• afrique, libye, leptis, magna, ruine, romaine, tripoli
    © iStockphoto.com / Kbros
    Site archéologique de Leptis Magna

    Old Roman ruins near Tripoli, Libya

  • afrique, libye, peinture, rupestre, desert, akakus
    © MATTES Rene
    Peinture rupestre
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

La Libye, un pays où le voyage rime avec zones de conflits

Par Constance Balland Constance Balland Rédactrice en chef Google Twitter Fiche Profil

A la croisée des principales routes caravanières, la Libye offre d'immenses étendues désertiques aux amoureux des grands espaces. Le Sahara libyen est considéré comme l'un des plus beaux déserts au monde, et les sites historiques du pays classés au Patrimoine de l'Humanité renferment de nombreux trésors, entre le théâtre de Sabratha et les admirables colonnes de Leptis Magna.

Avant de partir

Les vastes terres libyennes offrent un spectacle magnifique et fascinant aux voyageurs qui s'y aventurent. Le désert s'étend à perte de vue dans la zone saharienne qui occupe une grande partie du pays, tandis que la bande côtière regroupe la majorité de la population et concentre l'activité économique nationale. La Lybie s'est longtemps divisée en trois provinces : la Tripolitaine au Nord, la Cyrénaïque à l'Est, et le Fezzan au Sud.

Le Sahara libyen déploie de somptueux paysages, entre les grands ergs et les hamadas, de larges plateaux rocailleux, sans oublier les impressionnants massifs volcaniques. L'erg de Mourzouk étend ses éternelles dunes de sable aux côtés du plateau du Messak. Dans celui de l'Awbari, vous trouverez les superbes oasis et lacs des Daoudas. Le massif dentelé de l'Atakus près de l'Algérie abrite de nombreuses peintures rupestres datant de la période néolithique. Les activités en bord de mer sont quant à elles plus limitées : les 1770 kilomètres de littoral présentent peu de lieux propices aux activités balnéaires. La baignade peut toutefois se pratiquer sur quelques plages, notamment dans la région plus sauvage de la Cyrénaïque.

A la fois moderne et traditionnelle, la capitale Tripoli allie d'élégantes constructions contemporaines à une architecture plus ancienne, témoin de plusieurs siècles d'histoire mouvementée. Les ruelles tortueuses de la ville accueillent entre autres les traces du passage romain, les souks de la médina, et les mosquées turques, dont la mosquée Gurgi. Le musée Jamahiriya permet également aux visiteurs de mieux comprendre l'histoire du pays. Sur la côte tripolitaine se trouvent les sublimes sites archéologiques de Leptis Magna et Sabratha. Toutes les deux formidables témoignages d'un empire romain autrefois éclatant, ces cités longent la côte et renferment d'incroyables trésors. Le théâtre romain de Sabratha ou la villa Silin aux incroyables décors, illustrent ainsi un mode de vie fastueux.

La Cyrénaïque, région voisine de l'Egypte, est emprunte de la culture de cette dernière. C'est la province la plus fertile du pays, surnommée la " montagne verte " (Djebel Akhdar). Les fabuleuses ruines grecques de Cyrène, Apollonia et Ptolémaïs dominent la côte. Dans le Fezzan, les curieuses roches du Wadi Meggedet jaillissent des sables pour se dresser sur le chemin des voyageurs émerveillés. Situées un peu plus à l'est, les mers de sable de Wan Caza envoutantes protègent les lacs d'Oubari : l'un des lacs les plus beaux est l'Umm al-Maa. Le massif du Djebel al-Uweinat mystérieux renferme des gravures vieilles de milliers d'années. Durant l'invasion arabe au VIIème siècle, les berbères trouvèrent refuge dans les montagnes hostiles de l'ouest (Djebel Nefoussa), devenues aujourd'hui un territoire riche leur culture. La ville de Ghadamès enfin, est un joyau blanc à l'ambiance troublante.

La Libye est un pays au patrimoine culturel captivant. Les différents peuples et conquérants qui ont foulé son sol au fil des siècles ont tous laissé de précieux vestiges. Les influences romaines, hellénistiques, arabes, ottomanes, et même italiennes durant la brève période de colonisation, donnent lieu à un multiculturalisme passionnant.

Conseils de la rédaction

Informations de dernière minute : en raison des derniers événements et de la montée des actes terroristes, le site du Quai d'Orsay déconseille fortement tout déplacement en Libye.

