• Connexion

Voyage à Rabat, le poumon économique du Maroc

Guide de voyage
  • Ville impériale, Rabat se situe à 280 km de Tanger. Capitale du Maroc depuis 1912, elle a failli le devenir sous le règne de Yacoub el Mansour. A l'intérieur de la médina, la porte ocre de la casbah des Oudaïa témoigne des intentions de cette époque. Rendez-vous au café Maure pour la vue sur l'estuaire du Bou Regreg avant de repartir vers la rue des Consuls. Les marchands y vendent les tapis à ...
    © Philip Lange / 123RF
  • Rabat est l'une des villes impériales du Maroc et ne laissera pas le visiteur indifférent
    © Philip Lange / 123RF
  • Ville historique, Rabat recéle de nombreux trésors au sein de ses remparts. Mosquée, quartier juif, kasbah des Oudaias... la ville mérite le détour
    © Philip Lange / 123RF
  • La tour Hassan reste le monument emblématique de Rabat. Ici aurait du être construite la plus grande mosquée du monde mais elle resta inachevée
    © Philip Lange / 123RF
  • Le mausolée Mohammed v fait face à la tour Hassan. ce sont les deux monuments emblématiques de la ville
    © Philip Lange / 123RF
  • Lieu de culte, abritant le tombeau du pére de l'indépendance, le sultan Mohammed v, le mausolée du même nom tout de marbre et de zelliges en impose
    © Philip Lange / 123RF
  • Jeux de dame sur le pa
    © Philip Lange / 123RF
  • Murailles de l'ancienne médina.
    © Philip Lange / 123RF
  • Vue du palais royal de Mohamed VI.
    © Philip Lange / 123RF
  • Ruines de l'ancienne cité romaine Cellah.
    © Philip Lange / 123RF
  • Vue de la tour Hassan.
    © Philip Lange / 123RF
  • L'entrée de la tour Hassan est surveillée par deux gardes à cheval. La tour a une hauteur de 45m.
    © Philip Lange / 123RF
  • Après la visite de la kasbah, profitez en pour flaner dans les reposants jardins de style andalou.
    © Philip Lange / 123RF
Octavie Pareeag
Octavie Pareeag Expert destination Maroc

Ville impériale, Rabat se situe à 280 km de Tanger. Capitale du Maroc depuis 1912, elle a failli le devenir sous le règne de Yacoub el Mansour. A l'intérieur de la médina, la porte ocre de la casbah des Oudaïa témoigne des intentions de cette époque. Rendez-vous au café Maure pour la vue sur l'estuaire du Bou Regreg avant de repartir vers la rue des Consuls. Les marchands y vendent les tapis à la criée. Dans la ville impériale s'élève la tour Hassan II sur une esplanade qui devait servir à l'édification de la plus grande mosquée du monde, sous le règne du sultan Yacoub el Mansour. Ce minaret inachevé mesure 44 mètres. Tout près, le mausolée Mohammed V, ouvert aux non-musulmans, renferme le tombeau du roi en onyx blanc dans une salle funéraire surmontée d'une voûte éclairée par des vitraux. Ne manquez pas la nécropole du Chellah en fin d'après-midi. Un minaret aux faïences polychromes se dresse parmi les buissons d'un jardin en terrasse.

Rabat : que faire ?

Construit dans les années 20, le musée archéologique de Rabat est un lieu à visiter absolument, car il présente une impressionnante collection d'objets retrouvés lors de fouilles archéologiques sur des sites comme Volubilis, Thamusida, Banassa... Entre mobilier néolithique, outils de la vie quotidienne, statuettes de bronze et céramiques, le musée retrace l'histoire du Maroc, de la Préhistoire jusqu'à l'époque islamique. Allez aussi flâner dans la Medina de Rabat ; si elle est moins connue que celle de Marrakech, elle est tout aussi ravissante. De plus, les touristes ne s'y précipitent pas, ce qui offre une vision bien plus authentique de la vie locale. Vous trouverez des produits de consommation courants et des vêtements de qualité à des prix raisonnables, car les habitants sont nombreux à venir faire leurs courses ici. Enfin, pour se détendre après une journée de promenade dans la ville, rien de tel qu'une pause dans le jardin des Oudayas, situé à deux pas de la kasbah du même nom. Dans ce grand parc de style andalou s'alignent citronniers, oliviers, tamaris, orangers et bosquets de roses. Un cadre aussi ravissant qu'apaisant, idéal pour siroter un verre de thé à la menthe, tout en profitant de la douceur de la fin d'après-midi.

