• afrique, liberia, route, nord
    © iStockphoto.com / Jbdodane
    Route du Nord

    Dirt roads of Northern Liberia, close to the Nimba mountain range, near the borders of Guinea and Ivory Coast

  • afrique, liberia, femme, tamis, panier, sorgho, aliment
    © Lucian Coman / 123 RF
    Femme faisant le sorgho
1      
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Libéria, voyage des montagnes à l'océan Atlantique

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter Fiche Profil

Le Libéria a connu une histoire difficile, et commence à peine à s'en remettre. C'est un pays qui a beaucoup à offrir, mais qui n'a pas encore eu l'occasion de se développer suffisamment pour que ses habitants vivent à l'abri du besoin. Les forêts préservées et les plages de sable blanc encore intactes font de ce pays en devenir un lieu à part.

Avant de partir

Il est déconseillé de se rendre au Libéria sauf raison impérative, selon le site Conseils aux Voyageurs du Quai d'Orsay, et c'est bien dommage ! Son ouverture sur l'Océan Atlantique laisse présager d'agréables sites balnéaires, et il peut également se vanter de posséder de beaux paysages de savane, ainsi que de luxuriantes montagnes.

Entre la Sierra Leone, la Guinée et la Côte d'Ivoire, le pays s'étend dans les terres d'Afrique de l'Ouest. Il recèle des trésors naturels : la mangrove par exemple, ou la forêt dense riche en essences rares tels que l'acajou et le palissandre. Le plus haut sommet du pays est le Mont Wuteve dans le nord. La réserve naturelle du mont Nimba, protégée par l'UNESCO depuis 1981, se situe quant à elle entre la Guinée, la Côte d'Ivoire et le Liberia. On y trouve entre autres des chimpanzés. Le parc national de Sapo plus au sud est un magnifique espace riche d'une faune et d'une flore exceptionnelles. La forêt sauvage préservée abrite de splendides cascades et plusieurs centaines d'espèces dont beaucoup sont menacées, comme le chat doré africain ou la mangouste du Liberia.

Bordé par l'océan Atlantique, le pays possède de nombreuses plages de sable désertiques à la végétation généreuse. La petite île de la Providence nichée dans les eaux de la capitale Monrovia, rappelle l'Histoire du pays et des premiers esclaves affranchis revenus au XIXème siècle. L'état est aussi un curieux paradis fiscal, et la plus large exploitation d'hévéas au monde (plante servant à la fabrication de caoutchouc). Il a également des ressources en minerais de fer.

Tout au sud du pays se trouve Harper, nommée ainsi en référence à Goodloe Robert Harper, homme politique américain à l'origine du nom " Liberia ". C'est d'ailleurs pour le président James Monroe que la capitale été baptisée Monrovia. Les plages près de la ville sont très belles et la mer regorge de poissons, baleines et dauphins. Monrovia est située sur la côte à l'embouchure du fleuve Saint Paul. Le marché Waterside est l'un des plus grands de la ville et l'un des plus impressionnants : les commerces colorés sont réputés pour leurs textiles. Les ruines d'un temple maçonnique et le musée national sont des lieux à visiter une fois sur place. La collection présentée explique l'Histoire difficile du pays.

Des explorateurs portugais, puis néerlandais et anglais rencontreront dans un premier temps les autochtones. Le Liberia devint la première république indépendante d'Afrique noire en 1847, que les Etats-Unis choisirent pour rapatrier les esclaves affranchis. Mais un fort antagonisme fut cultivé entre ces derniers et les habitants natifs des terres libériennes. Un coup d'état renverse les familles régnantes en 1980, et la guerre civile déclenchée en 1990 par plusieurs groupes rebelles fera des dizaines de milliers de morts. Un embargo par l'ONU en 2001 sur les armes est lancé pour décourager le soutien que le Liberia apportait aux révolutionnaires du Sierra Leone. L'Histoire sanglante du pays fait souvent oublier aux potentiels visiteurs les beautés d'un état luttant pour retrouver la paix. Les conflits ont aujourd'hui cessé, et la population accueille avec générosité les étrangers qui s'aventurent dans leur pays.

