• afrique, mali, mosquée, djenné
    © ? Oversnap / iStock
    La Grande Mosqu?e de Djenn?

    The Great Mosque at Djenne in Mali - near Timbuktu

  • afrique, mali, mosquée, djenné
    © Sikorski / 123RF
    La mosquée de Djenné, un édifice en terre
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Mali

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter Fiche Profil
Au coeur de l'Afrique de l'Ouest, le Mali est un territoire aux multiples attraits naturels et surtout culturels, entourée par la Mauritanie, l'Algérie, le Niger, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée et le Sénégal. Selon les régions traversées, les rencontres ont lieu avec une mosaïque d'ethnies dont la seule évocation inspire les mythes comme les Peuls, les Dogons, les hommes bleus ou Touaregs.

Avant de partir

Creuset des empires les plus influents d'Afrique, le Mali garde trace d'un glorieux passé à travers ses villes et sites historiques comme Djenné, Gao ou Tombouctou. Du Sahara au nord aux forêts du sud, cette terre d'accueil et d'authenticité reste très liée à ses traditions ancestrales. Ecoutez les griots...

Le Mali est un pays riche culturellement et historiquement mais offre aussi de magnifiques paysages à découvrir. Dans tout le pays, de nombreux sites sont à visiter mais malheureusement pour le moment, le tourisme dans le pays est fortement déconseillé. Voici tout de même des idées de visites qui restent incontournables lorsque l'on se rend au Mali. Elément plus que dominant au Mali, le fleuve Niger. Grâce à ce dernier, le transport de marchandises et de personnes se fait tout au long du fleuve qui traverse en partie le pays. Les villes les plus importantes le long du fleuve Niger sont bien entendu Bamako mais aussi Mopti. Découvrir le pays au fil du fleuve Niger reste passionnant et très agréable. Le voyage peut se faire du mois d'aout au mois de novembre. De port en port, vous partirez à la rencontre des habitants du fleuve Niger.
Bamako, capitale du pays, se veut bouillonnante et pleine de vie. De nombreux marchés concentrent une partie importante des échanges commerciaux du pays. A visiter le marché central mais aussi les plus petits marchés comme celui de la médina. A voir aussi à Bamako, le musée national. Tapisseries, masques, armes et objets de la vie quotidienne y sont exposés. La maison des artisans mérite aussi un détour.
L'autre ville importante sur le fleuve Niger, est Mopti. Son port animé vous plongera au cœur de l'Afrique noire. Prenez aussi le temps de vous balader au marché très coloré de Mopti. Un des édifices, qui mérite le détour, est la mosquée de Komoguel. N'oublions pas aussi que la ville reste le point de départ incontournable pour les excursions sur le fleuve Niger. La ville se veut donc plus envahie par les touristes que certaines autres villes. Vous y serez certainement plus harcelés par les vendeurs de rue que dans les autres villes du pays. La ville parfois surnommée la Venise du Mali, rassemble de nombreuses ethnies, Bozos, Peuls, Dogons, Touaregs, Bamabaras ou encore Marakas.
Quand on évoque le Mali, on pense inéluctablement à Tombouctou, cette magnifique ville qui fut aux mains de Boko Haram pendant plus d'un an. La ville aux 333 Saints et classée au patrimoine mondiale de l'humanité à de temps titillé l'imaginaire occidental. Tombouctou, perle du désert a pourtant bien failli perdre de sa superbe. Son architecte très caractéristique a fait de la cité, un lieu touristique. La ville a longtemps été interdite aux occidentaux mais aujourd'hui, les touristes se font un plaisir de flâner dans les rues de la cité. Tombouctou est aussi réputé pour ses inestimables manuscrits datant de la période impériale ouest-africaine. In extrémis, ces derniers ont pu être cachés et sauvés lors de l'occupation de la ville par Boko Haram.
Le pays Dogon et Djenné sont deux autres sites à découvrir au Mali. La mosquée de Djenné est parmi l'une des plus photographiées du pays.

Conseils de la rédaction

Pour le moment, le Mali reste un pays où le tourisme est fortement déconseillé. En raison de la dégradation de la situation sécuritaire au Mali, il est formellement déconseillé de se rendre dans les trois-quart nord du pays. Dans la région de Bamako il est conseillé d'observer la plus stricte vigilance et de limiter ses déplacements aux seuls impératifs. Veuillez-vous signalez au consulat de France à Bamako dès votre arrivée au Mali en vous inscrivant sur l'application Ariane. Le tourisme est fortement déconseillé pour le moment au Mali.
Le Mali fut tout de même une importante destination touristique. Vous trouverez donc des hôtels au confort moderne mais à un prix assez élevé par rapport au pays. Les hôtels bon marché sont aussi nombreux dans le pays mais le confort et l'hygiène peuvent varier suivant les hôtels. Nous vous conseillons d'emporter avec vous un sac à viande, toujours utile dans ce type de voyage et de destination.
Pour le transport dans le pays, vous aurez différents modes de transport à disposition. Bateau, pirogue, bus, taxi brousse, bâchés ou train. Sachez qu'il est possible de naviguer sur le fleuve Niger de juillet à novembre. Pour les distances assez longues, préférez-le bus.

