• Connexion
Europe, Macédoine, montagne, maison, prairie, plaine, arbre, coucher de soleil,
Macédoine
© zefart / 123RF
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination
Visiter - Macédoine
Par Cindy Neves Cindy Neves Chef de rubrique

La Macédoine ne peut pas se vanter de ses superbes plages car, sans accès à la mer, difficile de faire autrement. En revanche, le pays tire son principal atout de la multitude de nationalités qu'elle réunit, issues des pays voisins directs et plus éloignés. Ce petit pays, de près de 26 000 km², possède un paysage montagneux pour la plupart. Ses sommets montent à plus de 2 000 mètres d'altitude mais le plus haut, le mont Korab, atteint près de 3 000 mètres. Au sol, le territoire est parsemé de plateaux et de ravins qui puisent leurs forces dans les vallées fluviales. Le Vardar, le plus grand cours d'eau macédonien sillonne une bonne partie du pays. Quant à la faune macédonienne, elle est regroupée dans trois parcs nationaux : Galicica, Mavrovo et Pelister. Le voyage sur place débute par une visite de la capitale Skopje. Son patrimoine architectural témoigne des différentes époques que la ville a traversées, même si beaucoup de bâtiments ont souffert du tremblement de terre de 1963. Enfin, une étape incontournable : la fameuse ville d'Ohrid, qui appartient aujourd'hui au patrimoine mondial de l'Unesco. La perle des perles des Balkans est une véritable ville-musée.

Les paysages

L'un des potentiels touristiques de la Macédoine est la beauté de ses paysages. Les montagnes et sa nature préservée, mise en valeur par trois grands parcs nationaux sont à eux-seuls un motif pour visiter la Macédoine, trop injustement méconnue. Sans accès à la mer, la Macédoine compte 34 sommets s'élevant à plus de 2000m d'altitude, ainsi que des collines, des vallées, des plateaux et plus de 53 lacs naturels et artificiels, le plus vieux et le plus grand étant celui d'Ohrid.

Le pays possède également de nombreuses sources d'eau thermales, la plus chaude pouvant atteindre 73 degrés. La Macédoine est régulièrement sujette aux tremblements de terre. En 1963, la capitale, Skopje fut détruite à 80% par un séisme.

Les arts et la culture

Petit état au sud des Balkans, la Macédoine est influencée par le passé antique, byzantin et ottoman de la région. La culture de la Macédoine se caractérise par l'importance de la religion orthodoxe et la culture slave ainsi que la musique et la poésie folkloriques. La Macédoine compte plusieurs minorités ; Albanais, Turcs et Roms contribuent à faire du pays un kaléidoscope culturel.

La Macédoine possède de fabuleux sites archéologiques trop souvent méprisés. Le pays est pourtant la terre d'Alexandre Le Grand, et riche en artistes renouvelant les genres artistiques.

Le théâtre existe depuis l'Antiquité, la littérature et la musique depuis le Moyen-Age. L'art est visible partout en Macédoine ; de l'architecture aux costumes traditionnels en passant par les nombreuses fresques religieuses et sculptures en bois.

Les monuments

La Macédoine est une terre riche en monuments. L'architecture surtout religieuse est un élément ô combien représentatif de la culture du pays et de ses diverses influences.

Au Moyen-Age, c'est l'architecture slave qui domine. Elle se retrouve dans bon nombre d'églises et monastères du pays et s'inspire largement de l'architecture byzantine. Au XIe siècle, les Macédoniens délaissent peu à peu les canons byzantins. La cathédrale Sainte-Sophie et la forteresse Samuel d'Ohrid sont de magnifiques exemples de cette architecture médiévale.

La conquête ottomane marque la fin de l'architecture médiévale. Même si de nombreuses constructions ottomanes ont été détruites, le pays conserve encore de très beaux exemples comme la mosquée de Tetovo ou la vieille ville ottomane de Kratovo.

L'influence occidentale devient omniprésente après 1850 avant que l'architecture socialiste prenne le dessus après la Seconde Guerre Mondiale.

La faune

La forêt couvrant 35% du territoire, pas étonnant que la Macédoine possède d'importantes richesses naturelles. On y trouve de nombreux animaux sauvages tels le cerf, la martre et le sanglier.

Les montagnes sont le royaume du chamois, du bouquetin, du lynx et de l'ours. Les grands lacs sont le refuge d'une myriade d'espèces de poissons dont le plus célèbre est sûrement la truite saumonée d'Ohrid, le lac du même nom est d'ailleurs classé au patrimoine de mondial de l'Unesco. Sur les berges, cormorans et pélicans ont élus domicile.

Enfin, sachez que les trois parcs nationaux ; Galitchista, Mavroro et Pelister recouvrent une surface de 1 064,88 kilomètres carrés soit 4% du territoire macédonien.

Les sites archéologiques

En Macédoine, chaque pas nous fait découvrir l'histoire du territoire. Le pays est une route où se sont croisées de nombreuses civilisations, qui ont laissé derrière elles de véritables trésors archéologiques. Ce n'est donc pas un hasard si la Macédoine est souvent qualifiée de carrefour entre l'Est et l'Ouest. Importance historique et géostratégique, elle est l'une des destinations les plus attractives au monde en matière d'archéologie, avec plus de 4 000 sites datant pour certains de l'Age de glace.