Une semaine est nécessaire pour visiter les sites historiques et classés : les villes antiques de Leptis Magna et de Sabratah, ainsi que l'ancienne capitale caravanière de Ghadamès, située à 700 km de Tripoli. Pour enchaîner ensuite sur une méharée ou un grand trek dans le désert, il faut bien évidemment beaucoup plus de temps (15 à 20 jours supplémentaires). Généralement, il est assez rare de combiner ces deux styles de voyage. Il vaut mieux choisir, quitte à revenir une seconde fois en Libye. Il n'y a pas meilleur endroit que le désert pour observer les étoiles la nuit : prévoyez une carte des étoiles pour vous amuser à les reconnaître et un walkman avec vos musiques préférées.

La période indiquée pour visiter la Libye se situe entre novembre et mars, si vous souhaitez vous rendre dans le désert. Les températures sont alors douces, contrairement au reste de l'année où elles peuvent atteindre les 40 °C. Le mois de mars est ponctué par des vents de sable qui peuvent gêner la randonnée. Si c'est sur le littoral que vous souhaitez vous rendre en revanche, préférez les mois d'avril, de mai, de septembre ou d'octobre.

Des bus relient les villes les plus importantes, mais ne se trouvent pas en quantités importantes. Des minibus au prix très intéressants parcourent les villes libyennes, mais ne suivent pas d'horaires précis. Les arrêts ne sont pas définis : vous pouvez faire signe aux conducteurs de s'arrêter lorsque vous êtes au bord de la route. Les taxis individuels ou collectifs constituent une autre solution similaire, mais sont cependant un peu plus chers.

Les plus

  • +Un patrimoine archéologique de haute importance avec un chapelet de cités antiques classées par l'Unesco.
  • +Un très beau désert de sable avec une mer de dunes et des peintures rupestres à découvrir le temps d'une méharée.

Les moins

  • -Les infastructures touristiques sont peu développées, le pays s'ouvrant timidement aux visiteurs.

Tradition

La consommation d'alcool est interdite dans le pays. Le marchandage est pratiqué, dans le sens où l'on peut discuter les prix, mais il n'est pas systématique et ne doit pas donner lieu à d'interminables négociations.

La Libye est un pays de confession musulmane, mais il n'est pas conservateur ou intégriste. Les femmes ont une place très importante dans la société. Les mosquées libyennes se visitent facilement. Ayez une tenue correcte qui ne dévoile pas les bras ou les épaules, un foulard est demandé aux femmes. Il faut également se déchausser à l'entrée. Les fêtes musulmanes sont bien sûr célébrées, et il est déconseillé de manger en public durant la journée pendant la période du Ramadan, afin de respecter les traditions du pays. La fête d'Aïd al-Fitr célèbre la fin de la période de jeûne. L'anniversaire de la Révolution a lieu en février : pendant une semaine que durent les festivités, des cavaliers, musiciens et groupes costumés défilent dans les rues.

Avant que les terres libyennes ne deviennent d'importantes sources d'or noir, le peuple était principalement nomade, et vivait grâce à l'élevage. La découverte du pétrole et la prise de pouvoir de Kadhafi ont radicalement changé le mode de fonctionnement du pays. Un brusque vent de modernité a soufflé sur la Libye, dont les habitants ont vu leur niveau de vie soudainement augmenter.

Cuisine

La cuisine libyenne, à base d'huile d'olive, ressemble à la gastronomie des pays voisins. Parmi les plats les plus courants, on retrouve le couscous ou le très épicé hacida, sorte de ragoût à base de viande, de lentilles et d'harissa. On se nourrit aussi beaucoup de riz et de pâtes, réminiscences de la présence italienne en Libye. Une salade, que l'on pourrait comparer à notre salade niçoise, accompagne bien souvent les plats. Le bazin est une spécialité du pays, une pâte dure semblable au couscous, assaisonnée de sauce à la viande et aux légumes. La batata mubatana est une pomme de terre farcie avec de la viande et des épices, et frite dans un mélange d'œufs et de chapelure.

Les dattes, le miel et les amandes sont largement utilisés pour les desserts, toujours très sucrés. Dans les hôtels touristiques de Tripoli, une cuisine aux accents européens est servie.

Souvenir et artisanat

Les bijoux sont la grande fierté libyenne. Ils recouvrent littéralement la mariée lors des cérémonies nuptiales. La grande majorité de ces bijoux sont en or, mais on trouve également des copies de modèles anciens en argent. On pourra aussi se laisser tenter par des poteries colorées de style tunisien et par des vêtements traditionnels : djellabas, sarouels, tuniques, etc. Les magasins sont ouverts de 8 h à 16 h tous les jours sauf le jeudi après-midi et le vendredi.