* Profitez des levers et couchers de soleil sur le fleuve Niger, vous assisterez à des scènes de vie pittoresques !
* N'hésitez pas à faire un peu plus de kilomètres pour sortir des sentiers battus et atteindre des contrées plus reculées, notamment en pays dogon.
* Si vous souhaitez ramener des souvenirs et de l'artisanat du Mali, le marché de Mopti qui offre une variété de produits à des prix défiants toute concurrence est tout indiqué. Il faudra néanmoins patienter, la région est actuellement formellement déconseillée en raison de la dégradation des conditions de sécurité.
* Ayez toujours de la petite monnaie en quantité sur vous ! Dans le cas contraire, même dans les lieux les plus touristiques du pays, les commerçants ne pourront pas vous rendre ce qui vous est dû.

Les plus

  • +La grande richesse culturelle du pays.
  • +La grande diversité des paysages et des moyens de les découvrir (chameau, bateau, train, bus).

Les moins

  • -L'insécurité dans le Nord du pays.
  • -Les voies de communication sont en piteux état et l'accessibilité aux sites touristiques est difficile.

Tradition

Composé d'une vingtaine d'ethnies différentes, le Mali peut s'enorgueillir de posséder des cultures d'une extrême diversité et des traditions, qui sont fortement ancrées encore de nos jours. Découvrir l'éventail des patrimoines matériel et immatériel nécessite plus d'un voyage dans ce territoire multiple. Notons que les Bambaras constitue l'ethnie la plus importante du pays. Vous pourrez aussi partir à la rencontre des fameux Dogons et des Touaregs, les hommes bleus du désert. Ces ethnies ont conservé en partie leur mode de vie traditionnelle et leurs coutumes. Mais la modernisation et la sédentarisation les gagnent petit à petit. Côté religion, l'islam est majoritaire dans le pays mais l'animisme compte de nombreux adeptes. Le respect des anciens est aussi très présent dans la vie quotidienne des maliens.
La tontine, voici une tradition ancrée dans le mode de vie des maliens. Cette pratique existe depuis très longtemps, elle permet aux habitants de s'entre aider. Une somme d'argent est mise en commun et chacun son tour, un des participant la touche. Cela peut se faire au sein d'une famille, entre voisins, amis. Le maitre mot est la confiance.

Cuisine

Le plat principal malien est une déclinaison autour du couscous, du tô (bouillie de mil ou de maïs) ou du riz, accompagnés, si le budget le permet, d'une sauce avec de la viande ou du poisson. Vous pourrez aussi déguster toute sorte de couscous, le couscous sarakolé et le couscous saoudien. Le riz et les céréales sont vraiment les bases d'un repas malien. Vient ensuite pour agrémenter le tout suivant les moyens financiers, les légumes et la viande. L'igname, la patate douce et la banane plantain peuvent aussi faire parties d'un repas malien. Dans le nord du pays, les habitants mangent tout au long de la journée, le dégué, à base de mil, de lait caillé et de sucre. Pour le dessert, ce sera essentiellement des fruits. Parmi les boissons à tester figurent le dolo (bière de mil), le jus de tamarin et le dableni. Bien entendu, les amateurs de bière ne pourront qu'apprécier la bière nationale, la Castel.

Souvenir et artisanat

Le Mali est réputé pour son artisanat. L'artisanat peul est composé de couvertures en laine et en coton, de chapeaux en cuir de pasteurs et de toutes sortes de bijoux en cuivre, argent et or. Les Touaregs sont spécialisés dans la confection des armes, mais fabriquent également des bijoux magnifiques en argent, et travaillent le cuir pour confectionner des coffres et des boîtes colorés. L'artisanat dogon se caractérise par la fabrication de portes sculptées, de statues et de masques rituels. Ségou est célèbre pour ses poteries en terre cuite, les Bambaras et les Sénoufos sont connus pour leurs statues et masques en bois. Cette diversité régionale est cependant regroupée au coeur de certains marchés, et notamment, au marché des artisans de Bamako. Les commerces sont ouverts de 8 h 30 à 19 h 30 du lundi au samedi.