• Madagascar
    © iStockphoto.com / ANDREYGUDKOV
  • Madagascar
    © iStockphoto.com / No_limit_pictures
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Guide de voyage Madagascar

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter Fiche Profil

L'île Rouge est une île encore vierge où le tourisme n'a pas entaché l'authentique. La variété des paysages offre des souvenirs magiques sur les rythmes du saleguy, musique locale. Des rizières aux montagnes, en passant par les tsingys, le massif de l'Isalo et les plateaux de la route du Sud, les nuances de couleurs sont infinies.

Avant de partir

La Grande île de l'océan Indien semble un bout d'Afrique qui se serait détaché du continent. Sa nature exubérante et sa population souriante et accueillante issue du métissage ethnique et culturel transforment le voyage en une aventure forte en émotions.

Madagascar est composée d'une île principale et de nombreuses îles dont les plus connues et touristiques sont Nosy Be et Sainte-Marie.

La Grande île qui s'étend sur plus de 1500 kilomètres appelle réellement à l'aventure en pleine nature. Les richesses minérales et végétales, les essences endémiques et les animaux tels que les emblématiques lémuriens ne sont qu'un échantillon de ce que l'on peut observer sur l'île.
Les sites touristiques le plus connus sont sans conteste les Tsingy, massifs calcaires formés des milliers d'années d'érosion, l'allée des baobabs à Menabe près de Morondava, la mythique National 7 qui file vers le Sud et le Canal de Pangalanes sur la côte Est.

Les reliefs et la végétation de l'île sont variés et promettent une panoplie d'incroyables paysages.
La côte Est ravira les amoureux de la végétation luxuriante et de la forêt pluvieuse (rainforest). Le Sud offre un paysage désertique avec de grands espaces. Au Nord, on découvre des paysages volcaniques mais aussi la forêt tropicale la plus dense de Madagascar. L'Ouest, abrite la réserve d'Ankarafantsika peuplée de lémuriens. Enfin au Centre du pays, ce sont les hauts plateaux qui occupent la majeure partie du territoire.
Sainte Marie est une petite île calme à l'est de la Grande île, qui abrite quelques hôtels de luxe et qui est très réputée pour être le spot idéal pour observer les baleines.
Nosy Be, au nord-ouest, est la station balnéaire la plus réputée de Madagascar que certains décrivent comme trop touristique. Autour de nombreuses petites îles constituent de vrais havre de paix, loin de l'animation.

La capitale, Antananarivo n'a pas bonne réputation rassemblant les plus riches mais aussi les plus pauvres Malgaches. Cependant, une halte pour découvrir la ville et pour reprendre contact avec la civilisation avant son retour en France est agréable. De plus, c'est l'endroit idéal pour faire du shopping dans les nombreuses boutiques du centre-ville et pour déguster d'excellents foies gras et filets de zébu dans les bonnes tables de la capitale.

Dans les provinces, les Malgaches vivent mieux. Souvent assis devant leurs maisons, en terre ou en bois, ils marchent également beaucoup, parfois au côté de leur zébu, portant du bois, du riz, ou d'autres provisions. Un voyage en terres africaines.

Pays parmi les plus pauvres au monde, Madagascar vit avec les moyens du bord et la solidarité tout comme le système D sont les maître-mots pour s'en sortir.
On voyage sur l'île pour y faire des rencontres, admirer des paysages à couper le souffle mais aussi prendre le rythme local, s'adapter, partager, le tout sans préjugés.

Conseils de la rédaction

Vous ne vous promènerez pas à Madagascar sans voir des européens (souvent vieux) avec de jeunes malgaches. Les transports sont un peu chaotiques et lents. Pour aller du Nord au Sud, privilégiez l'avion, Air Madagascar dessert toutes les grandes villes de l'ïle. Les infrastructures ne sont pas à la hauteur de ce que l'on trouve en Europe, sachez le !

Madagascar est une grande île. Tout voir en un voyage est illusoire, à moins de partir au minimum quatre semaines et de se déplacer rapidement. Seulement 10 % des routes sont asphaltées.
On peut voyager en individuel mais prendre un(e) guide, c'est l'occasion de visiter des coins inconnus et de se sentir constamment en sécurité.
Types d'hébergement :
A Antananarivo, on trouve des hôtels à tous les prix et pour tous les goûts. Entièrement rénové et cher : le Hilton. En plein centre et sympa : l'Ibis.
Dans l'île, l'insuffisance d'établissements se fait sentir en haute saison.
Le niveau de l'hôtellerie est moyen. Sur les côtes, on trouve beaucoup de bungalows en matériau végétal, à partir de 15 € la nuit.
En ce qui concerne la saison cyclonique, elle s'étend de décembre à mars. Cette période est donc à éviter.

Attention, le tourisme sexuel est présent sur l'île, ne vous méprenez pas sur votre pouvoir de séduction...

Les plus

  • +Des émotions fortes, en safari-nature ou en balnéaire.
  • +Une population accueillante et francophone.
  • +La beauté des paysages

Les moins

  • -La distance entre les lieux de séjour.
  • -Les connexions aériennes centralisées à Tananarive.
  • -Les plages, souvent sales

Tradition

Souvent hérités des ancêtres, les fady (interdits) régissent la vie quotidienne. Par exemple, le mardi est un jour fady. Toucher une tombe sans permission est fady. Certains lieux sont fady... Les Malgaches sont accueillants mais ne vous informeront pas toujours spontanément sur ces interdits. Aussi, questionnez ou lisez les guides afin de ne pas faire de faux pas.

A Madagascar, on marchande avec le sourire dans les boutiques comme sur les marchés. Sachez que le commerçant a un prix minimum sous lequel il ne peut descendre. A vous de faire une offre qui lui convienne.

Certaines villes ont troqué leur nom français pour un nom malgache. Mais on peut utiliser les noms français, tout le monde comprend. Ainsi : Tananarive en français = Antananarivo en malgache ; Tuléar = Toliara ; Fort-Dauphin = Taolagnaro ; Tamatave = Toamasina ; Majunga = Mahajanga ; Diégo Suarez = Antsiranana.

Cuisine

Le riz est l'aliment de base. Il accompagne les plats malgaches, le "romazava", du zébu aux feuilles de brèdes (épinards locaux) et le "ravitoto", du porc aux feuilles de manioc. Ces plats sont accompagnés d'une sauce oignons-tomates-piments appelée rougaille. On trouve aussi une cuisine d'inspiration française et chinoise. Avec, en vedette, poissons et fruits de mer sur les côtes. Cuisses de grenouilles et écrevisses sur les Hauts Plateaux. Foie gras, à savourer avec la baguette malgache. Et en grillade, le pavé de zébu. On trouve une quantité de fruits tropicaux : mangues (octobre à décembre), litchies (décembre à février), ananas et papayes (juillet à octobre), goyaves (février à mars), fruits de la passion (janvier), bananes et noix de coco (toute l'année).

Indice de confort météo

Découvrez les prévisions météo hebdomadairesMadagascar . Différents critères fournis par Météo France nous offrent la possibilité d'afficher avec précision la meilleure période pour partirMadagascar . Les indices de température, d'intempéries, d'ensoleillement ou encore l'indice vent vous permettront, grâce à une note globale, de choisir les activités les plus adaptées à la météo et ainsi réussir vos vacancesMadagascar .

septembre

  • Antsiranana flecheStagne 88/100 Excellent
  • Ifaty flecheStagne 88/100 Excellent
  • Nosy Be flecheMonte 78/100 Bon
  • Anjajavy flecheStagne 78/100 Bon
  • Antananarivo flecheStagne 76/100 Bon
Voir tous les spots météo

Souvenir et artisanat

Les artisans sont très doués : nappes et chemisiers brodés, tissages en soie, vanneries, ébénisterie et marqueterie, bois sculpté, maroquinerie, bijoux en corne de zébu, papier décoré de fleurs séchées, tapis en laine mohair, modèles réduits de voitures et d'avions en matériaux de récupération. Les minéraux sont taillés pour faire le fameux jeu de solitaire. La production est acheminée de tous les coins de l'île vers les boutiques et les trois marchés d'artisanat de Tananarive : Andravohangy (très important le mercredi), route-digue, et 67 hectares (à proximité de l'Alliance française, consacrés à des produits plus chics). Les prix baissent assez facilement. Du marché, on rapporte poivre vert et noir, vanille, épices à curry, vieux rhum et foie gras de canard. La loi interdit d'exporter les objets en peau de crocodile (sauf ceux vendus avec certificat d'élevage), certaines plantes et tout objet du patrimoine (antiquités, sculptures funéraires, œufs d'aepyornis). Les commerces sont ouverts du lundi au samedi, de 8 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

À visiter

La savane , Madagascar
La savane
La forêt pluviale , Madagascar
La forêt pluviale
Les Tsingy de Bemaraha , Madagascar
Les Tsingy de l'Ankarana
Les hauts plateaux , Madagascar
Les hauts plateaux
L'allée des baobabs , Région de Menabe , Madagascar
L'allée des baobabs
La Route du Sud , RN7, la mythique Route du Sud , Madagascar
La Route du Sud
La côte Ouest , Madagascar
La côte Ouest
La côte Sud , Madagascar
La côte Sud
La côte Est , Madagascar
La côte Est
Le Nord et Diego Suarez , Madagascar
Le Nord et Diego Suarez
L'île de Nosy Be , Madagascar
L'île de Nosy Be
L'île Sainte-Marie , Madagascar
L'île Sainte-Marie
Les autres îles du nord ouest , Les autres îles du Nord-Ouest , Madagascar
Les autres îles du nord ouest
Des espèces endémiques en danger , Madagascar
Des espèces endémiques en danger
Les lémuriens , Madagascar
Les lémuriens
Madagascar : Que visiter
Tous nos voyages Madagascar
Séjours
  • Bravo Club Andilana Beach 4* - Tout Inclus Nosy Be Bravo Club Andilana Beach 4* - Tout Inclus 9j/7n à partir de  1590 €
  • Ambanja Princesse Bora Lodge & SPA 10j/7n à partir de  1885 €
  • Nosy Be Mada, des tortues aux lémuriens 10j/9n à partir de  2000 €
  • Nosy Be Mada beaucoup, passionnément, à la folie ! 10j/9n à partir de  2600 €
  • Tsaratanana Constance Tsarabanjina 10j/7n à partir de  2795 €
Voir toutes nos offres