que l'on trouve surtout à Lahore. Les plats sont moins pimentés que dans la cuisine indienne, mais on utilise autant de safran, cardamone, sésame et clous de girofle, ainsi que beaucoup de yaourt pour neutraliser le piquant des épices.

La plupart des menus offrent un choix de viandes et de volailles accompagnées de sauces épicées (masala), cuites en ragoût (bhuna gosht), au four (tandoori), macérées dans du yaourt (korma) ou en brochettes (kebab). Le saag gosht est un curry d'agneau aux épinards. Le biryani et le pilao sont des plats de riz richement assaisonnés accompagnant la viande ou le poisson. La plupart des plats sont servis avec des lentilles (dhal), de la raita (sauce au yaourt agrémentée de sel, de poivre et de coriandre) et des galettes de blé (chapati, paratha ou naan).

Parmi les desserts, on dégustera des halvas, friandises à base de noix ou de caramel fourré aux amandes et aux pistaches, ou le shahi tukra, crème parfumée de pistaches et d'amandes. Le repas sera accompagné de lassi, yaourt liquide glacé, ou de thé noir (chai), mélangé avec du lait, du sucre et des épices. Les boissons alcoolisées ne sont servies que dans les grands hôtels pour étrangers.

Souvenir et artisanat

Les meilleurs endroits pour faire des achats sont les échoppes des bazars de Lahore, de Peshawar, de Karachi et de Rawalpindi. On peut y trouver une grande variété de produits artisanaux : objets en bois sculptés, tapis de laine tissés à la main, sacs, chaussures et sandales en cuir, broderies ornées de petits miroirs, soies et tissus de Boukhara, châles du Cachemire, saris, poteries, articles en cuivre ou en argent, bracelets et bijoux anciens, caftans de laine, pierres semi-précieuses (lapis-lazuli), etc.
Le marchandage fait partie des rituels incontournables.
Les magasins sont généralement ouverts de 9 h à 19 h, avec quelques interruptions aux heures des repas, au moment où il fait le plus chaud. Ils sont fermés le vendredi.