La tour Hassan est en réalité le minaret d'une mosquée du XIIe siècle, dont les travaux furent abandonnés en 1199 à la mort du sultan Yacoub El Mansour. Ce dernier désirait construire le plus grand édifice religieux du monde musulman après la mosquée de Samarra, en Irak. La tour Hassan fait face au mausolée Mohammed V, qui abrite la tombe du roi et de ses fils Moulay Abdellah et Hassan II. Achevé en 1971 et fidèle à l'art traditionnel marocain, sa façade de marbre blanc est recouverte d'un toit pyramidal de tuiles vertes, couleur de la royauté alaouite figurant notamment sur le drapeau marocain, et ses murs intérieurs sont recouverts de calligraphies coraniques. La kasbah des Oudayas est aussi un passage indispensable lors d'un séjour à Rabat. Avec ses murs bleus feutrés, cet ancien quartier fortifié est un lieu à part, classé depuis 2012 au patrimoine culturel mondial de l'Unesco. L'influence exercée par les différentes civilisations depuis le XIIème siècle est ancrée dans l'architecture ; l'enceinte almohade et son imposante porte, la mosquée Jamma El Atiq, la maison princière, l'enceinte alaouite, racontent toute l'histoire de ce site.

 Maroc-le Centre  Maroc-le Centre
Rabat : les chiffres clés

Superficie : La superficie du Maroc est de 659 970 km². km2

Population : Le Maroc compte 32,3 millions d'habitants. habitants

Décalage horaire : En été, le décalage horaire entre le Maroc et la France est de 2 heures en moins et en hiver le décalage est d'une heure en moins. S'il est 14h en France, il sera 12h (ou 13h si c'est l'hiver) au Maroc.

  • Ville impériale où l'on peut visiter de nombreux monuments
  • Une grande ville où de nombreux embouteillages sévissent

Rabat : que visiter ?

Les côtes

Les arts et la culture

Les paysages

Pense-bête

Fondée au XIIème siècle, Rabat était à l'origine une forteresse, en arabe " ribat ". Le nom de la capitale marocaine vient de " Ribat Al Fath ", ou " La Forteresse de la Victoire ".

À éviter

Au Maroc, comme dans les autres pays d'Afrique du Nord, les tenues trop courtes, voire dénudées sont à bannir, surtout chez les femmes. Elles sont considérées comme un manque de respect vis-à-vis de la pudeur des habitants. Rien ne vous empêche de vous mettre en maillot de bain sur la plage, mais évitez de trop vous dévoiler dans les rues, les souks et les restaurants...

Rabat : que manger ?

La cuisine marocaine est excellente et propose différents plats aux goûts subtils et variés. Le couscous reste bien entendu le plat typiquement marocain, mais goûtez aussi aux tajines, de bœuf, de poulet, d'agneau. La pastilla se mange sucré ou salé ou les deux mélangés. Les brick ou la chorba sont des entrées appétissantes. Les pâtisseries raviront tous les gourmands. Et pour finir un repas, buvez le thé à la menthe.

Rabat : que rapporter ?

Le Maroc est le pays idéal pour acheter des bijoux et objets en cuir de qualité, à des prix tout à fait raisonnables. Dans les souks, vous trouverez de splendides tuniques brodées de fils dorés ou de sequins et des babouches de toutes les couleurs. L'artisanat marocain est très diversifié, vous pourrez rapporter de très jolis narghilés, des poteries et verres à thé décorés à la main. Juste avant de partir, passez au marché pour acheter des pâtisseries fraiches, que vous pourrez déguster à votre retour chez vous.

Ailleurs sur la planète
Maroc-le Centre : Comparer les voyages
  • Séjours
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture