• Connexion
Liban
  • Comparer votre :
  • Vols
  • Hôtels
  • Vol + Hôtel
  • Locations
  • Voiture
  • Séjours
  • Destination

Informations Pratiques Liban

Par Nicolas Pelé Nicolas Pelé Chef de rubrique Google Twitter

Liban : Informez-vous avant de partir !

Superficie

La superficie du Liban est de 10 452 km².

Vol

Il faut compter environ 4 heures de vol pour se rendre à Beyrouth. Beyrouth est à 3 191 km de Paris.
Air France assure 3 vols quotidiens vers Beyrouth depuis Paris CDG en partage de code avec la compagnie libanaise MEA. Les prix sont affolants, près de 1 000 euros en août et en décembre ! Heureusement, la concurrence est arrivée en 2017 grâce à Transavia et Aigle Azur, au départ d'Orly du reste, ce qui offre une alternative à Roissy CDG. La compagnie française Aigle Azur dessert les deux capitales à raison de quatre vols par semaine au départ de l'aéroport de Paris Orly. De même, Transavia, la filiale low cost d'Air France, assure trois vols directs par semaine entre Paris Orly et Beyrouth. Transavia propose également un vol par semaine au départ de Lyon. Autre option, la compagnie aérienne low cost turque Pegasus Airlines qui dessert quotidiennement Beyrouth au départ d'Istanbul. Avec plusieurs vols par jour depuis Paris Orly pour Istanbul, à prix très intéressants, cette compagnie vous permettra d'allier la découverte d'Istanbul et celle de Beyrouth, deux villes complémentaires. Pegasus Airlines propose également des départs depuis Marseille, Saint-Etienne, Lyon et Nice.

Décalage Horaire

+ 1h été comme hiver

Population

Le Liban compte 4,259 millions d'habitants.

Aéroports

L'aéropor Beyrouth Internationalt est à six kilomètres de Beyrouth. Il a été agrandi et rénové à la fin des années 90. C'est soi-disant l'un des aéroports les plus sûrs au monde, risque d'attentat oblige ! Pour aller à Beyrouth en taxi, il faut compter environ 6 ?.

Sécurité

Dernière minute

Un double attentat suicide a fait 43 morts le 12 novembre 2015 dans le quartier de Bourj Barajne, dans la banlieue sud de Beyrouth, à proximité de la route de l'aéroport. C'est le plus lourd bilan depuis la fin de la guerre civile en 1990. Il est formellement déconseillé d'emprunter les rues adjacentes à la route principale conduisant à l'aéroport.

Le plus gros problème de sécurité, vous le rencontrerez sur la route, car les conducteurs libanais sont dangereux et ne respectent aucune règle de conduite. Comme la signalisation est pratiquement absente, les accidents sont fréquents et graves.

D'une manière générale, le risque de violences sporadiques demeure à Tripoli, dans la banlieue sud de Beyrouth, à Saïda et dans la plaine de la Bekaa : il faut se tenir informé régulièrement de l'évolution de la situation et éviter les zones où elles surviennent et où elles sont susceptibles de survenir. Plusieurs attentats à la voiture piégée ont été commis au Liban ces derniers mois, à Beyrouth mais aussi à Tripoli et dans la plaine de la Bekaa. Dans ce contexte, tout déplacement au Liban demeure déconseillé par le Quai d'Orsay, sauf raison impérative.

Des affrontements meurtriers ont éclaté début août 2014 autour de la ville d'Ersal. Plus d'une quinzaine de soldats ont été tués tandis que plus d'une trentaine de soldats et policiers ont été pris en otages. Des groupes armés sont implantés dans la région. Compte tenu de ces tensions actuelles à Ersal et dans ses environs, et des risques qui les accompagnent, les déplacements dans cette région, y compris à Baalbek, sont formellement déconseillés. De même, compte tenu des enlèvements qui ont eu lieu dans la Bekaa et de la sécurisation inégale des lieux, il est formellement déconseillé de visiter les autres parties de la plaine de la Bekaa, y compris le site archéologique d'Anjar. Il reste possible en revanche de se rendre à Zahlé.

Il est toujours formellement déconseillé de se rendre dans le Nord, l'Est et le Sud du pays, le long de la frontière avec la Syrie et Israël, ainsi que dans la banlieue sud de Beyrouth et dans la ville de Tripoli.

Il est formellement déconseillé de se rendre en Syrie depuis le territoire libanais. L'ambassade de France en Syrie est fermée et le consulat général de France à Beyrouth n'est pas en mesure d'assurer la protection consulaire des personnes qui enfreindraient cette recommandation. Sur l'ensemble du territoire, il est formellement déconseillé de s'approcher des zones frontalières avec la Syrie.

Les déplacements au Nord-Liban (Akkar) sont formellement déconseillés. L'armée libanaise y étant déployée, toute personne s'y rendant sans autorisation des Forces armées libanaises sera refoulée.

Langue

La langue officielle est l'arabe, utilisé dans les conversations de la vie quotidienne. L'anglais est la langue du business, et le français est de plus en plus la langue d'une élite lettrée. Les Libanais se plaisent aussi à mélanger les langues, au fil de la conversation.