Conseils de la rédaction

Si vous souhaitez vous rendre au Libéria, la saison la plus agréable sera la saison sèche, de décembre à mars. Le vent saisonnier harmattan déferle sur le pays avec son souffle chaud et ses nuages de poussière : il peut représenter un risque sur les routes en limitant la visibilité. La saison des pluies de mai à octobre est déconseillée, les crues bloquant fréquemment les voies de transport terrestre.

Demandez l'autorisation aux habitants avant de prendre des photos, et abstenez-vous de photographier les bâtiments officiels et militaires.

Tout comme dans plusieurs pays voisins, l'homosexualité est illégale au Libéria. Certains couples peuvent se voir refuser l'entrée dans le pays.

Les conditions de vie une fois sur place sont quelques fois précaires, l'ensemble du pays n'est pas équipé en électricité. Faites attention à la nourriture et à l'eau que vous buvez (ne prenez pas celle du robinet), un nombre important de maladies étant contractées par ce biais. Il en va de même pour les virus sexuellement transmissibles : le taux de SIDA est élevé. Enfin, le pays a fait face depuis 2013 à une épidémie de fièvre hémorragique Ebola, et bien que le Liberia semble sur la bonne voie pour éradiquer le virus, il est toujours recommandé d'être extrêmement vigilant.

Le Libéria ne constitue pas, à l'heure actuelle, une destination touristique sûre selon le Quai d'Orsay. La guerre civile récente a laissé des traces profondes dans tout le pays, considéré comme dangereux. En cas de problème majeur, les ressortissants français ne bénéficient d'aucune protection, car il n'y a pas de représentation diplomatique sur place.

Les plus

  • +Les animaux sauvages de la réserve des monts Nimba.
  • +L'hospitalité de la population.

Les moins

  • -Le pays est profondément marqué par la guerre civile.
  • -L'absence de représentations diplomatiques françaises.

Tradition

Au Libéria, trois religions sont représentées : l'animisme, le christianisme et l'islam. Ces deux dernières sont plus répandues que la première. Selon les partisans de l'animisme, la nature serait régie par des esprits tels que le vent, les pierres ou encore les animaux. Plusieurs fêtes religieuses sont célébrées selon les croyances, ainsi que des fêtes communes à l'ensemble du pays. La fête de l'Indépendance a ainsi lieu le 26 juillet, et celle de l'Unité à la mi-mai.

La polygamie est pratiquée, et la loi autorise les hommes à avoir quatre femmes.

La langue officielle est l'anglais, le pays étant fortement marqué par l'influence des Etats-Unis. Plusieurs langages indigènes subsistent cependant. Le Kpelle et le Bassa notamment sont étudiés dans les écoles et dans les universités.

Cuisine

L'élément de base est le riz, cuisiné avec différents aliments comme le poisson séché, les fruits tropicaux et la viande de brousse (considérée comme un met délicat). Le poisson peut être accompagné de patates douces, cuites dans de la crème de noix de coco ou servies avec des crevettes aux noix de palme. On trouve du consommé de poulet, du chou cuisiné avec du bacon ou des pieds de cochon incorporés à la recette du riz jollof. Des bananes plantains frites ou grillées, des cacahuètes, mangues et autres fruits se trouvent dans la rue en guise d'encas.

La soupe de chèvre est l'un des plats nationaux. Le Fufu est un plat populaire servi avec de la sauce palava, un ragoût de viande à base d'épinards. Il s'agit d'une pâte préparée à base de farine, principalement de manioc au Liberia.

Les Libériens aiment les desserts sucrés, comme les gâteaux à base de patates douces, de noix de coco ou de citrouille. La cacahuète est utilisée dans toutes sortes de cookies et de desserts. Le pain de riz libérien, fabriqué avec de la purée de bananes, est un délice. Quant aux boissons, vous pourrez goûter au vin de palme ou à la bière au gingembre, que les habitants boivent avec des pelures d'ananas. Le café local est réputé excellent.

Souvenir et artisanat

Les rues de Monrovia sont animées par des tailleurs, vendant des étoffes colorées et des vêtements brodés. L'artisanat libérien inclut des sculptures en bois d'ébène ou d'acajou et des objets en pierre. On trouve des sculptures en pierre de savon, un symbole de fertilité chez les Kissis. Il est également possible de se procurer des masques rituels, des bijoux et des figurines en métal et des poupées de roseau. Les commerces sont généralement ouverts, de
8 h à 13 h et de 15 h à 18 h, du lundi au samedi.