Formalités et visa

Pour les ressortissants français, passeport, valable au moins six mois après le retour, et visa. Celui-ci peut s'obtenir en une journée auprès de l'ambassade à Paris. Mais il vaut mieux l'obtenir directement sur place à l'aéroport. Prévoir une photo d'identité. Le visa est délivré gratuitement pour une durée de 3 mois. Attention,le passeport ne doit pas comporter de visa israélien.

Religion

Au total, il y a dix-sept confessions. Les musulmans sont aujourd'hui majoritaires dans le pays, avec 30% de chiites, 23,7% de sunnites et 5% de druzes. Onze communautés chrétiennes sont reconnues par la Constitution, dont les maronites (22%), les Grecs catholiques (5 %), les Grecs orthodoxes (8%), les Arméniens et les protestants.

Monnaie

La livre libanaise (LBP). 1 euro = environ 2120 £ libanaise. Les bureaux de change et les banques prennent aussi les euros sans problèmes. Attention, les banques ne sont ouvertes que le matin, entre 8 h 30 et 12 h 30 (12 heures le samedi). Les chèques de voyages ne sont acceptés que par les grands hôtels, mais les cartes bancaires ont un usage plus courant. Les distributeurs bancaires sont sujets à caution. Des utilisateurs se sont retrouvés débités de grosses sommes à leur insu. Le mieux est d'emporter du cash.

Circulez sur place

En voiture. Le Liban n'étant pas très grand, on se déplace en
3 heures, du nord au sud. Et en une journée, on visite tranquillement tout le nord du pays. A Beyrouth, on peut louer un véhicule, pour un prix supérieur au tarif européen... mais au Liban tout se négocie. Cependant, il faut savoir que les embouteillages de Beyrouth sont redoutables et se rappeler qu'il n'y a pas de règles de conduite. Le taxi est un bon moyen pour circuler, il peut charger jusqu'à cinq passagers. Un conseil : négocier le prix avant de monter.
En bus. De Beyrouth, des liaisons s'effectuent vers le Nord (Byblos, Tripoli) et vers le Sud (Saïda, Tyr) mais sont assurées irrégulièrement.. Cependant depuis peu, des minibus assurent de nombreux trajets pour un prix très raisonnable. Et dans Beyrouth, on peut circuler pour 500 LL.
Types d'hébergement:
L'hôtellerie, longtemps le point faible du tourisme libanais, est à présent d'un très bon niveau. Beyrouth s'enorgueillit de somptueux hôtels internationaux, reconstruits après la fin de la guerre. Hors de Beyrouth, le plus bel établissement est le Mir Amine Palace, à Beit ed Dine, aménagé dans un ancien palais. Dans le pays, on trouve à se loger dans des petits hôtels d'étapes, parfaitement refaits et très souvent agrandis. Confort et décoration sont plus sommaires que dans les hôtels de Beyrouth, mais on y est partout très bien reçu... surtout si l'on est français.

Santé

Aucun vaccin n'est exigé avant d'entrer sur le territoire libanais. Pas de précautions particulières, si ce n'est qu'il est impératif de consommer de l'eau minérale, car le réseau en alimentation d'eau potable n'est pas sûr. N'oubliez pas de vous prémunir contre les méfaits du soleil : chapeau, lunettes et crème sont les bienvenus.

Electricité

220 V. Adaptateur inutile.

Volume d'afflut touristique

En 2018, le Liban a accueilli 1,96 millions de touristes (+5,8%/2017), dont 145 656 Français (+8%/2017), en tête des arrivées de touristes occidentaux.

Impôts et pourboires

Au pays du bakchich, les pourboires sont les bienvenus au restaurant et dans les taxis, si le prix est resté raisonnable.

Téléphone

Pour appeler le Liban depuis la France, il faut composer le 00 961, puis l'indicatif de la région sans le zéro (Grand Beyrouth : 01 ; la Beqaa : 08 ; Kesrouan 09 ; région Sud : 07 ; région Nord : 06 ;
Metn : 04 ; Chouf : 05), puis le numéro du correspondant.
Appeler la France directement est possible depuis les grands hôtels internationaux. Composer le 00, 33 suivi du numéro du correspondant sans le 0.

Liban : toutes les adresses utiles du pays

Avant de partir

Office du Tourisme
124, rue du faubourg St-Honoré, 75008 Paris.
Tél. : 01 43 59 10 36.
Fax : 01 43 59 11 99.
www.destinationliban.com


Ambassade du Liban
42 rue Copernic
75 116 Paris
Tél: 01 40 67 75 75
Fax: 01 40 67 16 42
Section consulaire:
123, avenue de Malakoff, 75116 Paris.
Tél. : 01 40 67 26 36.
Fax : 01 40 67 26 27.

Sur place

Ambassade de France
Mar-Takla-Hazmieh, à Beyrouth.
Tél. : (961) (1) 429 629451 611456 580.
Fax : (961) (1) 424 426.

Consulat général de France
Espace des Lettres, rue de Damas, à Beyrouth.
Tél. : (961) (1) 616 580.
Fax : (961) (1) 616 586.

Ministère du tourisme libanais
550, rue de la Banque Centrale, à Beyrouth.
Tél. : 961 1 340 945.